Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Eh macronrothschild, ça suffit ta
Eh macronrothschild, ça suffit ta Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 17-02-2024 17:50

Pages vues : 226    

Favoris : 78

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Archange Michel, Bolchevik, Carotte, Celtes, Conformité, Dragon, Banques, Consommateur, Dehorscratie, Dragon, Eau, Ego, Fascisme, Gate gate, Gaulois, Homéopathie, Horticulture, Humain, Hiéroglyphe, Histoire, Intelligence artificielle, Judéo-maçonnerie, Laïcité, Libération, Limite, Logibriquet, Logiquopinion, Marxengelsisme, Nation, Noël, Or, Paix, Penser, Pierre, Pont, Ptah, Racine du mal, Raison, Réel, République, Robot, Saisie, Simplicité, Temple, Temps, Transparent, Trou, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Winner, Woke, World Economic Forum, Xalemme

 
 
frise_wagons.png
 
Eh macronrothschild, ça suffit ta
dérive sectaire en bandes organisées
dont ta judéo-maçonnerie du Grand Orient
de France, dont tes bandes organisées
armée-police-justice et tes bandes en
État profond mondial, les réseaux des 3 W
Winners, Washingtonisme, Westminsterisme.
 
 
Ça suffit le DOGME OFFICIEL DE L’INCARNATION (au sens de matérialisme), de cette FORME DE DIEU maintenant ayant le sens de DOLLAR qui symbolise à lui seul LE PASSAGE D’UNE CHRISTOLOGIE THÉOPHANIQUE À UNE CHRISTOLOGIE INCARNATIONNISTE QUI ALLAIT FOURBIR LA CROYANCE AU CORPS ET À LA CONSOMMATION : TOUT POUR LA CHAIR, TOUT POUR L’HISTOIRE (la f(r)iction).
Nous sommes passés d’un rapport encore lointain du Soi, la Conscience infinie, à un Christ objet idolâtré qui ne pouvait que fourbir la société actuelle de consommation.

CHRIST = le Soi, la Lumière telle celle qui transparaît à travers l’image d’un vitrail : sa perception n’est pas perçue au plan des données sensibles ou quantitatives et utilitaires, mais au plan de la Lumière qui transfigure en éclairant une ”Présence Imaginative” passant à travers le ‘QUI SUIS-JE ?’ et l’éclairant en quelque sorte : le Ici et Maintenant ou Instant est dans la forme humaine comme l’image dans un MIROIR :
Le Libéré Vivant ou Réalisé Vivant, le jnanî, est comparé au reflet dans un miroir sans tâche [miroir clair ou sans tain] dans un autre miroir semblable. « Que peut-on trouver dans un tel reflet ? Le pur akasha [éther, ou Lumière de la Conscience]. De même, la Félicité reflétée du jnâni [Sage, Bienheureux] représente la véritable Félicité (ânanda).
Ce ne sont là que des mots. Il suffit que la personne devienne antamukti (tournée vers l’intérieur). Les shâstra [écritures sacrées] ne présentent pas d’intérêt pour ceux dont le mental est tournée vers l’intérieur. Ils sont destinés aux autres ». (Ramana Maharshi, entretien 513 du 16-9-1938)

Le « temps » vécu dans ce(s) Miroir(s) n’est autre que le « Temps Philosophique » (ou Temps sacré).


Par contre, l’incarnation ou la croyance au corps-matière et donc la croyance réduite à la consommation et à l’utilitaire, sera marquée, fixée, par le vieux bien conservé peint sur le plafond de la Chapelle Sixtine à Rome, l’homme mûr avec des signes de virilité bien différenciée : symbolisme DE L’HISTOIRE, DU TEMPS QUI COULE DANS UN SEUL SENS : L’ADAMISME, LES FAITS COAGULÉS DANS DES COORDONNÉES CONVENTIONNELLES « HISTORIQUES » ; CETTE INCARNATION DU CHRIST EST LE CENTRE DE L’HISTOIRE (on compte mondialement le temps À PARTIR DE LA MORT PHYSIQUE DU CHRIST, COMPTAGE SI PRATIQUE ET UTILITAIRE POUR LE BUSINESS…. LE TEMPS DES CALENDRIERS ET DES HORLOGES.

Or le Temps Sacré ou Temps Philosophique N’EST JAMAIS LA BANALITÉ DU TEMPS DU DEHORS, LE TEMPS OFFICIEL, CONVENTIONNEL, LE MÊME POUR TOUS. Le Temps Sacré EST INDIVIDUEL et NULLEMENT LE BIG BANG EN CAUSALITÉ DES PHÉNOMÈNES DU DEHORS, HISTORIQUES PAR CONVENTION, ET DONC QUI SONT SANS RÉALITÉ EN EUX-MÊMES (1) DÈS QU’ILS SE RETROUVENT AU DEHORS, C’EST-À-DIRE DÈS QU’ILS SONT AU DEHORS DES SUJETS QUI LES VIVENT.
Ce qui existe, c’est le SUJET, le « Je suis ce JE-SUIS », tandis que les faits-objets au Dehors, le monde, ne sont que de l’illusion.
Mais pour Nous qui sommes pris au piège de la consommation de la dialectique et de la causalité matérialiste, les faits deviennent une « réalité objective », celle du CONVENTIONNEL, CELLE DE LA PENSÉE UNIQUE, NORMALISÉE, COAGULÉE.


Lorsque le concept d’Incarnation christique s’est trouvé LAÏCISÉ AU POINT DE FAIRE PLACE À CELUI D’UNE INCARNATION SOCIALE : LE « VIVRE ENSEMBLE » DU MONOTHÉISME UNILATÉRAL RÉPUBLICAIN, ce qui a survécu ce sont ce sont les malades de l’histoire et leur obsession du « sens de l’histoire » surtout flagrant depuis l’après 1945 : une VÉRITABLE MYTHOLOGIE POUR GÉNÉRATIONS FUTURES !

En revanche, impossible de faire une philosophie de l’histoire, ni même de faire de l’histoire, avec la Réalisation de la Conscience infinie ! Le Christ générique ou théophanique étant le Soi, Il ne connaît ni les ou la Passion, ni ne devient le Pantokrator, le Guru Premier, ou le vieux du plafond de la Chapelle Sixtine à Rome, TOUS DES DEHORS !

Ce passage d’un Christ-Soi à un Christ incarnationniste ne pouvait qu’amener le « Cogito » de Descartes et son ”Discours de la méthode”, à la suite des utilitaristes anglais : Locke, Berkeley, Hume, et à la suite de l’opinionisme allemand débutant avec la Critique de la raison pur de Kant et aboutissant, à travers les contributions de Fichte et de Schelling, à la PHÉNOMÉNOLOGIE DE L’ESPRIT de Hegel, là encore : de l’utilitarisme, qui amènera une nouvelle scolastique, REMPLAÇANT LA CROYANCE EN LA CONSCIENCE INFINIE, PAR LA CROYANCE EN UNE MATIÈRE ABSOLUE : LE BIG BANG, L’UNIVERS DU DEHORS, LES OBJETS UTILITAIRES DE CONSOMMATION, BREF : L’ACTUEL MATÉRIALISME. Qui donnera la mode de la ”raison” avec le ”Je pense donc je suis” (je suis un corps-mental donc j’existe avant tout comme un corps-mental et mes cinq sens, et je peux consommer), QUI NE POUVAIT QUE DEVENIR UNE INVERSION COMME DE TOUT MAINTENANT : « JE SUIS RAISON-CORPS-MATIÈRE, DONC J’EXISTE TEL UN AUTOMATE, SANS ÊTRE SOUMIS À DES VALEURS-GUIDES PUISQUE JE SUIS PROTÉGÉ PAR LA LAÏCITÉ ET MA SEULE VALEUR EST LA SAINTE RÉPUBLIQUE QUI ME PERMET DE CONSOMMER LIBREMENT ».
Le but de cette mise en place mondiale n’est donc pas théorique mais éminemment uniquement utilitaire, pratique, comme sa MONNAIE !

Maintenant LA SAINTE RÉPUBLIQUE MONDIALE ET SON MONOTHÉISME UNILATÉRAL.


Connaître son Soi, c’est-à-dire NAÎTRE À SOI-MÊME, c’est pour un mortel terrestre la même chose que « connaître son Ange Gardien », donc connaître son Individualité, sa Vraie Nature, sa SINGULARITÉ ÉTERNELLE telle qu’elle résulte de la Révélation de l’Être Divin, l’Être des Eaux Primordiales, l’Être de la Vierge Noire et son Enfant : Singularité-Singularité, ou Tautologie du ”Je suis ce JE-SUIS” le PARADOXE de la Réalisation de sa Vraie Nature, puisque la recherche de sa propre Identité correspondant au Seul Réel, lequel étant précisément ce qui, pour être sans double, demeure réfractaire à toute entreprise de POSSESSION OU IDENTIFICATION : LE VRAI CESSE D’ÊTRE VRAI DÈS QU’IL EST VU ET DONC POSSÉDÉ. (voir plus haut le miroir et Ramana Maharshi).
La religion républicaine de par son « isme » en bandes organisées tend à supprimer cette Singularité, tend à supprimer le Soi de chacun.
Ainsi, n’étant plus à même de recourir à leur ICI ET MAINTENANT, les êtres humains se trouvent LIÉS à une même Omnipotence, républicaine, Dehors, confondus ou coulée sans le socialisme religieux du ”Vivre ensemble”. Alors il leur est facile de confondre leur « Soi » qu’ils n’ont jamais connu depuis leur enfance, avec l’Unité, avec l’Univers, ET DE PRÉTENDRE L’IMPOSER À TOUS. TEL EST L’ACTUEL MONOTHÉISME UNILATÉRAL RÉPUBLICAIN PAR LEQUEL PASSE UN « DIEU » CRÉÉ DANS LES CROYANCES, DONT LA LAÏCITÉ À LA FRANÇAISE.
Ayant perdu son Soi, chaque consommateur-électeur-contribuable est livré à une hypertrophie de son ego dégénérant en impérialisme spirituel si flagrant depuis le 11 septembre 2001 !!! Il est caractéristique de nos jours d’entendre certaines et certains parler de « notre démocratie »….
Donc la tâche de cette nouvelle religion républicaine n’est plus que chacun puisse réaliser son Soi, sa propre Félicité toujours présente Ici et Maintenant, il s’agit maintenant pour la SECTE RÉPUBLICAINE QUE TOUT LE MONDE S’UNISSE À CE MÊME SEIGNEUR RÉPUBLIQUE ET À SES ”VALEURS” : C’EST LE PROPRE D’UNE DÉRIVE SECTAIRE DONT L’ÉTAT EN EST LE PREMIER ACTEUR-MOTEUR !!!


Note.
1. La « réalité » elle-même : en justice humaine, on a besoin de témoin pour raconter un fait : une personne aura vu un chat blanc, une autre aura vu un coq noir.
Pour le “scientifique”, il faut un appareil de mesure pour appuyer une théorie, sinon on ne le croira pas.
On a fabriqué des conventions : mètre étalon en Platine, de peur que chacun fabrique la longueur du mètre qui lui plait !
Il y a le départ du temps de l’ère Chrétienne. (L’an zéro, après l’invention du zéro).
Alors Réalité ? illusion ? Peut-être pas pour certains bien réveillés : c’est-à-dire ceux qui embrassent le Temps Sacré.
Il doit bien y avoir 50 à 200 personnes qui ont su et continuent de savoir ce qu’est la longueur largeur hauteur, ou monde des accidents, le spatio-temporel.
- Ont su : les Saints dans ce qui est passé.
- Continuent : ceux qui cherchent actuellement.
Dans les cultures traditionnelles, seul était réelle ce qui était Sacré.
Un temple était réel car l’Univers s’y symbolisait. (D’après Mircea Eliade).
La cosmologie et la métaphysique Mésopotamiennes sont la Création d’un sens intense du Concret et de l’utilitaire. Aucune chose ne pouvait-être “réelle” et vivante si elle n’était pas sexuée. (Mircea Eliade : Alchimie Babylonienne).
 
 

Dernière mise à jour : 17-02-2024 18:06

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >