Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Pas de Dedans-Dehors
Pas de Dedans-Dehors Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 19-03-2023 17:28

Pages vues : 1666    

Favoris : 103

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Démocrapitaliste, Diable, Dragon, Echo, Egopinion, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, Hararielisme, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Messianisme, Métal, Mieux, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Spontacratie, Tore, Transhumanisme, Utotalitarisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Yi King, Yokai

 
foudre-2a_zigzag_zinzin.jpg
 
 
Pas de Dedans-Dehors
La naissance et la mort, se situe à l’intérieur de la Conscience infinie.
Pour-Voir (Pouvoir) des naissances et des morts innombrables il faut SORTIR
de l’Univers comme pour le Voir et en prendre possession !
 
 
« Qui suis-je actuellement, dans cet état de veille ? Si je tire mon origine de l’état de sommeil, le ‘je’ était alors recouvert par l’ignorance. Et un tel ‘je’ ignorant ne peut pas être ce que les Ecritures prétendent qu’il est, et ce que les sages affirment. ‘Je’ suis au-delà même du sommeil. ‘Je’ dois exister maintenant et ici et être le même que celui que j’étais durant le sommeil et au cours des rêves, sans avoir été affecté par les qualités de ces états. ‘Je’ dois donc être le substrat non qualifié, sous-jacent à ces trois états (au-delà de l’ânandamaya-kosha : enveloppe faite de Félicité).
En bref, le ‘Je’ se situe au-delà de ces cinq enveloppes (kosha). Ce qui reste lorsque l’on a abandonné tout ce qui est « non-Soi » est le Soi, sat-chit-ânanda (Être-Conscience-Félicité) ». (Ramana Maharshi 25, du 4-2-1935).

« Comprenez donc, le Soi est seulement être et non pas être ceci ou cela. C’est simplement être.
Soyez…
et c’est la fin de l’ignorance. Cherchez à qui est l’ignorance. L’ego surgit lorsque vous sortez du sommeil. Dans le sommeil, vous ne dites pas que vous êtes en train de dormir, que vous allez vous réveiller, ou que vous dormiez depuis longtemps. Et cependant vous êtes bien là. Ce n’est qu’au réveil que vous dites que vous avez dormi. Votre état de veille englobe aussi le sommeil.
Réalisez votre pur Être. Ne vous confondez pas avec le corps. Le corps est le résultat des pensées.
Les pensées continueront à se dérouler, mais vous n’en serez pas affecté. Vous n’étiez pas concerné par le corps quand vous dormiez ; vous pouvez toujours demeurer ainsi ». (Ramana Maharshi 46, du 12-4-1935).

”Ne vous confondez pas avec le corps. Le corps est le résultat des pensées”. De la même manière : pour voir le temps une faut une conscience ; quelle est-elle ? En ce qui concerne le spatio-temporel et la mode actuelle mortifère de l’État, du mercantilisme lié au salariat : « Les actions en elles-mêmes n’entraînent aucune servitude. La servitude résulte seulement de la fausse conception : « Je suis celui qui agit ». Abandonnez ce genre d’idées et laissez le corps et les sens jouer leur rôle sans interférence de votre part ». Valable à condition de ne pas se laisser entraîner dans la racine du Mal le Dedans-Dehors.

« Le ‘Je’-‘Je’ est toujours là. Il n’y a pas à le connaître. Il n’est pas une connaissance nouvellement acquise. Or, ce qui est nouveau et qui n’est pas ici et maintenant ne peut être qu’évanescent. Le ‘Je’ est toujours là. Il y a obstruction à sa connaissance et cela s’appelle ignorance.
Éliminez cette ignorance et la connaissance resplendira. En fait, cette ignorance et même la connaissance ne concernent pas l’âtman [le Soi et soi]. Ce ne sont que des excroissances qu’il faut couper. C’est pourquoi il est dit que l’âtman est au-delà de la connaissance et de l’ignorance. Il demeure tel qu’il est naturellement. C’est tout ». (Ramana Maharshi 49, du 24-4-1935).



Mondialisme, politique-opinion.
Quand certains parlent d’un Dieu qui n’a pas de voisin, ce Dieu est donc connu par l’opinion, par le social, par le Dehors, par oui-dire ou ”tout connecté” formant le social ou RÉSEAU, la politique au sens d’organisation d’une communauté ; ALORS QUE l’individu est DIRECTEMENT SON CENTRUM CENTRI (le Centre qui est nulle part et la Circonférence qui est partout. Ainsi l’individu peut vivre son EST, son ”Je suis ce JE SUIS”. Comme dit le Maharshi à l’entretien 332 du 18-1-1937 : « PAR CONSÉQUENT, CHERCHEZ QUI VOUS ÊTES. […] Parce que vous voyez le monde et que vous désirez savoir comment il a pris naissance {Big bangisme]. On dit que le monde a été créé par Dieu. Si vous savez que Dieu vous a créé, vous et tout le reste, votre mental est satisfait et il devient moins agité. Mais ce n’est pas encore la Réalisation. Elle n’est possible que si vous vous réalisez vous-même [le Centrum Centri]. C’est cela la Perfection ou la Réalisation ».

LE CIRCULUS OU TURÎYA
« Il n’existe que trois états : la veille, le rêve et le sommeil profond. Le turîya n’est pas un quatrième état ; il est ce qui est sous-jacent aux trois états. Mais les gens ne comprennent pas cela facilement. Voilà pourquoi on dit que le turîya est le quatrième état et la seule réalité. En fait, le turîya n’est séparé de rien, car il forme le substrat de tout ce qui existe. Il est la seule vérité ; il est votre Être même. Les trois états apparaissent sur lui en tant que phénomènes éphémères et s’y fondent ensuite. C’est pourquoi ils sont irréels.
Les images d’un film ne sont que des ombres qui passent sur l’écran. Elles apparaissent, avancent, reculent, changent de l’une à l’autre ; elles sont donc irréelles tandis que l’écran reste toujours le même. De même avec des peintures. Les images peintes sont irréelles, seule la toile est réelle. Il en est ainsi pour nous. Les phénomènes du monde, extérieurs aussi bien qu’intérieurs, ne sont que des manifestations passagères qui ne sont pas indépendantes de notre Soi. Seule notre habitude de les considérer comme réelles et de les situer hors de nous-mêmes est responsable du fait que notre être véritable est caché et que les phénomènes du monde sont mis en avant. Quand l’unique réalité toujours présente, le Soi, est trouvée, toutes les autres choses irréelles disparaîtront, laissant derrière elles la connaissance qu’elles ne sont autres que le Soi.
Turîya n’est qu’un autre nom pour le Soi. Conscients des états de veille, de rêve et de sommeil profond, nous demeurons inconscients de notre propre Soi (1). Et pourtant, le Soi est ici et maintenant, il est la seule réalité. Il n’existe rien d’autre. Aussi longtemps que persiste l’identification au corps, le monde semble se trouver à l’extérieur de nous. Réalisez simplement le Soi, et tout le reste ne sera plus [ce qui sera mauvais pour Jacques Lacan et son ailleurs sans un Ici…] ». (Ramana Maharshi 353, du 8-2-1937).

« Le Soi est sous-jacent à toutes les expériences. Il est leur témoin ainsi que leur support. La Réalité est donc différente des trois états, veille, rêve et sommeil profond ». (Entretien 616 du 23 au 28-1-1939).
Même entretien concernant l’analogie avec ISIS LA CHAISE, LE PIVOT : « La source est un point sans dimension. Son expansion est double : en tant que Cosmos d’une part et en tant qu’infinie félicité d’autre part. Ce point est le pivot. De lui s’élance une seule vâsanâ [tendance, prédisposition latente du mental] qui se démultiplie en ‘je’ expérimentateur, en expérience et en monde [tel l’empirisme du courant anglo-saxon des John Locke etc.] ».

AVERTISSEMENT : DANGER : ACTUELLEMENT ABSOLUMENT TOUT EST MIS EN ŒUVRE PAR LE RÉGIME DU CAPITALISME POUR LA SOCIÉTÉ FOURMILIÈRE ET SON ”VIVRE ENSEMBLE” : 5G, 6G, XG…. TOUT CONNECTÉ GRÂCE À L’INGÉNIERIE DU SANITAIRE ET CLIMATIQUE ET DE LA PEUR DE LA MORT.
N’étant même pas conscience de leur Soi, les humains se trouvent livrés à une même OMNIPOTENCE INDIFFÉRENCIÉE, EN MONDE INCLUSIF (qui enferme), en égalitarisme d’êtres tous équidistants et noyés dans une collectivité ou dans un socialisme religieux. Alors il leur est tout confort de confondre LEUR Soi qu’ils n’ont jamais encore connu tel leur ”Je suis ce JE SUIS », L’ÊTRE Divin en soi, et de prétendre l’imposer à tous sous cette forme issue du 1789 français : la République, en en faisant ainsi un MONOTHÉISME UNILATÉRAL PAR LEQUEL PASSE LE « DIEU CRÉÉ DANS LA CROYANCE » : LA LAÏCITÉ. Ayant perdu sa racine avec son Ainsité (1), chaque ego (consommateur) est livré à une sorte ”d’Homme augmenté” dégénérant, surtout chez les ego forts en ego et en argent, en IMPÉRIALISME SPIRITUEL TEL QUE SE COMPORTE L’EMPIRE ANGLO-AMÉRICAIN et ses « alliés » : alors la tâche n’est plus que chacun réalise son ”QUI SUIS-JE ?”, il ne s’agit que d’imposer à tous le « MÊME SEIGNEUR » : L’IMPÉRIALISME DE LA GOUVERNANCE MONDIALE OU NOUVEL ORDRE MONDIAL.
LA RÉALISATION du Soi PRÉSERVE DE CE TOTALITARISME MIS EN PLACE PAR LE TOUT CONNECTÉ TECHNOLOGIQUE DE L’INFORMATIQUE DÉMENTIEL QUI PERMET AU POUVOIR DE CONTRÔLER TOUS LES TERRIENS.

Cette RELIGION MONDIALE ou LUCIFÉRIENNE empêchera toute Évolution vers les Mondes Libres et il sera procréé à l’aide des prothèses transhumanistes une Évolution artificielle et statique dans les trois Règnes : Minéral, Végétal, Animal et Humain.

ВНИМАНИЕ : ОПАСНОСТЬ : В НАСТОЯЩЕЕ ВРЕМЯ АБСОЛЮТНО ВСЕ ОСУЩЕСТВЛЯЕТСЯ РЕЖИМОМ КАПИТАЛИЗМА ДЛЯ ОБЩЕСТВА МУРАВЕЙНИКА И ЕГО «ЖИВАНИЯ ВМЕСТЕ»: 5G, 6G, XG…. ВСЕ ПОДКЛЮЧЕНО БЛАГОДАРЯ САНТЕХНИКЕ И СТРАХУ СМЕРТИ.
Даже не осознавая своего Я, люди обнаруживают себя преданными одному и тому же НЕДИФФЕРЕНЦИИРОВАННОМУ ВСЕВЕДУЩИЙ, В ВКЛЮЧАЮЩЕМ МИРЕ (который объемлет), в эгалитаризме существ, все равноудаленных и утонувших в сообществе или в религиозном социализме. Таким образом, им вполне удобно путать СВОЕ Я, которое они никогда еще не знали, как свое «Я есмь то, что Я ЕСМЬ», БОЖЕСТВЕННОЕ СУЩЕСТВО в себе, и претендовать на то, чтобы навязать его всем в этой форме из 1789 Французский: Республика , тем самым делая его ОДНОСТОРОННИМ МОНОТЕИЗМОМ, ЧЕРЕЗ КОТОРЫЙ ПРОХОДИТ «БОГ, СОЗДАННЫЙ В ВЕРЕ»: МЯСНОСТЬ. Утратив свой корень со своей ТАКИМ ОБРАЗОМ (1), каждое эго (потребитель) отдается какому-то «дополненному человеку», вырождающемуся, особенно в эго, сильном в эго и в деньгах, в ДУХОВНОМ ИМПЕРИАЛИЗМЕ КАК ИМПЕРИЯ ПОВЕДЕНИЯ АНГЛО-АМЕРИКАНСКАЯ и его «союзники»: тогда задача уже не в том, чтобы каждый осознал свое «КТО Я?», а лишь в том, чтобы навязать всем «ТОТ ЖЕ ГОСПОДЬ»: ИМПЕРИАЛИЗМ МИРОВОГО УПРАВЛЕНИЯ ИЛИ НОВЫЙ МИРОВОЙ ПОРЯДОК.
РЕАЛИЗАЦИЯ САМООБЕСПЕЧЕНИЯ ОТ ЭТОГО ТОТАЛИТАРИЗМА УСТАНАВЛИВАЕТСЯ ВСЕСВЯЗАННОЙ ТЕХНОЛОГИЕЙ БЕЗУМНОГО КОМПЬЮТЕРА, КОТОРАЯ ПОЗВОЛЯЕТ УПРАВЛЯТЬ ВСЕМИ ТЕРРИАНЦАМИ.

Этот МИР или ЛЮЦИФЕРИАНСКАЯ РЕЛИГИЯ предотвратит любую Эволюцию в сторону Свободных Миров и будет воспроизводиться с помощью трансгуманистических протезов искусственной и статической Эволюции в трех Царствах: Минеральном, Растительном, Животном и Человеческом.



Note.
1. Comme tout semble conscience, y compris les objets au Dehors, et qu’il n’y a pas de conscience sans objet, comme le temps n’existe que s’il y a une personne pour le voir, QU’ELLE EST LA RÉALITÉ OU VÉRITÉ DE LA CONSCIENCE SEULEMENT, ET NÉCESSAIREMENT INFINIE ? La réponse ne peut se trouve que dans le « QUI SUIS-JE ? ».
Les objets ou le DEHORS ne sont que des « N’EST PAS X » : ils ne sont rien d’autre que des perceptions par les cinq sens décidant de l’existence, ou non, des objets au Dehors. La Connaissance ou Conscience infinie ne les trouve ultimement pas. Les objets du Dehors sont des « N’EST PAS X », ils ne sont que de simples imputations nominales dépourvues d’être en et par soi.

AINSITÉ : ni s’enfuir, ni s’approcher. Le Centre est nulle part et la Circonférence est partout.
Ni apparaître, ni disparaître, seulement « Je suis ce JE SUIS » ou immortalité, éternité du ‘Je’. Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux : « Il m’arrive encore de désirer le retour au Néant, l’anéantissement du ‘Je’. Mais, écrivant cela, je m’aperçois que c’est impossible. Retour au Néant ? Mais on ne peut retourner « à quelque chose » qui, par définition, ne peut être le Néant, le Rien. L’anéantissement du ‘Je’ ? Mais ce ‘Je’ est la fine pointe de mon âme, par laquelle je suis une « personne », selon la définition qu’en donne Olivier Clément, par laquelle je touche Dieu, je suis Dieu. Pouvoir tuer mon ‘Je’, ce serait pouvoir tuer Dieu. Idiot, stupide ! Le fleuve qui va à la mer ne peut supprimer sa source ».

L’œil ne peut fonctionner qu’en utilisant la lumière émanée du soleil, sans cela l’œil est inutile. De même, le jiva ou individu ne peut fonctionner qu’en utilisant la Conscience [le Sel…] qui émane du Soi. Également, de même que l’œil ne peut fonctionner que dans la lumière réfléchie du monde des  Essences. S’il l’œil se tourne pour regarder le Soi, il sera entièrement effacé et se fondra dans le Soi avec lequel il ne fera plus qu’un, comme le fleuve qui va à la mer ne peut supprimer sa source. C’est le EST, le « Je suis ce JE SUIS ».

ТАКИМ ОБРАЗОМ, ЭТО : ни бежать, ни приближаться. Центр нигде, а Окружность везде.
Ни появиться, ни исчезнуть, только «Я есть то, что Я ЕСМЬ» или бессмертие, вечность «Я».
 
 

Dernière mise à jour : 19-03-2023 17:56

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >