Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Big Big Brother
Big Big Brother Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 31-12-2014 21:39

Pages vues : 3165    

Favoris : 408

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Cinéma, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Lumière, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occulte, Opinion, Pagan, Paradis, Pétrole, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Tradition, Transformation, Vide, Volonté, Walt Disney, Yankee, Yokaï

 
Hebergeur d'image
 
 
Big Big Brother
De nos jours il est très Big


Le Sabre (complexe militaro-industriel) et
le Goupillon (laïcité)
 
 
Ce que les cancéreux du pouvoir nomment aujourd’hui « démocratie » n’est qu’un outil de manipulation destiné a obtenir des peuples du consentement, car il n’y a plus la liaison du divin, laquelle a été remplacé par une singerie nommée « Laïcité » ou républicanisme (le pouvoir temporel).
Avec cela, la « liaison » pour socialiser, « civiliser » les peuples se nomment maintenant : « BIG PHARMA », car il s’agit avant tout pour les cancéreux du pouvoir de permettra au gens de faire rapporter du fric aux Couilles en Or. Donc la « santé mentale » démoli par la bouffe industrielle et l'esclavage moderne est devenu depuis 1789 l’enjeu dans l’art de gouverner.
 
Technologie et pilules de Big Pharma remplacent le divin et doivent « conduire les conduites » des peuples afin de les amener au consentement désiré. Car, sous couvert de « prendre en charge la santé des peuples », comme le fit un Adolf Hitler et un Staline, n’a pas pour but de « libérer » l’individu de la maladie ou d’un problème psychologique, mais gouvernements et institutions n’ont qu’un seul but : la religion du Saint Fric (croissance et économie, etc.). C’est pour cela que la « santé mentale » va prendre de plus en pus d’importance dans ce Nouvel Ordre Mondial.
Le mental a été porté au plus haut point par les perruques poudrées du siècle dit « des lumières » et leur « raison », pour évidemment assurer une « cohésion sociale », laquelle était assuré avant 1789 par l’Église de Rome.
La « raison » ou l’ego, le ‘je’ où le mental fonctionne avec les facultés de raisonner, de penser ou de sentir. Le mental cosmique ou Soi qui n’est pas limité par l’ego, n’a rien qui soit déparé de lui et est donc uniquement conscient. C’est ce que la Bible veut dire par « Je suis ce JE SUIS », (réf. Ramana Maharshi, entretien 188)

Donc avec le Nouvel Ordre Mondial les cancéreux du pouvoir (l’hydre nommé ‘pouvoir public’) lorgnent de plus en plus sur la NORMALISATION (des compas-équerres ou judéo-franc-maçonnerie spéculative genre GODF) ; la juste-norme ou le BRILLANT du siècle des lumières ou de LUCIFER/FAIRE ; la juste-norme ou Apollon. Ces malades du pouvoir veulent nous imposer LEUR bien-être, leur norme, leur « bonheur » comme le voulurent les républicains de 1789 (le bonheur de faire du business sur le dos des pauvres).
Comme depuis 1789 nous serions en « démocratie », un des critères des malades du pouvoir est « la capacité de s’adapter à une situation à laquelle on ne peut rien changer » ; donc si l’esclavage du salariat en usine s’accentue, il faudra souffrir, croire ou adorer sa condition d’esclave en silence ; ce qui rejoint la citation attribuée à Coluche : « La démocratie c’est ‘cause toujours’, et la dictature c’est ‘ferme ta gueule’ ».

Alors, les personnes qui ne s’adaptent pas à une situation à laquelle elles ne peuvent rien changer, qui refusent de s’adapter, voir qui concourent à changer une situation, donc qui remettent en cause le fonctionnement de la société, peuvent dès à présent être déclaré malade mental ; c’était le cas du stalinisme des années 1960-1970 en URSS où l’on envoyait les « terroristes » se faire laver le cerveau dans des « hôpitaux psychiatriques » spéciaux. C’était plus cruel que les tribunaux de l’Inquisition qui envoyèrent les « terroristes » sur les bûchers.
Et bien la dictature règne désormais sur une grande partie de ce monde dit « démocratie ».
« S’adapter au système », donc au cancéreux du pouvoir et leurs gouvernements et leurs institutions c’est devenir une métastase du système.
« S’adapter au système » je n’appelle pas ça être fluide et être non résistant, ou comme le font certains « UTILISER LE SYSTÈME », surtout financier, parce que tout le système fonctionne sur le Saint Fric depuis un long moment !
Seuls ceux qui luttent contre le système, ceux qui ne sont pas dans le confort sont proche de la réalisation du Soi-Instant. Parce que le dessein de chaque naissance est le MOUVEMENT. Ainsi chaque dessein de chaque naissance sera accompli quelle que soit la volonté ou mental. « Laissez ce dessein s’accomplir de lui-même » (réf. entretien 189).

Évidemment en luttant trop contre le système on se fait remarquer et embarquer : au tribunal ou en asile psychiatrique. Le meilleur moyen de lutte est effectivement la réalisation du Soi-Instant ; et APRÈS cette Réalisation un rayonnement se dégage qui naturellement irradie en bien dans la société : « Si on obtient la paix du Soi, celle-ci se répandra sans aucun effort de la part de l’individu. Si on ne trouve pas la paix en soi-même, comment peut-on la propager dans le monde ? » (Ramana Maharshi, entretien 331).
Donc on peut réaliser le Soi-Instant tout en « s’adaptant au système », une troisième voie (TAO) pour sortir de la prison de la dualité sujet-objet .

Pour en revenir à la laïcité, mot prononcée par Hollande dans ses vœux de décembre 2015 aux habitants de France, elle est en très grande partie responsable de l’état catastrophique de notre civilisation :
« D’analphabètes, en notre monde occidental industrialisé, il n’y a guère que les débiles… Voire… Est analphabètes aujourd’hui tout homme - fut-il agrégé de lettres ou de mathématiques - qui absolutise un savoir partiel -cet donc partial - sur le monde, et qui, par là, se ferme tout autre savoir et notamment à ce que les Anciens nommaient la Connaissance, qui est d’abord la connaissance de cette appartenance au Macrocosme, connaturelle à l’homme originel, c’est-à-dire à l’Homo-religiosus et que l’Homo sapiens et, surtout, l’homme technologique ont perdue. Si bien qu’il y a sans doute, paradoxalement, aujourd’hui, moins d’analphabètes parmi les peuplades dites primitives que parmi les peuplades dites civilisés nos grandes cités », écrit le Psychiatre jungien Pierre Solié dans : Médecines initiatiques - Aux sources des psychothérapies.

Pour le siècle des « lumières » et des perruques poudrées, le Serpent doit être une horreur ! Car le Serpent (Ser-PAN ou serre, cerne le TOUT) représente la Nature par excellence, c’est-à-dire LA SIMPLICITÉ, et il n’y a sans doute rien de plus scandaleux pour l’ego humain gonflé d’orgueil à cause même de cette simplicité, donc ce qui est aujourd’hui rare dans ce monde hyper technique et compliqué matériellement. Le Serpent est surtout la dynamique du CERCLE, de la ROUE : une illusion d’immobilité car tournant sur elle-même, mais dont le mouvement est perpétuel : reconduit en permanence en lui-même, dans le Soi.
Le Serpent ou Ser-PAN représente aussi la double hélice, le Caducée ou ADN.
 
 

Dernière mise à jour : 31-12-2014 21:48

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >