Accueil arrow News arrow Dernières news arrow SAISIE = TOUR DE BABEL
SAISIE = TOUR DE BABEL Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 20-08-2023 01:58

Pages vues : 750    

Favoris : 116

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Celtes, Conformité, Banques, Consommateur, Dehorscratie, Ego, Fascisme, Gate gate, Gaulois, Horticulture, Humain, Libération, Limite, Marxengelsisme, Or, Racine du mal, Réel, République, Robot, Saisie, Simplicité, Trou, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Washingtonisme, Westminsterisme, Winner, Woke

 
statue_libert_occident_babel_babillage.jpg
 
 
SAISIE = TOUR DE BABEL
LA TOURNURE, L’ALLURE,
ce que l’humain appelle « ordre ».
Chaque humain ne pensant qu’à lui-même
et prend pour un Absolu. C’est aussi une
définition la tyrannie de l’opinion.
La tyrannie de la non-résolution du
dilemme Moi-Collectif/Moi-Individuel.
Le social-socialisme engendre le chaos.
Tout ce qui est de construction du mental
ET DONC DU TEMPS est voué à S’ÉCROULER
(comme le précise le 16è arcane majeur
du Tarot).
 
Si l’humain n’entend rien à Ceci, alors
il est bien dans le phénomène de Sisyphe
des ”Plus ça change et plus c’est la même
chose”
. Et la civilisation actuelle est
SISYPHE MÊME. Le rocher toujours roulant
dans le temps et remonté qui caractérise
LA VULGAIRE LOI DE SUCCION QUI FAIT TANT
DE FRIC/FLIC POUR LE RÉGIME ÉTATIQUE.
ROCHER DE SISYPHE = VULGAIRE LOI DE SUCCION
OU LE PLOMB MÉTAL : LE POIDS, L’ATTRACTION.

La Maison-Dieu devrait aussi signifier
LE SURFEU ET LE « N’EST PAS X » :
il n’y a pas d’opinion, pas de parti,
pas de rejet, pas de racine du mal,
les 2 constructeurs de la Tour tombent
sous l’effet du choc mais ne semblent
pas brisés. Le SURFEU symbolisé par
la chute de la Foudre-Fouet sur la Tour.
La Maison-Dieu symbolisant le Surfeu
devient l’unique Sentier que la GRÂCE
autorise : le Sentier spirituel et non
plus l’autoroute de la marchandise.
Si le Surfeu n’est pas entendu ni
accepté dans la plénitude de son sens,
c’est la chute du rocher de Sisyphe
illustrant par lui-même LA MISE EN
VALEUR DU TEMPS telle que peut la
représenter la Maison-Dieu.

TOUR DE BABEL de Sisyphe si bien illustré
dans les « écoles » par la forme
INCLUSIVISTE INVERSÉE (passive-possessive)
de : ”Une éprouvette a été utilisée”, au
lieu de simplement, sans possessivité
inversée : ”J’ai utilisé une éprouvette”.
De même l’INCLUSIVISME INVERSÉ dira :
”Il a été observé que…”, au lieu de dire :
”J’ai observé que….”
L’INCLUSIVISTE INVERSÉ dira : ”Il a été
considéré que….”
, au lieu de dire ce qu’il
ou elle pense ceci ou cela des résultats.
INCLUSIVISME INVERSÉ ou FAUSSE OBJECTIVITÉ
et même l’objectivité tout court est TOUJOURS
une opinion.
INCLUSIVISME INVERSÉ OU LAÏCITÉ, UN NEUTRE
INVERSÉ C’EST-À-DIRE UNE SAISIE.

TOUR DE BABEL = ANCÊTRE DU TRANSHUMANISME :
le concept d’immortalité est vieux comme
un grain de poussière sans âge, et il fut
particulièrement à la mode aux débuts de
l’URSS des intellectuels communistes obsédés
par le WINNERISISME : FABRIQUER DES DIEUX,
puisque selon eux Dieu était « mort » et,
par la ”science”, entendre : par le
transhumanisme, déjà en marche, l’humanité
deviendra ”toute puissante” telle une
Tour de Babel.1 (l’homme augmenté) et la maladie
de la Mort sera aboli comme sa peine de mort
(mais pas en URSS).
En 2009 le Grand Rabbin de Google, Ray Kurzweil,
déclara que les humains pourront être immortels
dans une vingtaine d’années grâce à des nanotrucs
et à la quincaillerie de béquilles transhumanistes.
Les nanotrucs, c’est le graal (pour le capital).

BABEL = TOUS LES PHILOSOPHISMES QUI ENTRAVENT LA
RE-CONNAISSANCE DU SEUL RÉEL.
Tous les philosophismes sont le bitume qui relie
les briques de Babel et qui va fondre en faisant
s’écrouler la Tour.
Le SOLEIL, au sens du Cœur, du Centrum Centri,
sera l’Arme redoutable destinée à liquider (1)
tous les modes de SAISIE du Seul Réel.


(Ramana Maharshi, entretien 188 dans LE SAMÂDHI : KEVALA ET SAHAJA). (Samâdhi : absorption totale dans la contemplation, expérience directe mais temporaire du Soi. Sahaja : naturel, inné).

Début du SAMÂDHI : KEVALA ET SAHAJA :
- Q. : Je soutiens que le corps physique d’un homme plongé en samâdhi devient immobile du fait qu’il est perdu dans la contemplation ininterrompue du Soi. En état d’activité ou d’inactivité, le mental, établi dans cette contemplation, ne sera pas affecté par l’activité corporelle ou celle des sens.
Tout comme la distraction du mental n’entraîne pas automatiquement une activité physique. Une autre personne, par contre, soutient que l’agitation physique empêche inévitablement le nirvikalpasamâdhi ou la contemplation ininterrompue. Quelle est votre opinion ? Vous êtes l’illustration vivante de ma théorie.
- M. : Vous avez tous les deux raison, vous, vous référant au sahaja-nirvikalpa, et l’autre personne au kevala-nirvikalpa. Dans le kevala, le mental reste immergé dans la lumière du Soi (alors qu’il demeure dans les ténèbres de l’ignorance pendant le sommeil profond). Le sujet distingue aussi bien le samâdhi même, que le fait de sortir du samâdhi, puis l’activité qui s’ensuit, l’agitation du corps, de la vision, de la force vitale et du mental et la perception des objets et de l’activité ; ils sont tous pour lui autant d’obstacles.
En sahaja, en revanche, le mental s’est fondu dans le Soi et a disparu. Les différences et les obstacles mentionnés précédemment n’existent plus ici. Les activités d’un tel être (en sahajasamâdhi) sont comparables à celles d’un enfant à moitié endormi que l’on nourrit sans qu’il en ait conscience alors que celui qui l’observe en a conscience. Le conducteur dormant sur son char à boeufs ne se rend pas compte que son véhicule avance, parce que son mental est plongé dans l’obscurité. De même le sahaja-jnani demeure inconscient des activités de son corps parce que son mental est mort – dissous dans l’extase du chit-ânanda (le Soi).
Dans votre question, vous avez employé les deux termes, contemplation et samâdhi, de façon imprécise.
La contemplation est un processus mental volontaire, tandis que le samâdhi est au-delà de tout effort.

Sommeil Kevala Sahaja
Mental vivant Mental vivant Mental mort
Mental plongé dans l’oubli Plongé dans la Lumière Fondu sans le Soi
  Tel un seau attaché à une corde et immergé dans l’eau d’un puits Telle une rivière se déversant dans l’océan et perdant son identité
  Le seau peut être remonté par la corde La rivière ne peut pas refluer de l’océan.  Le Fleuve qui va à la Mer ne peut supprimer sa Source

IMPORTANT et complément au concept de C.G. Jung d’inconscient collectif :
bien distinguer l’articulation entre LUMIÈRE DE L’ESSENCE, ET LUMIÈRE DE LA CONSCIENCE.
Si on VOIT cette Lumière et qu’on SAISI cette Lumière, alors on tombe dans la conscience conceptualisante qui calcul, la raison. Mais lorsqu’on regarde des objets et qu’on les perçoit SPONTANÉMENT SANS DISCRIMINATION OU RÉFÉRENCE POSSESSIVE, c’est la Lumière de l’Essence, pareil à un MIROIR qui reflète tout sans intention de le faire, mais il suffit d’un Instant de possession, de POUR-VOIR, pour chuter dans la lumière de la conscience ou raison. « Lorsqu’une image occupe l’espace du miroir, il n’y a plus réflexion [d’autres images]. Lorsque la conscience occupe l’espace de la Lumière, quelle lumière reste-t-il ? », exprime Le Secret de la Fleur d’Or, trad. Thomas Cleary.
On a donc l’articulation entre l’Absolu, la Lumière de l’Essence (Conscience infinie), et le relatif de la lumière de la conscience.
- La nature imaginaire, du mental, est purement conceptuelle et illusoire, elle n’a aucune réalité même au niveau relatif.
- La nature de ce qui dépend, de par son « isme », a une certaine existence. Elle inclut tous les phénomènes dans la mise en valeur du temps, donc dans le spatio-temporel de la coproduction conditionnée [tel le samsâra : cycle des naissances et des morts, monde phénoménal des noms-les-formes]. Les phénomènes ont bien une existence MAIS NON-AUTONOME PUISQU’INTERDÉPENDANT ET LIÉS AU MENTAL. Il ne s’agit pas d’une Réalité ultime, car Elle sert de support à l’illusion de la dualité sujet-objet.
- Or, une telle dualité (la nature imaginaire) n’existe pas du tout et le fait que de la nature dépendante n’ait aucune existence en tant qu’objet au Dehors - étant de la nature même de la conscience - est sa nature complètement établie. La Vacuité sera l’absence de dualité sujet-objet.

”Nature dépendante” pourrait signifier : ”existe”, au sein de la Vacuité du sujet-objet. Mais, l’existence qu’on peut lui concéder N’EST PAS LA LUMIÈRE DE L’ESSENCE (ou d’un Être permanent), mais elle est celle que l’on reconnaît à tout phénomène momentané pouvant produire un effet. Un phénomène de ce type, lui-même produit par des causes et conditions, N’A PAS D’EXISTENCE en soi, mais n’est pas non plus inexistant, puisqu’il est à son tour producteur d’effets : LE « COMME SI ». Voilà pourquoi il est IMPORTANT de distinguer la Lumière de l’Essence de la lumière de la conscience.
La « bascule » permanente entre Lumière de l’Essence et lumière de la conscience PRODUIT LE « COMME SI » cela était possible, car comme déjà écrit de nombreuses fois : AUCUN PHÉNOMÈNE NE PEUT EN EXAMINER UN AUTRE (”Y aurait-il deux Soi”, dit Ramana Maharshi à l’entretien 146 : ”l’un qui réalise, et l’autre qui doit être réalisé”. Au même entretien : ”Le mental ne peut pas se tuer lui-même. Par conséquent, ce que vous avez à faire, c’est rechercher la nature réelle du mental. Vous découvrirez alors qu’il n’y a pas de mental. Quand on est à la recherche du Soi, le mental n’est plus nulle part. Quand on demeure dans le Soi, on n’a plus besoin de s’inquiéter du mental”).
On ne « sort » pas de l’Univers pour l’examiner ! Il est Nous.
« Sortir » de l’Univers = construire la Tour de Babel….. Et avec la ”civilisation” actuelle sur bien des points telle la technologie et ses courants de pensées inclusivistes, cette ”civilisation” CONSTRUIT BIEN LA TOUR DE BABEL.1 (ou ”Tour de Babel augmentée”).

« Vous découvrirez alors qu’il n’y a pas de mental », ne signifie pas le nihilisme ou une VACUITÉ MAL COMPRISE !
Vacuité s’entend plutôt comme le N’EST PAS X : l’état naturel ou le ”ça-seulement” des choses, leur Sans Pourquoi dont aucune n’a d’essence, et dont aucune n’est, ou n’existe en soi et par soi (tel un ego, un ‘je’, un ‘moi’). Ici le mot Vacuité n’a pas le sens conceptuel de ”vide moral ou intellectuel” et moins encore d’”absence de valeur” ou de ”néant” que lui donne les dictionnaires courants.
Vacuité devrait signifier l’absence de dualité sujet-objet.
IL N’EST PAS QUESTION DE CROIRE À UNE QUELCONQUE RÉALITÉ ULTIME QUI SERAIT « PARFAITEMENT ÉTABLIE », par qui, avec quoi et pourquoi ??? (sous peine de tomber dans une religion quelconque, de tomber dans un « isme » en forme de croyance, un étatisme, une forme de ”constante” à la façon de la laïcité, à la façon de la ”vitesse de la lumière” ou du ”moderne trou noir”, ou du big-bangisme.


Dans sa « civilisation » l’humain Sisyphe des ”Plus ça change et plus c’est la même chose” remonte toujours le rocher toujours roulant vers le bas en un temps qui caractérise LA VULGAIRE LOI DE SUCCION QUI FAIT TANT DE FRIC/FLIC POUR LE RÉGIME ÉTATIQUE et sa religion de la marchandise et de son commerce, son échangisme.
ROCHER DE SISYPHE = VULGAIRE LOI DE SUCCION OU LE PLOMB MÉ(n)TAL : LE POIDS, L’ATTRACTION ; PIRE : LA GUERRE PERMANENTE.
L’ÊTRE HUMAIN SEMBLE PIRE QUE L’ANIMAL SAUVAGE, CAR ICELUI NE CHASSERA PAS POUR LUI-MÊME, SAUF S’IL A FAIM ET POUR SES PETITS. L’ÊTRE HUMAIN TUE POUR LE PLAISIR (il invente des tortures), POUR LA POSSESSION ET SES TUERIES SEMBLENT AUGMENTER AVEC CE QU’IL APPELLE « CIVILISATION » : CAR LE « PRIMITIF » LE PLUS RUDIMENTAIRE NE CHASSE QUE POUR SE NOURRIR (il n’en fait pas COMMERCE).

CONSÉQUENCES DE LA TOUR DE BABEL APRÈS LA CHUTE, ET MÊME AVANT, TANT LA CHUTE SEMBLE NE RIEN AVOIR STOPPÉ :
[CATASTROFA] (catastrophe)
J’en vois quatre !
1- La rentabilité
2- La compétition
Ce que des forces négatives veulent inoculer dans la société de ces 150 dernières années.
3- La nuisance. Imposer quelque chose à une personne, ou à un groupe de personnes.
Ne pas nuire à la Terre (or il y a la catastrophe du stockage des déchets nucléaires (2)).
4- Le fanatisme, cancer religieux.
Il faut attendre la fin de la catastrophe pour entre voir ce passage de la Bible, Ésaïe 65,25 : « Le loup et l’agnelet paîtront ensemble. Le lion comme le boeuf mangeront de la paille, et le serpent se nourrira de poussière. Il ne se fera ni tort ni dommage Sur toute ma montagne sainte, Dit l’Éternel ».

L’INFLUENCE DU MENTAL HUMAIN RAVAGE TOUT. IL APPEL SON RAVAGE : « ORDRE », OU « CIVILISATION », OU « PROGRÈS ».
Par sa TRÈS vulgaire loi de succion car PENSÉE, SAISIE, l’humain fait preuve d’une tendance à EXPLOITER LES ANIMAUX (et bientôt les insectes) ET LES VÉGÉTAUX ET TOUT CE QUI EXISTE SUR TERRE (pétrole, minéraux, métaux, gaz, etc.) POUR SON PROPRE BÉNÉFICE - SANS JAMAIS PRENDRE EN COMPTE LEURS BESOINS ET LEUR DÉVELOPPEMENT NI L’HARMONIE DU COSMOS. LA TOUR DE BABEL N’EN FINI PAS DE S’ÉCROULER EN PERMANENCE COMME ROULE EN PERMANENCE LE ROCHER DE SISYPHE ; un roulement qui semble vouloir être NUMÉRISÉ MAINTENANT…….

Les gens « de bien » ou des biens marchandise, soit le CONSTRUCTEUR DE BABEL.
« Ô homme ! comprends ce que tu dois faire ! Examine-toi en ton fond [le ”Qui suis-je ?”]. Qu’en est-il ? Es-tu l’enfant qui fait non par sa volonté, mais la volonté de sa mère ? S’il n’en est rien, sache-le bien, tu es un enfant rebelle ! Tu es devenu l’ennemi de toi-même en te fixant en toi-même, en t’appropriant ta personne [si présent de nos jours avec les : ”Votre député, votre santé, votre boulanger, vos vacances, votre voyante, votre ceci, votre cela”]. Tu as établi ta demeure en toi-même et la maison de ta mère t’est fermée. Ta volonté s’est attachée à ton ‘moi’, or ton ‘moi’ est tout ce qui te meurtrit et qui t’angoisse. Voilà comment tu deviens ton propre ennemi. Tu te fais l’artisan de ta mort ». (Jacob Boehme, De la signature des choses, chapitre 15,8. Trad. Pierre Deghaye).

Jacob Boehme qui écrit à 15,4 que « LA GUERRE EST DÉCLARÉE DANS LA CRÉATION. ELLE OPPOSE LE CHAUD ET LE FROID [et invente la thermodynamique….], LE FEU ET L’EAU, L’AIR ET LA TERRE. ELLE EST LA LUTTE ENTRE LES CONTRAIRES, CHACUN ÉTANT LA MORT POUR L’AUTRE », telle la racine du mal : le Dedans-Dehors qui engendre la loi de succion vulgaire ou SAISIE. Et PARADOXALEMENT la première forme de la Nature est le DÉSIR, mais au sens eucharistique de la naissance du Mysterium magnum. « Tout être qui progresse dans sa volonté Une [sa Réalisation], n’est retenu par rien [sans limites], car il ne s’attache à aucune qualité étrangère [il n’est pas contaminé par la racine du mal]. Il ne quitte pas sa qualité propre et il s’épanouit dans sa volonté [réalisation, Vraie Nature] une », écrit Jacob Boehme à 15,1.
Qu’est-ce que l’absence de temps ?
C’est un mental tourné dans l’Ainsité vers l’image qui est l’objet de la Félicité. (En réf. au possible questionnement : « L’Inde pense-t-elle ? »)

Notes.
1. POUR COMMUNIQUER ENTRE LES TROIS RÈGNES et surmonter la ”MALÉDICTION DE LA TOUR DE BABEL” ET DU LANGAGE PARTICULIER, LANGAGE POSSÉDÉ.
Pour ce faire : réduire en EAUX PRIMORDIALES : Dans une Matière réduite en eau, qu’est-ce que l’on peut y mettre ? Car RIEN NE SE PASSE S’IL N’EST RÉDUIT EN EAU : Nature à Nature ou Nature esjouir Nature, Nature contient Nature ; Nature fait amande en sa Nature, Nature surmonte Nature ; PRIEZ OU MÉDITEZ, MAIS NE JAMAIS ANALYSER, ABANDONNEZ ICI LES LANGUES DU SPATIO-TEMPOREL ET DU BUSINESS ET DU RATIONNEL !

2. Lourde responsabilité de la merdocratie nanotechnologique française (et mondiale) actuelle : préserver 6000 générations futures pendant 200.000 ans des déchets du nucléaire enterrés dans une gang d’argile à 400 mètres sous terre. Est-ce bien « raisonnable » ? Car comment faire confiance à des humains ? Alors que d’après une légende, l’auteur de la célèbre Table d’Émeraude l’a faite enterrée avec lui, de peur que les humains n’en fasse un mauvais usage surtout en interprétant mal ses arcanes ; mais surtout il voulait la protéger naïvement de l’instabilité des régimes politiques et de la vie cyclique des civilisations avec leur naissance et leur mort, et le bouleversement dans les langages et les façons de penser. Alors prévoir en 2009 (ou aujourd'hui) ce qui se passera pour les futures 6000 générations, il y a de quoi avoir peur... ET C’EST LA PEUR QUI FAVORISE LA CRUAUTÉ, LES ÉTATS, LES GUERRES ENTRE LES ÉTATS.

Comment garantir 6000 générations des déchets nucléaires ? Un responsable avance la comparaison surréaliste des cathédrales du Moyen-Age : faire pour durer, mais j’imagine que même dans, par exemple, 10.000 ans elles n’existeraient plus, alors enfouir sous terre des déchets nucléaires « garantie 200.000 ans », c’est ahurissant ! « Écrire l’avenir, ça impose de faire confiance » [comme les ”marchands de confiance” ancien nom des banquiers] clame ce responsable en un sourire presque diabolique ! La encore c’est ahurissant ! voir dramatique et totalement délirant et irresponsable. Comme explique l’astrophysicien québécois Hubert Reeves, imaginez les Égyptiens du temps du roi Djeser (il y a plus de 4850 ans en comptant à partir de maintenant, et H. Reeves ne cite pas cette période mais l’Égypte ancienne en général), imaginez les Anciens Égyptiens stockant du nucléaire sous la pyramide de Saqqara : qui s’en occuperait actuellement ? Le mode d’emploi et les indications sont-elles inscrites sur un papyrus ?

Reste plus qu’à compter sur une bonne fée, ou un gentil extraterrestre, pour dépolluer en quatre coups de cuillère à pot tous les déchets nucléaires enfouies dans cette belle planète Bleue. Ou alors trouver une autre dimension, une autre chronologie, une autre planète habitable avec son moyen de transport pour y arriver ; enfin bref, un truc de ce genre ! Ce n’est pas plus délirant que ce que sortait ce responsable : haut commissaire à l’énergie atomique de France, conseillé scientifique et technique du président de la république et du gouvernement, rien que ça et une légion « d’honneur ». Un « peu » délirant avance modestement Hubert Reeves, dans une vidéo consacrée aux déchets nucléaires (DVD : Comprendre le monde - Le cauchemar du nucléaire).
 
tarot_maisondieu.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 20-08-2023 02:36

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >