Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Tous États, Toutes religions
Tous États, Toutes religions Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 12-07-2023 00:07

Pages vues : 992    

Favoris : 110

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Démocrapitaliste, Diable, Dragon, Echo, Egopinion, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, Hararielisme, HOTC, Images, Jardin, Laïcité, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Messianisme, Mental, Métal, Mieux, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Spontacratie, Tore, Transhumanisme, Utotalitarisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, World Economic Forum, Yi King, Yokai

 
roub15egliseruss.jpg
 
 
Tous États, Toutes religions
sont construits sur DES CRIMES.
When the Lord your God brings
you into the land you are
entering to possess, and drives
out before you many nations, and
you have defeated them, then
you must destroy them totally.

(Quand le seigneur votre Dieu vous amène
dans le pays où vous entrez pour le
posséder et diriger de nombreuses
nations, que vous avez vaincues, alors
vous devez les détruire totalement).
Make no treaty with them and show them
no mercy. Do not allow any of them to live.

(Ne faites aucun traité avec eux, ne leur
montrer aucune pitié, ne permettez à aucun
d’eux de vivre).
 
This is what you are to do to them : break
down their altars, smash their sacred stones,
cut down their trees and burn them in the fire.

(Ce que vous devez leur faire : brisez leurs
autels, brisez leurs pierres sacrées abattez
leurs arbres [sacrés] et vous les brûlez dans
le feu).

For you are a people chosen by the Lord over
all others on the face of the earth.

(Car vous êtes un peuple choisi par le Seigneur
sur tous les autres sur la face de la Terre).
From The Old Testament, Deuteronomy 7, 1-2, 5-6.


UN RÉSULTAT, EN EUROPE PRÉTENDUMENT CHRÉTIENNE DEPUIS LE CLOVISME :

- Concile d’Arles en 452 :
« Si sur le territoire d’un évêque, des infidèles [sic] allument des torches, ou vénèrent des arbres, des fontaines ou des pierres, et que l’évêque néglige d’extirper ces superstitions, qu’il sache bien qu’il est coupable. Quant à l’organisateur de ces pratiques, si, averti, il ne veut pas se corriger, qu’il soit privé de communion ».
- Concile d’Orléans en 533 :
Canon 22 : quelques-un continuant les anciens errements fêtent le 1er janvier, d’autres portent à manger aux morts pour la fête de Pierre et mangent des légumes offerts au démon, d’autres vénèrent certains rochers ou des arbres ou des sources. Les prêtres doivent détruire ces superstitions.
En 554 le roi Childebert 1er renouvelle l’ordre de détruire les idoles et les mégalithes.

- Concile de Tours en 567 :
Le deuxième concile de Tours ordonne de chasser de l’Église ceux qui honorent certaines pierres, arbres et fontaines en des lieux sauvages et cachés au fond des bois. Il interdit les fêtes du jour de l’An (auxquelles il substitue un jeûne solennel et la fête de la Circoncision), demande aux prêtres de ne point manquer de corriger [sic] par censure ecclésiastique (excommunication) ceux qui, retenant encore des restes de paganisme, offriront des viandes aux morts, ou mangeront la chair de ces animaux offerts en sacrifice ou encore feront des cérémonies inconnues de l’Église auprès des lieux païens.

La liste de ces Conciles inquisiteurs antique police politique et antiques SPIN DOCTORS étatique est longue, jusqu’à Charlemagne qui en 789 et 800 promulgue des édits et ordonne la destruction de toutes ces pierres et ces eaux, auxquelles les populations continuent de rendre un culte. Toutes les pratiques religieuses sont des aides à faire connaître le Soi, comme l’explique Ramana Maharshi à l’entretien 92. Ces pratiques sont donc des béquilles, du confort, mais des aides tout de même non négligeables, que les maîtres manipulateurs veulent interdire (tout en inventant d’autres TOURS DE MAGIE, DES TOURS DE ”COMME SI”, DES TOURS DE ”ON FAIT SEMBLANT” COMME DE ”VACCINER” TOUS LES TERRIENS…..

AU NOM D’UN DIEU-DÉSIR-EUCHARISTIE ON TUE, ON ”HOLOCAUSTE” (on immole, on sacrifie) DONC ON TROC (comme à Wall Street).
Ainsi le problème essentiel est l’EGO ET SA LOI DE SUCCION OU ATTRACTION :
« Qu’est-ce qui a poussé l’assassin à commettre le crime ? Le même pouvoir lui infligera également la punition. Que ce soit la société ou l’État, tous deux ne sont que des instruments entre les mains de ce pouvoir. Encore ne parlez-vous que de la suppression d’une seule vie. Que dire alors des millions de vies qui disparaissent durant les guerres ?
Pour un homme réalisé, celui qui demeure toujours dans le Soi, la perte d’une seule vie, de plusieurs vies ou de toutes les vies dans ce monde ou dans les trois mondes [rêve, veille, sommeil profond] ne présente aucune différence. Même s’il est amené à les détruire toutes, aucun péché ne pourra atteindre cette âme pure.
Le Maharshi cita alors la Bhagavad-gîtâ, chapitre 18, vers 17 : « Celui qui est délivré de la notion de l’ego, dont l’intellect n’est pas conditionné, celui-là, même s’il détruit tous les mondes, ne tue pas, pas plus qu’il n’est enchaîné par les conséquences de ses actions ». (Entretien 17 du 24-1-1935).
Le drame ne peut survenir que s’il reste un nano-gramme d’ego, ça s’appelle le Pour-Voir ou Pouvoir…….

RELIGIONS, ÉTATISME ou PARTIS-MOUVEMENTS POLITIQUES, SCIENCES, ÉDUCATION NATIONALE, ÉCONOMIE = FABRIQUE DU GLOBAL. C’EST POURQUOI TOUT « ISME » EST UN GENRE DE DICTATURE (qui n’avouera jamais son nom).
Dans le « isme » ou en religion, en science ou politique de l’État il y va de la DÉFENSE DU DOGME, c’est-à-dire de la géométrie mentale du moment qui, pour l’accusation, est censée être implicitement acceptée par tout le monde, telle la LAÏCITÉ et les « valeurs républicaines », comme un centre dont on ne doit pas s’écarter sous peine de raisonnement faux. Si la point du compas dérape, la CIRCONFÉRENCE, le raisonnement et les actes qui les suivent, sont nécessairement faux. En URSS post stalinienne, et même en France : cas du professeur Jean-Bernard Fourtillan, cas du professeur d’université à Perpignan, Jean-Louis Caccomo, enfermé de force pendant 3 ans en hôpital psychiatrique, enfermé pour avoir dénoncé un TRAFIC DE DIPLÔMES à l’intérieur de l’université de Toulon, le Pour-Voir fait enfermer ceux qui ne sont pas d’accord avec le dogme et on les envoie à l’asile se faire droguer, laver le cerveau par le fonctionnaire psychiatre de service. L’inquisition brûlait les sorcier(e)s comme « possédés de Satan », c’était moins barbare que les hôpitaux psychiatriques et leurs drogues chimiques dans la logique européenne de la ”raison” ou du ”rationnel” (utilitarisme)…..

LE POUVOIR RÉPUBLICAIN NIE LE LIBRE-ARBITRE TOUT EN FAISANT SEMBLANT DE LE PERMETTRE : LE LIBRE ARBITRE EST À LA FOIS NIÉ ET AFFIRMÉ (1).
Il nie que l’individu eût la possibilité de choisir entre deux solutions, LGBTisme, genrisme, l’inclusivisme consommateur dans la diversité est là pour ça, et en même temps il exige qu’il choisisse constamment le « pur », le meilleur, l’absolu dogmatisé, la « valeur » (de la république) ; possibilité de choix à la fois par l’indistinction, l’inclusif et donc le choix illimité puisque dans l’indifférencié on peut diviser sans limite, la chose sera à la fois niée et affirmée.
Selon le courant de pensée de Marx qui se propage encore de nos jours, l’individu serait le produit du DEHORS : de son milieu. Ainsi fabriqué par les seules contingences sociales et historiques, temporelles, dont il n’a pas à décider, l’usager ne doit vivre que dans la flèche du temps linéaire entre un passé et un futur. Il ne doit pas regarder en arrière, c’est-à-dire réaliser son Soi pour BOUCLER le futur sur le passé. Seul, le dictateur fabricant d’âmes s’accorde cette possibilité aidé bientôt de l’”intelligence artificielle”, et l’interdit aux fabriqués, seule l’oligarchie ou le programmeur a droit au ‘Je’, au Soi.
Ce n’est pas nouveau. Qui dit éducation nationale dit coulage dans un moule, celui du régime. Et cette séparation entre fabricants (un petit groupe et à la limite un seul) et les fabriqués (les 7 ou 8 milliards de Terriens), séparation qui n’a jamais été aussi nette que depuis l’après 1945. Le citoyenisé est ainsi de moins en moins libre, alors que le pouvoir devenu quasiment la Providence lui fait CROIRE le contraire.

Cette ”civilisation” n’octroi que la survie : le droit d’exister, mais non pas d’Être, puisqu’il n’y a que des ”usagers”, des ”consommateurs”, le citoyen ou l’urbanisé compte pour un en tout, son voisin est le deux, etc., en fabriquant un être humain aux côtés d’autres êtres humains, soit du socialisme maintenant du mondialisme : tout invite à CROIRE que la vie ici-bas se résume à la seule dimension quantitative ou utilitaire des choses, des besoins corporels et du mental dans la vie des cinq sens du berceau au tombeau.
Cette civilisation des républicains français de 1789 qui célébraient la ”raison” comme leur nouveau Dieu : l’Être suprême, lequel depuis peu à produit l’ordinateur et son prolongement l’intelligence artificielle, laquelle va tuer l’humain, son créateur, EN LE RENDANT INUTILE DANS LA CONDUITE DE SES AFFAIRES RATIONNELLES, EN SUPPRIMANT CE QUE CET HUMAIN CROYAIT ÊTRE SA RAISON D’ÊTRE. Le mental humanisme et scientifique engendre sa propre négation et bientôt mourra sous l’I.A. et les calculs de robots.


RAPPEL : La France n’est pas de tradition spirituelle chrétienne mais DE TRADITION DU PALÉOLITHIQUE :

Au sens du « Je suis ce JE SUIS » : VIVRE, en tant qu’être humain est originellement un acte spirituel : alimentation, vie sexuelle et labeur ont une valeur sacramentale. L’humain est fondamentalement un HOMO-RELIGIOSUS : une participation mystique ou MARIAGE AVEC L’UN. À ce titre, Homme et Dieux ne se distinguent pas. ET POURTANT, RIEN N’EST SIMULTANÉMENT PLUS DIFFÉRENT, DISTINCT, ÉLOIGNÉ QUE L’HOMME ET LES DIEUX. CE QUI ENGENDRE LA CONTRADICTION MAJEURE DES DEUX PÔLES : LA FASCINATION ET L’EFFROI (le ”numineux”] de la relation de l’homme face au sacré (toujours ambiguïté), et ça va déboucher sur la tragique dualité du PUR-IMPUR….
LA SPIRITUALITÉ DE LA FRANCE NE PEUT APPARTENIR QU’AUX POPULATIONS QUI OCCUPAIENT ORIGINELLEMENT LE SOL FRANÇAIS : CE SERA ÉVIDEMMENT LE CULTE DE LA TERRE-MÈRE ou MÈRE DIVINE (Vierge Noire au sens du secret de la Vie telle Isis la Noire : l’Eau de Vie), divinité et de la Vie et de la Mort, que par la suite les religions abrahamistes vont détruire en qualifiant ses représentants d’« idoles », ce sera le winnerisme du Dieu sur la Déesse et le Serpent se transformera dans l’organisation sociale par le passage du Matriarcat au Patriarcat (tellement visible sur le plafond de la Chapelle Sixtine…). Mais cette idée de la Mère Divine se retrouve dans l’ensemble du bassin méditerranéen. La Divinité protectrice des morts que l’on trouve présente sur les parois de quelques-unes des grottes sépulcrales néolithiques de la vallée du Petit Morin.


LA FRANCE EST LE DOMAINE DES PAGANS : ce sont les provinciaux de ces districts. Paganisme devrait bien signifier : ANCIENS CULTES DE DIVERS GROUPES DE POPULATION : le Pagan ou Paysan, l’homme du [PAIS] de PAGUS (Canton ou contrée) pays, terre, ferme, région ; le PAYSAN (MOUJIK en Russe) [PAISANT] ; [PAISTRE] : manger, des produits de la Terre.
La spiritualité des Gaulois à la différence de celle des Grecs et des Romains comportait une morale en forme d’ascension ou de Réalisation (du Soi) : Honore les Dieux - Sois brave - Ne fais rien de mal. LES GAULOIS NE POUVAIENT QUE CROIRE À L’IMMORTALITÉ DE L’ÂME, donc la réalité du Soi, la Conscience infinie, leurs usages funéraires l’indique assez ; cette croyance leur était naturellement commune avec beaucoup d’autres peuples (jusqu’aux Mayas et autres ”Peuples du Soleil”).

La naissance de l’Église de Rome comme la naissance de l’État est pleine de crimes et de luttes des chefs et évêques à coups de conciles contre le culte des Pierres, des Arbres, des Fontaines et des Sources, des ÉLÉMENTALS DES CHAMPS ET DES FORÊTS, et bon nombre des Anciens Dieux topiques sont métamorphosés en saints par l’Église de Rome…


La naissance du CYBERCHAOS ET DES CYBER-PIRATES mondial se trouve dans le CHRIST INCARNATIONISTE ISSU DE L’ÉGLISE DE ROME qui en fit la première religion d’État : THÉODOSE 1er OÙ L’OCCIDENT PASSAIT D’UN CHRIST INTÉRIEUR OU THÉOPHANIQUE À UN CHRIST INCARNATIONNISTE OU DE CHAIR(e), CORPOREL, UN CHRIST D’OBJET ET DE POLITIQUE-ÉCONOMIQUE (les Croisades, ensuite les Conquistadors par exemple).
Ce fut comme un avant goût de la naissance d’Hollywood, DES F(R)ICTIONS ET DE L’ENTERTAINMENT des Juifs Adolph Zukor, du ferrailleur Louis B. Mayer, etc., La liste est longue depuis : IL FALLAIT POUR-VOIR : VOIR LES IMAGES POUR Y CROIRE (le ”Comme Si”) ; L’INCARNATION DU CHRIST DEVENAIT CHAIR, ET VIRIL : LE JEUNE PASTEUR ORPHIQUE, OU JEUNE PATRICIEN ROMAIN DEVENAIT LE VIEUX VIRIL À SYSTÈME PILEUX BLANC PEINT SUR LE PLAFOND DE LA CHAPELLE SIXTINE : LE TEMPS DEVENAIT HISTOIRE-HISTORIQUE, RE-PRÉSENTATION, IMAGES, EYES CANDY (avec en contrario de moins en moins de MIRACLES, puisque le DEHORS devenait WINNER). ON FAISAIT À FOND DANS LE ”COMME SI”, DANS LA MAGIE.

MAGIE DU SYMBOLE, CÔTÉ PILE ET CÔTÉ FACE.
Le monde et son ‘moi’ ne sont ni réel ni irréel mais de l’ordre de la CROYANCE : les humains sont POSSÉDÉS par la croyance qu’ils ont un ego ; tout se passe ”COMME SI”, ON FAIT SEMBLANT. Comme au cinéma, on comprend l’histoire-historique, ON Y CROIT : les séquences en cascade accordées entre elles font que TOUT SE TIENT : QUAND UNE MAGIE PARLE TOUTES LES MAGIES PARLENT, QUAND UNE SE TAIT TOUTES SE TAISENT.
N’étant plus à même de recourir à leur Soi, à leur Essence, à leur ”Je suis ce JE SUIS”, les humains sont livré à une même OMNIPOTENCE INDIFFÉRENCIÉE (tel le républicanisme, sa démocratie ou son inclusivisme, son égalitarisme, etc.), ils sont tous équidistants et CONFONDUS DANS UN SOCIALISME OU COLLECTIVITÉ RELIGIEUSE. Si bien qu’il leur est facile de confondre LEUR Soi qu’ils ne connaissent jamais tel qu’Il EST : l’ÊTRE, et de prétendre l’imposer à tous tel que le pratique le Pour-Voir en bandes organisées du régime républicain. RÉSULTAT : Nous subissons un MONOTHÉISME RÉPUBLICAIN À UN SEUL SENS DANS LA DUALITÉ PUR-IMPUR PAR LEQUEL PASSE LE DIEU RÉPUBLIQUE OU « ÊTRE SUPRÊME » DANS LES CROYANCES (la laïcité en étant LA croyance).
Ayant perdu son lien avec son Soi (ayant perdu conscience du Soi), chaque citoyenisé ou consommateur est livré à une HYPERTROPHIE qui maintenant dégénère en impérialisme spirituel, appelé en France : « valeurs de la république ».

La tâche n’est plus que chacun réalise son Soi, il s’agit, pour le régime et son mondialisme, d’imposer à tous le même « Soi » (la même norme, le même ”vaccin”, la même pensée). C’EST L’IMPÉRIALISME, LE TOTALITARISME RÉPUBLICAIN, qui remplace le TOTALITARISME MONARCHIQUE, dont on se préserve de ces deux totalitarismes étatiques par la Tradition de la COINCIDENTIA OPPOSITORUM, qui revient à VAINCRE le vieux dilemme du MOI-INDIVIDUEL et du MOI-COLLECTIF ; sans cette VICTOIRE sur les deux ‘moi’ la fonction naturelle de la Réalisation du Soi devient UNE CROYANCE, au sens d’un but à atteindre et donc dans la chute du temps qui coule, ou dans la chute dans le politisme si présent à ce hui.
La Résolution du Moi-Individuel et du Moi-Collectif ANNULE le concept de monothéisme et de panthéisme ; tout comme elle annule la dualité cause-effet ou CRÉATEUR-CRÉATURE, DIVINITÉ-HUMANITÉ. Cette Résolution porte aussi le Nom de RENONCEMENT (2) ou PUTRÉFACTION.
En réalité, l’humain ne créé rien. LE VRAI HUMAIN CRÉATEUR ne peut l’être QU’UNIVERSELLEMENT, ANONYME. Chez les Anciens, un artisan, un savant, un pasteur, ne songeaient pas à attacher leur nom, leur ‘moi’, aux œuvres qui prenaient noms-les-formes à travers eux. Il faudra attendre le business d’un Beaumarchais à travers le winnerisme de 89 pour que naisse le ”droit d’auteur” et toutes les chaînes de la soumission du capitalisme qui s’en suivent !


Notes.
1. Cas de la France qui veut interdire les ”réseaux sociaux” qui laissent passer les incitations aux attaques contre le dogme républicain et les boutiquiers (les ”biens”) : là encore la ”liberté d’expression” est à la fois niée et affirmée ; on est dans le FAIRE SEMBLANT, ou dans le OUI MAIS, un peu de ”liberté” mais pas trop.

2. Renoncement : au fruit des actions, aux actions sans désir = gratuité.
« « La connaissance sans pratique est supérieure à la pratique sans connaissance. La pratique jointe à la connaissance est supérieure à la connaissance sans pratique. Karmaphala-tyâgah [renoncement aux fruits des actions] ou nishkâma-karma [action sans désir] dans le cas d’un jnanî [un Réalisé vivant] est encore supérieur à la connaissance jointe à la pratique ». (Cité par Ramana Maharshi à l’entretien 129 du 6-1-1936).

- Q. : Qu’est-ce que le renoncement ?
- M. : L’abandon de l’ego.
- Q. : N’est-ce pas l’abandon des possessions ?
- M. : L’abandon du possesseur aussi.
- Q. : Le monde changerait si les gens renonçaient à leurs biens au profit des autres.
- M. : Renoncez d’abord à vous-même, après quoi vous pourrez penser aux autres [on ne procède pas en tombant dans la racine du mal, le Dedans-Dehors].
(Entretien 164 du 24-2-1936).

« Seul le Soi est permanent. Le renoncement, c’est la non-identification du Soi avec le non-Soi. Avec la disparition de l’ignorance, le non-Soi cesse d’exister.
Voilà le vrai renoncement ».
(Ramana Maharshi, entretien 251 du 29-9-1936).

Le désir de renoncer à quoi que ce soit est l’obstacle. Le Soi est simple renoncement. Le Soi a renoncé à tout. […] Le sentiment « je travaille » est l’obstacle. Cherchez « qui travaille ? ». Rappelez-vous « qui suis-je ? ». Alors le travail ne vous contraindra plus ; il se déroulera automatiquement. Ne faites aucun effort, ni pour travailler ni pour renoncer au travail. Votre effort est en lui-même la contrainte. Ce qui doit advenir adviendra.
Si votre destin est de ne plus travailler, vous ne pourrez pas trouver de travail, même si vous le voulez obstinément. Si votre destin est de travailler, vous ne pourrez pas le quitter ; vous serez forcé de vous y engager. Aussi, abandonnez ce souci au Pouvoir supérieur. Vous ne pouvez renoncer ou retenir à votre guise.
(Entretien 268 du 23-10-1936).

PUTREFACTION, CORRUPTION/SATURNE. RENONCEMENT [RENOIERIE]/DIGESTION/ABANDON.
Faire acte de renoncement à l’opinion, à son intelligence. Laisser un grand repos à son intelligence ; la LAISSER DIGÉRER. LACHER PRISE/FLUIDE/COULER/COLON.
L’Esprit remplit ce qui est *Vide* (Nature a horreur du vide).
RENONCEMENT [RENOIER) [NOIER] [NIER]  TUER, NOYER.

Renoncement : Wou-wei ou Wuwéi : le "non-agir", ou plus vulgairement : le "lâcher-prise". Tout ce qui se fait spontanément est supérieur à ce qui se fait volontairement. Faire le vide pour faire le plein ! Le Wuwéi est l'état de celui qui a atteint l'Union mystique (comparable au Nirvâna bouddhiste).
 
 

Dernière mise à jour : 12-07-2023 00:46

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >