Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Si tu es avec tous, tu es sans tous
Si tu es avec tous, tu es sans tous Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 01-12-2020 20:52

Pages vues : 498    

Favoris : 14

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
1dollar_democrat_socialism.jpg
 
 
Si tu es avec tous, tu es sans tous
quand tu es sans Moi [sans le Soi] ;
Et si tu es sans tous, tu es avec tous
quand tu es avec Moi [le Soi].
(Mathnawi, Livre trois, introduction 1614).
Être avec tous ne peut que passer par
le ‘Je’ qui n’est pas un individu à côté
d’autres individus, qui n’est pas non plus
un socialisme ou un « vivre ensemble ».
 
Les « Si tu es avec tous, tu es sans tous
quand tu es sans Moi [sans le Soi] », sont
les DIGÉRANTS de cette planète, ceux du
conformisme de l’ordre établi.
Voilà pourquoi ils Nous bouffent tous,
ils Nous possèdent tous en Nous digérant
dans leur GRÉGARISME, dans leur ÉGRÉGORE
devenu autonome qui manipule désormais
facilement les phénomènes inconscients.

Ce monde présent des Juifs inventeurs
du temps en géométrie euclidienne
de la ligne droite :
l’évolutionnisme et son mental en forme
de « libre arbitre » ou d’idéation en
séquences nécessairement demandant du
temps, soit le fruit ou dualité
sujet-objet, la lumière offerte par Lucifer.

La masse sous la boîte crânienne de l’humain
demande aussi et en premier une refonte totale…


Actuellement dramatiquement les citoyenisés français se comportent comme des Pharisiens et leur péché, comme ce péché originel toujours plus difficile à guérir que n’importe quel péché de démesure, car le pécheur par inconscience et débordement voit les digues qu’il emporte, alors que le Pharisien se croit vertueux parce qu’il respect ces digues, ces lois : l’eau la plus souillée lui paraît vierge pourvu qu’elle coule au fond du lut des conventions sociales.
Simone Weil disait qu’« une certaine vertu inférieur est une image dégradée du bien dont il faut se repentir et dont il est plus difficile de se repentir que du mal ». (En référence à Gustave Thibon : Notre regard qui manque à la lumière).

Il est certain qu’en Europe depuis la Renaissance Nous assistons à cette descente dans la lente dégradation du mal moral en mal physique dont le covid-19 en est un des symptômes. Réciproquement, l’effondrement des mœurs rejaillit sur la morale et le moral : chute dans la « faiblesse irritable ».

Le péché originel émigre de plus en plus hors de son lieu propre (dilemme Moi-Collectif et Moi-Individuel) pour s’installer d’une part dans la dimension de la vie collective (à ce hui singée par une distanciation physique permise par le tout connecté de la technique informatique), et d’autre part dans celui de la vie inconsciente et totalement physique (là encore on le voit avec le covid-19, les vaccins, la technologie, l’argent, etc.).
La pseudo-démocratie née dans l’ego de certains en 1789 ajoute à l’absurdité à la malfaisante ou amplification de la Chute : fondée en théorie sur la « justice » et l’« amour », singerie du catholicisme qui fonda une certaine discipline morale en promettant aux pauvres et aux malades une compensation certaine dans une autre vie et l’égalité pour tous devant Dieu, cette pseudo-démocratie républicaine finit par imposer pratiquement aux citoyenisés, les masses, s’ils veulent accomplir leur humble devoir de citoyen, un héroïsme, un WINNERISME qu’il serait à peine raisonnable de demander à un simple évangéliste !

Si l’on cherche un peu la raison secrète de la témérité effrayante avec laquelle les ego de 1789 et de leur « lumière » bouleversèrent les traditions millénaires et les mœurs qui ont apportés une certaine stabilité sociale, on trouve dans cette illusion « angélique républicaine » que la moralité peut et doit suffire à complémenter les mœurs détruits. « Mais il n’est pas de pire méfait social que d’acculer les masses à la sainteté… » (d’acculer les masses à la « raison » ou à la « responsabilité » tel que ce culte du narcissisme du consommateur dans l’idolâtrie de la marchandise).

L’actuelle révolution industrielle et par là-même technico-politique et économique ne peut naturellement et nécessairement qu’exiger une révolution spirituelle identique à « l’époque » du péché originel. Soit exiger « le retour à un ordre éternel momentanément perturbé » (réf. à Simone Weil et Gustave Thibon).
Depuis 1789 les bases les plus élémentaires de la nature humaine sont ébranlées : l’être humain tout entier est à reconstruire comme au « temps de l’éjection du paradis ». Pour cela, il ne suffit pas de prêcher, à tout le monde et à personne, du fait de l’édifice en ruine ; IL DEVIENT VITALE DE DESCENDRE ET DE RE-CONSTRUIRE, PIERRE À PIERRE, LES NOUVELLES FONDATIONS.

« Tous les traitements LOCAUX - qu’il s’agisse de sermons moraux, de systèmes politiques ou de plans économiques - s’avèrent, pris séparément, plus déficients que jamais. La guérison de l’humanité exige une SCIENCE TOTALE ET UN AMOUR TOTAL DE L’HUMANITÉ » (Gustave Thibon, Diagnostics).

« Si tu es avec tous, tu es sans tous
quand tu es sans Moi [sans le Soi] ;
Et si tu es sans tous, tu es avec tous
quand tu es avec Moi [le Soi] ». (Mathnawi)
« La fraternité n’a pas ici-bas de pire ennemi que l’égalité » (G. Thibon). Parce que ça construit le Nouvel Ordre Mondial et sa société fourmilière, le vieux rêve d’un royaume mondial unique sous la direction d’un seul ego, ou au pire, d’un très petit nombre.

L’égalitarisme ici-bas de plus selon le principe de l’argent, de la possession et donc de l’ego est une horreur absolue : tout le monde ne peut pas être possédant d’une fortune à la Bill Gates ou anciennement de la famille Rothschild, car la conquête de l’argent est lié aux mensonges, aux ruses les plus sombres, à un manque d’humanité total, et aux hasards les plus crétins : on n’aspire pas de la même façon aux ascensions qui nécessitent un changement profond de mode de vie, qui entraînent des responsabilités amplifiées et dont l’échec est fatalement sanctionné - moralement et matériellement - à brève échéance. « Il n’est pas de meilleur frein à l’envie et à la révolte des masses que la présence d’une élite dirigeante dont l’autorité soit largement indépendante de l’argent » (G. Thibon, Diagnostics).
MONDIALISME = PLOUTOCRATIE (les costumes-cravates) : l’argent circule partout comme le riche et l’« homme d’affaires » circulent partout, ils ne sont donc pas racistes parce qu’inorganiques et n’ont pas de milieu spécifique : un riche et ploutocrate comme Bill Gates ou un Rothschild est riche mondialement ; ces riches sont donc ÉTRANGERS AUX CAMPAGNES, AUX VILLES ET VILLAGES VIVANTS, ils en sont les parasites et fabricants du chaos, ils sont l’inverse des « premiers de cordée » vendus par le Macron-Rothschild !

Le Reset ou « grand Reset » et NOUVEAU MESSIANISME SOCIALISANT (agenda 2030 des ”sauveurs du monde”, ceux qui « veulent reconstruire mieux », donc qui veulent mieux faire que la Nature, que LEUR Nature) du Nouvel Ordre Mondial et de son politico-techno-argent ne peut pas fonctionner, car CE QUI BLESSE L’ESSENCE HUMAINE NE PEUT PAS SERVIR LE PROGRÈS HUMAIN.
Jusqu’à présent en Occident il y eut une seule révolution, celle du catholicisme : « Dieu n’est pas seulement descendu SUR la Terre, Il s’est ENFONCÉ EN elle : dans cet enlisement de l’Amour réside la « bassesse » du christianisme [cette Église de Rome qui a mal comprit le sens du Christ] » (G. Thibon). Cependant, en réalité rien n’est plus haut que cette bassesse, et rien n’est plus opposé aux mensonges du DORG (Demain On Rase Gratis) de cette république de 1789 (pour réf. à G. Thibon).
Comme l’argent ou le capitalisme n’a pas de patrie, ses paroissiens ne peuvent qu’être pour une Gouvernance Mondiale, et leur régime républicain ne peut qu’être « universel » ; rien de plus simple ! Et la reine d’Angleterre est la « dirigeante-digérante » du monde ! « Digérante » dans le sens transhumanisme : une refonte de l’humain selon la norme socialo-capitaliste multi-millénaires : le début du « Si tu es avec tous, tu es sans tous quand tu es sans Moi » du Mathnawi.

Si Nous laissons Nôtre Monde à ces riches ploutocrates et « premiers de cordée » qui veulent refaire le monde « en mieux », l’humanité est morte.
« Demandez à l’homme le plus fortuné du monde, s’il connaît son Soi. Il vous dira « non ». Que peut-on connaître si l’on ne connaît pas le Soi ? Le savoir humain est bâti sur une fondation si fragile ». (Ramana Maharshi, entretien 43 du 28-3-1935).
On dit qu’il suffit de deux Anglais pour faire un match de football, et de trois pour fonder un Empire. C’est-à-dire qu’il suffit de deux êtres avec un mental à problèmes qui seront du même avis pour constituer une opinion suffisamment forte pour inventer le réel. C’est la preuve de la fragilité du réel tel qu’il s’offre à la conscience de l’humain !!! CERTAIN QUE LE MENTAL DE L’HUMAIN EST MAUVAIS CONDUCTEUR DU SEUL RÉEL !!!


« Refaire le monde « en mieux » issu directement du « forum économique mondial » de juillet 2020. Comment le « mieux » peut-il être associé à l’économie (mot lié à maison et donc anti-mondialisme, anti-nomade ou anti monde-hôtel des « hommes d’affaires » ; et mot renvoyant à Lucifer ou Satan : L’ADMINISTRATION [DE LA MAISON], LA GESTION, LE RÈGLEMENT) ??? Le mot « économie » ne peut que renvoyez à l’idolâtrie du consommateur : le besoin, le désir, la possession !!! Donc COMMENT CE « FORUM ÉCONOMIQUE » PEUT-IL RECONSTRUIRE LES FONDATIONS DE L’HUMAIN ??? C’EST IMPOSSIBLE POUR LUI ! (Sauf pour les humains qui se laissent manipuler par les médias et la propagande du régime républicain).

Le messianisme, la carotte du Nouvel Ordre Mondial et de son « build back better » (BBB) est toujours une projection vers la « fin des temps » espéré comme « un futur que nous voulons » (qu’ils veulent…. que ces ”sauveurs” veulent….), évidemment « un futur plus vert »…. plus sécurisé, plus juste, etc., de la logique du « Votre député, votre santé, votre voyante, votre ceci, votre cela » de ce culte de l’individualisme et du narcissisme qui se veut un socialisme façon nouvelle Église, bien-sûr une Église sans spiritualité, sans Soi, sans Conscience, UNE ÉGLISE LAÏQUE QUI NE FONCTIONNE QUE SUR LA CROYANCE-CONFIANCE-CRÉDIT-CRÉDO DES MARCHANDS DE CONFIANCE (ancien nom des banquiers).
Ces ploutocrates Rothschild cancéreux du pouvoir (les digérants de la planète) ne jurent que par le socialisme du « Si tu es avec tous, tu es sans tous quand tu es sans Moi » du Mathnawi.
MERCI, JE NE VEUX PAS DE VOS LENDEMAINS QUI CHANTENT, JE NE VEUX PAS DE VOTRE FUTUR ! JE NE VEUX PAS DE VOTRE SINGERIE DU MESSIANISME JUIF, JE NE VEUX PAS DE VOTRE CONFORMISME ET RADOTAGE RÉFORMISTE ; SEUL L’INSTANT, LE ICI ET MAINTENANT ME FAIT VIVRE.

MESSIANISME : LE FAUX DESTIN PASSE ET REPASSE DANS SA CHAÎNE SANS FIN DE CAUSES ET EFFETS, puisque le messie a pour stricte condition de ne jamais arriver. Exactement comme dans la Caverne de Platon à la conséquence obligée de l’invisibilité du Seul Réel, l’invisibilité de la Lumière : « En cherchant si le mental existe ou non, on s’aperçoit qu’il n’existe pas. C’est là le contrôle du mental. Autrement, si on admet l’existence du mental et qu’on cherche à le contrôler [à le pointer, à le Pour-Voir ou à l’administrer], cela équivaut à obliger le mental à se contrôler lui-même, à l‘instar d’un voleur se transformant en policier pour procéder à sa propre arrestation. De cette manière, le mental continue à subsister, mais échappe à lui-même ».
De la même manière, « Chacun connaît le Soi [ou l’Instant], et pourtant ne le connaît pas. Étrange paradoxe ». (Réf. Ramana Maharshi, entretien 43 du 28-3-1935).

SEUL LE MENTAL DE L’HUMAIN EST LE VÉRITABLE PROBLÈME ; ET ÇA, LE « FORUM ÉCONOMIQUE MONDIAL » (DONT L’ONU ET LES MULTINATIONALES) N’EN PARLE PAS DANS SON « LE FUTUR QUE NOUS VOULONS » ! ALORS QUE SON « FUTUR » EST DÉJÀ LÀ ICI ET MAINTENANT, SANS NAISSANCE NI FIN DES TEMPS. MAIS NON, ILS SUIVENT L’ÉVOLUTIONNISME DU MESSIANISME JUIF ET SA FLÈCHE DU TEMPS DANS UN SEUL SENS IMBÉCILE. OUI, IMBÉCILE, PARCE QUE NE BOUCLANT PAS COMME LE « RETOUR AU MÊME ». L’ÉVOLUTIONNISME JUIF EST STÉRIL EN NE CONDUISANT NULLE PART, SAUF À SON CHER ARGENT-POSSESSION, SOIT À SON EGO.

« Vous dormez dans votre lit à Tiruvannâmalai et vous rêvez que vous vous trouvez dans une autre ville. Pour vous, la scène est réelle. Votre corps reste cependant ici étendu sur votre lit. Une ville peut-elle rentrer dans votre chambre ou bien pouvez-vous quitter celle-ci en laissant votre corps derrière vous ? Les deux éventualités sont impossibles. Par conséquent, le fait que vous restez ici et que vous voyez en même temps une autre ville sont tous deux irréels. C’est à votre mental qu’ils apparaissent réels. Le ‘je’ du rêve s’évanouit peu après, pour laisser place à un autre ‘je’ qui décrit ce même rêve. Ce dernier ‘je’ n’existait pas dans le rêve. Les deux ‘je’ sont donc irréels. C’est le substrat du mental qui poursuit toujours son activité, faisant surgir quantité de scènes. Un ‘je’ différent s’élève avec chaque pensée et disparaît en même temps qu’elle. D’innombrables ‘je’ naissent et meurent ainsi à chaque instant. Le mental qui subsiste est le véritable problème [c’est le site qui souligne]. C’est lui le voleur dont parlait Janaka. Démasquez-le et vous serez heureux ». (Ramana Maharshi, entretien 49 du 24-4-1935).

- Question : Comment peut-on contrôler le mental ?
- Maharshi : Un voleur se trahira-t-il lui-même ? Le mental se trouvera-t-il lui-même ? Le mental ne peut pas chercher le mental. Vous ignorez ce qui est réel, et vous vous accrochez au mental, qui, lui, est irréel, tout en essayant de trouver qui il est. Le mental existait-il dans votre sommeil ? Il n’y était pas.
Maintenant il est là. Par conséquent, il est impermanent. Pouvez-vous trouver le mental ? Le mental n’est pas vous. Vous pensez être le mental et c’est pourquoi vous me demandez comment le contrôler.
S’il existe, il peut être contrôlé. Mais il n’existe pas. Comprenez cette vérité par la recherche. La recherche de ce qui est irréel est infructueuse. Cherchez donc la Réalité, c’est-à-dire le Soi. C’est la manière de maîtriser le mental. Il n’y a qu’une seule chose qui soit réelle.
- Question : Quelle est la seule chose réelle ?
- Maharshi : C’est ce qui est [comme le Sans Pourquoi] ; le reste n’est qu’apparence. La diversité n’est pas sa nature.
(Entretien 238 du 20-7-1936). Dans le même entretien il est dit que « Nous confondons l’ego et Nous l’appelons intellect ou mental ».
 
 

Dernière mise à jour : 01-12-2020 21:15

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >