Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Xanthos Soleil Soi et Christ
Xanthos Soleil Soi et Christ Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 28-09-2023 11:26

Pages vues : 683    

Favoris : 106

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Celtes, Conformité, Banques, Christ, Consommateur, Dehorscratie, Ego, Fascisme, Gate gate, Gaulois, Homéopathie, Horticulture, Humain, Judéo-maçonnerie, Laïcité, Libération, Limite, Marxengelsisme, Nation, Or, Penser, Racine du mal, Réel, République, Robot, Saisie, Simplicité, Transparent, Trou, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Washingtonisme, Westminsterisme, Winner, Woke

 
soleil_premier_conspir.jpg
 
 
Xanthos Soleil Soi et Christ
par THERMODYNAMIQUE et appropriation
du feu vulgaire va devenir le PANTOCRATOR,
l’OR JAUNE DU MÉTAL QUI REND FOU, ET LA
MÉTALLURGIE GUERRIÈRE.
PANTOCRATOR = LE NOUVEL ORDRE MONDIAL
sous la forme d’une religion du patriarcat
en idolâtrie d’un Christ politique ou
« Christ-roi », un Christ socialo-moralisateur.
 
CHRIST (1) devrait signifier : ORIGINE, JEUNESSE.
L’Image du Christ est celle du Soi, du Cœur,
la Forme idéale sous laquelle l’être humain
apparaît à Lui-même par la Réalisation du Soi,
ICI et MAINTENANT, de toute éternité, aucun but
à atteindre ou à réaliser….
Pantocrator dans son sens faux (tout symbole est
double) signifie que le Christ originel et
juvénile est devenu le vieux peint sur le plafond
de la chapelle Sixtine à Rome : SYMBOLE DE
L’IMPÉRIALISME DE L’EMPIRE ROMAIN ET SYMBOLE DU
NOUVEL ORDRE MONDIAL, SYMBOLE DU CORPS ET
DU MATÉRIALISME, SYMBOLE DU SPATIO-TEMPOREL
ET DU MONNAYABLE.

Le Nouvel Ordre Mondial est le passage du Christ
XANTHOS, le Jaune du Soleil, le Soi, à une
christologie incarnationiste, un Christ-objet
(de culte et de rite, de la pompe, du politisme).


XANTHOS JAUNE DU SOLEIL renvoie à la LUMIÈRE (notamment les couleurs des vitraux) : UNION perçue non pas matériellement par le mental, mais au plan de la Lumière qui transfigure vitraux et couleurs, c’est-à-dire du domaine du rêve, de l’Imaginaire : UNE PRÉSENCE IMAGINATIVE, qui ne peut que conduire à PAN, le TOUT, d’où le sens du mot PANique parce que TOUT surgit dans la Lumière du BLANC de l’INSTANT comportant les couleurs de l’Arc-en-Ciel. C’est le « Temps sacré » (pas le planétaire).
Par contre, dans le temps profane, l’Incarnation devient chair-objet, symbolisé par un Christ sous l’image d’un jeune pasteur ou d’un juvénile patricien romain, qui ensuite devient le vieux du plafond de la Sixtine et l’historicisme ou valeur du temps allant avec, le temps du comput des calendriers et du travail, le temps des faits et de la causalité et de la tyrannie de l’opinion sous la forme de « réalité objective » constituée par ses ”faits”.

Les agnostiques ou les croyants dogmatiques, ne peuvent qu’être scandalisés si on leur dit, que le SOUMIS envers Celui en qui ils croient n’est autre que Lui-même (leur Vraie Nature, leur Soi), SANS LA RACINE DU MAL LE DEDANS-DEHORS, le SOUMIS N’ÉTANT PLUS QU’UN, SINGULARITÉ, VIERGE NOIRE, INSAISISSABLE. N’étant pas un Réalisé vivant, l’agnostique ou le dogmatique et sa « valeur » reste inconscient de son Soi. Aussi érige-t-il sa croyance, sa LAÏCITÉ, en un dogme absolu, alors que sa laïcité n’est qu’une opinion forcément limitée par ses pensées QUI LE CONDITIONNENT.
D’où le politisme crasse actuelle en d’impitoyables polémiques ou discussions stériles qui rivalisent, se rejettent en se réfutant les unes les autres.
LE POLITISME CRASSE D’UN DIEU CRÉÉ DANS LA CROYANCE TEL LE REPUBLICANISME FRANÇAIS DE 1789 : tout ceux qui n’étaient pas digne de ce DIEU RÉPUBLIQUE eurent la tête coupée. CROYANCE = ÉPURATION (telles les guerres de religions) ET PRINCIPE DU MONOTHÉISME UNILATÉRAL TELLE LA REPUBLIQUE ET SES « VALEURS » : LES DIVINITÉS S’APPELLENT DÉSORMAIS « RAISON », et si vous votez une Divinité autre et que vous el parler, c’est direction l’asile de fous, car vous sortez du MONOTHÉISME UNILATÉRAL RÉPUBLICAIN !

MONOTHÉISME UNILATÉRAL RÉPUBLICAIN : « L’autonomie DANS la République » (Macron-Rothschild, à propos de la Corse et de sa visite sur l’île fin septembre 2023). Dans la logique nécessairement commerciale de la possessivité du « Votre ceci, votre cela ».

Aussi bien l’agnostique que le laïcard républicain et donc théologien républicain dogmatique ne peuvent que se scandaliser en évolutionnisme constant, comme actuellement en France, et alors TOMBER DANS L’ÉPURATION À LA NAZI EN UN MONOTHÉISME EN FORME D’IDOLÂTRIE MÉTAPHYSIQUE TELLE CELLE DE L’ÉPOQUE DE L’ALLEMAGNE NATIONALE-SOCIALISTE (Nationalsozialismus), THÈME DU NOUVEL ORDRE MONDIAL SOUS L’ABSTRACTION DE L’INDUSTRIE DE L’INFORMATIQUE.

La Réalisation du Soi, le XANTHOS, le Vrai Soleil, ne tombe pas dans la Racine Mal : le DEHORS DES FAITS DU DEHORS QUI SONT SANS RÉALITÉ EN EUX-MÊMES, PUISQUE DEHORS, ABSTRAITS DES SUJETS QUI LES VIVENT. CE QUI SEUL EXISTE, C’EST LE SUJET, ET CERTAINEMENT PAS LE MONDE, QUI N’EST QUE DE L’IRRÉEL (2). Mais pour les Occidentaux pris au piège de la dialectique et de la causalité historique, les « faits » sont devenus la « réalité objectif » et si on n’y CROIT PAS on est envoyé à l’asile pour « psychose ».

Lorsque le concept d’incarnation christique s’est trouvé LAÏCISÉ par l’Empire romain et son Église de Rome, ce qui a survécu ce sont surtout le philophismes et ce sens de la POSSESSION par la saisie d’un « sens de l’histoire », sa numérisation, son stockage sur des disques informatiques. Le vieux peint sur le plafond de la chapelle SIXTINE EST DÉJÀ LA NUMÉRISATION « OBJECTIVE DES FAITS ».

Laïcité ou non, les humains sont soumis aux « Dieux », ils sont du « bétail pour les Dieux » (et surtout du bétail à égrégores). Ainsi, qu’un être humain s’affranchisse des limitations de cette condition et pratique une ascèse pour réaliser son Soi, voilà le Dieu contrariés et qui voient s’échapper quelques têtes de bétail. Alors il dépêche auprès de ces mortels ambitieux une nymphe qui par toutes sortes de tentations les détourne de leurs efforts ascétiques. Scénario fréquent en mythologie et épopée. À ce hui scénario fréquent dans le monothéisme républicain et commercial…

Le VRAI SOLEIL, VRAI XANTHOS ET VRAI PANTOCRATOR se retrouve sur la planète sous la forme du MARIAGE DES MÉRIDIENS ou solstices qui divisent le cercle équatoriale en deux parties, l’une orientale et l’autre occidentale, et indique le point précis où le soleil commence sa course diurne autour de la terre (à minuit).
MARIAGE DES MÉRIDIENS = CETTE INCONCEVABLE LIBERTÉ : LE CHRISTOS (1) : comme la soudure des solstices coupant en deux la soudure des équinoxes. C’EST LE FLÉAU, LE POINT INSAISISSABLE : LA VIE DE L’UNIVERS ; L’INSTANT, LE ICI ET MAINTENANT EST INSAISISSABLE, C’EST LE VRAI SENS DE HONORER LE SOLEIL : XANTHOS (fauve ou blond en grec), correspond au nom ÉLOHIM (”Puissance du jour”). Le nom Jehovah est composé en deux temps du verbe ”être” ou ”vivre” (en hébreu Éleiéh : il vivra) et ”il a vécu” (havah). Et le Point focal entre ces deux plateaux de la Balance ne peut qu’être LE FLÉAU, parce qu’Il est insaisissable, il ne peut qu’être en COMME SI, en supposé : on fait semblant… La Laïcité à la française serait ce supposé « fléau », ce neutre qui permettrait « la liberté de croire en ceci ou en cela » ; être incroyant ou agnostique [du A privatif et gnostique : connaissance, donc sans connaissance] est un non-sens, parce que le MENTAL EST À LUI SEUL LA CROYANCE PAR ESSENCE : l’EGO, ACCEPTER, SUCER, CONSOMMER, ADMETTRE, AVALER ET CHIER !!! La CROYANCE AU MENTAL OU À L’EGO Nous fait croire que nostre activité mentale est à l’origine de nos perceptions. Cette croyance est confusion entre le temporel (l’outil de perception ou l’objet) et le spirituel (celui qui perçoit, le sujet ou conscience). La laïcisé à la française est comme une marionnette qui oublie la présence du marionnettiste qui l’anime : tout le monde oublie qui il est en tant que SUJET qui perçoit DANS SA CROYANCE AU CORPS.
CROIRE = METTRE EN VALEUR LE TEMPS, PRODUIRE.


Vrai Soleil = le Soi. Ainsi nos Ancêtres ont fait erreur en adorant le soleil au lieu de l’honorer comme le Soi, le Cœur. L’humain a capté le feu vulgaire, et au lieu de rester vers l’Équateur il se dirigea vers le Nord, vers le pôle, il devait de plus en plus se vêtir, tuer des animaux pour manger, alors qu’il n’avait qu’à tourner le dos pour retrouve l’Équateur, le Vrai Pantocrator planétaire, retrouver la chaleur, la vie facile quand le Sahara était encore vert, retrouver une frugale nourriture et la dispense de vêtements et même d’habitation. Mais probablement suite à sa découverte du feu vulgaire, plus l’humain s’engageait vers le Nord, dans des forêts où les arbres ne portaient aucun fruit comestible, plus il faisait froid et plus il mourait de faim. Bref, tout lui recommandait de rebrousser chemin.

Si à ce hui l’humain connait tant de passions guerrières et destructrices pour son profit en toujours plus, IL SEMBLE ÉVIDENT QUE NOS ANCÊTRES DU NÉOLITHIQUE ONT FAIT FAUSSE ROUTE LE JOUR OÙ ILS ONT CAPTÉ LE FEU VULGAIRE, EN RAVISSANT AU SOLEIL UNE PARTIE DE SON POUVOIR. LE PROBLÈME SE REPRODUIRA AVEC LE PASSAGE DU CHRIST-Soi À UN CHRIST-OBJET OU « VALEUR », qui serait à obtenir comme on fait l’acquisition de quelque chose, tel le XANTHOS-OR jusqu’à Wall Street et la City de Londres.
C’est ainsi de ce FAUX SOLEIL que naîtra la thermodynamique et la métallurgie, donc l’industrie dans le sens de ce mot avec tous les problèmes sans nombre qui s’y engouffrent (y compris la chimie de Big Pharma à partir de la mauvéine qui donne naissance à la chimie industrielle et capitaliste).
LA CIVILISATION DES ACTUELLES 10.000 ANS EST DANS L’ERREUR.
PAR CE FEU VULGAIRE, ET DONC PAR CET OR MÉTAL, COMBIEN DE GUERRES, DE MISÈRES ET DE PEINES SANS NOMBRE.

Depuis la VIOLATION DU SOLEIL, les humains durent lutter sans cesse contre le climat qui leur était hostile, trimer comme des esclaves pour cultiver une terre dont le rendement n’était pas en proportion du labeur fourni, calculer sans cesse recette et dépense, amender, engraisser leurs animaux, obtenir un résultat malgré les calamités, ce qui les obligea à ne compter que sur eux-mêmes et à renforcer leur ego… ET LEUR ARGENT… Et cet argent, VRAIE INVENTION DU DIABLE ET DE SES AMIS LES TERRIENS : L’ARGENT WINNER ET DIEU QUI A CORROMPU TOUS LES HUMAINS SANS EXCEPTION (sauf le VAURIEN).
Depuis cette découverte du faux soleil, le feu vulgaire, les masses humaines se tuent au travail, tandis qu’un très petit nombre sans rien faire se bourre leurs comptes en banques. Cela montre la GROSSIÈRE DE CETTE CIVILISATION DES 10.000 ANS DU NÉOLITHIQUE ET DE LA THERMODYNAMIQUE.

L’homme du début du Néolithique s’est laissé entraîné par le matérialisme, la possession, les calculs et bénéfices et tel le voleur contemplant son or qu’il vient de ravir, est allé jusqu’à adorer le feu (nucléaire, ADN, etc…..) DEVENANT SOURCE DE TOUS LES MAUX (à venir).
Xanthos Soleil Soi et Christ appelait l’humain à une plus harmonieuse conception de la famille humaine.
Tout démontre que l’humain a fait fausse route lorsqu’il a capté le feu vulgaire, le pantocrator christique matérialiste. Des forges et fonderies sortirent fonte et acier en fusion. Ce ces fontes de métaux sortirent : flèches, épées, casques, boucliers, boulets de canons, bombes, tanks, avions, navire militaire, etc. Il est alors facile de comprendre LA RÉVOLTE DES FORCES TELLURIQUES ET LES DÉRÈGLEMENTS CLIMATIQUES SUIVANT LES ÉPOQUES, chacun voulant retrouve son Soi ou sa « place au Soleil »).

Cette erreur de captation du feu vulgaire est impardonnable, car l’humain est réputé « intelligent » (il a accès à la Réalisation du Soi, ce que n’a pas un chat ou une coccinelle ! du moins en apparence...).
Pourtant, le XANTHOS DU SOLEIL-CHRIST lui montrait dans l’Instant le Sentier à parcourir chaque jour du lavant au couchant, qu’il ne pouvait s’éloigner trop au Nord, ni trop au Sud et qu’il devait rester sous ses RAYONS DIRECTES dans le zone de l’ÉQUATEUR. Mais non, par la faute des humains le Sahara est devenu un désert…

FEU VULGAIRE = MENTAL MATÉRIALISTE : ON VEND MAINTENANT L’EAU ! Depuis quand vend-on de l’eau sur cette planète ? On vend la terre…. Demain certainement qu’on vendra l’air au compteur ”Linky” du tout connecté.
Qu’attendent les humains pour re-faire de l’Équateur, le JARDIN, la POMMERAIE dans le sens de l’ATLANTIDE, demeure mythique. Il est inadmissible que pour le plaisir d’un très petit nombre de grandes étendues de terre puissent sous les rayons du Soleil demeurer stérile, ALORS QUE TOUT NOUS PERMET DE CROIRE QU’IL Y VA DE L’AVENIR ET DE LA PAIX DE TOUS LES NOMS-LES-FORMES.

Le Soleil peut à la fois vivifier, et tuer. Nos Ancêtres du Néolithique ont choisi le TUEUR, celui qui brûle et désèche.
Ne pas A-dorer le Soleil : « Jamais l’âme et Dieu ne peuvent co-exister », disait Saint Bonaventure. L’itinéraire, le Sentier n’est pas itérer : « Mors ultima linea rerum est ». LE SILENCE.
- VRAI SOLEIL = LE SILENCE : le Gate gate qui enveloppe et harmonise. GRANDEUR ET MAJESTÉ. VRAI PROGRÈS ET ZÉRO INDIEN.
- FAUX SOLEIL = LE MUTISME DE L’OPINION QUI COUPE, GUILLOTINE, DIVISE et qui cache. DÉPRÉCIATION ET DÉGRADATION, RÉGRESSION (interruption vers les Mondes Libres). Faux soleil du monde actuel Luciférien.

Notes.
1. CHRESTOS (gr.). La forme primitive gnostique pour Christ. Elle était utilisée au cinquième siècle avant J.C. par Eschyle, Hérodote et autres. Les Manteumata pythochresta, ou les "oracles rendus par un dieu pythique" grâce à une pythonisse sont mentionnés par le premier (Choeph. 901). Chrésterion n'est pas seulement "le siège d'un oracle", mais une offrande à un oracle ou préparée pour lui. Chréstés est celui qui explique les oracles, "un prophète et un devin", et Chrésterios, celui qui sert un oracle ou un dieu. Le plus ancien écrivain chrétien, Justin Martyr, dans sa première Apologie appelle ses coreligionnaires Chréstiens. "Ce n'est que par ignorance", écrit Lactance (livre IV, chap. VII), "que les hommes s'appellent Christiens (a) au lieu de Chréstiens". Les termes Christ et Christiens écrits, à l'origine, Chrést et Chréstiens, ont été empruntés au vocabulaire en usage dans les Temples des Païens. Chréstos, dans ce vocabulaire, désignait un disciple en probation, un candidat hiérophante. Lorsqu'il en avait atteint la stature par l'initiation, de longues épreuves et la souffrance, et qu'il avait été "oint" (c'est-à-dire, "frotté d'huile", comme l'étaient les Initiés et mêmes les idoles des dieux, en tant que dernière touche de l'observance rituelle), son nom était changé en Christos, le "Purifié", en langage ésotérique ou langage des mystères. A dire vrai, en symbologie mystique, Christés, ou Christos, signifiait que la "Voie" (le Sentier) était déjà foulée et le but atteint, quand les fruits du dur labeur, unissant l'éphémère personnalité d'argile à l'indestructible individualité, la transformait par là en un immortel EGO [le Soi, le ‘Je’]. "A la fin de la Voie se trouve le Chréstés, le Purificateur, et une fois l'union accomplie, le Chrestos, l'"homme de douleur" devenait Christos lui-même. Paul, l'Initié, le savait, et c'est exactement ce qu'il voulait dire, quand on lui fait dire dans une mauvaise traduction : "Je suis en gésine de nouveau jusqu'à ce que Christ soit formé en vous" (Galat. IV. 19), dont le sens juste est... "jusqu'à ce que vous formiez le Christos en vous". Mais le profane qui savait seulement que Chréstos était en quelque sorte lié au prêtre et au prophète, et ne savait rien du sens caché de Christos, insistait, comme Lactance et Justin Martyr, pour être appelé Chréstien au lieu de Christien. Tout individu bon peut donc trouver Christ en son "homme intérieur" comme l'exprime Paul (Ephés. Juif, Musulman, Hindou, ou Christien. Kenneth Mackenzie semblait croire que le mot Chréstos était synonyme de Soter, "appellation réservée aux divinités, aux grands rois et aux héros", voulant dire "Sauveur", – et il voyait juste. Car, ainsi qu'il l'ajoute : "Cela fut appliqué d'une manière redondante à Jésus-Christ, dont le nom Jésus ou Joshua a la même interprétation. En fait, le nom Jésus est plutôt un titre honorifique qu'un nom – le nom véritable du Sauveur du Christianisme étant Emmanuel ou Dieu avec nous (Matthieu I, 23.)... De grandes divinités parmi toutes les nations, que l'on représente comme expiatoires ou auto-sacrificatoires, ont été désignées par le même titre" (Royal Masonic Cyclopoedia). L'Asclepios (ou Esculape) des Grecs avait le titre de Soter.
- (a) Le français moderne ne permet pas de faire la distinction entre Chréstiens et Christiens. Pour que le texte de l’auteur soit intelligible nous avons dû conserver, en en francisant la terminaison, les termes anglais employés par Madame Blavatsky. (N. du T.)
(Article CHRESTOS dans le Glossaire Théosophique, de H.P. Blavatsky, qui donne une bonne définition du Soi par le Nom Christ).

2. « Le samsâra [monde phénoménal des noms-les-formes et monde des naissances et des morts] n’existe que dans votre mental. Le monde ne vient pas proclamer : « Je suis le monde ». S’il en était ainsi, il devrait être toujours présent – même durant votre sommeil. Comme il ne s’y trouve pas, c’est qu’il est impermanent. Étant impermanent, il manque de force. N’ayant pas de force, il est aisément subjugué par le Soi. Seul le Soi est permanent. Le renoncement, c’est la non-identification du Soi avec le non-Soi. Avec la disparition de l’ignorance, le non-Soi cesse d’exister.
Voilà le vrai renoncement ». (Ramana Maharshi, entretien 251 du 29-9-1936, un Saint Michel en Occident).
 
 

Dernière mise à jour : 28-09-2023 14:28

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >