Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Le Soi véritable Inclusif dans sa Vraie Nature
Le Soi véritable Inclusif dans sa Vraie Nature Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 15-07-2023 22:23

Pages vues : 1004    

Favoris : 135

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Démocrapitaliste, Diable, Dragon, Echo, Egopinion, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, Hararielisme, HOTC, Images, Jardin, Laïcité, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Messianisme, Mental, Métal, Mieux, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Spontacratie, Tore, Transhumanisme, Utotalitarisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, World Economic Forum, Yi King, Yokai

 
reflet_haut_bas.jpg
 
 
Le Soi véritable Inclusif dans sa Vraie Nature.
Alors que depuis le 1789 français absolument tout
est fait pour entraîner les peuples AU DEHORS
D’EUX-MÊMES DANS UN INCLUSIVISME QUI SINGE LA
RÉALISATION DU Soi ”EN GROS” : POUR TOUS
À COUPS DE PROPAGANDE-TECHNOLOGIE.
 
Inclusivisme ou NOUVEAU CONFORMISME du
transitionnisme en politique, en morale,
en mode de vie ici-bas.
L’inclusivisme est une variation de l’aliénation
du 1789 français qui consiste à exiger l’infini
dans le fini, la Félicité dans les contradictions
de la vie mortelle, le spirituel dans la matière
(le pouvoir d’achat) et le divin dans l’humain
(la laïcité à la française).
EXACTEMENT ce que la Réalisation du Soi, la Grâce,
Nous donne GRATUITEMENT : ”Le Royaume des Cieux est
en vois”, c’est gratuit et pour tous.

L’inclusiviste ne croit plus…. à la mort,
tel le transhumaniste !


Inclusivisme capitaliste.

A savoir aussi : le monde de l’investissement financier global est contrôlé par 3 géants dans le monde : BlackRock, Vanguard et State and Street Corp. Ces trois firmes ne sont en rien concurrentes mais totalement liées et interdépendantes. Le capitalisme monopoliste dans toute sa splendeur ! Aussi ces trois fonds d’investissements contrôlent les grosses boîtes comme Microsoft, Monsanto, Apple et tout l’appareil Big Pharma et militaro-industriel si imbriqués les uns avec les autres…
À Pompeï à l’époque de la civilisation Romaine, dans les latrines, les sièges étaient placés les uns à côté des autres : pas de séparations, pas d’intimité ; seulement un ensemble…. 2000 ans plus tard, on s’isole beaucoup : porte blindée avec verrou à 5 points d’ancrage. Il y a 100 ans, il suffisait quand on sortait de “chez soi”, de simplement ”claquer” la porte, on ne fermait pas le verrou à double tour. Autrefois, pas de registre d’état civil, pas de carte d’identité. Les oeuvres d’Art n’étaient pas signées…..

Inclusivisme du Soi ou abolition de la racine du mal : la dualité Dedans-Dehors et donc abolition de la SAISIE.

Chaque ‘Je’ authentique est le Seul Réel qui a fusionné avec le ‘Je’ comme l’éclat des Cieux a fusionné avec la pupille de l’œil. L’œil ne peut fonctionne qu’en utilisant la lumière émanée du soleil ; de même l’individu ne peut fonctionner qu’en utilisant la conscience relative qui émane du Soi. Pareillement l’œil ne peut fonctionner que dans la lumière réfléchie du soleil, il est incapable de voir quoi que ce soit s’il regarde directement le disque solaire, l’individu n’est capable de fonctionner que dans la conscience réfléchie du monde des Essences (1).
S’il se tourne pour regarder le Soi, il sera entièrement effacé et se fondra au Soi avec lequel il ne fera plus qu’un. (Réf. à Kannudaiya Vallalar, La résorption dans le Soi - Ozhivil Odukkam, chapitre 10, dernière strophe 253).

Véritable INCLUSION EN SOI-MÊME = VIVRE L’UNION VÉRITABLE AVEC LE Soi, LÀ OÙ IL CONVIENT DE TRANSCENDER ET D’ABANDONNER TOUT CE QUI SE CONSTRUIT SUR LE MENTAL, SUR LA RAISON UTILITAIRE QUI CALCUL (dont son dérivé technologique construit par le mental humain : l’intelligence artificielle, qui risque d’engloutir son créateur : le mental humain).

RÈGLE D’OR : CE QUI PEUT ÊTRE EXPRIMÉ NE PEUT ÊTRE VRAI. Mais les ignorants sont émerveillés par les discours-opinions (sur en politisme étatique…). Les mots momifiés par les mots eux-même sont ainsi l’équivalant des pièces de musées à la mode depuis 1789.
Afin d’enseigner quelque chose, un concept est nécessaire, mais si le concept en vient à être saisi comme quelque chose en soi, comme un CONFORT, COMME QUELQUE CHOSE DE COAGULÉE OU DE CONCRET, ALORS L’ENSEIGNEMENT EN LUI-MÊME EST NUL. Par conséquence, le concept qui vient d’être créé doit être IMMÉDIATEMENT DÉTRUIT. Bref, l’enseignement qui constitue une béquille pour la Réalisation du Soi, la Réalisation de sa Vie, finit par devenir un obstacle, ainsi l’enseignement doit être rejeté.


MONOTHÉISME RÉPUBLICAIN = SOUMISSION AUX ACCIDENTS (du concept espace-temps et donc de la croyance au corps-mental).

Comme l’exprime Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux, lettre 47 : « Je veux être soumis AUX ESSENCES (1) mais non aux accidents. C’EST CELA LA LIBERTÉ ».
La naissance de l’État actuel depuis le 1789 français avec l’abandon du spirituel au profit du matériel et de la croyance au corps-mental, va NÉCESSAIREMENT AMPLIFIER L’ÉTATISME, PUISQUE TOUTE SPIRITUALITÉ DE L’HOMO RELIGIOSUS A DISPARU : DISPARITION DE L’ÉTAT DE DÉPENDANCE ET D’IMPUISSANCE, DONC DISPARITION DU SENTIMENT DE L’ÉTAT DE CRÉATURE QUI DISPARAÎT DEVANT CETTE ÉCRASANTE GRÂCE. « J’ai eu la hardiesse de m’entretenir avec Toi, moi qui ne suit que poudre et que cendre », s’écrie Abraham lorsqu’il eut osé parler à Dieu du sort des habitants de Sodome (Genèse 18,27). C’est la définition de la PANique ! Idem dans LE VAMPIRE QUI RESSUSCITE TOUS LES SOIRS DÉCLENCHANT LA PANique DU GARDIEN QUI S’ENFUIT OU PERD CONNAISSANCE. PANique et, ou Mysterium tremendum : LA FRAYEUR DE DIEU, LA TERREUR SACRÉ.
INCONSCIENT = LA CRYPTE, qui peut révéler le cadavre d’un fantôme [telle une névrose phobique], ou un vampire. Ou simplement la peur de ”prendre le métro” ou de traverser un pont. Autant d’objets numineux suscitant la PANique de la façon la plus irrationnelle (évidemment pont et métro de la RATP ne mérite pas le sens du SACRÉ en valorisation négative).
L’IRRATIONNEL OU LE SURNATUREL, LA MAGIE, NE PEUVENT SE TRAITER QUE PAR DES FORCES DE MÊME NATURE ; QUAND UNE MAGIE PARLE TOUTES LES MAGIES PARLENT, ET QUAND UNE SE TAIT TOUTES SE TAISENT.
L’ÊTRE PRIMORDIAL EST NATURELLEMENT PHOBIQUE : observez un enfant apprivoisant un NOUVEL objet (qui fera la fortune des tenants du capitalisme le consommateur étant réduit à l’état d’enfant).

Tout Cela : l’Amour Divin, le sacré, l’État moderne l’a supprimé (surtout en France avec sa laïcité), d’où cette ALIÉNATION MONDIALE DE CIVILISATION. Maintenant la PANique est transformé en PEUR (terrorisme, covidisme, ”guerre en Ukraine”, inflation, réchauffisme, etc.)
DISPARITION DE LA TERREUR SACRÉ = APPARITION DES DÉSORDRES DE L’HUMAIN SE TRANSFORMANT EN « LOI NATURELLE » OU ANOMIE (Ignorance, du A privatif et nommer : disparition des Essences, pour reprendre le bon exemple de Jean Coulonval dans sa lettre 47). C’EST L’ORGANISATION DE L’ORDRE OU LA FABRICATION DU CHAOS HUMAIN : TOUT DEVIENT DÉSORDRE, DISCORDE, ANTAGONISME OU GUERRE DE TOUS CONTRE TOUS.
Ainsi, la présence de plus en plus visible et caricaturale du LGBTisme peut se comprendre en l’absence d’Essences (1), on a alors cette énergie antinomique qui s’impose au plus haut niveau du pourvoir des États. L’effondrement des ESSENCES laisse la place à l’anomie ou chaos humain : LE RÈGNE DE L’OPINION QUI N’A PAS DE FIN ET A TOUJOURS FAIM : « Il n’y a pas de limite aux polémiques [opinion, débat, discussion », dit Ramana Maharshi à l’entretien 332.
LES OPINIONS SONT DESTINÉES À MAINTENIR AU DEHORS L’INDIVIDU. « Pour orienter le mental vers l’intérieur, le disciple doit directement prendre son assise dans le ‘Je’. Alors, les activités extérieures cessent et la paix parfaite règne ». (Ramana Maharshi 519, 27-9-1938).
L’occidental anglo-américain fourgue maintenant partout son chaos, sa tyrannie de l’opinion À BASE DE LA DUALITÉ DE LOI DE SUCCION VULGAIRE : LE PUR-IMPUR, et par là-même cet Occident qui tente d’imposer ses VALEURS INVERSÉES (ou anti-Essences) ; ce qu’a très bien vu Vladimir Poutine quand il critique l’Occident.
L’Occident est complètement NIHILISTE au sens de MORTIFÈRE : IL S’AUTO-DÉTRUIT DANS CETTE IMPOSITION MONDIALE DU ”NOUS” DANS UN SANS LIMITES : l’humain n’ayant pas de limites, il peut, suivant qu’il ouvre ou qu’il ferme la porte à la Réalisation du Soi, se dilater jusqu’à l’infini ou se rétrécir jusqu’au néant (pour réf. à Gustave Thibon, Notre regard qui manque à la lumière, chapitre : L’infini et la limite).

« Ce qui n’est pas créé n’a pas de fin. Ce qui existe ne peut être observé. C’est inobservable [Le Vrai cesse d’être vrai dès qu’Il est vu ou possédé]. Nous devons découvrir la nature de ce qui apparaît [tel le ‘je’ ou ego] ; la destruction de ce qui apparaît est la fin. Ce qui existe existe pour toujours ; ce qui apparaît disparaît tôt ou tard » (Ramana Maharshi 186, 13-3-1936).


Note.
1. ESSENCE : dans le sens par exemple du principe de l’outil appelé tour : déplacer un outil coupant sur une pièce qui tourne, produisant des copeaux. N’existerait-il rien au monde, pas même la Création, que ce principe SERAIT, Essence éternelle du tour ; mais ce qui ne serait pas, c’est le tour concret, et on peut en réaliser une infinité de modèles à partir du principe ou Essence : l’ex-istant. Un tour ne peut engendrer son principe, ni aucun machine, même construite par un transhumaniste : la recherche ou le bricolage peuvent éveiller l’idée d’un principe, elles ne le créent pas.…. Quand un humain découvre un principe, c’est qu’il le portait déjà en lui, comme une plaque photographique non révélée, dans les structures intimes de son être.

ESSENCE: ce qui existe de toute éternité à l’état latent, en Vraie Télépathie, et qu’on a appris à connaître au fur et à mesure de l’évolution de notre cerveau. Ce qui n’a pas l’Essence ne peut produire l’Essence. « L’essence qui voit est la seule chose qu’on ne puisse attribuer à rien » dit Le Secret de la Fleur d’Or. « Mais, lorsqu’on voit le voir, si ce voir n’est pas le voir, l’essence qui voit est alors aussi attribuable à quelque chose. Cela renvoie à l’essence qui voit, telle qu’elle s’exerce dans la continuité répétitive de la conscience habituelle - ce que les Écritures bouddhiques évoquent en ces termes : « Faire usage de la conscience habituelle et répétitive [la raison], c’est faire erreur ». L’AVERTISSEMENT TRADITIONNEL : « NE POINT ATTACHER UN INSTANT QUI PASSE À UN AUTRE INSTANT ».
Comme tout est conscience, y compris les objets ou le monde extérieur, et qu’il n’y a pas de conscience sans un monde ou sans des objets extérieurs, RESTE À RE-TROUVER CE QUI EST ESSENCE OU CONSCIENCE INFINIE SEULEMENT (à retrouver par le « QUI SUIS-JE ? »).
Le mot « Essence » peut se définir à travers l’entretien 363 du 20-2-1937 de Ramana Maharshi, le guide : « Par « guides spirituels », nous entendons ceux qui sont « spirituels » [entre guillemets parce que ce mot est un fourre-tout] par opposition à ceux qui sont « matériels ». L’Esprit est illimité et sans forme. Il en est de même du centre spirituel. Il n’y a qu’un seul centre de cette sorte. Que ce soit en Occident ou en Orient, il ne peut être différent ; ni être localisé d’aucune manière. Étant illimité, il inclut les guides, les hommes, le monde, les forces de destruction et de construction. Il n’y a pas de distinction. Vous parlez d’établir des contacts parce que vous pensez que les guides spirituels sont des êtres incarnés. Mais les hommes spirituels ne sont pas des corps ; ils n’ont pas conscience de leur corps. Ils ne sont qu’esprit, sans limite et sans forme. Ils sont toujours en unité entre eux et avec tous les autres ; bien plus, ils englobent tout.
L’Esprit est le Soi. Si le Soi est réalisé, ces questions ne peuvent pas s’élever ».

ESSENCE = CE QUE NE PEUT JAMAIS ÊTRE ILLUSOIRE, PARCE QUE LA SEULE RÉALITÉ.
« Le Soi ne peut jamais être illusoire. Il est la seule Réalité. Ce qui apparaît doit également disparaître, ce n’est pas permanent. Le Soi n’apparaît jamais et ne disparaît jamais, il est donc permanent ». (Entretien 363).

ESSENCE-MIROIR : le Libéré Vivant ou Réalisé Vivant est comparé au reflet dans un miroir sans tâche [miroir clair] dans un autre miroir semblable. « Que peut-on trouver dans un tel reflet ? Le pur akasha [éther, ou Lumière de la Conscience]. De même, la Félicité reflétée du jnâni [Sage, Bienheureux] représente la véritable Félicité (ânanda).
Ce ne sont là que des mots. Il suffit que la personne devienne antamukti (tournée vers l’intérieur). Les shâstra [écritures sacrées] ne présentent pas d’intérêt pour ceux dont le mental est tournée vers l’intérieur. Ils sont destinés aux autres ». (Ramana Maharshi, entretien 513 du 16-9-1938).

UN PHÉNOMÈNE NE PEUT EN EXAMINER UN AUTRE [exemple ci-dessus de l’impossibilité de l’œil de voir directement le disque solaire] ; soit une forme donnée que l’on voit apparaître dans un clair miroir en pensant que l’on voit une image. La forme et l’apparence de son reflet se manifestent comme deux choses différentes. De même en est-il pour la pensée ainsi produite et pour l’objet de recueillement (saisie) appelé « reflet », ou « image » : ils nous apparaissent comme des objets différents. Bref, ces images ne sont que des pensées et rien de plus.

matiere_premier_soi.jpg

COMPARABLE AU TROU : dans un Trou, il n’y a rien d’autre que le Trou, donc pas le Trou à voir. Le sujet qui réalise le Soi ne voit pas sa propre forme ou Vraie Nature, laquelle étant sans double, DEMEURE RÉFRACTAIRE À TOUTE ENTREPRISE D’IDENTIFICATION OU DE LOI DE SUCCION : LE POUR-VOIR, LA SAISIE. Mais si le sujet ne peut voir sa propre forme comme le mental ne peut se voir lui-même, est LUI-MÊME MIROIR DIVIN, LA MANIFESTATION DU SOI, et dans cette « Forme-Miroir-Divin » il re-connaît sa Vraie nature : il ne voit pas Dieu en son Essence : la réponse donnée à Moïse est éternelle : « Tu ne me verras pas » (Lan tarânî). De même il en est dans le miroir matériel : en contemplant sa forme, le sujet ne voit pas le miroir, idem avec le film déroulant ses images sur l’écran : on regarde le film, on ne regarde pas l’écran : on ne peut regarder à la fois l’écran et les images défilantes du film, comme on ne peut regarder à la fois l’image qui apparaît dans le miroir et le corps du miroir lui-même. Et c’est une définition de l’Essence.

LE TROU : LÀ OÙ L’ON ENTRE SANS ENTRER (comme l’absence d’espace-temps) CE NE PEUT QU’ÊTRE L’IMPÉNÉTRABLE, L’INSAISISSABLE.
 
 

Dernière mise à jour : 15-07-2023 22:44

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >