Accueil arrow News arrow Dernières news arrow L’opinion est un crime de Magie Noire
L’opinion est un crime de Magie Noire Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 17-10-2014 16:38

Pages vues : 3361    

Favoris : 452

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, ++ Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occulte, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Tradition, Transformation, Vide, Volonté, Walt Disney, Yankee, Yokaï

 
Hebergeur d'image
 
 
L’opinion est un crime de Magie Noire

Notre civilisation de Magie Noire 
 
 
Opinion = Social, ce qui est censé remplacer la religion qui elle aussi relie les humains entre eux comme son sens l’indique. Mais religion ou social ne sont que des opinions et rien de plus, sinon des crimes de Magie Noire. (Voir plus bas).
L’opinion ou le social font la partie du vieux dilemme individualisme-collectivisme toujours non résolu à ce jour pour cause d’ignorance de la nature humaine de chacun, ou de non réalisation du Soi-Instant.

MAGIE [MAGIQUE] [MAGICUS] : l’art du Diable, le surnaturel satanique ou à l’envers ; c’est la tromperie ou l’illusion, le FAUX, la FAUX (de la mort ou du temps qui coule).
Magie dans le sens ancien et positif : Celui qui l’étudie, le Magicien, est un homme de dignité et de sagesse versé dans les Sciences Ésotériques ou Vraies Sciences.
 
Le « social » de nos jours c’est la religion du Saint Fric qui nous donne : l’unité nationale ! Par exemple en France les malades du pouvoir nous manipulent en beuglant : « Le péril est mortel, notre sécurité nationale est en jeu comme elle ne l'a jamais été ces dernières années ». Depuis les 10.000 ans de la voie de l’Agriculture la peur est la meilleure arme du monde ; et « l’unité nationale » de l’étatisme républicain en est l’utilisation. C’est aussi ce qui permet de mobiliser des troupes de soldats en cas de guerre comme en 1914 de cette époque du Sabre et du Goupillon. De nos jours de Saint Fric on ne jure que par le sécuritaire, jusqu’au projet transhumaniste de vivre « éternellement » dans ce « Royaume de Dieu (juif) sur Terre ».

Le « social » de nos jours s’exprime donc dans la religion du Saint Fric et de son rendement ou croissance : voyez par exemple les fameux « open space » à la mode de production de l’American way of life, ou mode à l’anglo-saxonne. Ainsi on fait du travail l’entretien de la religion du Saint Fric. Par contre, par rapport aux Romains de l’antiquité, on ne se vide plus le ventre à plusieurs, on fait caca en individuel ; mais il existe encore des endroits où on fait pipi à plusieurs.

Le social, le monde, sont des opinions, du mental : « Vous parlez du monde et des événements qui s’y déroulent. Ils ne sont que des idées en vous. Ces idées sont dans le mental. et le mental est en vous. Donc le monde est en vous ».
Question : Je ne vous suis pas. Même si je ne pense pas au monde, il n’en existe pas moins.
Réponse du Maharshi : Voulez-vous dire que le monde est séparé du mental et qu’il peut exister en l’absence de celui-ci ?
- Oui.
- Maharshi : Le monde existe-t-il dans votre sommeil profond ?
- Il existe.
- Maharshi : Le voyez-vous dans votre sommeil ?
- Non, pas moi. Mais les autres qui restent éveillés le voient.
- Maharshi : Dans votre sommeil, en étiez-vous consciente ? Ou ne serait-ce pas plutôt maintenant que vous savez que les autres voient le monde ?
- Oui, dans mon état de veille.
- Maharshi : Vous parlez donc de votre perception du monde à l’état de veille et non de votre expérience dans le sommeil. Vous admettez l’existence du monde dans les états de veille et de rêve parce qu’ils sont le produit du mental. Le mental se retire durant le sommeil profond et le monde se trouve dans la condition d’une graine. Au réveil, le monde se manifeste à nouveau. L’ego s’élance, s’identifie avec le corps et voit le monde. Ainsi, le monde est bien une création du mental.
- Comment cela se peut-il ?
- Maharshi : Ne créez-vous pas un monde dans votre rêve ? L’état de veille est également un rêve, mais prolongé. Il faut qu’il y ait quelqu’un qui voie les expériences du rêve et du sommeil. Qui est-il ? Est-ce le corps ? [Même chose avec le « temps », il faut quelqu’un pour l’observer, sinon il n’existe pas].
- Il ne peut pas l’être.
- Maharshi : Est-ce le mental ?
- Ce doit être lui.
- Maharshi : Mais vous existez aussi en l’absence du mental.
- Comment ça ?
- Maharshi, Oui, en sommeil profond.
- Je ne sais pas si j’existe alors.
- Maharshi : Si vous n’existez pas, comment pourriez-vous vous souvenir de vos expériences d’hier ? Est-il possible qu’il y ait eu une cassure dans la continuité du ‘je’ durant le sommeil ?
- C’est possible.
- Maharshi : Si c’était le cas, un Johnson pourrait alors se réveiller comme un Benson. Comment l’identité de l’individu est-elle alors maintenue dans ces conditions ?
- Je n’en sais rien.
Etc.
(Ramana Maharshi, entretien 487)

Donc laisser tourner le monde et ne pas s’occuper des affaires des autres, ne pas colporter des informations, des rumeurs qui provoquent toujours des violences et des guerres. Ne pas prendre parti, car tous partis politiques engendrent des guerres contre le parti adverse qui sera toujours l’ennemi.

Pour l’Amour du TOUT, ne jamais au grand jamais colporter des histoires ou des informations d’une personne à une autre, ce qu’on nomme OPINION. Jadis, il existait même que celui qui apportait des nouvelles au roi était mis à mort. Ce qu’on nomme aujourd’hui « réseaux sociaux » sont de la pure magie noire, parce qu’artificiels. Les anciens et véritables réseaux sociaux furent : la franc-maçonnerie, le compagnonnage, les sectes, etc. Réseaux sociaux actuels qui encouragent dangereusement le phénomène de l’égrégore ou opinion de groupe ou « opinion public », toujours en liaison avec l'ego et le Saint Fric. Et qui est le fondateur de Facebook ? et quelle est la communauté de ses petits malins principaux accolytes (Dustin Moskovitz, Eduardo Saverin) ? Ce ne pouvait pas être par exemple des Italiens catholiques, ou des Français catholiques, qui pouvaient fonder une pareille entreprise de magie noire…
L’opinion est criminel parce qu’elle n’apportera jamais l’Harmonie sur Terre. L’Harmonie ne peut provenir que d’un équilibre parfait des contrastes ; et tout cacophonie résulte de toute démarche de l’opinion visant à instaurer de force l’Harmonie. Donc je ne me mêle jamais de telle ou telles affaires ; je me dis que cela ne me concerne absolument pas, et j’attends que les choses M’ATTEIGNENT (le spontané, la réalisation de l’Instant), et ainsi je remercie le Ciel si cela ne se produit pas.
Vivre le Soi ou Instant, le ici et maintenant, et donc le MOTIF DE L’EFFORT, et JAMAIS le résultat (le salaire, le sel ou scellé qui ne sera que possession).
Mieux vaut mourir en accomplissant son devoir, le ‘Je’, que de faire celui d’autrui ou entretenir l’opinion public.

Ainsi, ne jamais avoir peur, cette peur que tout pouvoir et étatisme cherche à nous inculquer depuis le berceau, car la peur ça n’existe pas. Il n’existe que la peur de l’OPINION, de l’opinion de ce que l’autre peut faire, dire, ou penser. La Connaissance est la meilleure arme contre la peur. L’ignorance sera le virus de la peur.


L’opinion est un crime de Magie Noire, parce que « Le Royaume des Cieux est en nous ». Ce Royaume est ici et maintenant, il est l’Instant ou Soi.
Le véritable Amour n’est pas la « fraternité » de la trinité judéo-maçonnique spéculative de ses « liberté-égalité-fraternité » mais des amants de l’Instant ou Soi, et non s’aimer les uns les autres. La vraie formule de « s’aimer les uns les autres » ne peut se comprendre que si chacun a réalisé le Soi ou Instant, qui alors rayonnera vers les uns les autres en provoquant le véritable Amour.

Nous sommes TOUT ; je suis aussi le Tout. Nous ne fûmes jamais dans la Chute des judéo-chrétiens ; nous ne fûmes jamais quoi que ce soit des civilisations, nous SOMMES CONTINUELLEMENT. Alors, « Connais-toi toi-même », ÊTRE.
En ces temps de folie technologie et de média, il est encore facile de tirer du bien de toute chose, y compris des livres, papiers ou virtuels ; mais on ne peut pas se connaître soi-même à travers des livres ou autres culte de la culture moderne censée unir et éveiller les humains.

Encore une fois, l’OPINION EST UN CRIME, car pour être éveillé il est nécessaire d’abandonner tout préjugé, toute passion pour ce monde 3D, tout sentiment de préférence pour une chose par rapport à une autre, qu’on appelle encore OPINION. Car alors il est facile de tomber dans la Magie Noire actuelle, qui court dans tous les sens si on veut bien « prêter l’oreille », car la tendance naturelle de l’humain des 10.000 ans de l’Agriculture est de tomber dans la Magie Noire. C’est pourquoi il faut une gymnastique de plusieurs années pour se laver de tout préjugé.

L’opinion ou « libre pensée » est un crime aux yeux de l’étatisme républicain ou monarchiste puisque en triomphant, la « libre pensée » a signé son arrêt de mort, car il est évidemment impossible de gouverner en reconnaissant à chacun le droit de ne pas être d’accord. Aussi le « pouvoir du peuple » n’existe pas jusqu’à ce que l’humain puisse rayonner l’harmonie parmi les siens, parmi la Nature ; jusqu’à ce qu’il rayonne l’AMOUR, donc débarrassé de tous pouvoirs ou de tout ego. De nos jours un magicien noir fait le mal sans se soucier de savoir si cela nuira aux autres ; et un acte de « bonté » commis avec partialité, ou de façon binaire, peut devenir un mal, même un crime, ou éveiller l’animosité dans l’opinion des autres. L’agir demande le domptage de l’ego ; la vraie Justice est le contraire de la partialité, du binaire bien-mal (elle « tranche »). Si on œuvre, même indirectement, selon son opinion ou partialité, DANS CETTE MESURE MÊME, on devient un MAGICIEN NOIR.

La Connaissance recherche l’abandon de la dualité sujet-objet. Lorsqu’un humain utilise les énergies, ou pouvoirs de la NATURE, il utilise son mental sans discernement, de façon binaire, sans souci de justice, c’est ça la Magie Noire dont entre une bonne part de notre technologie actuelle basée sur la thermodynamique. Toute Magie noire ou blanche agit sur l’énergie de la Nature, et comme l’humain en fait la partie, le pouvoir sera le cancer toujours au bout du chemin. Tout parti politique en hypnotisant ou manipulant les foules, en les rendant ivres d’excitation, utilise la magie noire. Adhérer à un parti politique c’est se fondre dans la magie noire de l’opinion, différent d’autres opinions politiques dont on se fait l’ennemi. C’est participer à la nature profonde des antagonismes sociaux, à n’importe quel niveau, et donc les nourrir.

Le premier exercice en Magie Noire consiste à manipuler les gens. Donc toutes propagandes et opinions est de la magie noire en acte et en puissance. Combattre la peur c’est savoir que le mal, dans le monde des accidents, est plus fort que le bien (nous le vivons tous les jours).

POUR BIG PHARMA :
Toutes les mal-à-dit et malformations du corps proviennent des dimensions astrales. Or le physique ne peut pas contaminer les dimensions astrales. Intérieur et extérieur, Soufre et Mercure, ne peuvent jamais être confondus.
MALADIE ou Mal-à-dit : cacophonie ou non-harmonie par rapport à la Nature, donc à l’ensemble ; alors le « virus ebola » n’est pas là par hasard…
Si nous ne nous laissons pas bouffer par la tyrannie de l’opinion et de sa magie noire, donc en nous limitons à l’Instant, soit l’accomplissement de notre devoir propre, en abandonnant les résultats et le lendemain à la Loi, il ne restera pas de place pour le mal-à-dit, et ce sera la ruine de Big Pharma pour laisser place à la bonne santé de l’humanité.

La magie blanche ou noire c’est L’ILLUSION, le SPECTACLE (de spectre), de la mise en scène. Par conséquent, plus la tempête fait rage dans ce spectacle du monde, nous verrons bien un jour un jour le Soleil briller à travers les nuages de trombes d’eau.

L’ère du Kali yuga ou âge du fer/faire, âge noir, est bien celui de l’opinion et sa magie noire. Avec cet ère de l’opinion, on peut effectivement maintenant tout dire, mais les gens n’en seront pas plus sages d’un iota pour cela ! Ceux qui s’imaginent dans leur « science sociale » connaître le cœur, le mental aussi bien que vous et moi, sont des ignorants. Ils ne comprennent pas. Ils manipulent et ne propagent que leurs opinions ou ego.


SAVOIR ou s’A-voir, donc possession par l’ego ou mental (privation de voir), n’est pas la Connaissance. Même punition avec A-pprendre : les connaissances possédées n’entraînent pas la Connaissance, surtout si on ajoute « par cœur » (bourrage du mental).
Seul celui qui ne cherche pas à posséder, à prendre, peut découvrir et con-naître (naître avec), car, comme son nom l’indique, la fin de la dualité sujet-objet se fait DANS L’INSTANT, donc hors du tréfonds même de l’individu, et non par son « bagage culturel » si à la mode de nos jours de diplômes à tout va et de compétitions winner-loser.

Savoir, c’est le mental ou ego.
Con-naître, c’est ÊTRE (Je suis CE JE SUIS).


Politique, philosophisme, science, religion  sont par définition des postulats incontrôlables, adoptés pour le seul motif de l’ego. Ces bidouilles de l’ego prennent nécessairement valeur de dogmes, qu’on en soit conscient ou pas. Et ce dogmatisme est d’autant plus intraitable qu’il est inconscient comme en ce moment de « démocratie » de l’après 1789 qui se croit Dieu, parce que tout danger de ne plus y croire va créer la panique devant le Vide, devant la possibilité de ne plus avoir de raison ou sécurité de vivre.
Le réalisé, celui qui réalise le Soi ou Instant ne craint pas la panique, parce qu’il ne croit pas le dogme, IL LE SAIT ; aussi s’il y a des dogmes, il n’est pas dogmatique.
Aujourd’hui de bourrage mental de « réseaux sociaux » informatiques bien dans le socialisme des judéo-bolcheviques de l’après 1917 en URSS, il n’est pas étonnant que la tyrannie de l’opinion ait atteint son ultime maturité en se parant des prédicats de l’absolu religieux dans une vision mondialiste se voulant comme LA religion universelle (enfin relier les humains) ; une fausse synthèse de tout l’existant, et morphologiquement à l’envers, en faux ou en creux, de la vraie Magie Noire ; donc totalement le contraire de la réalisation de l’Instant ou Soi.
 

[En haut de page : Circé offrant une tasse à Ulysse, peinture de John William Waterhouse]
 
 

Dernière mise à jour : 17-10-2014 17:04

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >