Accueil arrow News arrow Dernières news arrow D’ANGER l’Ange Garde, la Vigie
D’ANGER l’Ange Garde, la Vigie Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 19-01-2023 16:03

Pages vues : 2126    

Favoris : 30

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Démocrapitaliste, Diable, Dragon, Echo, Egopinion, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, Hararielisme, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Messianisme, Métal, Mieux, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Spontacratie, Tore, Transhumanisme, Utotalitarisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Yi King, Yokai

 
comtoise_contradiction_moteur.jpg
 
 
D’ANGER l’Ange Garde, la Vigie
D’ANGER, AMBIGUÏTÉ.
Nagarjuna nous met en garde, comme la
Bhagavad-Gîtâ, chapitre IV,18 :
« Celui qui dans l’action peut voir
l’inaction [le non-agir], et qui peut voir
l’action continuant encore dans la
cessation des œuvres, celui-là est parmi
les hommes l’homme de raison vraie et de
discernement ; il est en yoga et il est
l’ouvrier universel aux capacités
nombreuses [pour le bien du monde] ».
 
« Celui qui dans l’action peut voir
l’inaction [le non-agir]… » = tuer la
poussive et polluante thermodynamique.



L’AVERTISSEMENT TRADITIONNEL (constitue un « travaux d’Hercule ») SUR L’ÉTAT D’AVOIR (et de se faire a-voir par la loi de succion) : « NE POINT ATTACHER UN INSTANT QUI PASSE À UN AUTRE INSTANT » (LA PARADE, LA POMPE). Seul le NON-LOCAL peut fonctionner en une sorte « d’interaction virtuelle » (la GRÂCE) qui n’a rien à voir avec l’actuelle connexion modèle écono-informatique avec ses « réseaux sociaux », lesquels ne fonctionnent que par le ‘je’ de l’ego… et ainsi fonctionnent en « thermodynamique ». Alors il faudra pour « échanger » résoudre D’ABORD l’antique dilemme du Moi-Individuel/Moi-Collectif, donc CHANGER NOTRE ESPACE-TEMPS. SIMPLEMENT PARCE QUE LE VRAI CESSE D’ÊTRE VRAI DÈS QU’IL EST VU OU POSSÉDÉ, SAISI (cela sera copié dans le quantisme : ”l’observation perturbe le phénomène”, plutôt impossibilité de SAISIR ou d’OPINIONER l’observation).

”L’observation perturbe le phénomène” = CIVILISATION DE LA THERMODYNAMIQUE ET IMPÉRIALISME ÉCONOMIQUE OU DE FAIRE/FER et EN-FER : L’UTILITARISME ALIÉNANT, L’USAGE(R).

La vérité tout entière ne peut consister en un puzzle de vérités partielles cueillies un peu partout. Le Tout est autre chose et plus que le total des parties.
Tout ce qui se produit et qui est connu à l’état de veille par les cinq sens est la production de l’ego, le ‘je’. Mais si cet état de l’individu en conclu une quelconque « paix » ou une quelconque « libération », alors cette soi-disant « paix » ne mènera qu’à un remplacement par un oubli total, comme dans le sommeil profond, selon l’avertissement traditionnel ci-dessus.

Est-ce que l’Intelligence Artificielle I.A. remplacera les humains au point de les RÉDUIRE À L’ÉTAT DE SOMMEIL PROFOND ? Divisant ainsi l’humanité en machines-éveillés ? Et permettant ainsi aux humains d’être « éveillés » ou « libérés » sans moufter…. c’est-dire toujours sous la loi de succion : la dualité Dedans-Dehors, dans le cas du transhumanisme de l’I.A. le Dehors devient le winner.
Là encore, cet aspect prochain du transhumanisme faisant croire, ou dans la logique du ”Comme si”, n’augure rien de bon !
Bref, le transhumanisme de l’I.A. parce que c’est identique, amènera nécessairement un TOTALITARISME MONDIAL dans les trois règnes : Minéral, Végétal, Animal et Humain (la ”nature” sera elle-même ”transhumanistée”, ”winnerisée” en inverse ; par exemple l’outil ”imprimante 3D” imprimant un organe humain à ”remplacer”).
Avec l’IA l’humain sera en fait un « homme augmenté » dans son ego au sens de la recherche de SON PROPRE bonheur tel que le concept américano-protestant en un bonheur fabriqué comme ”un droit émanant de Dieu”. Quel Dieu ??? Ainsi l’individualisme possessif appelé ”démocratie” est devenu mondialement un ”droit essentiel” ! Soit la soumission perpétuelle de l’humain à ses désirs corporels, amplifiés par le transhumanisme de l’I.A., et c’est ça qu’ils appelleront « liberté » ! Soit la capacité d’agir selon son propre intérêt (loi de succion), sans que l’État ou le régime républicain n’y fasse le moindre obstacle.

L’état d’UNITÉ ne se produira que par la GRÂCE dans laquelle l’illusion (des facultés) et l’oubli (les limitations) ne voit le jour. Donc toute tentative de la part de la conscience, la raison, de maîtriser l’ego et d’en faire son Vaisseau est vouée à l’échec, car le Vaisseau est toujours happé par l’attachement d’un Instant à un autre Instant ou happé plus avant dans la mise en valeur du temps par le mental et ses cinq sens. Mais, si cette conscience ou raison, la logique, s’abandonne (Putréfaction) à la Grâce Divine et le prend pour Vaisseau, l’ego en prendra un grand coup et l’On vivra la Félicité du Soi.

« NE POINT ATTACHER UN INSTANT QUI PASSE À UN AUTRE INSTANT » : le parcours sur le SENTIER ou PÈLERIN (déplacement d’un Instant à un autre Instant) s’appelle ”Intelligence” (lier entre) par le conduite VERTICALE (per-ception, du celte cap, du latin capere : prendre, et per-ce-voir, la CABANE : caban en gallois, capanna, mot donné pat Isidore [Or. 15,12,2] : les paysans font une maison qu’ils appellent capanna, parce qu’elle ne contient qu’une seule personne [avec jeu de mots capannam/capiat]. Dic. Français-Gaulois, de J.-P. Savignac). La MAISON ou VRAIE DEMEURE, LE VASE-VALLÉE. Haut et Bas et l’inverse permettent ainsi d’A-teindre, donc NE PAS TEINDRE OU NE PAS POSSÉDER OU COLORER TERRESTREMENT OU CORPORELLEMENT LA SOURCE, LE POINT FOCAL OU POINT C’EST TOUT DU CENTRE QUI EST NULLE PART ET DE LA CIRCONFÉRENCE QUI EST PARTOUT. (singé par l’actuelle judéo-maçonnerie avec le COMP-Anion Primordial qui trace ”COMME SI” (conte) en ses manifestations (O-per-A = Œuvres ou Opérations).

L’ignorance n’est autre que les actes de la pensée.
En même temps que la conscience ou raison qui calcule naissent les noms-les-formes, et ainsi de suite jusqu’à l’immense masse de toutes souffrances. Et avec l’I.A. tout en sera augmenté dans l’existence des trois mondes (veille, rêve, sommeil profond) reposant sur la pensée et ses facteurs en causisme.
Le cercle sans fin mais avec faim des naissances et des morts est la production du cerveau et probablement demain de celui de l’I.A. et la fin du mental signe la fin du cycle des naissances et des morts et de son monde phénoménal des noms-les-formes.
« NE POINT ATTACHER UN INSTANT QUI PASSE À UN AUTRE INSTANT » permet de tuer le temps ou idéation, l’enchaînement des pensées qui est la condition d’ignorance. Sans idéation, l’ignorance disparaît ; si la cause produit l’effet et donc le temps, la fin de la cause tue le temps qui coule. L’examen en paradoxe de cette vérité révèle la VACUITÉ DE L’ESSENCE, LA VACUITÉ DU ”COMME SI”.


RAPPEL :
LOI DE SUCCION DANS LE MATHNAWÎ, LIVRE CINQUIÈME 719-752 : « Un petit oiseau chassait un ver : un chat saisit cette occasion et s’en empara. L’oiseau était dévorant et chose dévorée, et, absorbé dans sa chasse, ne savait pas qu’il y avait un autre chasseur.
Bien que le voleur chasse des objets, cependant le chef de la police avec les ennemis du voleur sont sur ses traces.
Son mental est occupé avec les biens, les verrous, la porte : il est inconscient du préfet et du tumulte qui s’élève à l’aube. Il est absorbé par sa passion pour le gain qu’il ne prend pas garde à ceux qui le recherchent et le poursuivent.
Si l’herbage boit l’eau pure, ensuite l’estomac d’un animal s’en nourrira.
Cette herbe est dévorante et décorée : il en va ainsi pour toute chose qui existe, excepté Dieu. Étant donné qu’Il est Celui (dont il est dit) : Il vous nourrit et n’est pas nourri, Dieu n’est pas dévorant et dévoré, comme la chair et la peau.
Comment ce qui est dévorant et dévoré serait-il en sûreté contre ce qui dévore et qui réside dans une cachette ?
La sécurité de ceux qui sont susceptibles d’être dévorés traîne le deuil à sa suite ; va vers le Portail [le « Gate gate pâragate… »] de Celui qui n’est pas nourri.

Chaque imagination dévore une autre imagination [surtout dans cette tyrannie de l’opinion] : une pensée se nourrit d’une autre pensée. Tu ne peux être libéré de toute imagination ni t’endormir de façon à t’évader complètement. Tes pensées sont comme les frelons, et ton sommeil comme l’eau (dans laquelle tu es plongé) : quand tu t’éveilles, les frelons reviennent.
Et maintes imaginations pareilles à des frelons volent et t’emportent tantôt ici, tantôt là.
Cette imagination est la moindre de ceux qui dévorent : le Tout-Puissant connaît les autres [Zéro indien…]
Écoute, enfuis-toi loin de la troupe de tous ceux qui dévorent, vers Celui qui a dit : « Je suis ton protecteur » [équivalent de la Parole du Christ : « Qui perd sa vie la gagne »].
Ou vers celui qui a acquis ce pouvoir de protection, si tu ne peux te hâter vers le Protecteur Lui-même. […] Tu as pris pour guide ta raison qui est devenue infantile, étant voilée par le voisinage de l’âme charnelle [la tyrannie de l’opinion, l’égrégore du moment, surtout celui de la folie du sanitaire en 2020-X].
[…]
L’avidité pour la chasse [et loi de succion] fait oublier qu’on est soi-même une proie [le citoyen la proie des élections et des virus, du politisme et des banques et de la SAISIE OU LOI DE SUCCION] : le chasseur s’efforce de gagner des cœurs [du consensus], alors qu’il a perdu le sien ».
 
 

Dernière mise à jour : 19-01-2023 16:16

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >