Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Intelligence et artifric-I-EL
Intelligence et artifric-I-EL Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 15-08-2023 03:37

Pages vues : 947    

Favoris : 100

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Celtes, Conformité, Banques, Consommateur, Dehorscratie, Ego, Fascisme, Gate gate, Gaulois, Horticulture, Humain, Libération, Limite, Marxengelsisme, Or, Racine du mal, Réel, République, Robot, Saisie, Simplicité, Trou, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Washingtonisme, Westminsterisme, Winner

 
engrenages1saturne.jpg
 
 
Intelligence et artifric-I-EL
et thermodynamique.
 
 
Extrait de la conférence de Jiddu Krishnamurti à Omen en 1929, où il expliquait que « La Vérité est un pays sans chemin » ; comme la ”Liberté” est inconcevable par un mental humain.
 
« Peut-être avez-vous souvenir de cette histoire du diable et de son ami : ils marchaient dans la rue quand ils virent devant eux un homme se baisser pour ramasser quelque chose et le mettre dans sa poche. L’ami dit au diable : « Qu’est ce que cet homme vient de ramasser ? » « Un petit bout de Vérité », répondit le diable. « Mauvaise affaire pour vous, alors ! », remarqua l’ami. « Oh, pas du tout, répliqua le diable, je vais l’aider à l’organiser ! »
Je maintiens que la vérité est un pays sans chemin que vous ne pouvez l’approcher par aucune route, quelle quelle soit : aucune religion, aucune secte. Tel est mon point de vue, et j’y adhère d’une façon absolue et inconditionnelle. La vérité étant illimitée, inconditionnée, ne peut être approchée par quelque sentier que ce soit, elle ne peut pas être organisée on ne devrait pas non plus créer des organisations qui conduisent ou forcent les hommes à suivre un chemin particulier. Si vous comprenez bien cela dès le début, vous verrez à quel point il est impossible d’organiser une croyance ».

L’intelligence, et en plus artificielle sera d’autant augmentée en CROYANCE !
Intelligence, de IN, ou ON = dedans, saisie, cueillir (les fruits de).
INTELLIGENCE = LE TRUC QUI TOURNE COMME UNE ROUE OU UN MOULIN QUI ENTRAÎNE LE JIVA OU ÂME INDIVIDUELLE DANS UNE SAISIE ET IDENTIFICATION SANS FIN AUX OBJETS DEHORS QUE CETTE ÂME SAISIT PAR L’INTERMÉDIAIRE DE SON MENTAL DONC DE SES CINQ SENS ; C’EST LE TRUC QUI TOURNE CONTINÛMENT COMME L’ENFANT AU TOTON (petite toupie qu’on fait tourner en prenant la tige supérieure entre le pouce et l’index. ”Tourner comme un toton”. Étymologie : 1680, du latin totum ”tout (l’enjeu)”, marqué T sur une face du dé. Réf. dic. Le Robert).
CE TOTON PEUT FACILEMENT S’APPELER : « LE MONDE », ET SON NOM SECOND PEUT FACILEMENT S’APPELER : « IGNORANCE », D’OÙ LE CONCEPT D’« INTELLIGENCE ARTIFICIELLE » !

MOTEUR, TRUCS QUI TOURNENT : « L’œuvre la plus grandiose s’accomplit nécessairement pas de menus actes » (Tao-tö king, extrait du Verset 63 : 6+3=9, chiffre du Ciel en Chine. La fin de ce Verset se termine par : Le saint tient tout pour difficile et ne rencontre finalement aucune difficulté », c’est exactement le contraire de cette ”civilisation” avec sa technologie, qui CROIT que toute cette technologie de l’électromagnétisme de la thermodynamique et ses trucs informatiques vont lui faciliter la vie… ce qui en fait AUGMENTENT EN PERMANENCE SES DIFFICULTÉS…..

TOTON renvoie évidemment à FUSÉE-FUSEAU-AXE :
Toupie, rejoint aussi la HACHE à la fois arme et outil. En anglais hache se dit AX, AXE, comme le Centre de l’Univers. L’Axe est un symbole fondamental, comme l’essieu plus tard nous donnera le CHARIOT. L’essieu supporte la totalité du poids du chariot ; il est fixe et les deux roues tournent sur les fusées. Donc nous avons une triade (voir la Triskell celte avec le signe du S cher à l’art gaulois), et l’idée de « roue » ou chose qui tourne ou figure un cycle, un rythme, évoque les cycles lunaires et solaires, l’ombre courant sur un cadran solaire indiquant une PÉRIODE, etc.
La Vacuité est représentée par l’immobilité du Vide au centre du moyeu-Axe d’une roue qui ne cesse de tourner : comme la TOUPIE. Le Centre est nulle part (et la Circonférence est partout).

FUSÉE-FUSEAU-AXE = ESSENCE, UNITÉ sorti de l’Infini ou sans commencement ni fin…..

Le FUSEAU tourne uniformément entraînant la rotation de l’ensemble, comme un éternel retour (1). Le symbolisme du Fuseau est celui du destin : sans pitié ni sentiment, les Parques filent et défilent le temps de la vie : le double aspect de la vie, Involution/Évolution révèle le PARADOXE DE LA RÉALISATION DU SOI : « Le ‘Je’ rejette l’illusion du ‘je’ et cependant demeure en tant que ‘Je’. Tel est le paradoxe de la réalisation du Soi. Ceux qui sont déjà réalisés n’y voient aucune contradiction ». (Ramana Maharshi, entretien 28 du 4-2-1935). Le pouvoir de Dieu est aussi celui du Dia-ble : à travers, les deux se confondent, comme les Parques, dans ce pouvoir de la mort qui est d’annuler ce qui a existé, de faire en somme que ce qui existe n’est pas d’existence. Ainsi : « Dieu créa l’homme ; et l’homme créa Dieu. Ils sont tous deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés ». (Ramana Maharshi, entretien 264 du 20-10-1936). Comme si la nécessité de la mort résidait dans la non nécessité de la vie…

PARADOXE par que la Connaissance de Soi engendre LA SAISIE (de soi et du Soi), alors que l’Être dont la Nature même est pure Connaissance ou Conscience infinie, NE PEUT PAS, pas définition, se co-naître soi-même. IL NE PEUT QU’ÊTRE LUI-MÊME, parce qu’Il n’est pas un avoir, donc un actuel consommateur.
« Dire ”je ne me connais pas” ou ”je me suis connu” est franchement ridicule. Pourquoi cela ? Peut-il exister deux Soi, l’un faisant de l’autre son objet, quand chacun sait par expérience qu’ils sont UN ? ».
(Ramana Maharshi dans Ulladu Narpadu, strophe 33)(2).
Par essence le mental ou la conscience ne peut pas se connaître elle-même. La Conscience EST, ou SANS POURQUOI.

TOTON renvoie évidemment à FUSÉE-FUSEAU-AXE ET AU VERSET 11 DU TAO-TÖ KING (11 le Nombre du TAO) :
Trente rayons convergent au moyen
mais c’est le Vide médian
qui fait marcher le char.

On façonne l’argile pour en faire des vases,
mais c’est du Vide interne
que dépend leur usage.

Une maison est percée de portes et de fenêtres,
c’est encore le Vide
qui permet l’habitat.

L’Être donne des possibilités,
c’est par le non-être qu’on les utilise.
(Lao-tseu, Verset 11, trad. Liou Kia-hway)
LA ROUE ou ”Machine à démonter le temps” : L’ÉTERNEL RETOUR OU RÉALISATION DU SOI : PARADOXE, PARADOXE……

ROUE = JE SUIS TOUT, SEUL, ou « Je suis ce JE SUIS » (par besoin d’un Satam ou Grand Architecte ou Grand Administrateur pour cela). Une seule SOUMISSION RÉELLE : LE SAINT VIDE ou SAINTE VACUITÉ : LA VIERGE NOIRE, LA NUIT OBSCURE de Jean de la Croix, la FUSÉE-FUSEAU-AXE du I, paradoxe, de In-telligence. Le I (à droite) alors que le corps devient poussière (à gauche, comme le soleil couchant). Mais surtout le I de In-stinct, qui teinte ou qui fait SONNER, RÉSONNER, VIBRER. Aussi le I de I-magin-ation bien avant l’I-mit-ation. Ce pourra être l’In-struction suivie de l’In-tention. Le I de I-mage puis de I-dée et ensuite les catastrophes engendrées par l’OPINION-POSSESSION.
I de I-réel : seul est valable le RÊVE (évidemment ce n’est pas bon pour le commerce….). Par exemple le prophète indien Smohalla étaient contre les propositions de transformer son peuple en cultivateurs : « Mes jeunes hommes ne travaillent jamais. Les hommes qui travaillent ne peuvent rêver, et la sagesse vient à nous dans les songes. Vous me demandez de labourer le sol. Prendrai-je un couteau et déchirerai-je le sein de ma mère ?… ».
Et chez Geronimo qui s’indignait du comportement de l’homme blanc qui traite sa mère la Terre, et son père le Ciel, comme des choses à acheter, à piller. Il disait : « Il n’y a pas d’endroit pour l’homme blanc pour entendre les feuilles se dérouler au printemps ».
L’HOMME, BLANC, OU MAINTENANT JAUNE, NOIR, OU LGBT ARC-EN-CIEL EST RENDU ALIÉNÉ PAR LA LOI DE SUCCION, LA SAISIE PAR LA DUALITÉ DEDANS-DEHORS RACINE DU MAL QUI FAIT « SORTIR » DE L’UNIVERS POUR LE « VOIR »(2) : La recherche de sa propre identité est dénoncé dans Lévitique 18,8 : ”Tu ne découvriras point la nudité de la femme de ton père. C'est la nudité de ton père”. « Mors ultima linea rerum est » du Savoir, Pouvoir, Oser, SE TAIRE (enterrer et taire la Source, d’où le meilleur langage universel : LE SILENCE).
Et PARADOXE DE LA RÉALISATION du Soi : « Le ‘Je’ rejette l’illusion du ‘je’ [ou ego] et cependant demeure en tant que ‘Je’. Tel est le paradoxe de la Réalisation du Soi. Ceux qui sont déjà réalisés n’y voient aucune contradiction ». (Ramana Maharshi, entretien 28 du 4-2-1935).

Notes.
1. Retournement de la Lumière : « Lorsqu’on utilise cette technique pour la première fois, on a l’impression d’un non-être dans l’être. Mais une fois le travail achevé, quand on a un corps au-delà du corps, on a l’impression d’un être dans le non-être [le « sentiment océanique » de Jean Coulonval, Synthèse et Temps Nouveaux] ».
« Ce n’est qu’au bout de cent jours de travail concentré que la lumière est réel, qu’elle est le feu du mental. Car au bout de cent jours, la lumière jaillit spontanément : de même que le rapport entre une femme et un homme forme l’embryon, soudain, d’un point d’authentique énergie positive, surgit une perle. Il convient de l’observer, calmement, tranquillement. Le retournement de la lumière est le processus de « mise à feu ». […] La Lumière n’est ni en soi ni en dehors de soi. Les montagnes, les rivières, le soleil, la lune et toute la Terre participent aussi de cette Lumière qui ne se trouve pas seulement en soi. Toutes les opérations de l’intelligence, la connaissance et la sagesse, participent également de cette Lumière qui ne se trouve donc pas en dehors de soi. De même que la Lumière du ciel et de la terre emplit l’univers, la Lumière d’un seul Être s’étend naturellement aux cieux et embrasse la Terre. Voilà pourquoi si l’on retourne la Lumière, le monde entier se retourne également », dit si clairement Le Secret de la Fleur d’Or, trad. Thomas Cleary.

2. La connaissance de soi n'est pas dualité : le Soi étant unique, elle est elle-même à la fois objet et le sujet.
Il est ridicule de penser "je me connais" ou "je ne me connais pas”, moi", admettant ainsi deux moi, l'un l'objet de l'autre. Que le Soi ne soit qu'un est l'expérience de tous ». Strophe 33, ”Ulladu Narpadu”, de Ramana Maharshi.  Rejoint la racine du mal et la saisie :
- Quelle est donc la racine du mal ?
- La « saisie » [loi de succion ou
Eucharistie (dans son sens en la
croyance au corps ou attraction
”universelle”, la ”valeur d’échange”,
la ”baisse du taux de profit”].
- La saisie de quoi ?
- La saisie du triple monde [de la Forme,
du Désir, du Sans-Forme, jusqu’à la
gloutonnerie spirituelle].
- Comment arrêter cette saisie ?
- En recourant à l’introuvable, car dans
l’introuvable il n’y a pas de saisie.
- Qu’est-ce que l’introuvable ?
- La fin du dualisme.
- Qu’est-ce que le dualisme ?
- La vision d’un dedans et d’un dehors,
lesquels sont introuvables.
(Soûtra de la Liberté inconcevable,
chapitre V, 14)
 
 

Dernière mise à jour : 15-08-2023 04:08

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >