Accueil arrow News arrow Dernières news arrow La liberté n’est pas au niveau des nations
La liberté n’est pas au niveau des nations Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 17-09-2023 06:34

Pages vues : 634    

Favoris : 69

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Celtes, Conformité, Banques, Consommateur, Dehorscratie, Eau, Ego, Fascisme, Gate gate, Gaulois, Guillotine, Homéopathie, Horticulture, Humain, Judéo-maçonnerie, Libération, Limite, Marxengelsisme, Or, Païens, Paysage, Paysans, Penser, Racine du mal, Réel, République, Religion, Robot, Saisie, Simplicité, Tiahuanaco, Transparent, Trou, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Washingtonisme, Westminsterisme, Winner, Woke

 
oiseau1350_perte.jpg
 
 
La liberté n’est pas au niveau des nations
mais INDIVIDUELLE, car les nations sont
GANGRÉNÉES PAR LE TECHNOLOGIQUE ET
L’HOMME, PLUTÔT LA TECHNOLOGIE AUGMENTÉE,
EN UNE CHAINE DE CAUSES ET EFFETS SANS
FIN, SAUF CELLE DE SE CASSER NATURELLEMENT
LA GUEULE UN JOUR : que l’humain se mécanise, se
fasse remplacer par une « intelligence artificielle »,
et il en subira les conséquences :
rien de plus volatile, source d’erreurs, et
de piratages que l’informatique….
 
Si une IA prétend au fameux « ZÉRO DÉFAUT » de
toutes usines du capitalisme, alors bienvenue,
ou plutôt malvenue dans le « meilleur des mondes »
où l’IA sera l’équivalent du « soma » la drogue
du « bonheur ».
Si l’ego de l’humain reste dans son état actuel,
plus l’humain montera haut avec ses béquilles
technologiques et plus sa chute sera apocalyptique.
L’Icare des Grecs avait déjà donné….

LA DÉMENCE ABSOLUE : INTERDICTION DE MOURIR !
L’EGO NE DOIT PAS MOURIR
LA PEUR DE PERDRE LA CAUSE, LE MOTEUR,
LE BIG BANG, CE SERAIT LE FLÉAU !
Tant l’humain s’accroche au corps-matière,
au corps-ma-terre.


RAPPEL : la Vraie Mort est la mort de l’ego, pas celle du corps physique que le transhumanisme anglo-américain voudrait rendre ”immortel” comme on fait sans arrêt des copies ou sauvegardes de son disque dur informatique afin de conserver sans fin les infos !!! (Jusqu’au jour où une panne en phénomène électromagnétique monstrueuse craque tout…)

Le principe de l’évolutionnisme et de la technologie est comparable à LA SYMBOLIQUE DU DALLAGE DES LOGES JUDÉO-MAÇONNIQUES SPÉCULATIVES EN DES CARREAUX NOIRS-BLANCS, LESQUELS SYMBOLISENT L’OPINION SE CONSTRUISANT À LA FAÇON DU CARRELAGE.
C’est pourquoi il ne peut exister de paix ici-bas fourguée, fabriquée par les Pour-Voir surtout économiques, car il ne peut y voir deux humains qui puissent vivre la même série d’événements, ou vivre le même événement de façon identique, à moins de fusionner l’humain et la machine et d’en faire une truc transhumanisme, un bidule DANS LA LOGIQUE UTILITARISTE ANGLO-AMÉRICAINE. Mais pendant encore longtemps, chaque humain est dans sa façon de penser, de sentir, un résultat de sa vie propre. Il est DÉJÀ fabriqué, pas besoin du transhumanisme, il est déjà moulé dans un cadre sensible appelé « raison », donc social et temporel, sa béquille IA ne fera pas mieux même avec ses calculs en nano-trucs. Il est conditionné, il n’est pas libre, avec l’IA L’ILLUSION SERA AMPLIFIÉE, LA MAGIE SERA AMPLIFIÉE. Et ce que cet humain appelle « liberté », n’est que le droit de rechercher le conditionnement qui l’arrange le mieux, avec son IA, dont il jouit le plus, ce qui n’est pas possible sans contredire ce qui convient à l’autre, au Dehors, d’où pour le Pour-Voir la tentation permanente de CONTRÔLER l’espèce humaine de façon mondiale. Même avec une IA, avec l’ego actuel non maîtrisé, comme depuis le début du Néolithique, le résultat sera de perpétuels conflits entre individus, classes et nations.

Avec le transhumanisme anglo-américain, si l’ego meurt puis renaît sous une forme « bio-truc » en mélange d’informatique et de chimie douteuse, IL SERA CONDAMNÉ À UNE NOUVELLE RONDE DE SOUFFRANCES D’UN NOUVEAU GENRE, ÉTANT DONNÉ QUE CE NOUVEL EGO CONTINUERA À MOURIR ET À RE-NAÎTRE SOUS UNE APPARENCE TOUJOURS À RE-CONSTRUIRE, car IL SERA TOUJOURS SOUS LA DOMINATION DE L’ÉVOLUTIONNISME, DU TOUJOURS PLUS DE LA TECHNOLOGIE SANS FIN MAIS QUI A TOUJOURS FAIM, SES NOUVELLES APPARENCES SERONT CHACUNE INSATISFAISANTE, INCOMPLÈTE, ET AUSSI IRRÉELLE ET DE PLUS EN PLUS QUE LES PRÉCÉDENTES.
Mental et corps sont par essence INTERMITTENTS. La somme totale de ces clignotements corpusculaires et ondulatoires créé l’illusion de l’existence dans le spatio-temporel. Découvrir ce qui est PERMANENT dans l’impermanent, le Réel dans l’irréel, voilà ce qui peut s’appeler la Vraie Paix ; et Cela aucune IA ne peut le remplacer !!! Car la Vraie Paix axée sur le complexe corps-mental ou corps-raison, ne fournit pas à l’Adepte l’occasion de se concentrer sur le Soi sous-jacent à son Être tout entier ; ce n’est pas une IA Dehors qui va l’aider….

AUCUNE INTELLIGENCE ARTIFICIELLE FABRIQUÉE PAR LE MENTAL HUMAIN NE PEUT AIDER LE MENTAL : la Conscience ne peut, par définition, se connaître soi-même. La Conscience ou l’ÊTRE ne peut qu’être LUI-MÊME : Je suis ce JE SUIS. Alors pourquoi ce « MIEUX » (par une IA) ?
Comme l’exprime Ramana Maharshi dans Ulladu Narpadu, strophe 33, « Peut-il exister deux soi, l’un faisant de l’autre son objet, quand chacun sait pas expérience qu’ils sont un ? ».
L’humain ne connaît pas SA matière, il préfère en construire une AU DEHORS pour l’assister dans sa fuite en avant, dans sa flèche du temps en une MISE EN VALEUR SANS FIN DU TEMPS….. Ça le fait bander…. Ça le messianise….

L’humain ne connaît pas SA matière : IL EST MATÉRIALISTE.
Ainsi la « matière » sera la « réalité », puisqu’elle est le spatio-temporel, et ainsi elle semble infinie, permanente, tandis que l’assemblage corps-mental, de nous tous, sera perçu, surtout par les transhumanistes anglo-américains, comme limité et impermanent. Par conséquent, puisque le monde « matériel » est « réel », et que la vie est censée s’êtres développée à partir de la matière, selon le principe des John Locke et Marx, et le mental à partir de la vie (l’empirisme de Locke), soit EXACTEMENT LE CONTRAIRE DE RAMANA MAHARSHI ET DES ANCIENS, le principal problème que doivent résoudre les Locke et les Marxengelsistes de la dialectique matérialiste historique, c’est de découvrir quelle est la NATURE DE CETTE MATIÈRE ET A QUELLE EST SA SOURCE. Ainsi, une fois qu’elle aura établi ce qu’est la Matière et donc SA Matière, d’après de telles prémisses, les solutions quant à la nature du mental et de la Conscience suivront automatiquement ET TOUTE LA TECHNOLOGIE ÉVOLUTIONNISTE JUSQU’À L’INFINI S’EFFONDRERA !…………

Pour les cultures matérialistes, évidemment surtout l’Occident, il y a la dualité DEDANS-DEHORS RACINE DU MAL (1). Les ESSENCES (tattvas en sanskrit), sont le TOUT : à la fois le monde et Nous-mêmes en son sein sur le plan physique du plus grossier au degré le plus subtil de la Conscience, embrassant à la fois sujet et objet, et même le témoin d’iceux. Évidemment les Essences (4) sont diamétralement opposées à la « matière » des matérialistes et opiniolâtres. Les Essences ne sont nullement des rouages telles plein de petites vérités récoltées un peu partout pour en former une grosse et que ce serait ça LA vérité, ou LE monde ! COMME L’ÉNERGIE LIBRE (voir l’encadré ci-dessous), à aucun moment les Essences n’existent séparées de l’Absolu.
ABSOLU = L’ENTRETIEN 264 DU MAHARSHI : AUCUN CAUSISME À LA BIG BANG ou à L’« ORIGINE » (ou naissance) DE QUELQUE CHOSE et obligatoirement tout le matérialisme et le commerce qui s’en suit !!!

ÉTERNELLEMENT À NAÎTRE = CE ZÉRO INDIEN… ET L’INVERSE DU MESSIANISME
(contenu dans le Mandukya Upanishad et dans le bouddhisme Madhyamaka [théorie de la non-origine, non-big-bang]).

LA Vérité Ultime selon Ramana Maharshi est évidemment LA NON-POSSESSION, L’INSAISISSABLE (exprimé dans le Maṇḍukya Upanishad Karika de Gaudapada, chapitre 2, verset 32, traduit en tamoul par Ramana Maharshi :

« Il n'y a pas de création, pas de destruction, pas d'esclavage, pas de désir d'être libéré de l'esclavage, pas d'effort pour être libre [de l'esclavage], ni personne qui a atteint [la libération de l'esclavage]. Sachez que c'est la vérité ultime ».
Et puisque le monde n’a jamais été créé, OÙ EST LE DIEU DÉMIURGE ? OÙ EST LE CHRIST ? OÙ SE TROUVE LA « LIBÉRATION » ET L’ÊTRE LIBÉRÉ DE SON VIVANT ? (Concept de libération qui évidemment ne peut que fourguer la technologie, à commencer par la DÉCOUVERTE DU FEU VULGAIRE). OÙ EST LE JIVA (l’âme individuel) ?

NON, NON, ce n’est pas du nihilisme, c’est seulement et SIMPLEMENT, LA VACUITÉ, l’état naturel ou le C’EST, le ÇA-SEULEMENT, le SANS POURQUOI des choses dont aucune n’a d’essence (4) et dont aucune n’EST, ou n’existe en tant en soi et par soi (5). Le mot Vacuité n’a pas du tout le sens de nihilisme, de « néant » ou de « vide moral ou intellectuel » et moins encore d’« absence de valeur » ou de « néant » que lui donnent les opinions occidentales et leurs dictionnaires actuels. Dire : « c’est du nihilisme » est la même opinion inquisitoriale possessive pour défendre le dogme de la croyance au monde comme de dire : « c’est du complotisme ! »…..

LA VÉRITÉ ULTIME OU FLÉAU…
Maṇḍukya Upanishad Karika de Gaudapada, chapitre 2, Karika II, verset 32 :
Il n’y a ni dissolution ni devenir,
Nul n’est en servitude, nul n’est aspirant (à la libération),
Nul n’est en quête de l’émancipation,
Nul n’est libéré, c’est là la Vérité. (Trad. Martine Buttex).

Il y a seulement le GATE GATE (5) du « Rien dans le Tout et tout dans le Rien ».



La technologie sans fin et qui a toujours faim ne peut que dépendre de la DIVISION entre l’argent détenu par le complexe militaro-industriel et les États, et les divisés : le reste des milliards d’humains, qui nécessairement ene font pas partie du sérail ou de l’élite maintenant de plus en plus aliénée.
Le second ”principe” de la découverte du feu vulgaire énonce qu’aucun système clos, donc SITUATIONNISTE, COMME UN MENTAL SOUS UN CRÂNE, de transformation d’”énergie” ne puisse dépasser une grandeur, une quantité égale à elle-même, sans puiser dans une source Dehors. Ce principe de thermodynamique fait dans la Dualité Dedans-Dehors en tenant compte de ce Dehors…. qui n’existe pas (1). Là encore, question « énergie libre », ON NE SORT PAS DE L’UNIVERS POUR LE VOIR (pour en tirer profit)…..
AUCUNE SOLUTION AU PROBLÈME ÉNERGÉTIQUE (charbon-pétrole-nucléaire, etc.) NE SERA RÉSOLU SANS LA RÉSOLUTION MULTI-MILLÉNAIRES DU DILEMME MOI-INDIVIDUEL/MOI-COLLECTIF.
De nos jours certains parlent d’« énergie libre » et avancent une palanquée de quincaillerie… pour « faire tourner »….. Nostalgie de l’ÉTERNEL RETOUR que les Hébreux-Juifs voulurent détruire avec leur évolutionnisme (2) soi-disant pour ”racheter les péchés” et ”GAGNER DU TEMPS” ou le ”METTRE EN VALEUR” : OBTENIR QUELQUE CHOSE DE NOUVEAU, ET EN PERMANENCE POUR FAIRE FONCTIONNER LE COMMERCE……

L’énergie dite ”libre” ne peut que faire la partie du TOUT. En conséquence, imaginons un ”consommateur” qui modifie le moteur de son automobile, sans demander une autorisation au fabricant et en se passant de la loi machin de l’État, en plus, la voiture par ce même État est obligé de passer à une révision tous les 2 ans. Alors si le citoyen met un ”moteur à énergie libre” dans sa voiture, imaginons la tête du mécanicien devant le ”moteur” à réviser dont il sera incapable d’expliquer le fonctionnement : il risque fort d’interdire au citoyen consommateur de circuler, de consommer avec son automobile !
Ceci est un exemple que l’énergie dite ”libre” DOIT NÉCESSAIREMENT FAIRE LA PARTIE DU TOUT. ÉNERGIE ”LIBRE” = A-TEMPORELLE.

Le « SANS PREUVE » (dans une affirmation) n’est pas une opinion ou une possession, mais UNE RÊVERIE NATURELLE, ENFANTINE OU ORIGINELLE (3) qui œuvre vers la Voie de l’anti-thermodynamique et Vraie Énergie Libre, GRATUITE. (De nos jours d’hyper rationalité informatique, le ”sans preuve” ou la REVERIE va être prise par certains « médecins » dit « psychiatres » pour une psychose comme ”entendre des voix”, ou une ”bouffée délirante polymorphe”, etc. Le Grand Temps, le Saint Chaos est interdit….)


Notes.
1. - Quelle est donc la racine du mal ?
- La « saisie » [loi de succion ou
Eucharistie (dans son sens en la
croyance au corps ou attraction
”universelle”, la ”valeur d’échange”,
la ”baisse du taux de profit”].
- La saisie de quoi ?
- La saisie du triple monde [de la Forme,
du Désir, du Sans-Forme, jusqu’à la
gloutonnerie spirituelle].
- Comment arrêter cette saisie ?
- En recourant à l’introuvable, car dans
l’introuvable il n’y a pas de saisie.
- Qu’est-ce que l’introuvable ?
- La fin du dualisme.
- Qu’est-ce que le dualisme ?
- La vision d’un dedans et d’un dehors,
lesquels sont introuvables.
(Soûtra de la Liberté inconcevable, chapitre V, 14)

2. La NORME JUIVE de leur dualité winners-losers (élus/non-élus et Dedans-Dehors) résumé page 18 du livre de Jacques Attali, Les Juifs, le monde et l’argent : « Pour la première fois, une cosmogonie ne se vit pas comme cyclique [Tore, Circulus trinitaire, Ouroboros trinitaire] ; elle ne se donne pas pour but le retour du même [l’Éternel retour]. Elle fixe un sens au progrès ; elle fait de l’Alliance avec Dieu la flèche du temps [dans un seul sens et concept du mental par l’idéation] ; elle accorde à l’homme le choix de son destin : le libre arbitre [et par là l’individualisme, l’opinion, la démocratie et le consommateur et forcément des limites]. Ainsi est posé la fonction de l’économie : cadre matériel de l’exil et moyen de réinvention du paradis perdu [donc la religion de l’argent et du salariat, de la marchandise idole et de la consommation]. L’humanité a désormais un objectif : dépasser sa faute [et inventer la liberté]. Elle dispose d’un moyen pour l’atteindre : mettre en valeur le temps [la carotte du messianisme et de leur ”Jour du jugement dernier”…] ».
« Mettre en valeur »…. Là est le problème !!! Et LE JUDAÏSME EST, DU MOINS POUR UN GRAND NOMBRE DE JUIFS, UN SYSTÈME POLITIQUE REPOSANT SUR L’ÉCONOMIQUE, SUR LE MATÉRIEL, SUR LE COMMERCE, LE CALCUL, SUR LE SOCIAL.

ON NE TEINTE PAS COMME ON N’A-TTEINT PAS LA « LIBERTÉ », COMME ON NE « PRODUIT » PAS DE L’ÉNERGIE GENRE « ÉLECTRICITÉ 220 volts » !

3. C’est L’AMBIGUÏTÉ, L’ANTI-PENSÉE EN SÉQUENCES comme l’informatique actuelle qui ne travaille qu’en séquences de petits bouts de machins. La conscience de l’AMBIGUÏTÉ est le Gate gate au-dessus de la science mondialiste et de sa symbolique horizontale comme sa couverture sociale aussi horizontale. AMBIGUÏTÉ comme LE CONTE DE FÉE. Les enfants l’ont bien compris tant l’ambiguïté EST leur état. Par exemple dans la RÊVERIE des enfants un objet n’est PAS FIXÉ : un soldat de plomb peut être nommé : canon, sous-marin, avion, maison, échelle, et parfois « soldat », selon LES CIRCONSTANCES. Bien-sûr au mental des adultes un soldat de plomb est définitivement un soldat de plomb et ”Circulez ya plus rien à voir”, tout est numérisé, digitalisé par l’inform-atique tout confort et tout conforme et ANTI-RÊVES.
Ainsi chez les enfants le social est PUR par rapport à celui des adultes et leur langage opinionesque possessif. La conscience de former une communauté dépendantes d’ordres incompréhensibles, qui ne sont pas des calculs ou du rationnel douteux qui menaceraient leurs jeux, tend à se rapprocher du VRAI SENS DE LA FRATERNITÉ : À CAUSE DES BARRIÈRES SOCIALES, que le socialisme et monothéisme républicain tente de détruire par son inclusivisme.

4. ESSENCE : dans le sens par exemple du principe de l’outil appelé tour : déplacer un outil coupant sur une pièce qui tourne, produisant des copeaux. N’existerait-il rien au monde, pas même la Création, que ce principe SERAIT, Essence éternelle du tour ; mais ce qui ne serait pas, c’est le tour concret, et on peut en réaliser une infinité de modèles à partir du principe ou Essence : l’ex-istant. Un tour ne peut engendrer son principe, ni aucun machine, même construite par un transhumaniste : la recherche ou le bricolage peuvent éveiller l’idée d’un principe, elles ne le créent pas.…. Quand un humain découvre un principe, c’est qu’il le portait déjà en lui, comme une plaque photographique non révélée, dans les structures intimes de son être.
UN PHÉNOMÈNE NE PEUT EN EXAMINER UN AUTRE ; soit une forme donnée que l’on voit apparaître dans un clair miroir en pensant que l’on voit une image. La forme et l’apparence de son reflet se manifestent comme deux choses différentes. De même en est-il pour la pensée ainsi produite et pour l’objet de recueillement (saisie) appelé « reflet », ou « image » : ils nous apparaissent comme des objets différents. Bref, ces images ne sont que des pensées et rien de plus.

5. D’où le « Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ » du Soûtra du Diamant (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi). Les choses ne sont que de simples POINTAGES ou imputations nominales (tha-snyad en tibétain), elles sont dépourvues d’être en et par soi, ce qui les ramène au FLÉAU (aussi appelé ”Voie du Milieu”, mais ce serait plutôt : LA VOIE D’AUCUN MILIEU, car le milieu est encore saisi, possédé comme un EXTRÊME !
 
 

Dernière mise à jour : 17-09-2023 07:23

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >