Accueil arrow News arrow Dernières news arrow L’humain est par essence un CROYANT
L’humain est par essence un CROYANT Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 24-11-2023 13:02

Pages vues : 688    

Favoris : 148

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Carotte, Celtes, Conformité, Dragon, Banques, Consommateur, Dehorscratie, Eau, Ego, Fascisme, Gate gate, Gaulois, Homéopathie, Horticulture, Humain, Hiéroglyphe, Intelligence artificielle, Judéo-maçonnerie, Laïcité, Libération, Limite, Marxengelsisme, Nation, Or, Penser, Racine du mal, Raison, Réel, République, Robot, Saisie, Simplicité, Transparent, Trou, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Winner, Woke, World Economic Forum, Xalemme

 
agent-patient_daumier.jpg
 
 
L’humain est par essence un CROYANT
Une CAUSE essentielle du drame du monde
humain est la dualité PUR-IMPUR quasiment
identique ou en petite Variation du
Thème DEDANS-DEHORS puisque le Dehors serait
l’étranger, le parasite, l’inconnu, le
non-identifiable, donc l’IMPUR, le SALE,
l’IGNORANT, l’IMBÉCILE.

L’HUMAIN CET HOMO-RELIGIOSUS.
 
 
Dedans-Dehors ou Pur-Impur = Liberté-Soumission, la MALADIE sera évidemment l’impur, le Dehors, ce qui dérange. L’impure censé venant du Dehors PÉNÈTRE, IL FAIT ÉCLORE LE GERME D’UNE MALADIE, UN GERME DE MORT.
Mal-a-DIT quand le DIT était trans-DIT et D.I.T. déité. Le BIEN ou la PURETÉ est synonyme de santé et du BIEN et le transhumanisme et ses piqouzes participent de cet actuel monothéisme unilatéral républicain et son « progrès » d’un DORG (Demain On Rase Gratis) ; se faire injecter devient alors synonyme de ”sainteté” ou de SANTÉ.
Cela signifie que le Pour-Voir du régime républicain EXIGE ses ”valeurs” dans ses paroissiens ou citoyens en leur demandant quasiment L’OBLIGATION DE PURETÉ, L’OBLIGATION DU « BIEN » (se comporter, et on le voit avec la transition de ceci et de cela et « l’économie d’énergie », le réchauffisme etc.), c’est-à-dire conduire le citoyen, le consommateur VERS L’INFINI, comme le rêve le transhumanisme anglo-américain, conduire le citoyen-consommateur vers le ”bonheur” donc le conduire dans les CONTRADICTIONS DE LA VIE DANS LA CROYANCE AU CORPS MORTEL, AU MENTAL DONC, LA CROYANCE À LA ”RAISON”. Exactement ce même impossible OFFERT GRATUITEMENT PAR CE QUI S’APPELLE L’AMOUR (du A privatif et mort : privation de mort), soit ”LE ROYAUME DES CIEUX EST EN VOUS”, pour tous, et sans condition (commerciale…).

Donc PURETÉ = « ENDIEUSEMENT » ou FÉLICITÉ NATURELLE.

Un cadavre sera naturellement considéré par l’humain comme sale, comme un excrément : POURRITURE NOUS RAPPEL NOSTRE PROPRE FINITUDE, et ça c’est par exemple intolérable pour les puritains protestants anglo-américain et noyés dans la technologie transhumaniste et en ARNm (le Washingtonisme-Westminsterisme en tant que puritain se croyant le détenteur du Pur, de la Vérité, se fait le GENDARME DU MONDE).

Chez certains animaux, il se manifeste une crainte pouvant aller jusqu’à un certain degré de PANIQUE vis-à-vis du cadavre d’un animal de même espèce.
Mais la phobie du cadavre et donc du MAL-a-Dit est énormément répandue chez l’humain à cause de son mental bien-sûr. La mort, le cadavre, la maladie, sa crainte et sa phobie pousse vers cette religion du monothéisme républicain et ses industries de technologie dont le transhumanisme soit-disant POUR NOUS PROTÉGER ET NOUS AMENER, MALGRÉ-NOUS, VERS LE « BIEN », VERS LE « PUR », ET LA SOCIÉTÉ HUMAINE EST CONSTRUITE POUR CELA, POUR CE MONOTHÉISME UNILATÉRAL RÉPUBLICAIN CENSÉ « COMBATTRE LE MAL-A-DIT ».

Le Saint Chaos sera considéré comme IMPUR parce que CACHÉ, NON-IDENTIFIÉ, INSAISISSABLE.
Se rappeler de la remarque de ”Fulcanelli”, dans Les Demeures Philosophales : « En dehors du Dragon qui veille, les choses ne sont pas gardées ». Les choses du DEHORS, L’IMPUR N’EST PAS GARDÉ !
OR = OR-dre
OR = OR-donné
L’ordre sous le mental de l’humain N’EST QUE VULGAIRE CHAOS, car OR-DONNÉ signifie que tout nom-la-forme s’or-donne suivant son EST, suivant son ”Je suis ce JE SUIS”, quand une chose du DEHORS ne vient pas parasiter le nom-la-forme.
Le Dragon-Ange gardien, essentiellement ou ”dans le Ciel”, le Gardien du Seuil…..

Un excrément est caché dans l’intestin et est pourtant le produit de ce qui est censé entrer pur PAR LA BOUCHE, LAQUELLE EST SI PROLIFIQUE CHEZ L’HUMAIN SURTOUT POLITIQUE qui ignore le Saint Silence.

L’Impure est identique au Thème de la LIBERTÉ : parler de Liberté, ou de ”réalité”, ou de Pureté, C’EST DÉJÀ OPINIONER, C’EST DÉJÀ IMPOSER SON OPINION, C’EST DÉJÀ CRÉER LA DUALITÉ PUR-IMPUR OU LA DUALITÉ VRAI-FAUX, BIEN-MAL, LIBERTÉ-SOUMISSION, etc., C’EST FAIRE EXISTER LES ANTAGONISTES GUERRIERS.

L’IMPUR SERA ALORS CE QUI EST « INNOMMABLE », NON-IDENTIFIABLE, le « terroriste » sera non-identifiable, caché comme l’excrément, caché comm Dieu est caché, et sera alors ”innommable”, surtout s’il fait exploser une bombe.
TERRORISTE ou DIEU = PANique, parce que le mental humain ne peut plus aviser, ne peut plus se RE-tourner pour se protéger de ce Dehors.


POUR-VOIR ou pouvoir DEVRAIT ALORS SIGNIFIER : VOIR, IDENTIFIER, DONC PURIFIER EN SAISISSANT, EN POSSÉDANT LE MAL (pour soi-disant l’éliminer). L’impur sera bien ce qui est « innommable », cette RELIGION ou LIAISON ENTRE L’INEXISTENCE ET L’IMMONDE (du I et Monde : le I de l’Axe et monde…. accompagné à l’I-réel : la seule Réalité : le RÊVE qui engendre les choses terrestres. Le I Axe du monde sera le TOTEM, l’ESSIEU, LA FUSÉE-FUSEAU, DIEU, L’UNITÉ, d’où la Vraie Loi de Succion : LOI-SIR ou LOI-SEIGNEUR [au sens d’Ibn’Arabi….).

POUR-VOIR ou pouvoir DEVRAIT SIGNIFIER : « Ce n’est pas sale, car c’est ceci », dans la même logique : QUI SUIS-JE ?, donc du CONNAÎTRE TOI-MÊME PAR TOI-MÊME. Celui qui n’a pas réalisé son Soi est effectivement SAL(E), IMPUR (les légionnaires romains répandaient du sel sur la terre des villes qu’ils avaient rasées pour rendre le sol stérile pendant très longtemps. Et ici le SEL devient synonyme de PURETÉ : il rend stérile le sol, et idée de CRISTALLISATION, DE CHRIST-AL, de pureté, d’incorruptibilité : voir le Sel de l’Arche d’Alliance…… Paradoxe paradoxe…..)

Paradoxe parce que Le VRAI cesse d’être vrai dès qu’il est Vu et donc POSSÉDÉ. À tel point que le signifiant était lié au signifié, le mot à l'être ou à la chose qu'il signifie : écrire le nom d'une personne ou d'une chose, c'était susciter cette personne ou cette chose, la posséder, et à l'inverse, détruire le nom abhorré ou sa représentation équivalait à détruire l'être ou la chose elle-même, dans le cas de l’Égypte ancienne par exemple et le cas de la MAGIE.

POUR-VOIR = LA RE-PRÉSENTATION DES CHOSES, d’où LE MONDE DU SPECTACLE (de Guy Debord pas exemple).

Dès lors que la chose, le nom-la-forme n’est plus dans son EST, dans son Soi, sa Vraie Nature qu’il ne connaît plus depuis des millénaires, IL EST DANS LA REPRÉSENTATION, DANS LE SPECTACLE, DANS LA GUERRE. IL EST DANS LE CONCEPT (1), DANS L’ORGANISATION-ADMINISTRATION.
Céline faisant remarquer que l’IMPURETÉ DU MONDE REPOSAIT SUR LE MENTAL HUMAIN : L’OPINION : AVOIR UNE CERTAINE CONCEPTION DU MONDE, C’EST-A-DIRE FABRIQUER DES OPINIONS-DU-SENTI-MENT.

PUR-IMPUR : LE CHOIX.
- LA VOIE ACTUELLE DE CE MONDE DU COMPLEXE PROMÉTHÉEN, GENRE BIG BANG : OÙ LA PENSÉE COMMENCE-T-ELLE ???
- LA VOIE ORIGINELLE DU GATE GATE EN FORME D’ALTERNANCE DU YIN ET YANG : TOUT DANS L’IMPÉNÉTRABLE DE LA VIERGE NOIRE ET SON ENFANT.
Par exemple un Jean Paulhan est dans le monde Prométhéen quand il écrit qu’il FAUT CHOISIR, ET PARADOXE DE LA RÉALISATION ET DE LA MISE EN VALEUR DU TEMPS : SAISIT LA VÉRITÉ : « Si la pensée est avant tout recherche de ce qui est, elle ne peut être à la fois contestation de ce qui est. Personne ne peut en même temps accepter et refuser la vérité. Il faut choisir et décider une fois pour toutes d’un point de départ, inflexible et obscure, où la pensée commence. Qui donc écrivait : ”J’espère tout du côté impénétrable” ? (Le 14 juillet, n°3, p.3)
« Où la pensée commence », est-ce un prémisse du QUI SUIS-JE ? UNE IDENTIFICATION ?
OÙ EST LA DIFFÉRENCE ENTRE PUR ET IMPUR, le cadavre ou la mort N’EST QU’UNE OPINION (2).
Sinon : MERDE À JEAN PAULHAN ! Ce pourrait être le scribe de cette page qui écrivait par le GATE GATE, ou le : « Aller vers l’obscur et l’inconnu par ce qui est plus Obscur et Inconnu encore », de l’Alchimie, le : « J’espère tout du côté impénétrable », DONC DE LA PUTRÉFACTION-RENONCEMENT.
Paulhan se situe DÉJÀ dans la numérisation capitaliste du monde actuel par son industrie ; il veut tout « propre » en identifiant TOUT, en POSSÉDANT TOUT.

Bien-sûr PUR-IMPUR entre dans la DUALITÉ DEDANS-DEHORS AVEC LE SACRÉ ET LE PROFANE (de là toutes les religions et sectes possibles, y compris tous les régime politiques aussi…), ET SURTOUT LA DUALITÉ PERSONNALISATION-DÉPERSONNALISATION.
Dépersonnalisation d’un représentant INTERNE de l’objet de pulsion sous loi de succion vulgaire, si DIFFICILE à distinguer de la VRAIE LOI DE SUCCION EUCHARISTIE, car dans la croyance au corps, Nous sommes faits de tous les objets de l’Univers, et qui se projette, s’hallucine sur L’OBJET AU DEHORS (la ”Projection” des psychanalystes) ET QUI ENGENDRE LES SAMSKÂRA (tendances innées, impressions). Personnalisation par loi de succion vulgaire vers l’objet au Dehors faisant activer notre conscience relativiste gros ”disque dur” qui va stocker les expériences de pulsions biologiques…

DANS LA RACINE DU MAL LA DUALITÉ DEDANS-DEHORS AUCUNE LOI HUMAINE D’UN ÉTAT N’ABOLIRA JAMAIS DE « HORS LA LOI » ; aucune éthique n’a jamais aboli l’immoralité (on le voit de nos jours au nom du capitalisme et de l’État….) ; aucune esthétique pas même et surtout celle des Anciens Grecs n’a épuisé les manifestations de l’Art ; aucune religion n’a épuisé la Vraie Loi de Succion du Sacré : aucune science, plutôt technologie n’a épuisé notre ignorance et à même amplifié notre ignorance ; la raison ou le rationnel si à la mode depuis le siècle français des loupiotes de l’Occidental n’en a pas terminé avec l’irrationnel ou le surrationnel, bien au contraire, surtout avec la Miviludes française.

« Si vous cherchez la source du mental, toutes les questions seront résolues.
[…] Le salut pour qui ? [la libération pour qui ?] Qui désire le salut ? Et qu’est-ce qu’une conduite juste ? Qu’est-ce que la conduite ? Et qu’est-ce qui est juste ? Qui peut juger de ce qui est juste et de ce qui ne l’est pas ? Selon les samskâra (tendances), chacun a des considérations différentes sur ce qui est juste [le mot ”juste” renvoie nécessairement à l’opinion]. Ce n’est qu’en connaissant la Réalité que l’on peut savoir ce qui est juste [seul un Total peut connaître un Total]. La meilleure attitude serait de trouver QUI désire le salut. La juste conduite est de remonter jusqu’à la source originelle de ce QUI, ou EGO ».
(Ramana Maharshi au jour le jour, 31-12-1946).

Si vous utilisez le mental JAMAIS NE TROUVEREZ !

Notes.
1. L’enfer est pavé de tiqounistes, les travailleurs du chapeau, ceux qui ont une « certaine conception », une certaine opinion et veulent l’imposer sous prétexte de « réparation » et que ce sera « mieux » après. Le mental des tiqounistes rabbiniques est pavé de concepts et de créations de besoins.
CONCEPT = SAISIR, POSSÉDER, LOI DE SUCCION VULGAIRE ET CAPTATION.

« Encore une fois, le monde vous dit-il : « Je suis le monde » ? Le corps dit-il : « Je suis le corps » ? C’est vous qui dites : « Ceci est le monde », « Ceci est le corps » et ainsi de suite. Ce ne sont donc que vos conceptions la conception de l’ego]. Trouvez qui vous êtes et il y aura une fin à vos doutes ». (Ramana Maharshi, entretien 197, du 9-6-1936).

« La vie de l’humain est ce qu’elle est. Ce qui est EST [sens du ”Le Royaume des Cieux est en Vous”]. Tous les problèmes viennent du fait d’en avoir une certaine conception [”certaine conception” qui s’appelle OPINION, la chose possédée par le mental]. Le mental entre en jeu [en ‘je’]. Il a une certaine conception [l’icarisme, telles les ailes de cire d’Icare ; de nos jours les ”ailes d’Icare” sont L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE : LA CAROTTE du TRANSHUMANISME-TECHNOLOGIE-CONCEPT]. Tous les problèmes viennent de là. Si vous êtes tel que vous êtes, sans le mental avec ses concepts [ses opinions donc], tout ira pour le mieux pour vous. Si vous cherchez la source du mental, toutes les questions seront résolues ».
(Ramana Maharshi au jour le jour, 31-12-1946).

2. « La mort n’est qu’une pensée et rien de plus. Celui qui pense provoque des difficultés. Que le penseur nous dise ce qui lui arrive quand il meurt. Le ‘Je’ réel est silencieux ». (Ramana Maharshi, entretien 248 du 15-9-1936).

- M. : Prenez encore l’exemple d’une personne qui rêve. Elle s’installe dans une pièce dont les portes sont fermées de façon à ne pas être dérangée durant son sommeil. Elle ferme les yeux pour ne voir aucun objet. Et pourtant, lorsqu’elle rêve, elle voit tout un monde dans lequel des gens se meuvent et elle-même parmi eux. Tout ce monde est-il entré par la porte ? Non, il lui a simplement été présenté par son cerveau. Mais s’agit-il du cerveau du dormeur ou du cerveau du personnage du rêve ? Bien entendu, de celui du dormeur. Comment se peut-il alors qu’un monde aussi vaste puisse être contenu dans des cellules aussi minuscules ? L’explication en est que l’Univers entier n’est qu’une pensée ou une série de pensées.
- Un Swâmi : J’ai mal aux dents. N’est-ce qu’une pensée ?
- M. : Oui.
- Q. : Pourquoi ne puis-je penser qu’il n’y a pas de mal de dents et me soulager ainsi moi-même ?
- M. : Quand on est complètement absorbé dans d’autres pensées, on ne ressent pas le mal de dents. Et quand on dort, le mal de dents n’est plus ressenti non plus.
- Q. : Mais le mal de dents persiste quand même.
- M. : C’est la ferme conviction de la réalité du monde dont il n’est pas facile de se débarrasser.
Le monde ne devient pas pour autant plus réel que l’individu lui-même.
- Q. : En ce moment il y a la guerre sino-japonaise. Si elle est purement imaginaire, Shrî Bhagavân ne pourrait-il pas imaginer le contraire et mettre un terme à cette guerre ?
- M. : Le Bhagavân dont vous parlez est tout autant une pensée que la guerre sino-japonaise.
(Rire)
(Entretien 451 du 4-2-1938).

LA MORT N’ÉTANT QU’UNE CROYANCE : « GUÉRIR LE DEUIL » est de la même logique que de rechercher la ”Liberté” : purification, « éliminer le terroriste, éliminer le ”foyer infectieux”, éliminer le covid-19 par injection à ARNm » qui, par les miasmes de la pensée de mort, atteint les sources vives de la vie.
 
 

Dernière mise à jour : 24-11-2023 13:30

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >