Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Déméter, les grains de Blé et la République
Déméter, les grains de Blé et la République Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 23-01-2013 23:50

Pages vues : 4508    

Favoris : 364

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
Hebergeur d'image
 
 
Déméter, les grains de Blé et la République
Sans le choix tragique de la voie de l’Agriculture,
pas de Déméter, ni de Mystères d’Éleusis,
encore moins d’Osiris,
donc pas de francs-maçons de 1717
.

LE GRAIN

Page dédiée à la Terre-Mère
 
 
 
APOLLON l’olympien, le lumineux, le compas et équerre et sa géométrie à la Euclide, le philosophiste et sa raison, le champion de la norme et de son confort l’Ordre, le rongé par le mental se trouve être le champion de l’individuation et de la douleur de l’enfantement (religions de la Rédemption ou du Salut et du Sacrifice) et de celle du monde des accidents ou spatio-temporel.
 
 
 
INDIVIDUATION - INDIVIDU : je suis le numéro un et compte pour un en tout (je suis indivisible), et mon voisin est le numéro deux, soit je suis une unité arithmétique dans la masse des humains de la France, de l’Occident, du monde. Or la partie, la personnalité (personne-A-lité ou privé de lit) est plus que le total des parties. La Connaissance ne se fait pas par des bagages universitaires en une évolution, mais par l’INSTANT ou Instantané. Individu-A-lité et personne-A-lité sont bien dans notre faux communisme d’après 1789 et son anti-tradition. Il n’y a pas de but à atteindre, pas de religions du Salut mais simplement à déblayer pour trouver ce qui est toujours là de toute éternité : l’Instant le Soi. Déblayer ou se reposer pour retrouver son LIT et ne plus être une personne-A-lité ou privé de son lit : FLUIDE, JUS, SPERME, SAUCE, EAU, FLUX, COURANT. Retrouver son LIT c’est ÊTRE AU PIEU (AXE ou FOCALE).
 
DÉMÉTER : déesse du blé et des labours ; signe de la Vierge en astronomie. Les Mystères d’Éleusis étaient célébrés en son honneur. (Grancrenelle est le nom d’une antienne de l’office de la Nativité de la Vierge. Glossaire de Du Cange).
Voir aussi la page : Éjaculation pour tous ou Confort. L’autre côté du symbole Déméter est sa fille Perséphone.

Qui dit Agriculture dit sédentarité et stockage (silo, farine, grange, grenier, graine), donc naissance de ‘civilisation’ : viles, villes et cités ! Mais aussi Vignes, donc pinard et Dionysos (Bacchus chez les Romains), autre avatar d’Osiris puisque lui aussi est découpé en 14 morceaux (par les Titans). Il a un rapport avec le Jehovah Nissi (Exode 17, 15). (Réf. Glossaire Théosophique, de H.P. Blavatsky).
Tout cela entre déjà dans la construction de l’actuelle franc-maçonnerie née en 1717 à Londres, selon ce qu’en écrit C.W. Leadbeater dans Rites et Mystiques Antiques : une brève histoire de la Franc-Maçonnerie : sacrifice de Dionysos ou Osiris, puis résurrection, donc les prototype de la résurrection du Jésus de Nazareth ou symbolique de la Croix ou Point Focal. Cela se résume en un mot : PASSAGE.

Selon Leadbeater, les constructeurs du Temple du Roi Salomon étaient des bandes errantes de francs-maçons appelés « Artisans de Dionysos », ou « Artisans de Bacchus ». Dionysos ou Bacchus étaient supposés être à l’origine de la construction des théâtres ! Pour cela on parle aussi de « Fêtes dionysiaques ». Selon Leadbeater, ces « Artisans de Dionysos » étaient une secte gardant secret ses symboles. Le Temple de Salomon (si jamais il exista) selon Leadbeater et un autre maçon : Ward, précisent que les Juifs n’étaient pas bâtisseurs mais agriculteurs, donc il leur fallait ces « Artisans de Dionysos » pour l’édification du Temple. Les bâtisseurs de l’époque et architectes étaient les Phéniciens.

Les points clés de l’initiation aux « mystères » façon helléniques reposent sur les mots clés : GRAINES ou ŒUFS, donc le Point Focal, le TROU du Trouvère du Moyen-Âge. Tout cela a encore un rapport avec l’ÉJACULATION, la SEMENCE, le JUS.
OSIRIS : Il sera l’objet d’une quête, comme le Graal au Moyen-Âge. Isis à réussit à rassembler les 13 morceaux du corps d’Osiris ; le 14ème, son pénis flottant sur les eaux du Nil, fut absorbé par un poisson. Le poisson est considéré comme le conducteur vers une vie nouvelle. Le Nil est aussi source de vie par ses crues. Le cadavre castré ou ayant perdu son fluide séminal est comme une graine sèche. Les « libations » l’aideront à retrouver son fluide vital, comme la graine humidifiée dans la Terre donnera une plante.
Le sexe/graine pourrait correspondre au POINT FOCAL. Il y a bien les trois phases correspondant à la FOCALE :
Osiris dans le coffre : l’individualité et l’enfermement dans le noir des illusions humaines ; Osiris mutilé : désintégration et Chaos ; Osiris Âme du monde. Osiris fait aussi partie intégrante du cycle solaire : il est le soleil nocturne, l’astre mort, qui renferme en soi le principe régénérateur de la vie.
Osiris dieu de la végétation, Osiris-grain vivant : il est enfermé vivant dans le coffre, comme la graine vivante mise en terre. Ensuite Osiris est noyé dans le Nil, il entame une Œuvre au Noire de Fermentation afin de changer de nature.
Il n’y a donc a aucun moment mort d’Osiris mais TRANSFORMATION.
Ensuite, il est comme dispersé par Seth, et au moment de la nuit pendant la Lune claire.
Comme l’écrit A. Mayassis dans Mystères et Initiations de l’Égypte Ancienne : « L’Ancienne Égypte vivait sa vie en pensant à la mort », ou à l’Après Vie.

Le Dieu PTAH est encore un symbole de la Graine encore plus ancien qu’Osiris ; il est son prototype. L’analogie avec l’œuf portant l’embryon et la substance nourricière, pareille pour une graine de végétal.
L’emmaillotement de Ptah a un rapport avec l’Androgyna Œuf cosmique), la chaleur active : Un produit Deux. L’Androgyna c’est la Totalité, le plus et le moins réunis.


GRAIN-FOCALE « Ceci devient cela »

Grain (prt) et Hiver (prt) [en Hiéroglyphes de l’Égypte ancienne] sens de faire des provisions pour cette saison difficile ; encore un bel exemple pour le Croisement dans le Caducée, et en plus situé dans le mot grain (cause) ! Ici c’est donc l’effet produit de l’Hiver, et pas la caractéristique de froideur.
Homonyme de Grain : anxt avec anx la Croix de Vie Ankh.
À rapprocher de qd : construire, forme, Nature, caractère, tout entier, réunir.
Le Grain-Focale : fixer ou Grain Fixe ou Fixation cavalante ! Il est indiqué dans l’œil irt. Irtt est le Lait : le Blanc de l’Instant.
Fixer la cavalcade ou fixation au Rouge (sens de résister au feu) : c’est-à-dire l’union avec l’Un.
Nier les corps et la séparation est donc une négation de l’être actuel du monde de la Manifestation.
Trop de fixation tue (c'est la synthèse) ; Éros, désir suprême, nie tout amour terrestre et par là s’asservit à la mort. Donc il importe de dépasser ce stade, c’est-à-dire de dépasser et vaincre cette négation, cette mort. Il faut réussir à rendre cavalant ce Fixe.
C’est bien ce qui se dégage de « l’énergie » transmutatoire évoquée dans la « réalité » de la Pierre Philosophale.

Le Grain Fixe possède un aspect avec le mot Djet (Ddt) : indestructible ; c’est le Verbe divin inné (Igné), emprisonné au plus profond du corps mortel, puis réveillé, libéré et devenu fixe ou indécomposable ; rapport avec la résurrection. Le corps immortel reste prisonnier de la Terre et d’Osiris si Rê ne vient démêler le sac de nœuds (obtention du Grain cavalant).
Rê-Osiris sont les deux animateurs, deux courants de Vie Universelle du Djed humain. (Dd : pilier Djed, parole, Verbe)
On dit aussi « avoir un grain » (grains) : être affligé, affecté mentalement.

Donc à Éleusis, les semailles de céréales et le renouveau des saisons devinrent le symbole évident de la mort et de la résurrection, et l’initié qui s’était consacré à Déméter envisageait le passage de la mort, tel le GRAIN, vers la résurrection ou l’Après Vie.

Osiris, Éleusis, Isis, Perséphone, tout cela reflète la voie de l’Agriculture au contraire des JARDINS ou PARADIS !

Maintenant les rituels chez les Chasseurs-Cueilleurs.


Premièrement ces sociétés n’utilisaient pas l’écriture ! Ensuite elles avaient des croyances, rituels initiatiques, rituels pour la chasse, culte de la fertilité, croyance en l’Après Vie. Et chez le Chasseurs-Cueilleurs selon les études il existaient probablement des activités rituelles fondamentales pour le maintien de l’ordre social.
Ces sociétés de nomades avaient une capacité reproductive illimitée et une capacité productive limitée ; ainsi elles devaient contrôler leur reproduction biologique, donc contrôle des naissances ou normalisation de la sexualité féminine. Ce contrôle devait se faire par le biais de mythes et de pratiques rituelles, qui précisément ont pour but le maintien de cet ordre social.

RITES est proche de RYTHME, et de LUNE (cycles, menstrues ou mensuel) : répétitions d’activités rituelles, et dans des lieux ritualistes (grottes, cavernes, forêts).
Le lieu sacré le plus proche des Chasseurs-Cueilleurs est le HAIN : rituel réservé aux adolescents, au cours duquel ils étaient initiés à tout ce qu’impliquait la vie d’adulte. Pendant le déroulement du rituel des hommes du groupe « représentaient » les rôles des Esprits et mettaient en scène les mythes qui justifiaient et rappelaient l’ordre établi (suprématie masculine), et les femmes jouaient le rôle de spectatrices effrayées. La cérémonie du Hain pouvait durer des semaines, voire des mois. L’endroit du Hain était le plus souvent dans une clairière, ou en lisière de forêt. Le Hain était une hutte plus grande (6 mètres) que les huttes domestiques (3 à 4 mètres) et bâtit de troncs et feuillages, écorces et peaux, et selon l’orientation des points cardinaux, avec l’entrée à l’Est.
La rituel du Hain était célébré régulièrement, mais pas toujours au même endroit ni à des moments fixes.

Les grottes ornées de peintures ont aussi un rapport avec la sacralité et le rituel. C’était une action et activité soit individuelle, soi sociale.
Les grottes ornées devaient jouer un rôle essentiel dans l’univers symbolique et idéologique des sociétés de l’Europe de l’Ouest au Paléolithique supérieur, et aussi dans le domaine politique et économique.
La répartition spatiale des peintures dans les grottes est la seule source permettant de déterminer à quel groupe les figurations peintes étaient destinées.
La plupart des chercheurs estiment que les grottes pouvaient avoir à la fois une destination privée et une destination plus collective (à Lascaux). Plus la salle de la grotte est petite et plus la peinture figurative est bâclée, plus le lieu semble destiné à une audience privée, voire individuelle. Dans les zones reculées des grottes, là où l’espace est très exigu, une à deux personnes seulement peuvent voir ensemble les figurations sur les parois. On estime que c’était d’abord le fait de réaliser ces peintures qui était important, plutôt que le fit de les voir : pratique et artisanat plutôt qu’être spectateur.

Grotte ou salle privée s’entend qui peut contenir une à deux personnes ; et grotte public désigne un groupe plus élargi mais ayant tout de même fait l’objet d’une sélection.
- Avec les figurations liées à un usage public : a) avoir de l’espace autour des figures pour recevoir des groupes élevés de personnes ; b) figures suffisamment grandes pour être vue de loin : c) figures ressemblées dans des endroits où les personnes peuvent les voir facilement tout en vacant à leurs occupations qui les avaient rassemblées là.
- Avec les figurations liées à un usage privée : a) figures dans des espaces confinés ; b) visibilité moindre, donc plus grande variabilité dans la dimension des figures et leur localisation sur les parois ; c) il devait se trouver une proportion importante de figures bâclées.

Répartition, densité, localisation, dimension et qualité des figures peintes sont autant d’indices pour supposer l’intention du peintre.
Une grotte peinte est de toute façon un sanctuaire, elle a fait l’objet d’un culte. Évidemment une grotte n’est pas « une galerie d’art », surtout comme nous l’entendons depuis 1789 ! Si la grotte est d’accès difficile, elle est encore plus sacrée ; mais dans tous les cas ses peintures reflètent un « lieu de symboles ».
Un consensus est établi parmi la plupart des chercheurs : une grotte ornée est un sanctuaire, donc un lieu à cadre sacré, ainsi on n’y fait pas n’importe quoi. Alors qui avait le droit d’entrer dans la grotte ? Et y avait-il des rituels ? etc.
Nombre de chercheurs, premiers préhistoriens et ethnologues, attribuent à la MAGIE, au CHAMANISME les premières manifestations religieuses de l’humanité. Magie ou énergie non personnelle inhérente à la Nature, ou à certaines personnes. La peinture sur la paroi d’une grotte aura, par analogie, des conséquences en dehors de la grotte. On a toujours le repère fondamental : INTÉRIEUR-EXTÉRIEUR, MONTAGNE-VALLÉE, PURE-IMPURE.

Les traces laissées dans les grottes par le Chasseur-Cueilleur peuvent avoir cinq critères : l’usuel, l’exceptionnel, le répété, l’effacé, l’absent.
- L’usuel est comme la « norme ».
- L’exceptionnel fait l’originalité de la grotte. Soit la figure est exceptionnellement conservée, soit elle a été conçu comme telle : voulu et unique.

Je reviens sur le rituel et la MAGIE. Son drame vient du POUVOIR : pour qu’il y ait magie, il faut que le pratiquant de magie opérative s’attribue un pouvoir CONTRAIGNANT sur l’énergie ou le Dieu visé. C’est un ACHAT, un INTÉRESSEMENT. Alors le drame de toute magie est que l’humain et le Dieu sont identiques : ils marchandent ! Et prier Dieu ou invoquer un Dieu revient à le contraindre ou à le « faire chier ».
Il est possible que le culte des Chasseurs-Cueilleurs soit uniquement chtonien : de la Terre ou de la Mer, donc souterrain. Avec le choix de la voie de l’Agriculture se développe les divinités agro-lunaires (rythmes et cycles, premières notions du « Temps » appelé le Faucheur [comme l’assassin qui fauche les blés], on dit « Il a été fauché par la mort ou la faucheuse ». L’outil comme la Faux et Faucher c’est couper, comme la Guillotine coupe les têtes. Les mots ‘Faux’, ‘Faute’, ‘Fauterie’ sont du même sens et FAUSSONNER c’est faire de la fausse monnaie : Faussonnier ou Faux-monnayeur, Glossaire de Du Cange. C’est pour cela qu’on parle de blé comme synonyme de l’argent).

Donc avec la voie de l’Agriculture on entre dans le rythme lunaire et l’irruption du sacré et de la croissance. Le jeune Dieu-Grain devra mourir enterré pour renaître renouvelé au prochain équinoxe. À partir de ce thème agraire se développe le thème du PASSAGE (par la mort) vers une résurrection par l’Esprit dans l’Esprit (métanoïa) au sein des jeux dans les religions à Mystères genre Éleusis. Depuis plus de 10.000 ans toute notre symbolique occidental est construire sur l’Agriculture et son GRAIN (GAIN ou Blé !).

GAIN - GAGNER - SALAIRE - INTÉRÊT - CROISSANCE : civilisation du WINNER : GAGNER, INDIVIDUALITÉ, EGO.

Alors que la TERRE, le chtonien, Chthonos était le nom donné à la Terre, mère des Titans, et séjour des morts et des vivants. C’est le bas, le souterrain et l’obscur. Chtonien est donné aux Dragons et aux serpents, aux graines et aux forces de la germination et paradoxalement de la mort (vie et mort sont toujours étroitement enlacés). Une part de l’inconscient est caché et chtonien.

Le cœur des anciens Mystères babyloniens et égyptiens est constitué par la PASSION : lutte de la vie et de la mort pour aboutir à la résurrection sur le modèle du RETOUR... non pas du Messie juif mais de la VÉGÉTATION. Avec les Mystères helléniques l’INDIVIDU prend la place centrale ; ainsi on comprendra le sens si important à certaines personnes de pouvoir pour la république et son « libéralisme ». Depuis les Anciens Grecs, tous les initiés, INDIVIDUELLEMENT, ont désormais accès, en plus du « libéralisme », au monde de la lumière (raison des philosophistes et la lumière se dégageant des sculptures grecques), où ils participent à la vie éternelle (en principe mais de nos jours ça merde totalement puisqu’on s’enfonce dans un communisme, un communautarisme que n’ont surement pas connus les Chasseurs-Cueilleurs du Paléolithique).
Ainsi avec les Anciens Grecs nous entrions dans la société du CONFORT : nettement plus de facilité de passer d’une certain « Moi collectif, tribal » ou de groupe où la victoire individuelle sur la mort devait être plus difficile et peut-être tributaire d’un Chaman, à un « Moi individuel » différencié du groupe et capable d’assumer son autonomie face au groupe (en référence à l’opinion du Médecin Psychiatre Pierre Solié et à son livre : Médecines initiatiques).
Les religions à Mystères sont donc récentes, puisque liées à l’Agriculture. L’humain essaye de se désolidariser de la Terre-Mère pour accéder au « Père-Culture ».

N’en déplaise à Pierre Solié, si l’intention des Anciens Grecs était du eyes candy, elle a été salopé depuis bien longtemps : le LAMINOIR JUDÉO-FRANC-MAÇONNIQUE RÉPUBLICAIN : dressage, appartenances, autorité ou hiérarchie. Tout cela fonctionne façon communiste ou socialiste. Ce n’est pas grâce aux Grecs et à l’Agro-Lunaire que les humains sont devenus « libérés, autonomes et indépendants ». L’Agro-Lunaire n’a pas résolu le si vieux dilemme individualité-collectif. Le moulage de ces sociétés ‘modernes’ passent maintenant par la crèche, l’école « maternelle », ensuite l’école « paternelle » ; mais avec le projet de « Mariage pour tous », il faudra revoir le nom des écoles obligatoires du maçon Jules Ferry !
Les écoles de Jules Ferry fabriquent, ou essayent avec le formatage des winners, d’éliminer le faible et de gonfler les EGO de winners. À l’école primaire on apprend à OBÉIR : façonnage de l’ORDRE. L’école primaire c’est le « gardien de l’ordre » compas et équerre maçonnique, il faut DRESSER des ROBOTS pour obéir au Petit-Père-des-peuples : l’État. Toute l’éducation est surveillée par cette dictature d’État républicain ou démocrate. Et pour apprendre à écrire, on repassera (en 2000-2001, 11,6% des jeunes ont des difficultés face à l’écrit, dont 6,4% sont illettrés. Source Agence nationale de lutte contre l’illettrisme).

Enfin, dans nos sociétés démocratiques ‘modernes’, un enfant est dit « adulte » lorsqu’il devient productif (reproductif), et « retraités » lorsqu’il est improductif et risque ainsi l’euthanasie déguisée. Je doute qu’il en était de même chez les Chasseurs-Cueilleurs dans la hutte de la cérémonie du Hain. C’est à l’aube du siècle des lumières que l’école s’est substituée à l’apprentissage comme moyen d’éducation. Cela veut dire que l’enfant a cessé d’être mélangé aux adultes et d’apprendre la vie directement à leur contact. L’école, le collège, c’est la GOULAG autrement nommé « scolarisation ». Et dans le Goulag de l'URSS on y enferme les révolutionnaires, ceux qui contestent le nouveau pouvoir : les « terroristes ». Pendant ce temps là, ils ne contaminent pas les autres ou ne « font pas de conneries ». Un « gosse qui s’ennuie » c’est de la graine de délinquants diront les compas et équerres. On ne sort pas du : « du pain, du vin, des jeux » pour éviter la révolte du peuple. Aujourd’hui, c’est l’hypnose des médias, des politiques et de Hollywood.


[Références à : Chasseurs-Cueilleurs - Comment vivaient nos ancêtres du Paléolithique supérieur, sous la direction de Sophie A. de Beaune ; chapitre : Que peut-on percevoir du rituel ? CNRS Éditions. Pierre Solié : Médecines initiatiques, aux sources des psychothérapies. Catherine Baker : Insoumission à l’école obligatoire]

(En haut de page : L’Angélus, tableau de Jean-François Millet. Tableau symbole de l’Agriculture, et en même temps œuvre au destin étrange. Le mot Angélus est devenu synonyme de Millet... mais aussi du Grain... de Blé... du profit ?).
 
 

Dernière mise à jour : 25-01-2013 00:12

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >