Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Protestantisme US wokiste
Protestantisme US wokiste Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 17-08-2023 10:08

Pages vues : 472    

Favoris : 29

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Celtes, Conformité, Banques, Consommateur, Dehor scratie, Ego, Fascisme, Gate gate, Gaulois, Horticulture, Humain, Libération, Limite, Marxengelsisme, Or, Racine du mal, Réel, République, Robot, Saisie, Simplicité, Trou, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Washingtonisme, Westminsterisme, Winner, Woke

 
conserve_tr_pate_viax_textt.png
 
 
Protestantisme US wokiste
et autres GAFAM transhumanistes
qui rêvent de se foutre dans une
puce informatique sous forme de
« conscience fondamentale » dont le
nom se pointe déjà : « Meta »…..


Page précédente sur le wokisme.

Vous reprendrez bien un peu de PÂTÉ DE V00X,1 de la tribu.
 
 
« Et puis, étant donné que tous les êtres sont vides [d’une identité qui leur appartienne en propre, balayant ainsi le genrisme issu de l’aliénation de la marchandise], à propos de quoi, dans le mental de qui, de quelle nature et pour quelle raison, des opinions concernant l’éternel [et de nos jours de technologie galopante : l’éternalisme mécanico-informatique], etc., pourraient-ils prendre naissance ? » (Nagarjuna, Stance 27,29).
1 - L’opinion n’a aucun consistance puisqu’elle part du spatio-temporel et des cinq sens du mental, et dans cette conception du monde, aucune doctrine ou aucune constance au sens « nucléaire » ne peut être immuable parce qu’elle a sa source dans le temps et la mesure, la saisie. L’opinion sera alors perpétuellement fluante, se pliant aux circonstances.
2 - Dans ces conditions : comment peut-il y avoir le concept d’« objectivité » ?
3 - Qui décide de l’objectivité ?
4 - Qui décide du sujet dépositaire des prises d’opinions ou de position ?
5 - Quelle est la cause de la formation d’opinions ?
Ce XATEMME en ne parlant que d’opinion-ego devrait tombez dans la racine du mal (1) : être EN DEHORS de l’Univers.

Dans ce monde de l’humain, IL N’Y A QUE DES VÉRITÉS CODÉES DONC DES OPINIONS (aussi appelées ”bon sens”) !!!

POUR S’EN DÉLIVRER : RIEN DANS LE TOUT ET TOUT DANS LE RIEN, c’est-à-dire : RIEN N’EST SOI-MÊME.
La théorie du genrisme n’est qu’une opinion à la mode consommation encore dépendante de l’inconscient collectif et du sens commun, à la mode Aristote : où, quand, qui et surtout quoi ????
Si vous doutez : QUI DOUTE ?
Mais il est évident que chez les GAFAM transhumanistes-wokistes du protestantisme d’universités et d’entreprises US personne ne doute : ILS SONT TOUS NUMÉRISÉS, METARISÉS avant embarquement dans leur PUCE-INFORMATIQUE-MATRICE, ILS SONT TOUS « PURS » (winners), dans leur « réalité augmentée » bien-plus winners que du temps des losers encore emprisonnés dans le vulgaire spatio-temporel : CONSCIENCE-PUCE-INFORMATIQUE = LE NOUVEAU Soi, la NOUVELLE Conscience infinie.

Les GAFAM transhumanistes-wokistes du protestantisme d’universités d’entreprises US qui rêvent de l’espoir insensé individuel d’échapper aux cycles couches-culottes-salariat et d’entrer en nirvana dans le : « Vous ne posséderez rien et vous serez heureux », Nagarjuna il y a presque 2000 ans a déjà répondu : « ”Un jour je m’éteindrai libre de toute appropriation, le nirvana m’adviendra”. Prendre les choses ainsi, c’est le comble de l’appropriation », Stance 16,9.

À l’adresse des GAFAM wokes protestants….. : le Sage est sans opinion, de même il n’accepte ni ne refuse aucun dharma (enseignements transmis par les Écritures, et qualités de la Réalisation du Soi que l’on peut entreprendre en pratiquant ces enseignements. Dharma est ainsi comme un FUSIBLE). Or les GAFAM-wokes refusent tout ce qui est contraire à leurs opinions.

La CONSCIENCE FONDAMENTALE N’EST PAS la conscience collective et son inconscient collectif à la C.G. Jung. Paradoxalement la Conscience fondamentale ou Conscience infinie ne peut qu’être le Soi : INDIVIDUELLE.
- Q. : Je pense que l’âme est la lumière intérieure. Si après la mort, l’âme devient un avec le brahman, comment peut-il y avoir une transmigration de l’âme ?
- M. : À l’intérieur de qui ? Qui meurt ?
- Q. : Je vais formuler ma question d’une autre manière.
- M. : La dialectique n’est pas souhaitable. Réfléchissez à la réponse et voyez.
- Q. : Comment ?
- M. : Maintenant que vous vous identifiez avec le corps, vous dites que l’âme est la lumière intérieure. Vous pensez qu’à l’intérieur du corps se trouve une lumière.
Réfléchissez un peu et dites-moi si le corps peut poser des questions. Il est dépourvu de conscience et ne peut pas dire ‘je’. C’est autre chose qui dit ‘je’. Qu’est-ce que c’est ? Est-ce le Soi ? Le Soi est pur et n’est pas conscient d’un autre pour pouvoir dire ‘je’ [le scribe de la page souligne]. Alors qui dit ‘je’ ? C’est le lien entre la pure Conscience (chit), le Soi, et le corps (jada). Ce lien est l’ego. Qui êtes-vous en ce moment ? Qu’est-ce qui est né ? Le Soi est éternel et ne peut être né. Le corps apparaît et disparaît et votre identification à lui vous fait parler de naissance et de mort. Cherchez si la véritable signification du ‘Je’ peut naître. Pour qui existe la transmigration ?
(Ramana Maharshi, entretien 611 du 18-1-1939).

POUR ÊTRE « SOI-MÊME », IL FAUDRAIT ÊTRE DEUX :
LE SUJET EN FACE DE L’OBJET À IDENTIFIER, À SAISIR, ET À ÉVENTUELLEMENT « CORRIGER », ET DE NOS JOURS « L’OBJET-CONSCIENCE À NUMÉRISER ».
Or, la recherche de sa propre identité est LE paradoxe en son principe puisqu’il est impossible de jamais identifier ce qui est le Seul Réel, car Il est précisément, ce qui, pour être sans double, sans dualité sujet-objet, demeure réfractaire à toute entreprise de possession ou d’identification, tels que le rêvent les protestants anglo-américains des GAFAM et autres transhumanistes.
GAFAM-WOKISME PROTESTANTS US ET META = ENTREPRISES DE DÉPERSONNALISATION OU DE NUMÉRISATION, DE VIRTUALISATION DE L’HUMAIN.

PARADOXE de la Réalisation parce que la Connaissance de Soi engendre LA SAISIE (de soi et du Soi), alors que l’Être dont la Nature même est pure Connaissance ou Conscience infinie, NE PEUT PAS, pas définition, se co-naître soi-même. IL NE PEUT QU’ÊTRE LUI-MÊME, parce qu’Il n’est pas un a-voir, donc un consommateur-objet qui sera VU (Pour-Voir).
« Dire ”je ne me connais pas” ou ”je me suis connu” est franchement ridicule. Pourquoi cela ? Peut-il exister deux Soi, l’un faisant de l’autre son objet, quand chacun sait par expérience qu’ils sont UN ? ».
(Ramana Maharshi dans Ulladu Narpadu, strophe 33)(2).
Par essence le mental ou la conscience ne peut pas se connaître elle-même. La Conscience EST, ou SANS POURQUOI.
De même : « Si vous affirmez que vous voyez les objets ou que vous ne connaissez pas l’Unité réelle, vous devez en conclure qu’il y a deux soi : le connaisseur et l’objet connaissable. Or, personne n’admettrait qu’il existe en lui-même deux soi. L’homme réveillé dit que c’était lui qui était plongé dans le sommeil profond, mais qu’il était inconscient. Il ne dit pas que le dormeur était différent de celui ici présent. Il n’y a qu’un Soi. Ce Soi est toujours conscient. Il ne change pas. Il n’existe rien d’autre que le Soi ». (Ramana Maharshi, entretien 144 du 23-1-1936).

- M. : La Réalisation est déjà là. L’état libre de toute pensée est le seul état réel. Il n’y a aucune action correspondant à une réalisation. Y a t-il quelqu’un qui ne réalise pas le Soi ? Y a-t-il quelqu’un qui nie sa propre existence ?
Lorsqu’on parle de Réalisation, cela implique l’existence de deux soi : l’un qui réalise, et l’autre qui doit être réalisé [dans la dualité du sujet face à l’objet]. On cherche à réaliser ce qui n’est pas encore réalisé. Une fois que nous admettons notre existence, comment se fait-il que nous ne connaissions pas notre Soi ?
- Q. : À cause de nos pensées, de notre mental.
- M. : Tout à fait. C’est le mental qui empêche et voile notre bonheur. Comment savons-nous que nous existons ? Si vous dites que c’est à cause du monde environnant, alors comment pouvez-vous savoir que vous existiez pendant votre sommeil profond ?
(Entretien 146 du 26-1-1936).

Les GAFAM transhumanistes-wokistes du protestantisme anglo-américain s’inscrive dans l’idéologue du CULTE DE L’EGO, CULTE DU ‘MOI’ ET LE RÊVE D’ABOLIR LA MORT PHYSIQUE ; cette crainte du ”grand âge” ne provient pas d’un ”culte du jeunisme’ mais d’un culte du ‘moi’ consommateur, UNE CULTURE DU SADISME ET DU POUVOIR ABSOLU.
Protestantisme en une forme de « DROIT ÉMANANT DE DIEU » QUI DONNERA LE POUVOIR D’ACHETER N’IMPORTE QUOI EN UN INDIVIDUALISME POSSESSIF ; UNE SOUMISSION PERPÉTUELLE AUX DÉSIR CORPORELS COMME EN TÉMOIGNE LE GENRISME OÙ L’ON CHOISIT SON « SEXE » SELON SON HUMEUR. C’EST LA LIBERTÉ POUR CHACUN D’AGIR EN VUE DE SON PROPRE INTÉRÊT, SANS QU’INSTITUTIONS ÉTATIQUES ET DU BUSINESS N’Y FASSE OBSTACLE.
Par exemple au pays de l’American way of life ou de la ”libre entreprise”, ne dites jamais à un New-Yorkais : « Passez une bonne journée ». Il risque fort de vous répondre : « Ne me dites pas ce que j’ai à faire ! » (cité par Marshall Sahlins, dans : La nature humaine, une illusion occidentale, page 111). Seule la liberté du FAIRE/FER qui rouille semble être le mode de vie de la société de l’Empire US : AINSI L’HOMME DEVIENT UN OBJET POUR L’HOMME ; ET L’HOMME QUI POSSÈDE COMME OBJETS UN OU DES HOMMES EST CELUI QUI EST RECONNU COMME POSSÉDANT LE MIEUX LA DOCTRINE DU LIBÉRALISME US, ET L’HOMME-OBJET POSSÉDÉ EST CELUI QUI SE RECONNAÎT IGNORANT DE LA DOCTRINE ET QUI CONSENT À SE LAISSER FORMATER, FABRIQUER, PAR SON POSSESSEUR QU’IL RECONNAÎT COMME AYANT PÉNÉTRÉ PLUS AVANT DANS LES ARCANES DE LA « MISE EN VALEUR DU TEMPS ». Ainsi la démocratie-république ne fait que conduire à ses dernières conséquences logiques le règne de l’opinion, TELLE LA « LIBERTÉ DE PENSÉE » OU LAÏCITÉ, ABOUTISSANT À UNE RELIGION, UNE MYSTIQUE À L’ENVERS : LE RENONCEMENT DE L’HUMAIN À SA PROPRE RÉALISATION, NON DE SON BUSINESS AU DEHORS, MAIS DE SA VRAIE NATURE : son Soi.

RIEN N’EST SOI-MÊME : L’HUMAIN EST SANS PRIX ET SANS PRISE (sans Pourquoi, sans réplique, sans la dualité sujet-objet, sans valeur assignable parce que sans exemple par lequel mesurer icelui. Le rapport le plus direct de la Conscience au Seul Réel peut s’appeler : SILENCE.

À CELUI QUI EST MÛ PAR LA PUTRÉFACTION OU RENONCEMENT, LA SUPPRESSION DE LA LOI DE SUCCION VULGAIRE OU CONTREFAITE ET VRAIE LOI DE SUCCION, À LUI JE RENDS HOMMAGE.

Notes.
1. - Quelle est donc la racine du mal ?
- La « saisie » [loi de succion ou
Eucharistie (dans son sens en la
croyance au corps ou attraction
”universelle”, la ”valeur d’échange”,
la ”baisse du taux de profit”].
- La saisie de quoi ?
- La saisie du triple monde [de la Forme,
du Désir, du Sans-Forme, jusqu’à la
gloutonnerie spirituelle].
- Comment arrêter cette saisie ?
- En recourant à l’introuvable, car dans
l’introuvable il n’y a pas de saisie.
- Qu’est-ce que l’introuvable ?
- La fin du dualisme.
- Qu’est-ce que le dualisme ?
- La vision d’un dedans et d’un dehors,
lesquels sont introuvables.
(Soûtra de la Liberté inconcevable,
chapitre V, 14)

2. La connaissance de soi n'est pas dualité : le Soi étant unique, elle est elle-même à la fois objet et le sujet.
Il est ridicule de penser "je me connais" ou "je ne me connais pas, moi", admettant ainsi deux moi, l'un l'objet de l'autre. Que le Soi ne soit qu'un est l'expérience de tous ». Strophe 33, ”Ulladu Narpadu”, de Ramana Maharshi. Rejoint la racine du mal et la saisie, ci-dessus en note 1.
 
 

Dernière mise à jour : 17-08-2023 10:22

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >