Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Jeux olymfric de l’oligarchie anglo-américaine
Jeux olymfric de l’oligarchie anglo-américaine Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 24-06-2015 20:40

Pages vues : 5005    

Favoris : 271

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Assassiner, Banques, Bombes, Bourgeois, Cacapitalistes, Chaos, Communisme, Complot, Chronologie, Cinéma, Crottasocialistes, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Dualité, Dynamite, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Forêt, France, Gadlu, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Haine, Hébreux, Homéopathie, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Internet, Itri, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Maffia, Magie, Manipulation, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Musiques, Nature, Obnos, Occulte, Oligarchie, Opinion, Pagan, Paradis, Pétrole, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Qbit, Religions, Renseignement, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Spirale, Spirolution, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tétéphone, Tétévision, Thermodynamite, Touta, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Vide, Volonté, Walt Disney, Yahvé, Yankee, Yokaï

 
jeux_olymfric.png
 
 
Les jeux olymfric de l’oligarchie anglo-américaine
La société de consommaction, de rentabilité,
et de compétition-performance :
Exploitez-vous les uns les autres !

Les jeux olympiques sont vraiment la dernière
roue du carrosse de cette civilisation mourante !
 
 
NOUS SOMMES TOUS FRÈRES ET SŒURS, ALORS IL N’EXISTE PAS DE COMPÉTITION, C’EST SEULEMENT L’INVENTION QUE QUELQUES ERGOTEURS GRECS ET DE RACISTES COMME PIERRE DE COUBERTIN OU JULES FERRY OU ALFRED MILNER.

Du pain, du vin, des jeux… (aujourd’hui l’entertainment ou tétévision).

Dans ce système de républicanisme et de démocratie, il n’existe que la MARAUDE, légale ou illicite, qui est la règle de cette religion du monde économique. Sans maraude, l’économie de ce monde est morte. « Ce n’est jamais le cheval, qui cultive l’avoine, qui la mange ! »
VRAIE ÉCONOMIE : qui a la charge des rapports justes avec la matière et ses usages, ce qui suppose la Science et la technique, et plus essentiellement ce qu’est, principalement, la Matière, donc ce qu’est EN PREMIER l’être humain ;  ensuite, on peut essayer de comprendre ce qu’est une goutte d’Eau, en plus de sa conventionnelle formule.
 
En France depuis la semaine du 22 juin 2015, un battage médiatique fait croire qu’à Paris en 2024, ou plus loin, peu importe, aura lieu la possible connerie de la Couille en Or Pierre de Coubertin, un colonialiste modèle Jules Ferry et oligarchie anglo-saxonne à la Cecil Rhodes, Alfred Milner & All Souls & Cie., bien dans la trame du N.O.M. de la compétition et rentabilité, et donc de la division, alors que cette même oligarchie n’a que les mots/maux « fraternité-égalité-liberté » à la bouche. Évidemment une égalité seulement pour les « hommes blancs » (la race supérieure). Les nègres, c’est juste bon à être colonisé afin d’amener « le progrès social ».

Un Anglais bien dans le thème anglo-saxon colonialisme fut un certain Frederick Lugard, officier de l’armée britannique qui servit en Afghanistan, au Soudan, en Birmanie, entre 1879 et 1887. Il est généralement considéré comme l’inventeur du système britannique de « pouvoir indirecte » dans les régions coloniales (colonisées). Le « pouvoir indirect » ou Indirect rule : régime de colonisation où le pouvoir était délégué aux chefs bougnoules du coin bien-sûr au bénéfice de l’Empire britannique, et généralement intégré à l’administration britannique. La Grande Bretagne bénéficiait ainsi avec ce régime d’avantages commerciaux et les chefs lui payaient un impôt !
Toute cette oligarchie anglo-américaine du début de 20è siècle rêvait de posséder l’Afrique du Sud.

Les soi-disants « jeux olympiques » rebidouillés par le colonialiste et raciste P. de Coubertin sont une parfaite illustration de cet impérialisme anglo-américain soutenu par la montée en puissance des banques. Les jeux olympique modernes C’EST LE SAINT FRIC DANS LA TRADITION DE LA « RAISON » ET DE LA THERMODYNAMITE (NOBEL et son prix).
RAPPEL : P. de Coubertin fut fortement influencé par la culture anglo-saxonne : rien que ses jeux olympiques PUENT cette culture, donc PUENT LA CITY DE LONDRES.

L’oligarchie anglo-américaine a développé tout au long de la dernière moitié du 19è siècle tout un plan de bataille afin de permettre à l’Empire britannique marié aux États-Unis d’assoir une dictature totale sur le monde. Ce ne fut possible que grâce à quelques Couilles en Or de la City de Londres et sa succursale de Wall Street. Cette oligarchie anglo-américaine est composé de haute aristocratie et bourgeoisie britannique, en liaison avec le même genre de cocos aux USA. À la City de Londres dans la première moitié du 17è siècle les postes clés étaient possédés par des marranes (Juifs déguisés en Chrétiens).

Le jeu active l’émotion, donc le sentiment et tout ce qui va avec le mental ou ego. Le jeu suractive l’imagination, et dans son ensemble il reste lourd de conséquences et de signification !
Jouer à quelque chose c’est comme la magie : on se donne, on possède. « Jouer avec quelque chose signifie se donner à l’objet avec lequel on joue : le joueur investit en quelque sorte sa propre libido dans la chose avec laquelle il joue. Il en résulte que le jeu devient une action magique qui éveille la vie… Jouer c’est jeter un pont entre la fantaisie et la réalité par l’efficacité magique de sa propre libido ; jouer est aussi un RITE D’ENTRÉE et prépare le chemin vers l’adaptation à l’objet réel. C’est pourquoi le jeu des primitifs (ou des enfants) tourne si facilement au sérieux (et parfois au drame) (réf. Gerhard Adler : Études de psychologie jungienne, cité dans le dict. des symboles, de Chevalier et Gheerbrant).
Évidemment en petits groupes, pour les enfants, les jeux sont d’efficaces moyens d’éducation et de sociabilité humaine. Et je ne parlerais pas des jeux de Tarot, Dès, Osselets, Échecs, Jeu de l’Oie, etc.
Mais, mais, mais, le Monopoly, le Master Mind et le Rubik’s cube annoncent l’informatique actuelle et les tablettes et autres smartphone machin, donc le renforcement de l'ego et de la mécanisation de l’humain.
On peut dire que le premier joueur au monde, le champion toutes disciplines, C’EST L’EGO et son dialogue avec l’invisible !

Les jeux sont à l’origine lié au sacré, puisque au départ TOUT EST SACRÉ, il n’existe pas de « laïcité », toutes les activités humaines étaient sacrées.
Les grands jeux publics comme ceux des Romains avec leurs jeux du cirques étaient destiné à « souder » les peuples comme de nos jours c’est la tétévision ou le tétéphone qui remplacent ces jeux ; alors les jeux olymfric de P. de Coubertin sont tout à fait à leur place. Ces jeux olymfric sont le même outil judéo-franc-maçonnique que l’éducation obligatoire d’un Jules Ferry : des jeux qui étaient aussi pour les membres dispersés d’une même famille ethnique devenaient l’occasion de se reconnaître dans l’exaltation d’un idéal qui les distinguaient des « sauvages » ou non démocraties !
Les jeux olympiques de Grèce étaient consacrés à Zeus. Tout cela s’inscrit dans les 10.000 ans de la voie de l’Agriculture, comme symbole de la lutte entre les forces de la vie et de la mort, un symbole de l’évolution du grain qui lève et qui meurt ; les deux camps, étant l’un winners, et l’autre losers, exprimant la Déesse Déméter (germination) et l’éternel retour du cycle des moissons.

Les actuels jeux olympiques représentent la « valeur » du républicanisme : colonialisme de toute la planète aux profits des Couilles en Or, sous le nom de « démocratie » : croire que la « liberté », la « civilisation » et la « décence humaine » ne peuvent être mieux promues qu’à travers l’instrumentalisation de l’Empire américano-britannique (la City de Londres et Wall Street), parce que pendant encore un moment ça se résumera toujours au fric !
Voici ce qu’écrit un Lionel Curtis à propos de « démocratie » ou Empire, car c’est désormais synonyme :
« L’existence des troubles politiques en Inde, loin d’être une raison de pessimisme, était le signe le plus sûr que les Britanniques, avec tous leurs échecs manifestes, n’avaient pas fui leur obligation première d’étendre l’éducation occidentale à l’Inde et d’ainsi préparer les Indiens à se gouverner eux-mêmes. Depuis, je me suis repenché sur cette promenade comme l’une des pierres angulaires de ma propre éducation. Jusque-là, je pensais à la démocratie comme à une institution occidentale, qui était particulière et le resterait toujours aux peuples d’Europe […]. Ce fut à partir de là que j’ai commencé pour la première fois à penser au ‘Gouvernement de chacun par chacun et de tous par tous’, pas simplement, pas simplement comme un principe de vie occidentale, mais plutôt de toute l’humanité, comme le but vers lequel toutes les sociétés humaines doivent tendre. Ce fut à partir de cet instant que j’ai commencé à penser au Commonwealth britannique comme au plus formidable instrument jamais inventé pour permettre que ce principe se réalise, pas simplement pour les enfants d’Europe, mais pour toutes les races, toutes les familles, les peuples et les langues. Et c’est pour cette raison que j’ai cessé de parler de l’Empire britannique et intitulé le livre dans lequel je publie mes points de vue The Commonwealth of Nations ».
Bref, le Commonwealth britannique changea officiellement son nom en Commonwealth of Nations en 1948, sous l’influence de ce Lionel Curtis et du groupe d’Alfred Milner, dont il était une personnalité majeure.

D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si en France on relance en cette fin juin 2015 une candidature pour de futurs jeux olympiques en 2014 (que de choses il peut se passer d’ici-là !… ) et la bagarre commerciale et physique façon « libéralisme » entre les chauffeurs de taxis officiels et ce nouveau business nommé UBER (Hubert ?!). Comme le mot « employé » a remplacé le mot travailleur (l’employé est devenu comme un domestique, un esclave ou un sujet, celui qui est employé comme on emploie un outil : on demande « de la viande » pour exécuter quelque chose, il est réduit à l’état de robot humain comme l’est la marionnette François Hollande employée par les Couilles en Or de la City de Londres) ; ainsi nous nous dirigeons vers une société hyper technique où seulement une oligarchie possédera des biens et des technologies et les LOUERA aux restes de la planète : les non-élus. Ainsi on pourra louer n’importe quoi, n’importe quel service, y compris louer un homme ou une femme (ou un robot) pour des prestations sexuelles ou pour faire des enfants ; voir la désormais célèbre phrase de Pierre Bergé : « Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l'usine, quelle différence ? » (P. Bergé est l’athée intégral !) Oui, nous nous dirigeons vers une société de location, seule une oligarchie possédera ce quelle louera. Alors nous ne sommes pas sorti de si tôt de la City de Londres et de son Wall Street ! Ainsi le mental se renforcera au centuple, et les perruques poudrées du 18è siècle seront winners ! Les « emplois de demain » passent EN PREMIER PAR LA QUESTION : QU’EST-CE QU’UN ÊTRE HUMAIN ? POURQUOI NOUS SOMMES ICI ? donc par le « JE SUIS CE JE SUIS ». L’emploi et la technique et l’intelligence artificielle ne seront qu’accessoire. ET ÇA DEVIENT URGENT depuis ces derniers 10.000 ans de la voie de l’Agriculture tant l’être humain a si rapidement dégradé tout son environnement depuis les dernières 250 années. Si l’humanité actuelle continue dans sa « démocratie », il est normale que d’ici 10 à 20 ans il n’existe plus de « jeux olympiques » tant la famine, le manque d’eau, etc., sera le lot quotidien de cette « civilisation » en voie d’extinction.

Qu’est-ce que c’est encore que le « Je suis ce JE SUIS » ? Mais LA TRANSPARENCE : de paraître ; la limpidité.
TRANSPARENT : passer au travers. C’est le passage ou Stargate. C’est l’Âme : ce qu’il y a entre… La Transparence sera aussi la possibilité d’ÉCHANGE avec les autres formes de vie de l’espace. Mais il risque alors d’y avoir un sérieux choc au point de vue religions !!!
SE RAPPELER QUE TOUT EST DANS LE MENTAL.

Enfin pour terminer, les jeux olympiques de l’oligarchie anglo-américaine et donc de P. de Coubertin sont du pur marxisme : unifier, uniformiser mentalement les êtres humains en standardisant leur vie dans le temps et dans l’histoire ou évolution et leur comportement social par une transposition sur le plan éducatif des méthodes de productions industrielles en série (le quantitatif). Le marxiste voit la « masse ouvrière » comme un tas de ferraille ou un troupeau de moutons. Idem maintenant pour le républicanisme. C’est normal depuis la laïcité ou confusion du spirituel et du mental, de l’universel et du général…
 
 

Dernière mise à jour : 24-06-2015 21:12

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2017 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >