Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Histoire = CE QUI N’A PAS DE SENS
Histoire = CE QUI N’A PAS DE SENS Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 19-03-2017 23:45

Pages vues : 2185    

Favoris : 293

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Christ, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Information, Inquisition, Instant, Islam, Jardin, Jeu, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Merde, Métal, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Univers, Vide, Volonté, Yokaï

 
immigration_tr_jaun.png
 
 
Histoire = CE QUI N’A PAS DE SENS
puisqu’opinion
Vous croyez que le cordon ombilical
de la finance internationale qui
s’appelle la City de Londres a un sens ?
Même si ça permet d’acheter sa boîte
de cassoulet au supermarché ?
Tout ça n’a pas de sens,
ni même aucun « bon sens » qui
s’opposerait à un « mauvais sens » !


How to do things with words ! Tomber dans les noms-les-formes.

MIGRANTS = TRAQUER LES ENNEMIS DU CAPITAL.
 
 
Le sens actuel du mot POLITIQUE consiste à la grandiloquence : parler de rien. C’est la dualité sujet-objet, quand le sujet va modifier l’objet rien qu’en l’observant. Dans la grandiloquence nécessairement politique, le déluge de mots qui servent à apprécier la « réalité » modifient icelle au point de la rendre méconnaissable : C’EST LA CHUTE (au sens chrétien et Ancien Testament), Chute qui va fabriquer un nouveau spatio-temporel (pas besoin des transhumanistes pour cela). Ainsi, le langage parlé, et plus tard écrit, sera essentiellement un outrage au Réel et à l’Être, et l’être humain qui apprécie le Réel par l’intermédiaire d’un langage le plus souvent grandiloquent, est prisonnier d’une illusion nommée « réalité ».
GRANDILOQUENCE = EYES CANDY à la anglo-américaine : voyez leur « démocratie » et leur « république ».
Grandiloquence ou tomber dans les noms-les-formes, comme un enfant décide qu’un soldat de plomb sera : une locomotive, un sous-marin, et accessoirement un soldat de plomb, SELON LES CIRCONSTANCES. Pour que la chose existe, soit « réelle », il faut tomber dans le nom-la-forme, la « vraisemblance ».
 
HISTOIRE = FUTILITÉ, PURE REPRÉSENTATION, PURE JOUISSANCE comme le reflète notre époque, et depuis au minimum la Renaissance et la Réforme. La pure représentation, comme notre société du spectacle, renvoie donc à un espace de jouissance réservé à l’excitation de la représentation, de se produire ; d’ailleurs il en va de toute œuvre à caractère fondamentalement enfantin, comme chez Raymond Roussel. Le eyes candy des Anglo-saxons est enfantin ; voyez la caricature dans l’entertainment hollywoodien et comparez avec l’humour et la caricature russe : il y a un gouffre entre les deux. Le rire est nettement plus naturel chez les Russe alors que les Anglo-saxons se prennent au sérieux et veulent jouer aux Big Boys.
Pascal disait que l’éloquence se moque de l’éloquence, c’est une évidence ou un enfoncement de porte ouverte !

La grandiloquence politique singe et déforme le réel, mais en plus prétend en même temps en être une émanation : elle se veut posséder la Vérité. La grandiloquence est un faux qui se donne pour vrai, comme tout ce que font les médias modernes et la politique du républicanisme. La grandiloquence et la politique se veulent toujours sérieuses : « il faut sauver l’humanité ». Cette grandiloquence politique transforme l’insignifiant en signifiant, l’anodin en important. Bref, elle complique tout à plaisir.

Ce qu’on nomme ici-bas « réalité » est à la fois « déterminé » et fortuit, donc illusion, bêtise. Si à cause de son ego on attribue une signification au « réel », on est dans la dualité sujet-objet donc dans l’IMAGINAIRE, qui peut aussi s’interpréter comme simple hasard. Alors, il n’y a pas de secret de l’Histoire, on la fabrique allègrement, le devenir est sans mystère ; ça arrive de toute façon, d’une certaine façon, c’est-à-dire n’importe comment. Alors il est étrange que tant de travail du chapeau se déploie à vouloir percer à jour le devenir et la raison de l’Histoire, même à des fins politiques, c’est-à-dire percer à jour ce qui n’a pas de sens, ce qui n'a pas de but à atteindre.
Comme pour TOUT, il y a un mystère des choses, de la poussière volant à la lumière d’été au président d’une république. Et pour le Nouvel Ordre Mondial, il est inutile de creuser les choses, jusqu’à leur ADN, pour leur arracher UN SECRET QUI N’EXISTE PAS, TOUT ÉTANT DANS LE CERVEAU ; c’est à leur surface, à la lisière de l’existence des choses (le FLÉAU de la Balance), qu’elles sont incompréhensibles : non d’être telles, mais TOUT SIMPLEMENT D’ÊTRE. POURQUOI QUELQUE CHOSE PLUTÔT QUE RIEN ?

FACILE, CONFORTABLE : il suffit de deux personnes de même race, des humains, qui ont la même logique, le même langage, même s’ils ne parlent pas nécessairement la même langue, pour constituer une opinion suffisamment forte pour inventer le « réel ». C’est assez dire la fragilité extrême du « réel », tel qu’il s’offre à l’ego humain !

La grandiloquence est une forme d’invention du réel : un mot devient une chose et l’anodin devient important, ce qui reflète notre société complètement narcissique : dire suffit à établir que la chose était à dire, ou à montrer à l’image ; dès que c’est écrit ou montré à l’image par l’intermédiaire d’une caméra, on tient pour assuré, pour « réalité », que sa pensée profonde, son idée décisive, constitue la « réalité » de la chose (voyez le phénomène du Haul sur You Tune, et attention au débit de paroles infernal ! pour finalement ne rien dire… Du genre : j’ai acheté ceci, c’est intéressant, j’ai un souvenir, c’est intéressant, j’ai une idée, c’est intéressant je vais la faire breveter ça me rapportera du fric, etc.).

Si deux types ayant même opinion suffisent à fabriquer une réalité, imaginez ce qu’il se passe avec le « tout connecté » et autres « réseaux sociaux », et même avec le « téléphone arabe »… Et maintenant le « tout intelligent », on a même des « pneus intelligents », des « villes intelligentes »… À quand des humains intelligents !!! Ça forme un Super égrégore monstrueux que certains nomment encore « réalité » ! Et qui est en train de fabriquer le vieux rêve d’un Empire mondial et son « vivre ensemble », avec pensée unique et en une seule religion universelle, pour l’Instant celle de la City de Londres !!! L’opinion, donc le narcissisme est devenu une sous-religion ayant étiquette « liberté d’expression ». Ce qu’on peut aussi appeler « son dada », et ce en dépit de la nature du sujet dont chacun a à parler : PRIÈRE DE DONNER SON SENTI-MENT SUR TEL OU TEL SUJET, pour adorer, idolâtrer, cette « liberté d’expression ». La nouvelle Église c’est le TOUT connecté, le réseau social si bien dans la mode du social amorcée depuis l’après 1789, comme si AVANT le social n’existait pas !!!
Liberté d’expression = chacun parle de son dada et peu importe le Vrai Réel, le Soi, on s’en fout !
Le républicanisme est un dada politique, une manie, au même titre que le capitalisme, au même titre que le social (échange) et son « tout connecté » et sa démocratie marchande.

L’American way of life est le dada du protestantisme anglo-américain issue de la City de Londres. Dada qui va même attirer les MIGRANTS, d’hier et de nos jours : les jeunes mâles déboulant à partir de 2015 pour aller communier à l’autel de l’American way of life et de chez Disney et ses Mickey, toujours ces eyes candy façon entertainment. Et puis, il y a des belles femmes, ou des beaux mecs là-bas, tous survitaminés et gonflés à coups de baseball qui pour moi symbolise ces pays dit « civilisés » à « fort pouvoir d’achat » ; alors ça attire forcément les migrants comme des mouches !

Alors, quand les mouches arrivent, elles s’aperçoivent que les promesses ne sont pas tenues, que la réalité ne correspond pas à leur rêve ; elles ne comprennent pas, elles se mettent en colère et vont harceler leurs hébergeurs. Ajoutez à ça qu’il y a des vicieux qui vont pousser les migrants à faire des saloperies. IsraAid fait la partie de ces vicieux… de même que Welcom to europ. Ces obédiences distribuent des guides pour expliquer comment jouer avec les lois des pays d’accueil, ou comment éviter les patrouilles de flics et les contourner.

Migrants qui doivent par exemple trouver 14.000 euros pour émigrer ; pour un paysan pachtoune ce n’est pas rien ! Attendez ! Ils les trouvent, de même qu’ils trouvent des tétéphones portables dernier modèle. Qui leur donne tout cela ? DANS QUEL BUT ? CERTAINEMENT LE NOUVEAU TRAFIQUE MODERNE D’ÊTRES HUMAINS, MAIS NOUVEAUX ESCLAVES RÉMUNÉRÉS AU DÉBUT : on paye les esclaves pour qu’ils soient esclaves… DANS QUEL BUT ? NE PAS OUBLIER QUE ÇA ARRIVE APRÈS LA DESTRUCTION DE LA LIBYE ! Parce que nous ne sommes plus au temps des RÉFUGIÉS POLITIQUES comme mon père fuyant la Russie en train d’être détruite par les Lénine-Trotsky-Staline et leur clique de Juifs bolcheviques !
Les « migrants » de l’après 2015 NE SONT PAS des réfugiés politiques, même les soit disants Syrien « fuyant le régime de Bachar ». TOUT EST FAUX, ne serait-ce que par le coup du « tétéphone portable » que tous ces « migrants » possèdent, et en plus on leur donne de l’argent quand ils entrent dans un pays « d’accueil ». Bref, a grand maximum il n’y a que 10% de vrais réfugiés politiques syriens, non à cause du « régime de Bachar », mais parce que l’extérieur et l’Empire veut démanteler la Syrie et de ce fait rend la vie syrienne infernale.

ALORS, POUR QUELLE HISTOIRE ? DANS QUEL BUT CE PHÉNOMÈNE « MIGRANTS » ? PHÉNOMÈNE QUI NE PEUT QU’ÊTRE VOLONTAIRE et n’a rien à voir avec l’exemple que je citais ci-dessus à propos des émigrés russes fuyant la révolution bolchevique de 1917, bien qu'elle aussi fut organisée et voulu par les Juifs, et leur City de Londres et n’est pas le fruit du hasard. Je remercie tout de même les Anglais qui ont contribué a aider les réfugiés Russes comme mon père ; sans cela je ne serais pas né !!! Les réfugiés Russes dont beaucoup comme mon père se retrouvèrent en France, mais énormément aux États-Unis et en Angleterre, un peu moins en Allemagne.

IMPORTANT : en Novlangue arrive le mot « migrant » qui n’était pas employé. On disant avant : les émigrés, les clandestins, les réfugiés.
MIGRANT : nouveau non-la-forme daté de 1960, plein pot phénomène CIA Hippie-Beatles. Le Robert écrit : « Travailleur originaire d'une région peu développée, s'expatriant pour des raisons économiques ». Nous y voilà, toujours le FRIC/FLIC. Oui, l’émigré est avant tout un travailleur, mon papa en savait quelque chose : il débuta en France comme garçon de ferme à ramasser la merde et la paille des animaux dans une ferme. Il était loin de sa carrière de futur officier dans l’armée du Tsar ! Migrant ça fait Novlangue en sonnant comme un oiseau « migrateur » qui émigre à cause du changement de saison (migration des Hirondelles, migration des troupeaux, etc.).
Donc dans le phénomène « migrants » nous avons à faire à UNE INVASION DE JEUNES MÂLES ORGANISÉE PAR LES CLASSES DU POUR-VOIR EUROPÉEN. Alors attendez-vous à retrouver en Europe cette bonne vieille TUBERCULOSE, cette bonne vieille SYPHILIS, la GALE, le PALUDISME, etc., et même LA LÈPRE. L’ÉPIDÉMIE C’EST POUR DEMAIN…

DANS QUEL BUT CE PHÉNOMÈNE « MIGRANTS » ? Économique : main d’œuvre bon marché, alors que nous avançons vers le tout robotique ? La plupart des migrants ne savent pas lire, et ils n’ont aucune qualification. En Italie les mineurs trouvent du « travail » dans la prostitution et le travail forcé !!!
Alors, DANS QUEL BUT CE PHÉNOMÈNE « MIGRANTS » ?
1 - GÉOPOLITIQUE : voir la Turquie et son régime et son business et industrie migratoire vers l’Europe.
2 - ÉTATIQUE ET POLITIQUE : les Européens supportent de moins en moins cette société marchande de la City de Londres et ses « échanges » façon « tout connecté » et façon « social », et égalitarisme voulant les aligner avec les pays pauvres ; tout cela risquant de produire une révolution. Et pour empêcher cette probable révolution. la chefferie européenne parasite une « cinquième colonne » de criminels de gens manipulables pour avoir des mercenaires à lâcher sur les populations révoltées.
C’EST EXACTEMENT LA STRATÉGIE QU’EMPLOYÈRENT LES JUIFS BOLCHEVIQUES en 1917 quand ils ouvrirent grand toutes les prisons du Tsar pour transformer les criminels, les pervers, les sadiques, les malades mentaux, les drogués, en outils du régime soviétique, en outils de son institution économique du Goulag. Beaucoup des chefs de ce nouvel étatisme étaient des malades mentaux ou des drogués, des planqués, des professionnels du crime. De nos jours on peu dire qu’avec les « migrants » ÇA FERA PLUS PROPRE POUR JUSTIFIER LE CHAOS ET LA REPRISE EN MAIN PAR LA CHEFFERIE DE CE CHAOS ORGANISÉ POUR ÉRADIQUER TOUS LES « ENNEMIS DU PEUPLE ». CE SERA L’OUVERTURE VERS LA CORRUPTION À TOUS LES ÉTAGES.
 
RAPPEL : depuis 1789 en France le droit d’asile n’existe plus, alors que dans l’Ancien Régime un criminel pouvait se réfugier dans une Église et le service « d’ordre » de l’État ne pouvait rien faire : voir l’histoire de Quasimodo dans le roman de Victor Hugo. Si vous héberger quelqu’un qui a commis un crime ou un larcin, c’est un « recel de malfaiteur » (fourniture d'asile ou de refuge à l'auteur connu d'un crime). Recel, sens de 1830…

Histoire = CE QUI N’A PAS DE SENS, il n’y a pas d’opinion non plus car il n’y a pas de temps qui coule !
C’est ce qu’on appelle « réel » qui n’a pas de sens. Le seul sens ne peut qu’être l’INSTANT, LE SOI. Alors la chefferie des Couilles en Or et de ses « migrants » peuvent aller se faire voir ailleurs…
« QUI SUIS-JE ? » est la seule minuscule porte vers la LIBÉRATION. Sûr que cette porte est vraiment minuscule. Et si la porte minuscule est fermée, encore faut-il avoir le réflexe de l’Instant de la pousser ! Non, non, il ne s’agit pas de la porte des judéo-maçons spéculatifs coincée entre les deux colonnes et surmontée d’un orgueilleux fronton triangulaire….
 
 

Dernière mise à jour : 20-03-2017 00:10

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >