Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Dieu le préservatif humain
Dieu le préservatif humain Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 14-06-2014 20:04

Pages vues : 3481    

Favoris : 450

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
preservatif_dieu.jpg
 
 
Dieu le préservatif humain
et c’est gratuit
sauf le truc en caoutchouc vendu très cher


Comment notre civilisation occidentale fut bâtit par des drogués
 
 
Le préservatif nommé Dieu est gratuit, mais pas la trinité : du vin, du pain, des jeux : voyez la grande messe mondiale (football et olympisme moderne) déclenchée par le triomphe des banques de l’après 1789 et l’arrivée d’un certain baron Pierre de Coubertin, fervent de culture anglo-saxonne et donc du coffre-fort du monde : la City de Londres. Au temps des Romains, les jeux du cirque remplaçaient la télévision et ça permettait d’éviter des émeutes ! On se drogue, on s’envoie en l’air comme on peut : avec Dieu, le pouvoir ou la banque, des jeux et des spectacles (des spectres...), des femmes ou des hommes, des drogues légales ou illégales, du travail, etc.
 
RAPPEL : Le business de la drogue et de la vente et fabrication des armes :
« Nous savions déjà que l'argent de la drogue représente plus du tiers du flux de devises et des échanges boursiers mondiaux et que, sans elle, le système bancaire international s'effondrerait. En clair, le trafic de la drogue est indispensable à l'équilibre économique mondial. Si l'on ajoute le prix des substances nuisibles à notre santé et le gaspillage des dépenses d'armement, justifié également par l'équilibre de la terreur, on peut considérer que l'économie dominante, dite « libérale », est une entreprise de destruction ». Philippe Desbrosses, docteur en environnement, expert consultant auprès de la C.E.E. et du Parlement européen. De destruction comme la thermodynamique.

PRÉSERVATIF (Kondom) : étymologie de servir, sens de 1314 : préserver ; Dieu préserve de beaucoup de choses, il est bien pratique, et confortable, on s’en sert.
En 1857 « Dieu » prend le sens d’un capuchon en caoutchouc qui s’adapte sur le pénis, et est employé comme moyen de protection contre les maladies sexuellement transmissibles, et comme moyen de ne pas faire des enfants (plus de jus). Aujourd’hui la même dérive s’est produite avec le « mariage gay ».
Servir, soumission ou servitude... à Dieu... et maintenant au fric.
Bien-sûr, le préservatif est à placer sur le pénis en érection, et Dieu sait, ou plutôt voit le nombre de choses qu’on lui monte en érection, minarets, dômes, clochers d’églises et autres pierres levées. Que ne ferait-on pour s’envoyer en l’R !

Pourquoi Dieu est un préservatif ? Mais parce que l’humain a trouvé vital de l’inventer pour survivre et pour perpétuer la race humaine et son « évolution », je dirais son « écolution ». Dieu est le produit du cerveau humain, tout du moins IL PASSE par l’outil cerveau. Donc Dieu n’est pas qu’opinion puisqu’il est inclut dans le Soi-Instant. C’est la position de Ramana Maharshi, et maintenant de beaucoup de gens pour nous permettre d’avoir accès à la Stargate. Reste à savoir QUI nous a trafiqué pour nous permettre de vivre cette expérience, aussi naturelle comme sont nos cheveux et nos ongles. Y a-t-il une raison ? Si oui, quelle est elle ? C’est le même questionnement que le : « Pourquoi quelque chose plutôt que rien ? ». Et bien plus : « Qui suis-je ? », comme le demande souvent Ramana Maharshi à ses questionneurs.


Maintenant, Moïse la Friture.

Comme déjà écrit, le drame de ce monde est bien la division winner-loser, bien-mal, élu et non élu, etc., la liste est longue. La pire division étant le bien-mal sur laquelle repose la fameuse morale et les « Commandements » de Moïse qui donneront la morale judéo-chrétienne jusqu’à nos droits de l’hommistes et autres lois Noahides avec l’aide sournoise de cette judéo-maçonnerie spéculative moderne rongée par le pouvoir.

La culture occidentale reposant sur le judaïsme suivit de la chrétienté divisa entre bien et mal, le mal pour les Yahvistes étaient, et reste toujours, les PAÏENS, ces « terroristes » anciens. Depuis nous vivons dans la dualité « Anges-Démons », soit les deux Serpents Évolution-Involution ; que figure aussi la double hélice d’ADN, et suivant qu’elle soit dextrogyre ou lévogyre.
L’occident qui divise tout se range uniquement du côté du bien. Nous l’avons vécu depuis plus de 200 ans avec les républicains et leurs jacobinistes croyant détenir la vérité et voulant en faite imposer de force à l’Occident leurs opinions : « Ce qui est bon pour nous est bon pour vous ». Cette croyance au « bien » est typiquement religieuse : gagner le paradis, sinon le mal c’est l’ombre, l’Enfer, le mal. L’Occident est victime de schizophrénie collective renforcée par les cancéreux du pouvoir et de la morale. Ce monde « moderne » qui se veux pourtant mondialiste est de plus en plus divisé, voyez cette mode de la lutte contre l’antisémitisme pire qu’avant la seconde guerre mondiale. Cela prend la forme d’une religion, une Inquisition. Un monde moderne de plus en plus divisé, duel, et de moins en moins intégré ou de plus en plus coupé de la Nature, un monde de la tyrannie de l’opinion, alimenté par les interprétations déséquilibrées de cette opinion.
Le blanc est devenu positif et le noir négatif. Ce monde duel aux mains des capitalo-socialistes et des banques entretenant la violence et la guerre perpétuelle, et qui après ça vient se plaindre de la haine et de l’antisémitisme qu’il entretient lui-même savamment !!! Voyez les actuels « jeux olympiques » (notamment 2014) qui entretiennent savamment la violence au lieu de réunir, parce que la prétendue « réunion des gens par le sport » est une hallucination de plus de la propagande de cette démocratie républicaine des banquiers et du pouvoir. Le sport est devenu un business et l’hypnose des foules, drogue bien pratique pour éviter toute émeute.

Oui, Moïse la Friture, parce que les Hébreux et certains passages de leur Ancien Testament est le produit d’hallucinations provoquées artificiellement.
Les Hébreux consommaient probablement assidument une plante hallucinogène (voir la page sur la viande grillée) à l’époque où Moïse la Friture revenait du sommet du Sinaï chargé de ses normes compas-équerres.

D’après une étude par un membre de l’université hébraïque de Jérusalem, deux plantes, poussant dans le désert du Sinaï, renferment les mêmes molécules psychoactives, que celles que l’on trouve dans les plantes, à partir desquelles les Indiens d’Amazonie fabriquent l’Ayahuasca, breuvage fortement hallucinogène qui consomment également les Chamans de la région.
Le tonnerre, les éclairs, le son de la trompe, etc., du Livre de l’Exode, pourraient bien avoir eu pour seule origine l’état de conscience modifié du peuple venu d’Égypte.
L’Ayahuasca peut provoquer des visions lumineuses s’accompagnant de sentiments religieux et spirituels profonds. Alors parler « d’accéder à Dieu » relève de l’opinion ou expérience de celui qui a absorbé le breuvage.
Une des plantes psychoactives présente dans le Sinaï et en d’autres points du Proche-Orient, appelé « Harmal » (Peganum harmala), se voit attribuer par les Juifs de la région des pouvoirs magiques et médicaux. (Réf. La chimie de la conscience, de Ka Ren).

L’Harmal ou Peganum harmala désigne une plante de la famille des Zygophyllacées. On en trouve en Asie centrale, en Syrie, et aussi en Chine et sur le pourtour méditerranéen. Cette plante connu depuis des millénaires fut utilisé en médecine traditionnelle, et aussi comme philtre d’amour en Égypte ancienne.
Ne pas oublier que tout cela est lié à la GLANDE PINÉALE.


Notre Conscience véritable aurait une légère avance sur la totalité des événements peuplant notre existence. Ainsi il y a bien une intelligence autonome, le Soi-Instant, qui n’en a rien à foutre des « lois de l’espace-temps », de la « vitesse de la lumière », et de la thermodynamique !!!
Alors, pourquoi ne parle-ton jamais des recherches sur la Conscience primordiale ou Soi aux journaux télévisés du 20 heures, au lieu de l’entretient de la haine et de l’antisémitisme que fabriquent les cancéreux du pouvoir ? Cancéreux du pouvoir qui eux n’ont aucun préservatif !

Ne jamais oublier ce sur quoi s’appuie cette nouvelle judéo-maçonnerie dite « spéculative », car ne construisant plus rien et née en 1717 à Londres, elle s’appuie sur les religions à mystères, dans lesquelles les participants s’envoyaient en l’R avec des drogues psychédéliques naturelles. Les ergoteurs grecs et autres philosophistes s’envoyaient aussi en l’R vers 1400 ans avant notre ère, en administrant aux initiés un breuvage dérivé de l’ergot semblable au LSD. Et beaucoup de Grecs célèbres étaient issue des religions à mystères : Platon, Aristote, Euripide, Cicéron, et même Marc Aurèle. Évidemment ça ne plaisait pas aux Chrétiens qui qualifiaient les adeptes des religions à mystères de « Païens ». Aujourd’hui en parcourant l’Internet, nous avons exactement la même division et même rejet des Païens par les trois « religions du Livre » et dites « révélées ». Ainsi les substances naturelles psychédéliques jouèrent un rôle essentiel dans l’émergence de cette culture grec, sur laquelle est basé notre Occident moderne. Évidemment les cancéreux du pouvoir cachent cette connaissance aux jeunes Français dans les écoles du maçon Jules Ferry.


En psychiatrie nous avons les même erreurs. Je me souviendrais toujours d’un psychiatre qui me disais : « Monsieur, je ne soigne pas l’âme ». Un exemple d’analogie pour faire comprendre le problème : un poste récepteur de télévision, à écran plat maintenant, s’il commence à montrer des défectuosités, l’image et le son vont s’en ressentir. Il y a donc une analogie entre le poste de télé et les programmes qu’il diffuse. Ainsi le cerveau est comparable au téléviseur. Le cerveau n’est qu’un OUTIL, ou un INSTRUMENT récepteur. C’est pourquoi j’aime beaucoup cette citation en accord avec la pensée de Ramana Maharshi et le Soi ou Instant : « Nous ne sommes pas une âme dans un corps, mais un corps dans une âme ».
Donc l’origine des « programmes » de télévision, ou de notre cerveau, NE SONT PAS ENGENDRÉS par notre cerveau, qui n’est qu’un récepteur. Pourtant la psychiatrie moderne et les matérialistes persistent à considérer que tout est dans le cerveau. Par exemple un Freud si matérialiste voit dans le cerveau 10% de l’iceberg ou « conscience », et les 90% restants sont de l’inconscient où l’âme serait cachée pour le psychanalyste ou psychologue moderne à la mode freudienne et marxiste et évolutionniste. Pourquoi ces gens ont-ils tant de difficultés à admettre l’importance de l’âme dans les événements de tous les jours  ?

Certes, comme déjà expliqué à propos de la PANIQUE ou survenue dans l’Instant de la Conscience primordiale ou Centrum Centri, celui qui n’y est pas préparé peut ressentir la Douleur absolue et en devenir fou ! Ça peut passer, ou rester permanent ! Parce qu’alors le langage des sens utilisé dans le monde de l’Instant n’a rien à voir avec celui utilisé par l’ego.

« Non seulement la conscience [le Soi] perdure, mais elle participe à la création de réalités expérimentales infinies, dans le dessein de progresser éternellement », écrit Ka Ren dans l’ouvrage déjà cité. Donc notre vraie nature, notre vraie identité est l’immortalité, et non celle, mortelle, de la conscience veille-sommeil du monde spatio-temporel ou des accidents.
« S’ils étaient pris au sérieux par la science, voire par la religion, les états non ordinaires de la conscience modifieraient irréversiblement nos croyances les plus enracinées, mais surtout les plus inexactes concernant notre nature réelle » écrit si justement Ka Ren.

Des études et expériences et constatations furent publiées en 1994. Elles concluaient que l’Ayahuasca est un excellent antidépresseur, mais surtout, qu’il est dépourvu des nuisances et effets secondaires propres aux drogues chimiques de la médecine de Big Pharma. Par exemple l’Ayahuasca est capable de guérir de la dépendance aux drogues dures ; elle accroît le taux de Sérotonine alors que la plupart des drogues licites ou illicites l’affaiblisse au contraire ! Redoutable aussi les multiples alcaloïdes comme la caféine entrant directement dans l’ADN et nul n’en connaît les conséquences !

En résumé, dans cette civilisation qui se veut monstrueuse d’ego et d’orgueil, nous ne savons RIEN (ou presque) de la conscience. Comme déjà écris, nous sommes des PRIMITIFS condamnés à la veille-sommeil.
 
 

Dernière mise à jour : 14-06-2014 20:30

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >