Accueil arrow News arrow Dernières news arrow New Age.02 du Soyez vous-même
New Age.02 du Soyez vous-même Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 23-01-2018 01:29

Pages vues : 1724    

Favoris : 256

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Appareil, Banques, Brighton, Cadeau, Capitalisme, Champignon, Chimère, Chrétien, Christ, Civilisation, Diable, Dieux, Dragon, Drogue, Dualité, Eau, Égalité, Ego, Empire, Épine, Estragon, Évolution, Fractale, Gentil, Goulag, Gratuit, Guerres, Histoire, Huile, Instant, Japon, Juif, Laïcité, Langage, Liberté, Loi, Loser, Lucifer, Lumières, Maçon, Mahométan, Médecine, Mental, Microbes, Multiculturalisme, Musiques, Opinion, Orgie, Ouvrier, Païens, Paix, Personne, Pierre, Peste, Peur, Porc, Porte, Radicalisme, Raison, Réalité, Religions, République, Réseaux, Sacrifice, Satan, Seuil, Simple, Socialisme, Société, Sommeil, Spiritualité, TAO, Technique, Télépathie, Templiers, Terrorisme, Thermodynamique, Train, Transhumanisme, Universel, Valeur, Vaisseau, Vérité, Vide, Vin, Winner

 
poliak7trans_frisenarcisse02.jpg
 
 
New Age.02 du Soyez vous-même
du principe de cette civilisation
fondée sur la production de marchandises :
le libéralisme-libertaire :
LA MACHINE LIBÉRALE,
LA PRISON AUTONOMIE OU DÉMOCRATIE,
SOIT L’INTÉRÊT CONSCIENT OU CALCUL,
LE CULTE DU NARCISSISME.

EXEMPLE TYPIQUE DE FAKE NEW :
NON Wikipédia, vous êtes de parti pris,
le New Age et son compère le
« développement personnel », ou « le travail sur soi »
qui est du même Thème que le vendu « Soyez vous-même »
ce n’est pas du H.P. Blavatsky et
encore moins du C.G. Jung !
Horreur de ce chaos de l’après 1789 et
de ses « droits de l’homme » nouvelle religion
judéo-maçonnique spéculum à Pour-Voir.

Avec une opinion mécaniste-encycloped pareille
le Chaman d’il y a 2000 ans pratique
aussi du New Age de son temps…
My God, il y en a beaucoup qui aiment coller
des étiquettes sur tout pour se sécuriser !
Le bouddhisme, la méditation, ce serait « new age ».
À QUAND UN CAPITALISME NEW AGE AU CAC 40 !
Il y en a même qui parle de l’Internet comme d’une
« menace sociale », à ce moment là l’invention de
l’imprimerie à la Renaissance fut une menace sociale
qui va fourbir LE PROTESTANTISME, LE SCIENTISME
ET GALILÉE, ET LE TRIOMPHE DE LA LIBRE PENSÉE QUI
PAR LÀ MÊME SIGNAIT SON ARRÊT DE MORT pour cause
qu’une chefferie étatique ne peut pas accorder
à chacun le droit de ne pas être d’accord !


Graal de l’après 1789 : Le Caprice du pouvoir d’achat.
 
 
 
Si le culte du narcissisme c’est « se libérer du désir », c’est le contraire de la quête du Graal ou Vraie Paix.
Narcisse se noie dans sa propre image : le « Soyez vous-même », sans comprendre que ce n’est qu’une image reflétée. Le sens de la parabole de Narcisse n’est pas qu’il tombe amoureux de lui-même, car il ne parvient pas à reconnaître sa propre image reflétée, il ne conçoit pas qu’il existe une différence entre lui-même et l’extérieur. C’est-à-dire que le narcisse est en excès d’amour (pour lui), mais en PREMIER il se désintéresse du SEUL RÉEL et pas qu’à « l’extérieur » supposé « réel » comme on le comprend en ce moment. Le narcisse et son culte DÉPRÉCIE LE SEUL RÉEL de façon évolutionniste pour aboutir à la GRANDILOQUENCE CONSÉQUENCE DE L’EXCESSIVE VALORISATION DE SOI MÊME SELON LE PRINCIPE ACTUEL DU « SOYEZ VOUS-MÊME » (autonomie, démocratie, laïcité, pouvoir d'achat, etc.). Dans le narcisse seule l’image, l’illusion, le faux compte au détriment de ce qui est MAÂT (directe). Le narcisse est DANS L’ESPACE-TEMPS donc dans l’idéation du mental ; il projette tel le messianisme.

COMME DE TOUT MAINTENANT RÉCUPÉRÉ PAR LE FRIC/FLIC, « LE SOYEZ VOUS-MÊME » EST EN SINGERIE DU SOMMEIL PROFOND.
Surtout depuis 1945, comme quand nous arrivons dans le monde totalement incapables de subvenir à nos besoins biologiques nous sommes donc entièrement dépendants de ceux qui s’occupent de nous ; et cette sensation de dépendance-sécuritaire va se retrouver tout au long de notre vie… à travers les « spécialistes », dont le premier est le régime républicain et sa chefferie, le second le banquier, le troisième sera le commerçant avaleur du « pouvoir d’achat ».

Le culte du narcissisme c’est s’attarder, pointer, sur le vide de la Vacuité ! Pointer = ego encore présent, donc dualité encore existante. Or seul un mental vide et qui ne pense pas à sa vacuité, est ce qu’on appelle la Vraie Vacuité. Prendre une sensation ou une expérience de « vacuité » pour de la vacuité est une énorme erreur (surtout relevé dans les textes classiques Zen).

Le culte du narcissisme se retrouve chez certains qui ne considèrent que le corps ou matière (le nom-la-forme) en annonçant dès 1967 : « Nous allons complètement résoudre le problème du vieillissement, de sorte que seuls les accidents seront une cause de mort », ils considèrent le vieillissement comme LA maladie du corps ; ils divisent ainsi en sain-malade, en pur-impur.

L’après 1945, après réparation un peu partout des dégâts de la guerre, devait amener le phénomène New Age et EN MÊME TEMPS l’actuelle colonisation mondiale par la technologie de la fée ÉLECTRICITÉ DYNAMIQUE qui allait donner l’informatique si présente et son tout virtuel.
New Age et Technologie = NARCISSISME PRIMAIRE. La psychose tablette et technologie cherche à vendre l’illusion infantile de l’AUTONOMIE, comme naguère après exécution de Louis XVI le républicanisme vendait sa DÉMOCRATIE et son ”Pouvoir du peuple”. Le New Age.01 des années 1960 comme celui du New Age.02 de nos jours cherchent à restaurer l’illusion, le sentiment, que « nous faisons un avec le monde » (marchand), d’où le slogan digne d’une publicité pour vendre une bagnole : « Vivre ensemble », surtout après l’attentat au « journal » Charlie Hebdo. Le 01 et le 02 cherchent à vendre le Nirvana : état de libération : « La perte de l’individualité », explique R. Maharshi à l’entretien 176.
À l’entretien 406 : « Le nirvana est perfection. Dans l’État parfait, il n’y a ni sujet ni objet [comme le dit aussi Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux] ; il n’y a rien à voir, rien à ressentir, rien à connaître. Voir et connaître sont des fonctions du mentale. Dans le nirvana il n’y a rien que la Félicité de la pure conscience « Je suis » [Maât] ».

Dans le narcissisme du « Soyez vous-même » on retrouve le sentiment du PLAISIR si lié à ce monde du « pouvoir d’achat ». UN PLAISIR QUI SE CONFOND AVEC LE VIOL, COMME LE PRATIQUE LES GUERRIERS D’ALLAH (djihadistes) ou combattant de la « guerre sainte » (comment une guerre peut-elle être « sainte » ?). Narcissisme, plaisir, viol = SATISFACTION IMMÉDIATE DE N’IMPORTE QUEL DÉSIR, AUSSI FOU OU MEURTRIER QU’ILS SOIENT. Parce que : comment condamner un crime ou une cruauté, sinon à partir de normes ou de conventions édictées par l’ego de certains ? Ainsi le plaisir sans fin et sans frein dépend uniquement de l’ego ou mental et de sa dualité sujet-objet. De plus, QUI EST LE PREMIER MEURTRIER EN CE MONDE ? C’EST ÉVIDEMMENT L’ÉTAT ORGANISATEUR DE TOUTES LES GUERRES : que ce soit l’État auteur de crimes ou un individu, le même pouvoir infligera quelque chose de terrible à l’autre ; donc tous deux ne sont que des instruments entre les mains de l’ego. Une vie prise ou des millions de vies prises par les guerres étatiques c’est la même chose.


QUÊTE DU GRAAL OU RÉALISATION DU SOI.

(Voir la page précédente Simple et extraordinairement compliqué)

Saint Graal = le Soi : le Christ, le Vase de la Cène ou Réalisation du Soi rayonnante sur les disciples, la Croix figurant le Centrum Centri comme le figure la Croisel, lampe à quatre lobes.
Saint Graal = Nirvana ou félicité.
La Quête du Graal est LE Paradoxe de la Réalisation du Soi. C’est le drame de l’aveuglement décrit maintes fois par Ramana Maharshi dans le collier au cou d’une femme : ne s’en souvenant plus, elle se met à le chercher en questionnant son entourage. Une de ses amies se rendant compte de son trouble lui désigna le collier autour du cou. « La femme le toucha de ses mains et fut aussitôt rassurée [elle collait un nom-la-forme sur ce collier]. […] l’ignorance causa la douleur et la connaissance, le bonheur », entretien 63.
Dans le même entretien : « L’ignorance du Soi est responsable de la souffrance présente ; la connaissance du Soi apporte le bonheur ».

À l’entretien 199 Ramana Maharshi précise que L’IGNORANCE N’EXISTE PAS : « Elle ne se produit jamais. Chacun de nous est la Connaissance même. Seulement, la Connaissance ne brille pas facilement [dans notre ère de la Chute, car il faudra bien un jour que ce ne soit plus le cas]. Quand l’ignorance est dissipée, la sagesse, qui est toujours là, se révèle. Rappelez-vous l’exemple du collier, supposé perdu, mais resté autour du cou de la femme… ».
Dans le même entretien : « Tournez votre attention vers l’intérieur, alors le monde entier sera empli de l’Esprit suprême ». On pourrait dire sans y prendre garde que cette phrase reflète le culte du narcissisme et de son présent « Soyez vous-même » (et ignorez les autres) !
Le Maharshi termine l’entretien 199 par : « Dieu est le même pour ceux qui disent que le monde est réel [matière] et pour ceux qui soutiennent l’inverse. Ce n’est que leur perspective qui diffère ». Malheureusement dans ce monde de la City de Londres et de ses marchands de confiance (banques), seul ce monde doit être matériel, laïque…

QUÊTE DU GRAAL = « Tournez votre attention vers l’intérieur, alors le monde entier sera empli de l’Esprit suprême », ou resplendissement du Divin Calice. Pour la Réalisation du Soi, il faut aller plus « loin » que Lancelot, plus loin que  Perceval (perce la Vallée donc pointe l’ego), pour retrouver LA TRANSPARENCE DU JÉSUS-CHRIST.
En un sens les New Age 01 et 02 sont une singerie de la Quête du Graal : retrouver la Félicité oubliée depuis trop longtemps. New Age 01 et 02 sont une singerie pour la raison première : attachement à l’ego ; deuxièmement par la récupération systématique par le Fric/Flic et sa chefferie.

Comme semble l’indiquer le Maharshi, l’ignorance est aussi paradoxale : on doit la vaincre et en même temps elle n’existe pas (bataille contre des moulins à vent...) ! Comme le ‘je ‘ou ego que l’on doit vaincre mais on en a besoin pour le « tuer », parce que le ‘je’ et ‘Je’ sont UN. Le paradoxe si situe dans le Thème du collier de la femme : elle retrouve le bonheur tout en retrouvant son collier EN LE NOMMANT (visuellement) alors qu’elle ne l’avait jamais quitté. Si la femme le nomme, c’est qu’elle tombe dans la dualité sujet-objet, dont l’objet est le nom (collier) et la forme les perles du collier. Même paradoxe que l’histoire du caca, ci-dessous.
La merde depuis le killer Louis Pasteur tueur de microbes est maintenant considérée comme « sale », mais par pour tout le monde, notamment les financiers Juifs et autres s’y intéressent beaucoup : en radiesthésie l’Or métal vibre comme les excréments, qui d’ailleurs sont source d’énergie : voyez les mouches et les pigeons s’y nourrissant…

Avec le Killer Louis Pasteur il produisit directement la mode du « terrorisme », ces « microbes » actuels dont il faut « faire la guerre au terrorisme » comme à l’époque de Pasteur et encore maintenant il faut faire la guerre aux petiotes chouses (virus). Or je me souviendrai toujours de ce principe essentiel énoncé par Cyprian Piccolpassi Durantoys dans Les trois Livres de l’Art du Potier : « Grandes vertus gisant es chouses petiotes créées par Dieu », donc grandes vertus des microbes, virus etc., dont on fait la guerre à coup de Louis Pasteur, ce qui a pour effet de les renforcer et de les multiplier et de les rendre insensibles au toujours plus d’anti-biotique ou ANTI-VIE, ANTI-NATURE.
Depuis au moins les 10.000 ans de l’âge de l’Agriculture, nous sommes prisonnier de la dualité moralisatrice du pur-impur, ou sain-malade, ou bien-mal. Ça détient même sur certains animaux qui sont pris de panique en voyant un des leurs mourir.
L’impur, ce que certains appellent « cochonnerie », comme si cet animal était « sale », comme si le « terroriste » c’était le « méchant » ou le « microbe » à éradiquer, c’est de la même logique Louis pasteurienne de ce 19è siècle si hygiéniste, si coincé dans ses rouages de sa machinerie de la raison, et qui continue à parasiter notre monde.

Donc, une mère de famille répondait à quelqu’un de son entourage qui lui demandait le pourquoi d’une tache suspecte observée sur un tapis : « Ce n’est pas sale. C’est de la caca » répondit-elle après examen.
Alors, qu’est-ce qui est sale, impure ou pur ?? Rien ne peut être réputé sale DANS LA TRANSPARENCE (le contraire de l’ignorance), pas de dualité pur-impur, ou bon-méchant, c’est le mental qui décrète ça, qui moralise à la façon des religions et de la politique moderne.
TRANSPARENCE = EXISTANT, ou en terme Zen : AINSITÉ, « Je suis ce JE SUIS ». Bref : ÊTRE (et non « avoir » comme de nos jours de « pouvoir d’achat »).

À quelle condition une « tache », donc aussi un labeur (remplir sa tâche, son « atteindre », sa redevance), peut-elle être considéré comme sale ?
RÉPONSE : est sale ce qui n’est pas Transparent, donc qui n’est pas identifiable, ce qui paraît SUSPECT (ambiance flic). Donc l’ignorance c’est quand on ne peut pas utiliser un nom-la-forme quelconque. PARADOXE : nommer pour se délivrer de ce qu’on vient de nommer !!! (Le symbole dévoile un Instant pour mieux revoiler l'Instant suivant).

LA SEULE RÉALITÉ DEVIENT INTOLÉRABLE LORSQU’ELLE EST DITE : elle donne la PANique.

Horrible paradoxe, puisque dès qu’il y a identification on sort du Saint Chaos et on tombe dans les noms-les-formes de la dualité ! On sort du Silence seul langage universel… Encore une fois, c’est la PANique !
Le Saint Chaos ou « l’innommable » le « bien nommé ». Ainsi on va parler « d’immondices », d’Or-dure, de « mauvaise herbe » comme s’il y avait du « mauvais », du « sale » dans la Nature, etc.
Alors chaque fois que la chose sera repérée, identifiée (comme le collier de la femme), étiquetée, la mère pourra dire : « Ce n’est pas sale, car c’est ceci ou cela ». On est déjà dans le Nouvel Ordre Mondial de Big Brother et du sécuritaire Fric/Flic où il lui faut « suivre à la trace » les 7 milliards de Terriens devenus des marchandises QU’IL FAUT IDENTIFIER ! On est dans le temps de ceux qui veulent tout mesurer pour se rassurer ; ON EST DANS LA POSSESSION PAR L’EGO.

En Non-Dualité aucune chose est sale ! Comme dirait Antonin Artaud, seule la REPRÉSENTATION est une cochonnerie, donc l’illusion, le double ou copie, le faux, le virtuel informatique. Monde actuel du spectacle-spectre ou fantôme qui a perdu la racine du Seul Réel : le Soi-Instant, c’est-à-dire qui a perdu le signal de lui-même, qui ne se souvient plus de son « Je suis ce JE SUIS », finalement qui se retrouve IGNORANT.
Céline faisait observer que toute la vulgarité et l’obscénité du monde consiste, non pas dans les choses réelles et dans leur mention crue, mais seulement dans le SENTIMENT, donc dans L’OPINION qu’on en a et qu’on en rapporte par égrégore-grégarisme (”Vivre ensemble”), soit la fabrication du chaos humain actuel et sa « liberté d’expression » et son « tout connecté » (Super Grégarisme).
Alors effectivement, en ces temps difficiles, IL DEVIENT NÉCESSAIRE DE SE TOURNER VERS L’INTÉRIEUR, ce qui pourra passer pendant un moment pour ce culte du narcissisme et son ego-égoïsme : « Tout être humain doit ainsi faire société avec lui-même, au plus intime de son être, avant de se lancer à faire société avec les autres. Des relations sociales authentiques ne peuvent avoir lieu qu’entre personnes authentiques ».
 
 
Distinction entre l’actuel culte du narcissisme et son « Soyez vous-même » et L’INDIVIDUATION.
INDIVIDUATION : contraire de l’égocentrisme. C’est la formation d’une personnalité indépendante qui, volontairement, sans subir les projections inconscientes et sans se perdre, s’unit au monde.
« L’homme « individué » ne projette plus. Il n’extériorise pas des parties séparées [secondes personnalités] de sa psyché, mais il les rassemble autour d’un point central, le Soi Impersonnel », écrit Ania Teillard dans : Ce que disent les rêves.
Par « projections » entendre celles qui se font du père et de la mère constituant pour l’enfant les premiers liens avec le monde inconnu.

Cet état du Soi est symbolisé en dessin par le Graal : Vase ou Vallée, ce qui concentre et réalise l’harmonie Intérieur-Extérieur ou Individuel-Collectif.
« Le processus de l’individuation s’exprime, comme tous les processus psychiques, en images, c’est-à-dire en symboles archétypiques qui matérialisent ces visions indescriptibles, dépassant notre compréhension rationnelle », écrit Ania Teillard.
Ania cite ce que le Vedanta dit du Soi, du Christ (Principe) :
Je ne suis pas le sens, ni la compréhension.
Je ne suis ni la mémoire ni le Moi.
Je ne suis pas l’ouïe ou le toucher,
Je ne suis ni l’odorat ni la vue,
Je ne suis pas le corps et ne suis pas l’éther,
Je ne suis ni la terre, ni le feu, ni l’air.
Je suis la parfaite connaissance et la béatitude !
Je suis le Soi qui emplit tout…
Je suis le Soi dont tout est rempli.

 

 
 

Dernière mise à jour : 23-01-2018 02:11

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >