Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Confort et utilitarisme et âge du faire
Confort et utilitarisme et âge du faire Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 27-12-2014 22:32

Pages vues : 3605    

Favoris : 540

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Cinéma, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Lumière, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occulte, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Tradition, Transformation, Vide, Volonté, Walt Disney, Yankee, Yokaï

 
Hebergeur d'image
 
 
Confort et utilitarisme et âge du faire
remontant au siècle des perruques poudrées et
à l’Encyclopédie de ces perruques pour nous
donner le 19 siècle si coincé,
si matérialiste et mécanisant l’être humain
 
 
Les conséquences directes de cette mécanisation de l’humain en sont la révolution de 1789 qui voulait détruite la Chrétienté : un confort, un utilitarisme pour échapper à la domination du dogme religieux, une nécessité effectivement salutaire pour la Science, la Vraie, et comprendre que tout ce qui existe dans cet Univers, est le BIEN, soit comme le dit Ramana Maharshi : NOTRE ÉTAT NATUREL.
 
Celui qui lança bien imprudemment « Dieu je joue pas aux dés avec l’Univers » était un ignorant du mot Science, et n’acceptait jamais le Principe d’Incertitude. Les « dès de Dieu » sont évidemment une célèbre phrase d’Albert Einstein, un pur produit de la science dogmatique : celle des têtes raides ou Juifs ou religions du Livre. Ces mêmes Têtes raides à l’étroitesse d’esprit scientifique qui donnèrent la base de toute cette science, ou plutôt technique matérialiste qui proclame que la matière est la seule réalité ; ce qui donnera le socialisme, Karl Marx, Freud et la psychanalyse, Darwin & Cie, et la révolution des juifs bolcheviques en 1917 en Sainte Russie. Toutes ces Têtes raides sont de la paroisse du règne de l’opinion prenant le masque de l’universel en renversant les rôles : Ce sont les accidents du monde spatio-temporel qui engendrent les essences, en d’autres mots/maux : c’est la matière qui donne un sens à l’esprit, ce qui est la marque absolu du Diable, car ce monde spatio-temporel n’est qu’un fragment d’une infinité de dimensions ou plutôt VIBRATIONS, TOUT étant vibrations, et cycles, et rythmes.
« La Matière qui donne un sens à l’Esprit » est par exemple la laïcité, la société de consommation ; c’est une métaphysique en creux, renversée.
« Le matérialisme d’aujourd’hui est né du brutal hier. À moins que sa croissance ne soit arrêtée, il pourrait se rendre maître de nous ! Il est l’enfant bâtard de la Révolution Française, une réaction contre des siècles de répression et de bigoteries religieuses ». (Isis Dévoilées. Vol 1, part 1, H.P. Blavatsky)

Les Têtes raides ont fabriqués un monde mécaniste : la société de consommation, la laïcité, la démocratie, la république, toutes choses essentiellement mécaniques, grâce beaucoup en partie à l’Encyclopédie des Diderot & Cie, les animaux et bien-sûr l’humain sont des machines.
Têtes raides ou Yahvistes ou religions du Livre parce tous ces gens donnent l’impression qu’ils ont TOUTES LES RÉPONSES sur Terre.
Déjà en 1894 on pouvait entendre un Albert Michelson (Prix Dynamite de physique) : « Les lois fondamentales plus plus importantes et les faits de la science physique ont tous été découverts, et la possibilité qu’ils soient jamais supplantés par de nouvelles découvertes est extrêmement éloignée ».
Pauvres humains ! En 1900 un William Thomson (Lord Kelvin), inventeur du télégraphe intercontinental s’aventure dans le dogme et la « vérité » suivante : « Il n’y a rien de nouveau à découvrir maintenant en physique. Tout ce qui reste, ce sont des mesures de plus en plus précises » ! C’est « Circulez y’a rien à voir ! »
Le même Kelvin qui énonçait : « Il est impossible de faire voler des objets plus lourds que l'air ».

Tout est Vibrations, Tout est vivant, et plus une matière paraît inerte, comme un Cailloux, et plus elle est active, elle semble immobile et impénétrable, cependant elle est TENDRE comme un Flan parce que ces particules sont en éternelle vibration. (Voir la page sur la Glande Pinéale)

En 1900 naissait la théorie quantique, puis en 1944 Max Planck disait que « toute la matière ne tire son origine et n’existe qu’en raison d’une force qui met en vibration les particules de l’atome et maintient uni ce minuscule système solaire de l’atome. Nous devons présumer que, derrière cette force, il existe un mental conscient et intelligent. Ce mental est la matrice de toute la matière ».

Le mot Science a le sens de ce qui est naturel, mais suite à 1789, tout le 19è siècle a mécanisé ce qui était naturel, et a fabriqué un dogme extrêmement rigide, dont fait la partie le capitalo-socialisme, avec manipulation des masses populaires. Et comme écrit plus haut ça nous donnera le règne de l’opinion des têtes raides avec pour seule réalité : la matière.
Depuis plus de 200 ans cette attitude dogmatique considère l’être humaine et les animaux comme des machines, on le voit bien dans nos sociétés de consommation. Mais tous ces têtes raides et autres financiers de la finance internationale, et même les transhumanistes, oublient que les machines resteront toujours des machines et ne seront jamais capables d’atteindre l’Inconnu.

La société mécaniste de l’après 1789 et fidèle à son Encyclopédie dideroeste enferme le vivant en des réponses données et en réduction de toute complexité à la somme de ses parties, comme le fait une machine, un ordinateur.
Encore une fois la dissociation de l’être humain avec le Tout est le principe de l’utilitarisme, du confort, de la laïcité, développé depuis 1789, pour conduire l’humanité à sa perte : destruction de la planète. Un utilitarisme prétendant échapper au dogme religieux.

Pour en revenir à Albert Einstein, il croyait comme les « scientifiques » et têtes raides de son temps, que nous faisons collectivement partie d’un ensemble plus vaste que la somme de nous tous ; en d’autres mots en bonne Tête Raide il mettait l’être humain EN DEHORS DU DIVIN, en dehors du mental ; il se place donc À L’EXTÉRIEUR DE L’UNIVERS. Voici quelques remarques de lui :
« Un être humain fait partie d’un tout que nous appelons « l’Univers » ; il en est une partie limitée dans le temps et dans l’espace. Il fait l’expérience de lui-même, de ses pensées et de ses sentiments comme quelque chose de séparé de tout le reste - une sorte d’illusion d’optique de sa conscience. Cette illusion constitue une sorte de prison qui nous limite à nos désirs personnels et à notre affection envers les quelques personnes les plus proches de nous. Notre tâche doit être de nous libérer de cette prison en élargissant le cercle de notre compassion, afin d’y englober toutes les créatures vivantes et la nature entière dans sa beauté ».
En fait Einstein devait avoir lu des textes de l’hindouisme, là où l’être humain EST LA NATURE, ainsi il ne se coupe pas de la Nature, de sa nature.

Il est vital de lutter contre le Nouvel Ordre Mondial et sa pensée unique, son uniformisation, car nous sommes tous différents les uns des autres. En apparence, nous sommes différents : certains ont des aptitudes que je n’ai pas, etc. Chacun est UNIQUE, comme un arbre, et comme la feuille parmi les milliers de feuilles surf cet arbre.
Cependant : « La vérité tout entière ne peut consister en un puzzle de vérités partielles cueillies un peu partout. Le Tout est autre chose et plus que le total des parties ».
En d’autres mots, le Tout ou Conscience, le Soi ou Instant fait la partie d’un individu, et est partagé PAR TOUS LES INDIVIDUS.

Les « scientifiques » étant aussi Homo Religiosus, ils ont faim d’hypothèses unitaires. Certains essayent de prendre un raccourci et assurent avoir trouvé l’Unité : ils nient l’un des aspects de la dualité dans laquelle ils sont encore, et prétendent que tout peut s’expliquer par la moitié qui reste ! Ce sont les dualistes winner-loser ou matérialistes qui maintiennent le monde physique qui serait la seule réalité ; la vie a émergé automatiquement de la matière organique produite chimiquement sur la Terre primitive. Les formes vivantes ont évoluées, etc. Nous sommes donc en plein évolutionnisme yahviste.
Ces évolutionnistes se croient autonome, ainsi ils pondent une sorte de religion de l’homme.

Ne jamais oublier que tout est dans le mental, et pour paraphraser Nassim Haramein, nous sommes des trous noirs, l’Univers est un trou noir, donc uns Stargate, un Point Focal. Donc les galaxies et les étoiles sont elles-mêmes des trous noirs, des Stargates. D’autre parti il n’existe pas de « matière noire », un truc moderne à l’odeur de marxisme !
Bien-sûr que le VIDE a une structure, comme écrit plus haut avec les particules du « Flan » en éternelle vibration.
Le Vide est une ASPIRATION, ou effondrement sur lui même : UN ZÉRO MOINS À L’INFINI, une Stargate.
La structure du Vide peut se réduire au modèle de 64 tétraédres construits en symétrie inversée. On retrouve ce modèle dans d’anciennes civilisations datant de plusieurs millénaires, qui se retrouve sous forme de symboles sur toute la planète (Egypte, Chine, Amérique centrale).

Le Vide est l’absence de dualité, l’Unité aspire… ou se tient au-delà du mental, et quand survient la réalisation du Soi-Instant, survient la délivrance, la Vraie Liberté bouleversant l’âme. Ensuite, l’ego dompté peut goûter à cette Liberté de façon différente : par exemple avoir le sentiment d’être uni à toute la création, une intense saisie directe de ce que les autres « soi » font autant partie de notre être que notre propre « soi ». Ce n’est que le commencement du voyage dans la Stargate où domine le ZÉRO MOINS à l’infini ou Unité ; ce n’est que le début du Voyage vers des vibrations supérieures, là où il y a au loin une béatitude encore plus grande.
 
 

Dernière mise à jour : 27-12-2014 22:46

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >