Accueil arrow News arrow Dernières news arrow ON NE SORT PAS DE L’UNIVERS
ON NE SORT PAS DE L’UNIVERS Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 10-06-2022 00:43

Pages vues : 1936    

Favoris : 84

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Aiguille, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Echo, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, HOTC, Hulkerie, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Métal, MIB, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Tore, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Yi King, Yokai

 
keep_republic_labobservatoire_du_conspiration.jpg
 
 
ON NE SORT PAS DE L’UNIVERS
comme si l’Homme « augmenté » par sa daube se
poserait comme sujet étudiant d’un « Univers »
ou d’une Super Conscience qui lui serait extérieur.
Inventer « la raison » c’est sortir de l’Univers
en RENVERSANT, EN INVERSANT LES RÔLES ENTRE
ESSENCES (1) ET ACCIDENTS (le spatio-temporel,
la souffrance).
 
 
« Le détruire [le mental] veut dire ne pas l’admettre comme existant en dehors du Soi. Même en ce moment, le mental n’existe pas. [C’est-à-dire qu’on ne sort pas de l’univers comme si le mental sortait du Soi…].
Reconnaissez-le. Comment le pourriez-vous autrement que dans vos activités quotidiennes ? Elles se déroulent automatiquement. Sachez que le mental qui les commande n’est pas réel, il n’est qu’un fantôme procédant du Soi. Voilà comment le mental peut être détruit ». (Ramana Maharshi, entretien 76 du 29-9-1935).

LES HUMAINS QUI ‘SORTENT’ DE L’UNIVERS SONT NÉCESSAIREMENT DE LA PAROISSE DU « PEUPLE ÉLU », CEUX QUI CROIENT POSSÉDER LA VÉRITÉ ET LE « ZÉRO DÉFAUT » COMME LE TRANSHUMANISME EN RÊVE, ET QUI CONDAMNENT LES IGNORANTS ET LEURS DÉFAUTS, QUI LES INSCRIVENT SUR LEUR LISTE NOIRE, ET QUI LES TRAITES D’IDOLÂTRES (de nos jours ces inquisiteur les nomment, non pas « hérétiques », mais « conspiratonnistes » (souffler vivre) ; donc ceux qui vivent sont accusés de « conspirationnistes » par ceux qui survivent.
LISTE NOIRE, OU JAUNE : la porte des traites était peinte en jaune pour la signaler aux passants. Comme si à ce hui le site protecteurs des vertus des « valeurs de la républiques » et du zéro défaut faisait marquer en jaune la porte des « conspirationnistres » et de ceux qui ont encore des défauts ! Un site anti-conspirationniste (ou ”labobservatoire du conspirationnisme”) tel celui mis en lien est une forme « démocratique » de NOUVELLE POLICE POLITIQUE DE LA PENSÉE, UN NOUVEAU NKVD.
Dès le concile de Latran (1215), il était ordonné que les Juifs portent une rouelle jaune sur leurs vêtements, idem en 1939-45. Le dictionnaire de Trevoux (1771) assure qu’il est de coutume de SAFRANER les demeures des banqueroutes (donc de qui vous savez en métier de finance internationale).
Les syndicalistes traitaient de « jaune » l’ouvrier qui ne voulait pas entrer dans le grégarisme de ce social « égalitariste », qui ne prenaient pas conscience que les nazis appliquaient l’étoile jaune aux Juifs, qui, se croyant le « peuple élu », voyaient dans cette étoile inattendue,
non pas une marque d’infamie, mais un « coucou de leur Yahvé ».

Pour prendre le terme de Jean Coulonval, lettre 49, Synthèse et Temps Nouveaux, l’illusion de tenter de sortir de l’Univers est UN RAISONNEMENT ”SATANIQUE” FONDÉE SUR LE RENVERSEMENT DES RÔLES ENTRE ESSENCES (1) ET ACCIDENTS, c’est-à-dire comme le rêve le transhumanisme allant bien avec ce même « peuple élu » : AUGMENTER LE MENTAL EN CROYANT FAIRE DE L’HUMAIN UN DIEU CORPORIFIÉ COMME LES MÊMES TÔLES-BOULONS-ACIER-VERRE-BÉTON DE LEUR MONDE RÉPUBLICAIN ET CAPITALISTE : LA RAISON, LA TÊTE, LE CERVEAU, LE CAPITAL, LE CHEF, LE CAPUT, LA BOULE, LA FACE.

- SORTIR DE L’UNIVERS = IMMOBILISME, CENSURE, LIMITES ET DIVISIONS (par la diversité). Ce sera donc le monde des « valeurs républicaines », fixistes, comme la vitesse de la lumière : l’infini ou l’éternité dans le fini du spatio-temporel, le bonheur dans la démocratie laquelle est limitée pas ses propres conflits d’intérêts inhérents à l’ego, et exige le Pur ou le Divin dans l’Impur du corps-mental source de toutes les souffrances. EXACTEMENT CE MÊME IMPOSSIBLE DONNÉ, GRATUIT, DÉBARRASSÉ DE LA CROYANCE AU CORPS-MENTAL, TELLE QUE LA CONSCIENCE INFINIE NOUS DONNE, ICI ET MAINTENANT, DANS L’INSTANT. CAR CE QUI EST IMPOSSIBLE AU CORPS-RAISON OU MENTAL QUI CALCUL ET CONTE ET VEUT SORTIR DE L’UNIVERS POUR CONQUÉRIR DES MOULINS À VENT, EST POSSIBLE PAR LA CONSCIENCE INFINIE, PAR LA FONTAINE DE JOUVENCE.
- SORTIR DU MONDE MATÉRIALISME IMMOBILISTE ET DE SES CON-QUÊTES OU SAISIE DE MOULINS À VENT = SOURCE, SURFEU, TOUT DEVIENT POSSIBLE, AUCUNE LIMITE : là, c’est le SAINT CHAOS, tout se transforme, le vieux devient dans l’Instant jeune et l’inverse, le objets et les êtres peuvent voler comme un oiseau, les animaux peuvent se métamorphoser en humain et l’inverse, les cultures germent spontanément, etc. Là, TOUT EST EAUX PRIMORDIALES.

Cette recherche de la « pureté » se retrouve dans le régime capitaliste-républicain, qui exige du citoyenisé l’IMPOSSIBLE, qu’il va appeler « valeurs républicaines » : l’infini ou l’éternité dans le fini du spatio-temporel, le bonheur dans la démocratie laquelle est limitée pas ses propres conflits d’intérêts inhérents à l’ego, et exige le Pur ou le Divin dans l’Impur du corps-mental source de toutes les souffrances. EXACTEMENT CE MÊME IMPOSSIBLE DONNÉ, GRATUIT, QUE LA GRÂCE, OU LA CONSCIENCE INFINIE NOUS DONNE, ICI ET MAINTENANT, DANS L’INSTANT. CAR CE QUI EST IMPOSSIBLE AU CORPS-RAISON OU MENTAL QUI CALCUL ET CONTE, EST POSSIBLE PAR LA CONSCIENCE INFINIE, PAR LA FONTAINE DE JOUVENCE.


COMMENT ON DEVIENT SECTE-SECTAIRE ET MONDIALISTÉ ET e-LISÉ.

TYRANNIE DE L’OPINION : AUSSI ANCIENNE QUE LA GUERRE DES HÉBREUX (Juifs et Menorah) CONTRE LES PAÏENS (l’Ouroboros des Paisans, Pagans ou Gens du PAIS (3).
L’actuelle lutte contre le « conspirationnisme », en clair : l’accusation d’HÉRÉSIE : doctrine ou opinion émise au sein d’un groupe de CROYANTS et condamné par le groupe comme corrompant son dogme, telles « les valeurs de la république » ; l’hérésie ou le mot moderne de « complotisme » est une doctrine contraire à la vérité censée être représentée par le groupe POSSÉDÉ PAR LE POUVOIR, POSSÉDÉ PAR LA QUANTITÉ (de ses électeurs par exemple), QUI CROIENT POSSÉDER LA VÉRITÉ, PAR CONSENSUS : étymologie de sentir-sentiment, et accord de plusieurs corps ou fonction vitale au niveau de la croyance au corps dans l’accomplissement d’une fonction dite « vitale » pour cette croyance au corps. Bref, c’est le chiffre, la statistique, la quantité, l’opinion publique, le consensus social ou « large consensus ».
À ce hui en France on dirait : « l’hérésie [le complotisme] de l’extrême-droite ». C’est-à-dire que l’Inquisition républicaine arrive à se ridiculiser elle-même !
GUERRE DES HÉBREUX-JUIFS (la Menorah) CONTRE LES PAÏENS (l’Ouroboros), GUERRE DE YAHVÉ CONTRE BAAL, ou GUERRE DU DIEU DE TRIBUS CONTRE LE DIEU DU TOUT, SOIT LA GUERRE IMBÉCILE DE DIEU CONTRE DIEU. LA GUERRE DU SALUT OU ÉVOLUTION CONTRE LE NIRVANA (2).
Les prophètes des Hébreux (Juifs) vont attaquer les croyances cananéennes qu’ils appelèrent « prostitution », soit la manifestation du sacré dans la Nature, dans les objets et dans les rythmes cosmiques. Leur Yahvé leur a dit que cette croyance était de l’« idolâtrie », mais seulement quand ces Hébreux envahirent la Palestine. Cette guerre contre les Païens se prolongera dans le catholicisme à ses débuts même avant le clovisme (Clovis) européen : des pierres, des sources et fontaines, des arbres, certaines récoltes, certaines fleurs, seront dénoncés de « complotistes », pardon, d’IMPURS, puisque souillés par le culte de la fertilité (4).

Qui a demandé à ce « peuple élu » de s’occuper des affaires des autres, les non-élus ?

COMME DE NOS JOURS, avec un site internet français avec un nom à consonance anglaise, comme si ça faisait plus sérieux, la région « pure » par excellence sera LE DÉSERT, évidemment dans le sens : « Circulez ya plus rien à voir » ; alors que paradoxalement par ce site contre le complote et qui se veut « chevalier blanc défenseur de la « vérité », toute critique est interdite, alors que depuis 1789 la « liberté d’expression » serait devenue le roi, le winner, et depuis pour le pouvoir c’est la « paix » ou « vérité » tout confort pour les « valeurs de la république » et autre ZÉRO DÉFAUT et la libre circulation du commerce et de leurs salariés au pouvoir d’achat, car actuellement tout se résume à ça !

Mais ce monde Occidental qui par le mondialise déteint maintenant sur l’Orient, depuis en Europe l’époque de la Renaissance, sa fameuse libre pensée en triomphant s’est tuée elle-même, car il est évidemment impossible à un État et à son gouvernement de gouverner en reconnaissant à chacun le droit de ne pas être d’accord.

L’inquisition actuelle sous « anti-complotisme » ou « Observatoire du conspirationnisme » est l’équivalence du rêve d’une société fourmilière à pensée unique comme une TÉLÉPATHIE DE CERVEAU À CERVEAU DONC SELON LA CROYANCE À L’ESPACE-TEMPS, AU ”VIVRE ENSEMBLE”, ET AU CORPS, CONSTITUANT SOUS L’ILLUSION D’UNE « RÉALITÉ » OU LOGIQUE APPARENTE, UN VERROUILLAGE DE LA PENSÉE D’AMPLEUR PLANÉTAIRE EMPÊCHANT TOUTE REMISE EN CAUSE DE QUOI QUE CE SOIT Y COMPRIS LA REMISE EN CAUSE DU CONCEPT DE CONSPIRATIONNISME : « CIRCULEZ YA PLUS RIEN À VOIR ! ».
Un site « anti-conspirationniste » ou « observatoire du conspirationnisme » joue le rôle de MAÎTRE MANIPULATEUR DANS LE TRAITEMENT DE L’INFORMATION et le rôle de police de la pensée :
1 - Faits, « preuves » de l’information qui prétendent à une « réalité » (de groupe, par consensus), doit être soulignés et propagés comme vérité.
2 - Faits, « preuves » de l’information qui contredisent cette « réalité » doivent être mis à l’écart par tous moyens.
3 - Introduire volontairement des illusions ou mensonges, voir des attaques et diffamations, si 1 et 2 ne peuvent pas être mis en harmonie ou gérés de façon efficace.
Quiconque se mêle de gérer ces trois données en devient naturellement un « conseiller » ou spécialiste-manipulateur en communication, il devient un SPIN DOCTOR (aussi appelé ”debunking”, et utilisé aussi bien dans le contexte du régime politico-économique que dans l’entertainment de Hollywood dans l’arrangement de la narration, le scénario). De ce fait, le Spin Doctor en ce qui concerne l’information en devient une POLICE POLITIQUE DE LA PENSÉE IMPOSANT SON VERROUILLAGE MENTAL à quiconque est hérétique envers le dogme à la mode. Aussi longtemps qu’il y aura LA CROYANCE AU MENTAL, c’est-à-dire la croyance au corps, comme la télépathie de cerveau à cerveau ou de corps à corps, qui est la même chose, car ne tenant compte que du spatio-temporel, alors il y aura de beaux jobs pour les maîtres manipulateurs ou spin doctors, et le verrouillage mental continuera d’être planétaire comme actuellement et toute remise en cause des dogmes à la mode (par exemple les « valeurs de la république », ou pire : le dogme du capitalisme, de l’État et du salariat) sera interdite.

Le consensus qui fabrique le dogme fabriqué sur un concept, quelle qu’en soit la vérité ou la justesse, est comme sculpté dans les Tables de la Loi style Moïse. En suite de quoi il est très difficile de le modifier, notamment si ce consensus devient d’ampleur planétaire, et c’est ce qu’il se passa avec le récent scénario Covid-19 du « COUP DU SANITAIRE », QUASIMENT IMPARABLE, PUISQUE TOUT LE MONDE ASPIRE À LA SANTÉ, DE SON CORPS, VEUT RESTER EN VIE, DONC SEUL ASPECT DU DEHORS, AU DÉTRIMENT DU DEDANS… PUISQUE L’HUMAIN DU CAC40 ET DU NASDAQ VOIT TOUT EN OBJETS, EN CORPS, EN CHOSES DU DEHORS.

L’idée de télépathie de cerveau à cerveau est l’équivalent de SE TÉLÉPHONER À SOI-MÊME, GENRE EFFET LARSEN : vous faites votre propre numéro de téléphone sur votre combiné téléphonique, que se passe-t-il ? Puisque tout est dans Tout, l’Univers est DANS le mental… Rejoint l’entretien 76 cité en début de page, et l’entretien 43 du 28-3-1935 : « En cherchant si le mental existe ou non, on s’aperçoit qu’il n’existe pas. C’est là le contrôle du mental. Autrement, si on admet l’existence du mental et qu’on cherche à le contrôler, cela équivaut à obliger le mental à se contrôler lui-même, à l’instar d’un voleur se transformant en policier pour procéder à sa propre arrestation. De cette manière, le mental continue à subsister, mais échappe à lui-même ». ET CONTRÔLER LE MENTAL EST CE QUE VEULENT FAIRE LES TRANSHUMANISTES : AMPLIFIER LE MENTAL (un exemple est donné dans le film DARYL (Développement Adolescent Robotoïde Yttrium Laserisé), où un garçon a l’apparence d’un humain, mais il est fécondé en éprouvette, et son cerveau est un amas électronique programmé depuis de gros ordinateurs, et il est une commande destinée à l’armée pour…).


TOUT POUR-VOIR OU POUVOIR = CONSPIRATION PERMANENTE, L’ÉTAT EN EST LA PREMIÈRE CONSPIRATION CONTRE LES PEUPLES. Si bien que l’État (français) pouvait en tout confort supprimer la loi de « complot contre la sûreté de l’État » (suppression par loi constitutionnelle n°93-952 du 27-7-1993).

Pour fonctionner, l’État doit devenir « État profond » ; il ne peut pas dire en transparence à travers ses médias : « Vous savez, je vous couillonne ! » ; il ne peut pas reconnaître à chacun le droit de ne pas être d’accord avec ses décisions. Le « pouvoir du peuple », ou « peuple-roi » est une monstruosité tyrannique de tous les Terriens sous le joug d’un pouvoir, et les régimes d’assemblée et autres institutions, si judéo-maçonnique spéculatif que soit leur cuisine politique, n’ont pu tenir que parce que l’État profond et les sociétés cachées exercent en souterrain, en usant habilement de tous les instruments des appétits économiques des individus et des groupes sous loi de succion. L’État profond n’a pu tenir jusqu’à ce hui, dans le pouvoir proprement politique, c’est-à-dire légitimé par la connaissance de ce que l’humain en lui-même, sur le plan du « Je suis ce JE SUIS », il trouve sa définition d’être humain, que parce que cette connaissance a continué a être exercé consciemment mais de façon cachée, par quelques sociétés très secrètes nécessairement en réseaux (même avant l’invention de la technologie de l’électricité-électronique). Il est significatif que la judéo-maçonnerie spéculative parle de « temple à reconstruire » ou de « Cité future », genre « Jérusalem céleste », donc un spatio-temporel de plus… dans le ciel… Le Grand Architecte organisateur du chaos en chaos : « C’est lui qui m’a donné une connaissance infaillible des êtres [winnerisme et ingénierie sociale du politisme commençant et commerçant], pour connaître la structure du monde et l’activité des éléments, le commencement, la fin et le milieu du temps [concept humain naïf du temps vu à plat en une géométrie euclidienne de la ligne droite : passé-présent-futur] », Sagesse 7, 17-18, un winnerisme qui parle du « Tout puissant » ; un winnerisme moralisateur en ingénierie politique qui énonce : « Dieu n’aime que celui qui habite la Sagesse » (Sagesse 7, 28).

La dissolution, l’inhibition du sens du « Je suis ce JE SUIS », ou du « Le Royaume des Cieux est en Vous » par un consensus social exclusivement économique, matériel, utilitaire, a été réalisé le plus profondément en FRANCE et dans l’Occident européen par le SOCIALISME, l’ÉGALITARISME, et plus profondément ou plus inconsciemment encore dans l’Empire, où la mystique de l’argent, de la technologie et du commerce s’est enraciné dans toute la société américaine, dont le Washingtonisme rêve de coloniser la planète : « Ce qui est bon pour nous est bon pour vous » (comme de « vacciner » tous les Terriens).



Notes.
1. ESSENCE : dans le sens par exemple du principe de l’outil appelé tour : déplacer un outil coupant sur une pièce qui tourne, produisant des copeaux. N’existerait-il rien au monde, pas même la Création, que ce principe SERAIT, Essence éternelle du tour ; mais ce qui ne serait pas, c’est le tour concret, et on peut en réaliser une infinité de modèles à partir du principe ou Essence : l’ex-istant. Un tour ne peut engendrer son principe, ni aucun machine, même construite par un transhumaniste : la recherche ou le bricolage peuvent éveiller l’idée d’un principe, elles ne le créent pas.…. Quand un humain découvre un principe, c’est qu’il le portait déjà en lui, comme une plaque photographique non révélée, dans les structures intimes de son être.

ESSENCE: ce qui existe de toute éternité à l’état latent, en Vraie Télépathie, et qu’on a appris à connaître au fur et à mesure de l’évolution de notre cerveau. Ce qui n’a pas l’Essence ne peut produire l’Essence. « L’essence qui voit est la seule chose qu’on ne puisse attribuer à rien » dit Le Secret de la Fleur d’Or. « Mais, lorsqu’on voit le voir, si ce voir n’est pas le voir, l’essence qui voit est alors aussi attribuable à quelque chose. Cela renvoie à l’essence qui voit, telle qu’elle s’exerce dans la continuité répétitive de la conscience habituelle - ce que les Écritures bouddhiques évoquent en ces termes : « Faire usage de la conscience habituelle et répétitive [la raison], c’est faire erreur ».
Comme tout est conscience, y compris les objets ou le monde extérieur, et qu’il n’y a pas de conscience sans un monde ou sans des objets extérieurs, RESTE À RE-TROUVER CE QUI EST ESSENCE OU CONSCIENCE INFINIE SEULEMENT (à retrouver par le « QUI SUIS-JE ? »).

Le mot « Essence » peut se définir à travers l’entretien 363 du 20-2-1937 de Ramana Maharshi, le guide : « Par « guides spirituels », nous entendons ceux qui sont « spirituels » [entre guillemets parce que ce mot est un fourre-tout] par opposition à ceux qui sont « matériels ». L’Esprit est illimité et sans forme. Il en est de même du centre spirituel. Il n’y a qu’un seul centre de cette sorte. Que ce soit en Occident ou en Orient, il ne peut être différent ; ni être localisé d’aucune manière. Étant illimité, il inclut les guides, les hommes, le monde, les forces de destruction et de construction. Il n’y a pas de distinction. Vous parlez d’établir des contacts parce que vous pensez que les guides spirituels sont des êtres incarnés. Mais les hommes spirituels ne sont pas des corps ; ils n’ont pas conscience de leur corps. Ils ne sont qu’esprit, sans limite et sans forme. Ils sont toujours en unité entre eux et avec tous les autres ; bien plus, ils englobent tout.
L’Esprit est le Soi. Si le Soi est réalisé, ces questions ne peuvent pas s’élever ».

ESSENCE = CE QUE NE PEUT JAMAIS ÊTRE ILLUSOIRE, PARCE QUE LA SEULE RÉALITÉ.
« Le Soi ne peut jamais être illusoire. Il est la seule Réalité. Ce qui apparaît doit également disparaître, ce n’est pas permanent. Le Soi n’apparaît jamais et ne disparaît jamais, il est donc permanent ». (Entretien 363).

2. NIRVANA : « Le nirvana est perfection. Dans l’État parfait, il n’y a ni sujet ni objet ; il n’y a rien à voir, rien à ressentir, rien à connaître [sûr que c’est anti-société de consommation, anti-culture de masse…] Voir et connaître sont des fonctions mentales. Dans le nirvana il n’y a rien que la Félicité de la pure Conscience « Je suis ». (Ramana Maharshi, entretien 406).
NIRVANA = AU-DELÀ DE LA SOUFFRANCE, DONC LA VRAIE PAIX (pas celle du régime !). NIRVANA = ÉVEIL, aussi appelé « nirvana sans demeure ».

3. Pagi : fidèles d’un culte antique comme le Zoroastrianisme résidant dans les districts ruraux.
PAGANS : ce sont les provinciaux de ces districts.
Paganisme devrait bien signifier : ANCIENS CULTES DE DIVERS GROUPES DE POPULATION. De Pagi découlait probablement le mot [PAISTRE] : manger, des produits de la Terre, comme les Chasseurs-Cueilleurs…

4. Les croyants républicains actuels qui croient posséder la vérité ne sont pas nouveaux :
- Concile d’Arles en 452 :
« Si sur le territoire d’un évêque, des infidèles [sic] allument des torches, ou vénèrent des arbres, des fontaines ou des pierres, et que l’évêque néglige d’extirper ces superstitions, qu’il sache bien qu’il est coupable. Quant à l’organisateur de ces pratiques, si, averti, il ne veut pas se corriger, qu’il soit privé de communion ».
- Concile d’Orléans en 533 :
Canon 22 : quelques-un continuant les anciens errements fêtent le 1er janvier, d’autres portent à manger aux morts pour la fête de Pierre et mangent des légumes offerts au démon, d’autres vénèrent certains rochers ou des arbres ou des sources. Les prêtres doivent détruire ces superstitions.
En 554 le roi Childebert 1er renouvelle l’ordre de détruire les idoles et les mégalithes.
- Concile de Tours en 567 :
Le deuxième concile de Tours ordonne de chasser de l’Église ceux qui honorent certaines pierres, arbres et fontaines en des lieux sauvages et cachés au fond des bois. Il interdit les fêtes du jour de l’An (auxquelles il substitue un jeûne solennel et la fête de la Circoncision), demande aux prêtres de ne point manquer de corriger [sic] par censure ecclésiastique (excommunication) ceux qui, retenant encore des restes de paganisme, offriront des viandes aux morts, ou mangeront la chair de ces animaux offerts en sacrifice ou encore feront des cérémonies inconnues de l’Église auprès des lieux païens.

La liste de ces Conciles inquisiteurs antique police politique et antiques SPIN DOCTORS étatique est longue, jusqu’à Charlemagne qui en 789 et 800 promulgue des édits et ordonne la destruction de toutes ces pierres et ces eaux, auxquelles les populations continuent de rendre un culte. Toutes les pratiques religieuses sont des aides à faire connaître le Soi, comme l’explique Ramana Maharshi à l’entretien 92. Ces pratiques sont donc des béquilles, du confort, mais des aides tout de même non négligeables, que les maîtres manipulateurs veulent interdire.
 
 
texrond_conspir_roug_tr.png
 
 

Dernière mise à jour : 10-06-2022 01:27

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >