Accueil arrow News arrow Dernières news arrow LE TEMPS OU HISTOIRE N’EXISTE PAS
LE TEMPS OU HISTOIRE N’EXISTE PAS Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 21-12-2015 22:42

Pages vues : 2528    

Favoris : 310

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Islam, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
05092001pot_fleur_the_wb.jpg
 
 
LE TEMPS OU HISTOIRE N’EXISTE PAS
Seuls les Juifs-Hébreux par leur mental
inventent le temps.
En réalisant le Soi-Instant il n’existe
plus d’histoire ni de temps.

LA CULTURE C’EST UNE PERTE DE TEMPS, UNE ALIÉNATION.
HISTOIRE = SERVITUDE
 
 
TEMPS - HISTOIRE [TEMPUS] [TENS] [TANS] VIE / TEMPS : Le Temps (humain) a créé l’Univers (passage du Temps Sacré au temps profane).
Le temps profane est le temps des mots incertains, des pièges, des accidents/intempéries. Le temps qui court. Le sable qui coule dans le sablier, aspect mouvement.
MOMENT : durer un moment ou petite division du Temps.
Le Temps n’existe que s’il y a quelqu’un pour l’observer. (La plante qui pousse, le nuage qui bouge et se transforme).
TORE / BOUDIN / BOYAU / CORDE (sens musical) : symbole de Temps (la roue tourne) en relief. La notion d’intérieur/extérieur disparaît à l’extérieur/surface du Tore : il y a bien un INTÉRIEUR ET UN EXTÉRIEUR.
Géométrie du cercle ou, et de la ligne droite, et problème de l’Unité ou Point, c’est le même combat, le sujet est à creuser-croisel !
SATURNE / ÇA TOURNE, ROTO, ROTATION, ROTAS // SATOR : SATURNE, course et objet rond. Aujourd’hui « le temps c’est de l’argent »
Temps comme mesure selon une convention, un CONTRAT, DONC UNE HISTOIRE.
 
Les mots agissent selon le moment, la circonstance ; utilisés ailleurs qu’a ce moment là ils n’ont pas le bon effet. Ou bien encore : Les paroles se rapportant à une situation déterminée ont seules une influence. (Cette dernière phrase est d’après le Koua ‘La Famille’ dans le Yi-King). Corps et corps n’ont pas d’effet l’un sur l’autre ; seul l’Esprit a de l’effet et pénètre le corps : « Les Esprits ne pénètrent et ne s’unissent aux corps que dans la Solution ». SOLUTION [SOLDER, SOLDRE]. C’est le MOUVEMENT.

En résumé, L’INSTANT peut donner 3 conceptions :
1) Absence de Temps
2) Augmentation du Temps ou variation du Temps
3) Fixation ou Coagulation du Temps
(Les 2 et 3 sont très proches).

Le Temps ou l’Histoire c’est la POSSESSION, donc l’ego ou ‘je’. DIRE LA VÉRITÉ EST IMPOSSIBLE, car elle n’est pas possession, elle n’appartient à personne, pas même à celui qui se dit « l’avoir entendu de Dieu » (surtout pas à cette personne qui n’énoncera qu’une opinion !). Par exemple, Moïse et ses « tables de la Loi » ne peuvent qu’être une opinion puisqu’il les reçoit DANS LE TEMPS : à un certain endroit, à une certaine date ! On a donc le PHÉNOMÈNE MOÏSE.
PHÉNOMÈNE : étymologie de fantôme ; du grec phainomena (phénomènes célestes), de phainesthai (apparaître). Phénomène : le regard. Le phénomène s’inscrit dans la Chronologie tueuse, donc dans l’Histoire. L’historien s’inscrit dans l’idolâtrie de l’événement, de l’Histoire ; il se vautre dedans sans comprendre la base (ce qui fait que ce qui s’est passé ne pouvait ne pas se passer) .
Seule cette « Loi » de Moïse semble alors exemplaire, puisque censée être la première. Or quand on lit la littérature égyptienne de l’époque, appelée « Sagesse » et destinée à comment se comporter en société, on y découvre les mêmes arguments de règles sociales. L’histoire de Moïse et la « révélation faite par Dieu » est un moment limité dans le temps, donc dans l’HISTOIRE, et comme à ses yeux ça représente un aspect sacré, ça donne naissance à une nouvelle dimension-égrégore : Moïse en devient précieux aux yeux de son peuple dans la mesure où il donne naissance à un évolutionnisme, une géométrie de la ligne droite irréversible : l’HISTOIRE, le 'isme'.
Alors j’ajoute à ce stade que l’ego sera un HANDICAPE MAJEUR POUR LE VOYAGE DANS LE TEMPS. Seule la Réalisation du SOI-INSTANT permet un « déplacement temporel » ou JONGLERIE DIMENSIONNELLE. Il est logique que la dualité sujet-objet ou ego ne permettront JAMAIS un « déplacement temporel ». Même chose si deux personnes se « déplace temporellement » : elles doivent avoir réaliser toutes deux le Soi-Instant pour vivre une parfaite Unité, ou parfaite non-dualité, non-localité ; sinon il y aura un risque mortel de perdition de l’une d’elle.

L’Histoire ou le Temps, SI IMPORTANT POUR LE RÉPUBLICANISME OU L’ÉTATISME. Cela commence véritablement en France avec Louis 9 pour monter en puissance en Angleterre avec la création de la City de Londres et à la même époque avec Charles V, qui en 1370 ordonne que toutes les cloches se règlent sur l’horloge du Palais Royal, qui sonne les heures et les quarts d’heures. (D’après Jacques Le Goff, dans Un autre Moyen Âge, chapitre Temps et Travail, page 76). Invention du temps de l’horloge, d’où découle l’ère productif, et l’argent des bénéfices, le mondialisme et son capitalisme était lancé !!
RAPPEL : l’Artiste labourant à fixer l’Instant le plus pur sur sa Matière (Ma-Terre) n’est actuel ou dans le temps profane que le temps de FAIRE son labeur ; icelui terminé, l’Artiste est en dehors du temps profane. En Alchimie il n’existe pas de « temps » : il semble n’y avoir ni début ni fin mais Fréquence continuelle ; les Philosophes le répètent « Le début de l’Œuvre est comme la fin ». Car toute action a son mouvement et temps déterminé. (D’après Bernard Le Trévisan).

Aujourd’hui, où tout est mesure, robotisé, la dictature devient de plus en plus présente partout dans le monde et s’installe lentement mais surement dans l’éducation, donc le dressage, la fabrication, le coulage dans un moule, actuellement celui du républicanisme de la judéo-maçonnerie spéculative. Et cette séparation très nette, brutale, entre fabricants (quelques-uns et à la limite un seul), et fabriqués (les milliards de Terriens) n’a jamais été aussi nette que depuis l’après 1789 et encore plus de nos jours. Nous fonçons droit dans le totalitarisme mondialisé et l’interdiction de se réaliser en chacun de nous.

YAHVÉ OU DÉMIURGE EN CHEF = HISTOIRE.

La réalisation des prédictions prononcées par les prophètes des Hébreux et confirmant leur message, leur suggéra que les événements historique, donc le temps qui coule, étaient l’œuvre du Yahvé ! C’est-à-dire que les événements historique, l’histoire, engendrait une signification sacrée, religieuse, se transformant en « colère » de Yahvé, soit un HUMANISME qui allait exploser bien des siècles plus tard, à la Renaissance, avec notamment la Réforme et le développement balbutiant de technologies. Avec l’opinion de leurs prophètes les HÉBREUX INVENTAIENT LA « VOLONTÉ DIVINE ». Un comble pour un Dieu !!!

Ainsi, pour la première fois, du moins en Occident et Moyen-Orient, les prophètes COMMERCIALISENT L’HISTOIRE : ILS LUI DONNE UNE VALEUR, et ça se retrouvera, puisque tout est cyclique, avec la fixation maladive sur la Shoah ; fixation amplifiée par le conflit de la deuxième guerre mondiale. Alors les événement historiques, dont la Shoah, ont dorénavant une valeur EN EUX-MÊMES, COMME IDOLÂTRÉS, puisque ils sont déterminés « par la volonté de Dieu ». Les faits historiques deviennent ainsi des situations de l’humain face à « Dieu », et comme tels ils acquièrent une valeur religieuse que rien jusque là ne pouvait leur assurer ; et la Shoah entre parfaitement dans le même thème.
Ce historicisme sera reprit, et amplifié, par le christianisme avec sa « religion du Salut » ; et de nos jours on peut voir que l’industrie de Hollywood a reprise à son propre compte cette valorisation de l’histoire, mais en inverse : but totalement mercantile ! et prolongée par le monde politico-financier du républicanisme !!!


HOLLYWOOD-PROJECTION-HISTOIRE.
Un Juif comme Sigmund Freud lié à son ADN qui inventa l’histoire comme énoncé ci-dessus, ne pouvait que faire naître la psychanalyse, qui est une sorte de « voyage dans le temps » (dans le mental, « l’inconscient »). Tous les empires et royaumes étatiques sont construits sur l’histoire, sur la PROJECTION (donc en dehors du Soi-Instant).
PROJET-PROJECTION : lancer, lanc- en gaulois, et en rapport avec les rituels divinatoires pour savoir à quel avenir s’attendre ; donc une fois de plus loin du Soi-Instant. On dit d’ailleurs « Jeter un sort ».
Oui, le Sage et le Saint, ou le Bienheureux, connaissent la fin des Projections ou Histoire, et ils y aspirent même pour se libérer de l’Histoire, de cette Chronologie tueuse. Et celui qui est prisonnier de l’Histoire, comme l’humain moderne, celui basé sur la civilisation gréco-romaine, tombe dans la solitude, dans l’ego, dans le désespoir, jusqu’à ce qu’il découvre un nouvel état, celui qui est le sien ou union consciente AVEC TOUT CE QUI EST. C’EST CELA LA LIBÉRATION. DEVENIR UN DRAGONNIER : COUPER LA FILIATION MÈRE-FILS-FILLE. La Mère en même temps inconscient et influence magique. Le Dragon que l’humain doit apprivoiser en devenant un Dragonnier, représente non seulement la Mère, mais encore le propre inconscient de l’humain et le monde d’images qu’il englobe, soit l’HISTOIRE. Devenir Dragonnier c’est faire l’expérience de son inconscient pour devenir vraiment un humain : le ‘Je suis ce JE SUIS’, et que cet acte pourtant si simple puisque c’est notre état naturel, est si difficile à réaliser, que seule l’image d’arriver à apprivoiser le Dragon peut représenter. Jésus lui-même coupe le cordon ombilical : « Femme, qu’ai-je à faire avec toi ? » ; il remplit alors sa mission divine ; puis il revient vers sa mère lorsqu’il est crucifié sur le « bois materia » identique à l’ARBRE DE VIE (Jésus-Christ est un démarquage d’Osiris lui-même démarquage de Ptah).

Hollywood, les Mythes (histoires originelles) sont des naissances d’opinions, qui vont donner ce qu’on appelle de nos jours « archétypes » (voyez la naissance de l’archétype Star Wars que tente d’imposer, comme avec son Mickey Mouse, l’industrie Walt Disney) ; archétype mot en référence au modèle représenté par l’Arche de Noé, et formant un grégarisme cyclique de mêmes situations humaines (tout est cycles). Il y a une certaine comparaison avec le lit des fleuves, puisque c’est en eux que s’écoule le cours de la vie, ou que coule la Chronologie tueuse.

Paradoxalement si l’humain moderne baigne dans l’Histoire et en est un créateur, il est en totalement prisonnier et n’est nullement un créateur de quoi que ce soit d’autre ! Sa technologie reposant sur la thermodynamique est d’un ridicule, d’une dangerosité extrême ; alors que les peuples anciens étaient totalement libre de créer, car ils étaient libre d’annuler leur propre histoire par abolition périodique du temps ou RÉGÉNÉRATION COLLECTIVE (ce que tentèrent les 74 ans du socialisme en URSS, mais cela tourna mal, comme les expériences d’Adolph Hitler. Pourtant ces gens posèrent des questions hautement intéressantes qui ne sont plus abordées dans notre monde malade).
L’humain moderne avec son invention de l’Histoire en devient prisonnier, mais par la force de l’Histoire il devient aussi prisonnier du PROGRÈS-PROGRESSION-CROISSANCE, soit la parfaite géométrie de la ligne droite ou évolution !!! Ainsi il perd le paradis des Cycles ou PAQUETS RYTHMIQUES.

RÉSUMÉ : Le « temps » n’a aucune réalité objective. Il ne peut exister que s’il y a quelqu’un pour l'observer, donc un ego, pour l’observer et dire que « c’est le temps qui passe », soit la dualité sujet-objet. Le « temps » ne sont que des « petits paquets » formant un MOUVEMENT à la façon, mais pas en ligne droite, de l’effet domino, ET DANS LES DEUX SENS. Le temps est une sorte de contrat social de civilisation lié au mercantilisme, donc à la voie des 10.000 ans de l’Agriculture. Chez les Chasseurs-Cueilleurs l’homme ne dit pas à la femme qu’il s’absente deux heures pour trouver à manger ! Le temps ne peut qu’être LIÉ AU COMMERCE : voyez la technologie informatique actuelle permettant aux traders de Wall Street d’effectuer des opérations financières en des algorithmes du centième de seconde ! Le rêve de ramener l’argent à l’état de l’Un, de Dieu, de la non-dualité… Avec l’annonce d’ordinateurs quantiques les Grands Prêtres de Wall Street seront au Paradis !!

Quand l’être humain est dépossédé de ses mouvements, il n’est plus dans l’être mais dans l’avoir : l’Histoire ou enregistrement mémoriel de récapitulations (la check-list : vérification ou sommaire, soit voir par petits bouts de machins en croyant détenir « la vérité »). Quand arrive la machine à mesurer le temps, comme expliqué plus haut sous Charles V, c’est le démarrage du business, du capitalisme, bien avant la FED et le capitalisme juif. Avant Saint Louis, les cloches sonnaient (Mouvement), il n’existait pas de géométrie de la ligne droite : temporalité aiguille ou COURSE DES DEUX AIGUILLES SUR UN ROND GRADUÉ, à ne pas confondre avec le Mouvement transcrit par l’ombre d’un index FIXE sur un cadran solaire, c’est le Soleil et la rotation de la Terre qui produit le Mouvement, tandis qu’avec la mécanique ou technologie horlogère IL Y A ARTIFICE, ROBOTISATION DU TEMPS. La même chose se produit environ à la même époque avec l’invention de l’imprimerie et sa conséquence : naissance de l’écrit disponible à tous, du moins dans un premier temps à ceux qui pouvaient se payer les livres.

Depuis la Renaissance et l’invention de l’imprimerie nous sommes passés d’une pensée sur les choses à une pensée sur les représentations des choses, c’est-à-dire à une pensée sur la pensée ; l’imprimerie et son support papier en fut le modèle et l’informatique d’aujourd’hui n’en est que la conséquence directe grâce à la technologie du binaire. Alors notre conception moderne du monde et de nous-mêmes est, en quelque sorte, un sous-produit de l’invention du monde sur le papier, et naguère gravée dans la pierre symbolisant l’AXE DU TEMPS, DE LA DURÉE. Avec l’écriture sur papyrus, les civilisations se sont organisés dans l’espace (diffusion). Avec l’écriture remplaçant le langage parlé et la mémoire, l’histoire, les définitions deviennent explicites, les analyses logiques, calculées, dogmatiques ; ainsi s’installent durablement le renforcement du mental ou « raison ». C’est la fin de l’enchantement, la fin du Merveilleux, la fin de la poésie et le début du « monde moderne », donc le début de LA PRISON DE L’HISTOIRE OU TEMPS, comme expliqué plus haut.

Oui, le temps que met la Terre pour effectuer sa rotation complète est dans le mental humain, c’est une PROJECTION HUMAINE. La Terre, Gaïa, ne se pose pas la question puisqu’ELLE EST. Donc le temps est profondément une question de CULTURE. Jean Coulonval écrit si justement dans Synthèse et Temps Nouveaux et à propos de ce monde sous la tyrannie de l’opinion : « La Culture ! Quelle glu pour les âmes !! ». Francis Cousin dit aussi très justement que « la culture c’est l’aliénation » : voyez ce monde « moderne » de l’entertainment et de sa politique spectacle de grand chaos humain et de son événementiel. Oui, Phineas Taylor Barnum a gagné !!!
Chez les Chasseurs-Cueilleurs, chez les Amérindiens, les gens n’ont pas de culture à la façon occidentale, et dès qu’ils succombent à cette culture du Coca-Cola et du mercantilisme ou consommation, ils sombrent dans la drogue ou l’alcoolisme et le banditisme et la prostitution pour se les procurer. ÊTRE SANS CULTURE C’EST ÊTRE DANS LE JARDIN, ou SUR LE TAPIS VOLANT : LA FÉLICITÉ EST NOTRE ÉTAT NATUREL.

La culture naît de l’arrachement de l’humain à son Origine. La culture est le vêtement de sa dépossession, comme dit Francis Cousin dans la vidéo ci-dessous. il dit parfaitement que pour être libéré il ne faut pas être un ignorant, mais un anti-culturel, ce que Ramana Maharshi dit aussi très bien quand il critique sévèrement les philosophies, les religions, et les livres, bref, tous les « ismes ». Il faut donc se réapproprier toute cette culture pour la renverser, ce qui veut dire pénétrer dans la temporalité, mais pour l’abolir ! Ce que font par exemple tous les ALCHIMISTES, rien de plus clair dans le principe de leur travail, surtout quand ils emploient souvent le terme « Temps philosophique ». Vu son époque, il est certain qu’un philosophe comme Hegel ne pouvait qu’avoir lu des ouvrages d’Alchimie.

Le communisme de l’URSS a tenté d’abolir l’Histoire, soit abolir le déchirement qui sépare l’humain de l’humain. Mais il en a fait une mauvaise religion, dans le sens qu’il prétend re-lier l’humain à son origine, donc à son Soi-Instant, mais transformé en matière !!! Ça ne pouvait que conduire à la catastrophe que nous connaissons. Si le catholicisme est une foi, le marxisme l’est également ! Le marxisme est même allé plus loin, il a formulé une SYNTHÈSE attendue depuis des millénaires, soit une unité de vision de ce qu’est enfin l’être humain. La matière a donné naissance à tout : minéral, végétal, animal et humain, puis au mental. Le catholicisme en est resté à la dualité violente Esprit-matière. Or une dualité c’est la guerre permanente ou déséquilibre entre les deux plateaux de la BALANCE. Bref, le marxisme est une fausse synthèse, on attend la nouvelle, qui ne peut passer que par le JE SUIS CE JE SUIS du plus grand nombre. Si la catholicité propose enfin cela, depuis le temps, 2000 ans, alors elle sera la seule Harmonie mondiale, la Vraie.
 
[En haut de page : aquarelle de Michel Roudakoff sur papier kraft blanc : pots et fleurs séchées, 5 septembre 2001].
 
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 21-12-2015 23:13

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >