Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Mal = Ignorance
Mal = Ignorance Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 05-10-2014 21:48

Pages vues : 2841    

Favoris : 465

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occulte, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Tradition, Transformation, Vide, Volonté, Walt Disney, Yankee, Yokaï

 
hollywood_mal.jpg
 
 
Mal = Ignorance
ou
le secret de l’énergie totale est
LA TRANSPARENCE…
 
 
Si vous connaissez votre Soi, le mal n’existera pas, il y aura disparition de l’ignorance.
« L’ego surgit en s’agrippant à vous (le Soi). Agrippez-vous à vous-même et l’ego s’évanouira. Jusqu’alors le Sage dira : « Il y a » et l’ignorant demandera : « Où ? » (Ramana Maharshi, entretien 132).

En ce monde on achète son ignorance.

Quelqu’un qui donne une punition sans connaître la cause est dans l’ignorance, il fait du mal. Le tribunal des humains qui coupent des têtes fait le mal, hier comme aujourd’hui, peut importe le pays ou le régime étatique.

Le mal n’est pas en nous. Il est dans notre IGNORANCE.
Le seul problème est lié au mental, la raison, le corps. Par conséquence l’opinion des philosophistes du 18è siècle monté en éponge gorgée depuis 1789 sous étiquette des « lumières », est simplement diabolique (lumière qui brûle, comme la chimie de l’humain, qui tue au lieu de donner naissance).
Le mal est donc lié au « corps » ou matière, c’est-à-dire à la NON-TRANSPARENCE.
 
TRANSPARENT.
[TRESPARENT] [VITRIN]/FLUIDE
Contraire d’opaque.
‘Je’ est nu. Le vrai ‘Je’ est nu ou transparent, sans adjectif, c’est pourquoi il est le secret de l’énergie éternelle du Tout dans l’indifférence. Le ‘Je’ est perfection : pas de diversité en sommeil profond (comme dit Ramana Maharshi à l’entretien 132), cela indique la perfection.
Traverser, passer au travers. C’est le passage (franchir le PAS ou être initié). Transparence avec la Matière, avec la Ma-Terre.
Être initié c’est être transparent ou pur, car l’initiation est l’accès à la perception des essences : elles sont directes, ici et maintenant ou l’état d’être : « Je suis CE JE SUIS ». C’est ça l’initiation : se connaître, garder contact avec soi-même, et ne pas demander aux autres de vous guider, donc se tourner vers l’intérieur qui est éternellement ici et maintenant.

Comme dans la Réalisation du Soi, ce sont les essences qui jugent de la rectitude ou du directe de la justification des accidents et non l’inverse comme le font les philosophismes, qui comptent sur la logique ou le mental pour se faire une opinion sur ce que sont les essences ! Ils sont en grande erreur puisque tout système logique, en se clôturant sur lui-même, se vit comme vérité en forme d’opinion en rejetant comme faux tout ce qui ne trouve pas place dans sa paroisse.
Une construction logique, une rhétorique si parfaites qu’elles qu’elles puissent faire illusion,, ne peuvent prétendre exprimer l’absolu, et l’on peut dire de tous systèmes philosophiques qu’ils sont vrais par ce qu’ils postulent et faux par ce qu’ils nient, ce qui fait qu’ils sont tous sectaires. Il sont tous atteint du cancer du mental, car la vision d’ensemble ne peut être réalisé qu’à partir des Essences, qui implique un renversement des rôles : non plus chercher à répondre aux énigmes d’un Sphinx, ou deviner au travers des accidents du monde 3D ce que sont les Essences, mais juger des accidents à la lumière des Essences.
L’initiation sérieuse prétend à ce rôle : devenir soi-même le Sphinx, non plus pour dévorer ceux qui ignore les réponses, mais pour les sauver de leur ignorance.
Le Sphinx est le symbole de la Connaissance, de la Conscience, en perpétuel mouvement hors de la dualité, hors du temps de l’idéation ; hors du temps puisqu’associé à l’Oiseau Bennou (Phénix), le Rouge de l’Œuvre au Rouge de l’Alchimie, le Passé, l’Adam. Le Phénix évoque donc le feu créateur et destructeur (évolution-involution), dont le monde tire son origine, et sa fin.

Tra-verser, du gaulois Taros (Taureau), tar ; traverser (à) : ter, tri (préposition).
En musique la mélodie sur sa route accompagnée par la mélodie seconde ; toutes les deux AVANCENT irrémédiablement, distinctement par l’Art du Contrepoint.
C’est la garantie de la beauté d’une Création.
Transparence de l’Eau Transparence d’une composition picturale.
Transparence d’une direction d’orchestre : Zarzuela dirigée par le Chef d’orchestre Espagnol Ataulfo Argenta.
Ce qu’il y a entre (Âme).
Dans une œuvre avec le “ voyez l’ensemble ” en Dessin, c’est également le ENVELOPPER et CARESSER.
Que les événements de ce Monde prennent leurs “ Places ” en harmonie simplement, en parfait mélange et grande netteté.
« Un homme insincère se brûle au cours de l’épreuve du feu. Son absence de sincérité est dévoilée par le feu. La sincérité est évidente en soi. Un homme sincère ou un homme qui a réalisé le Soi reste heureux sans être affecté par de fausses apparences (à savoir, le monde, la naissance, la mort), alors que l’homme non sincère ou l’ignorant souffre » (Ramana Maharshi, entretien 105).

La Transparence, c’est encore cette phrase des Histoires comme ça de Rudyard Kipling : « ...entre temps, et quand la Lune se lève et que la nuit vient, il est le Chat qui s’en va tout seul et tous les lieux se valent pour lui. Alors il s’en va par les Chemins Mouillés du Bois Sauvage, sous les Arbres ou sur les Toits, remuant la queue et tout seul ». Il y a maîtrise de la Matière, ou plutôt ACCORD avec la Matière ; c’est ça la transparence, avec l’énergie illimitée et éternelle.

L’opinion, la « raison », c’est l’idéation, par conséquence le temps. Nos jugements ou opinion ne sont que du temps, de la linéarité en géométrie de la ligne droite, en évolutionnisme cher aux Yahvistes.

Le mal étant l’ignorance, l’étatisme rentre naturellement dans le mal. En effet, le seul chef, le seul conquérant, le seul « empereur du monde » est celui qui se conquiert lui-même ; il est plus grand que le plus grand des conquérants de ce monde, par conséquence plus grand que le Satan !

La conquête de soi-même est terrible, c’est de là que vient le mot PANIQUE, du Dieu grec Pan (le Tout, la Nature). La survenue, dans l’Instant, de toute la Conscience, c’est-à-dire l’élimination instantanée de tout le vieux karma (masse entière de tous les péchés de jadis) se précipita dans l’Instant dans la Conscience de l’individu ayant réalisé le Soi. Un tension terrible, car la couleur comme la douleur sont des productions du mental, des vibrations très proche de la matière sous forme de lumière, et de son traitement. La douleur de résorption du vieux karma se caractérise par l’absorption du corps, du mental, de toute la lumière incidente.
La Panique est lié à l’Instant : le seul réel possible se présentant subitement au mental, donc sans idéation, sens temps, sans possibilité de « se retourner », d’aviser (privation de vision). La représentation panique est ainsi la représentation moins le temps, ou le seul réel ; il n’y a plus de « décalage » qui permet dans la routine de retrouver l’illusion puisque tout ce qui est ici-bas n’est que « représentation », tardive, anticipée, donc bien de l’illusion !
En Orient on dit : Vous pouvez parcourir le chemin tracé en 700 incarnations, en 7 ans, ou en 7 minutes, ou en 7 secondes, ou en 7 tierces (tierce ou soixantième partie de la seconde).

Encore une fois, l’opinion est aussi les idées que nous recevons d’idées antérieures (recevoir des INSTRUCTIONS). En d’autres termes, les opinions sont en géométrie de la ligne droite, en évolutionnistes, une succession sans fin de causes et d’effets, exactement comme les discussions ou polémiques sans fin, le contraire de l’Ouroboros ou Circulus. Ainsi est-il utile d’avoir en mémoire cet extrait de la dernière lettre de Jean Coulonval (Synthèse et Temps Nouveaux) : « Je vous conjure de vous débarrasser de l’emprise des opinions dont chacun vous enferme dans une cage psychologique et mentale où vous avez l’illusion de trouver la sécurité de votre Être d’homme, alors qu’en réalité vous y perdez votre liberté ».
On peut ajouter : être illusionné, même inconsciemment, par l’influence d’un autre ou d’un groupe, c’est avoir une foi manquant d’authenticité, c’est le moins que l’on puisse écrire !

Le mal étant l’ignorance, il n’y a rien à gagner, aucun but à atteindre, ON NE PEUT QUE PERDRE SON IGNORANCE. Ce n’est pas en suivant l’opinion, la masse, que l’on peut combattre son ignorance et les choses ordinairement reconnues comme immorales, et bien d’autres qui ne sont pas considérées comme telles par la masse, car la masse de ce temps actuel EST l’ignorance et l’obscurité par le ferment qu’elle introduit dans la Nature, et combien elle empêche la Lumière de pénétrer.

La masse, ce sont les lois humaines et ses principes moraux appartenant au spatio-temporel, toutes choses auxquelles on ne saurait attribuer un caractère d’universalité ou d’absolu ; ni servir de balance pour l’âme qui a d’autres lois liées au Cosmos. Comme l’écrit sans cesse Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux, l’âme véritablement libre n’a affaire qu’aux Essences et à des pouvoirs qui n’appartiennent à personne ; la matière est laissé en dernier plan, contrairement à l’opinion marxiste pour qui ce sont les accidents du spatio-temporel qui engendrent les essences ! Une inversion du Diable conduisant cette civilisation où c’est la matière qui confère un sens à l’Esprit, ce qui donnera naissance à notre société de consommation, le sommet du matérialisme, et de l’obésité américaine… en tout.

L’ignorance : les doutes prennent naissance dans le mental. « Le mental est né de l’ego. L’ego provient du Soi. Cherchez la source de l’ego et le Soi se révélera. Lui seul demeure. L’Univers n’est que l’expansion du Soi. Il n’est pas différent du Soi…
Il est faux d’imaginer qu’il y a un monde, qu’il s’y trouve un corps et que vous habitez dans ce corps. Celui qui réalise la Vérité découvre que l’Univers et ce qui est au-delà sont contenus dans le Soi. L’aspect des choses varie selon le point de vue de la personne [c’est l’opinion]. La vue émane de l’œil. Et l’œil doit se situer quelque part. Si vous voyez avec les yeux de la matière, le monde aura la même nature. Si vous regardez avec les yeux subtils (ceux de l’Esprit), le monde apparaître subtil. Et si votre œil devient le Soi, le Soi étant infini, l’œil sera infini. Il n’y a rien d’autre à voir qui soit différent du Soi [ou Instant] ».
(Ramana Maharshi, entretien 106).

Ce qui est nouveau peut être obtenu, mais également perdu, tandis que l’Absolu ou Instant est éternel : ici et maintenant.
 

AUCUNE DÉMOCRATIE.
Qui dirige le monde ? Réponse : les sociétés secrètes, comme écrivait au 19è siècle Grasset d’Orcet dans son œuvre.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 05-10-2014 22:08

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >