Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Logiquopinion ou puzzle
Logiquopinion ou puzzle Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 30-01-2024 16:21

Pages vues : 282    

Favoris : 71

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Archange Michel, Bolchevik, Carotte, Celtes, Conformité, Dragon, Banques, Consommateur, Dehorscratie, Dragon, Eau, Ego, Fascisme, Gate gate, Gaulois, Homéopathie, Horticulture, Humain, Hiéroglyphe, Histoire, Intelligence artificielle, Judéo-maçonnerie, Laïcité, Libération, Limite, Logibriquet, Logiquopinion, Marxengelsisme, Nation, Noël, Or, Paix, Penser, Pierre, Pont, Ptah, Racine du mal, Raison, Réel, République, Robot, Saisie, Simplicité, Temple, Temps, Transparent, Trou, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Winner, Woke, World Economic Forum, Xalemme

 
elec_30.jpg
 
 
Logiquopinion ou puzzle Retour du « N’EST PAS X » Logiquopinion ou puzzle. « N’EST PAS X » : OÙ EST LA LOGIQUE, qui fixe, qui coagule ? QUI INVENTE CETTE LOGIQUE ET POUR QUOI ? LOGIQUE-OPINION = TRAVAIL DU CHAPEAU OU « RAISON », CALCUL, SIGNES-SYMBOLES et lacanisme.
 
Le LOGIBRIQUET et sa LOGIQUOPINION.
BRIQUET : FAIRE DES ÉTINCELLES comme rendre « propre » : briquer ou frotter vigoureusement : astiquer (notion d’onde…), MASTURBER, MASTOURNER, PÉTRIR LA PÂTE DU POT-EN-CIEL, une ÉNER-GÎT : « pouf ! » en dualité Pot-en-ciel/maint-tenant le truc…

Y a-t-il une log-gigue dans le
sommeil profond ? Là où le sujet et
l’objet n’existe pas ?

Log, Logie, MAISON, DE LA DAME DE LA RACE :
Le rôle d’allumer le feu ne pouvait qu’être
attribué à la MAITRESSE DU LOGIS ou
« DAME DE LA RACE », qui s’y livrait en
chantant une incantation gravée sur
le pommeau de la machine à feu (”Briquet”),
pommeau qu’elle tenait de la main gauche
pendant qu’elle manœuvrait l’archet de la
main droite. (Voir la page explicative sur
ce ”Briquet” qui conduira au capitalisme…)

Ce LOGIBRIQUET appartient donc au NÉOLITHIQUE
ET AU PRODUCTIVISME, AUX OBJETS du COMMERCE
et forcément de la logibrique(r)t : com-uniquer/unifier.
À LA LOG-GIGUE (la bringue, la maison, la bouffe
tel le gigot, et la danse illustrant le speed).

De nos jours, Maison = capitalisme du tôle-boulon
et goudron-verre-acier-béton.
De nos jours la Dame de la race du Logibriquet
sera la triade :
Marchandise-Salariat-État.

LOGIBRIQUET le feu vulgaire donné aux mortels
par Prométhée, il en fut punit et enchaîné à
l’AXE-MONTAGNE-LINGA
(voir la page QN ou Kenos, Vacuité, Paix)


« Maintenant, vous identifiez à tort le Soi avec le corps, les sens, etc. Puis vous procédez à leur rejet et cela est neti.
Mais vous ne pouvez le faire qu’en vous attachant fermement à ce qui ne peut être rejeté.
Et cela est iti [le Ainsi ou Ainsité, le Soi] seul
 ». (Ramana Maharshi 366, 20-2-1937).

SE LIBÉRER DU LOGIBRIQUET = LE ZÉRO INDIEN : le ZÉRO n’est nullement la « fin des temps » ou la « fin de tout » ou CERTITUDE ; le Zéro Indien correspond à ci-dessus : « Mais vous ne pouvez le faire [le neti-neti ou ni ceci ni cela] qu’en vous attachant fermement à ce qui ne peut être rejeté. Et cela est iti ».
ITI qui n’est pas un « potentiel » (puissance VIRTUELLE ou contenu dans et inactive pour le moment), peut correspondre à la « FIXATION CAVALANTE ».

Xatemme (au-delà) recouvre le Pentatemme [5] :
1 - Infini entre oui et non.
2 - Infini entre ni oui ni non.
3 - Infini entre ni non-oui et ni non-non.
4 - Circulus par le 5 :
5 - Les quatre sont en circulus entre eux à l’infini
et n’ont aucun rapport avec la limitée flèche du temps.

Pentatemme   
Xatemme

Avec la Flèche du Temps, TOUT EST RÉPANDU, VULGARISÉ,
CONSTANTÉ : C’EST ÊTRE AU COURANT (le vulgal ou
vulgaire, les inform-ations : même soupe pour tous).
Si l’on donne une idée forte à un ensemble
de personnes non préparées cela est dangereux.
En ancien français vuglaire ou vulgaire (veuglaire)
est une MACHINE DE GUERRE….. Et vuitoier c’est
traiter mal et avec mépris (voir vilipendium).
Cette machine de guerre est l’OPINION, car le vulgaire
suprême consiste à ne jamais mentionner les choses réelles
dans leur signature ou Sans Pourquoi, mais seulement à
opinionner ou en faisant dans le sentiment qu’on en
renvoie à soi-même et à l’autre et les autres.
>>Au lieu que ce soit l’Eau Primordiale qui se soit
répandue, c’est la confort dégoulinant qui s’est
manifesté et étalé en flèche du temps ou chronologie
en apparence dans un seul sens et accompagné de
l’opinion.

LOGIBRIQUET :
frottement, mais bien plus : ONDE-RYTHME-FRÉQUENCE : C’EST LE CIRCULUS.
L’ancien « briquet » ou l’amadou tiré du champignon amadouvier est symbole de longévité surtout en Chine. La raison de cette longévité proviendrait que ce champignon de conserve très longtemps. Les Immortels ou Bienheureux le consommaient associé à la cannelle. Le plus important : CHAMPIGNON = FERMENTATION/PUTRÉFACTION et ainsi symbole de Vie authentique par régénération en Fermentation/Putréfaction : le SURFEU, sans flamme ni cendre. Voir : ordure, excrément (ce qui est considéré comme ”innommable’, infecte ou sans valeur est AU CONTRAIRE le plus le plus chargé en valeur, les ”mouches à merde” le savent bien…

CIRCULUS  L’ESPACE-TEMPS-MOUVEMENT
.
1° L'Espace. Je peux concevoir l'espace, le vide, le néant où rien n'existe, pas même le temps et qui, donc, n'est précédé d'aucun autre concept.

2° Le Temps, nécessaire pour me transporter en pensée d'un point à un autre, et donc pour penser la ligne droite.

3° Le Mouvement, pour établir la triangulation, la première figure fermée, le circulus.

Cette trilogie me donnait le concept de pré-matière, que vous appelez anté-matière. Par filiation, complexité de concepts, j'arrivais à la matière euclidienne (notez qu'à l'époque j'ignorais ce terme « euclidien»), celle que perçoivent nos sens en volume spatial constitué, la seule qui, dans le langage courant, mérite le nom de matière.

Puis, j'arrivais à mes sens physiques qui transmettent des informations, par le truchement de la matière euclidienne, à mon intellect, qui tend à comprendre, à tirer un sens de ces informations, d'où le besoin de science; et aussi à ma volonté, régie par le besoin incoercible d'appréhender, de posséder la globalité de l'existant en mode d'absolu, c'est-à-dire, en fait, de re-liement, de religion.

Je remarquai alors que, parti du concept d'espace, le plus simple, je découvrais que le neuvième terme, la Volonté, bien qu'issu du premier par génération, est aussi un concept simple, en ce sens qu'il peut fort bien se libérer de sa filiation et l'appréhender au contraire comme des choses qu'il possède et régit à sa guise. Je peux me faire du monde une idée fausse, sans que pour autant mon besoin d'absolu disparaisse, ce qui implique une liberté des rapports entre ma volonté et tout l'existant: je peux concevoir l'existant, non pas tel qu'il est en soi, mais selon ce que mes appétits désirent qu'il soit. Ces neuf termes, conçus ainsi en une suite linéaire, me posaient un problème.
C'est alors que la vision m'enseigna le circulus et la double spiration : Évolution - Involution.

Ainsi donc, vous êtes parti du tétragramme sacré, du texte hébreu originel d'Esdras pour percevoir et conclure à la Création « trinitairement Trinitaire ».

J'ai suivi la voie inverse. Je n'avais au départ que le besoin, le souci d'éclairer les problèmes sociaux et politiques dont je vivais intensément le drame, de par le lien social de ma naissance, la guerre que je venais de vivre et le spectacle de deux civilisations, chrétienne et musulmane, qui ne pouvaient s'amalgamer, comme l'huile et le vinaigre. Je ne pensais pas du tout découvrir au bout la vérité de l'Église catholique romaine, dont il ne me restait que de vagues formules de catéchisme, dont je n'avais retenu que l'expression formelle, mais non un sens spirituel. Je cherchais à saisir l'essence des problèmes politiques et non pas des problèmes religieux. J'avais seulement perçu, au contact des Musulmans, qu'il y avait une imbrication du religieux et du politique, ce que je n'avais jamais perçu en France. En fin de compte, cette vision m'a appris qu'il n'y a pas de problèmes hétérogènes, isolés (politiques, religieux, sociaux, économiques, scientifiques, etc.) mais une globalité, comme un polyèdre à mille faces, chacune didactiquement indépendante mais inséparable du polyèdre qui lui confère son sens et son rôle.
(Jean Coulonval, Synthèse et Temps Nouveaux, lettre 5 du 23–5-1971 à Gaston Bardet, à propos de son livre : Le Secret d'Israël).
 
 
LE DEUX, C’EST LA GUERRE (Jean Coulonval).

« Circulus « évolution». Pour le circulus inverse, « l'involution », il faut évidemment parler de dés-euclidianisation.

Dans cette perspective, le temps et l'espace ne sont pas des contenants de la matière, le mouvement n'en est pas une propriété, mais ils en sont des constituants, trois dimensions relatives l'une à l'autre, comme celles du parallélépipède.

Un seul ennui. Nous avons peine à imaginer que la matière n'est pas née dans un temps et un espace qui lui préexistent, comme des récipients. Dans cette perspective, dire que la Terre, le Cosmos existent depuis tant d'années ou même depuis un temps infini - qui reste une quantité (ce n'est pas parce qu'on ne peut assigner un terme à une quantité que ce n'est plus une quantité) - cela n'a plus aucun sens. De même, dire que l'Univers en sa globalité a un rayon de X années-lumière, ou dire que l'Univers est infini, cela n'a plus aucun sens. Il serait plus juste de parler d'indéfini, quantité à laquelle on ne peut assigner un terme, et réserver le terme « infini » pour Dieu seul, le seul infini concevable ». (Jean Coulonval, Synthèse et Temps Nouveaux, lettre 12 du 15-5-1972)

LOGIBRIQUET PAR FROTTEMENT N’ENGENDRE QU’UN PHÉNOMÈNE UTILITAIRE, PIRE ; L’OBJECTIVITÉ QUI NE POUVAIT QU’ENGENDRER UNE LOGIQUE QUELCONQUE, FROTTEMENT QUI DONNERA ENSUITE LA MÉTALLURGIE-THERMODYNAMIQUE PUIS FORCÉMENT LE CAPITALISME : frotter, de l’ancien français freter, qui deviendra frotter par substitution du suffixe ; freter est issu du latin populaire frictare, fréquentitatif de fricare. À rapprocher de fric (argent), puis de « frette » (anneau, la frette de moyeu d’une roue, frette, virole) ; et fret : transport de marchandises par chemin de fer, par mer, etc. TOUT CELA CONVERGE VERS LE CONCEPT DE « VALEUR » ; « FROTTER LA LAMPE » ET LE GÉNIE APPARAÎT AUX ORDRES DU FROTTEUR ! FROTTER = VALEUR, PRODUCTION.
FROTTER : ASTIQUER, phobie du sanitaire et de la propreté comme de nos jours depuis Louis Pasteur le stérilisateur et le covid-19 de cette FAUSSE PROPRETÉ comme le remarque la psychanalyse : la propreté poussée est une saloperie, une malpropreté, qui se reflète totalement amplifiée depuis nostre époque des plus « luisantes » d’après covid-19.

LOGIBRIQUET fait la partie de cette science « objective » strictement attachée aux résultats « objectifs » : le Pour-Voir dans la dualité sujet-objet et le collectivisme de l’utilitarisme technologique, utilitaire.

LOGIBRIQUET suite à la découvert et domestication du feu vulgaire deviendra la COURSE À LA VALEUR : nourrir le bétail pour qu’il produise plus (qu’il engraisse), dès lors la coutume va s’installer, la fécondité aussi sous sa forme sexuelle « Croissez et multipliez ».

LOGIBRIQUET ET DAME DU LOGIS (la station) : tomber amoureux et on fonde un foyer, tomber malade et on risque de finir comme on finit toujours dans le tombe.
LOGIBRIQUET : on frotte un partie mâle contre une partie femelle, t ça fait du feu…. et fait voir des chandelles….. le POT-EN-CIEL ou POT-D’ÉCHAPPEMENT et POT DE CHAMBRE…
 
Dans nostre époque de winnerisme et de tout sous contrôle de la technologie, l’incertitude ou l’INSAISISSABLE est la peur principal. L’acceptation qu’un objet puisse A et non-A à la fois c’est la PANique que tente de réguler l’ordinateur « quantique » (on ne raisonne plus en séquences de petits bouts de machins, mais en PARALLÈLE (superposition et intrication) : un bit informatique n’est plus seulement tantôt un 1 et tantôt un 0, mais un qbit (qubit) comme le N’EST PAS X (1) : une quantité indéfinissable de 0 ou de 1, MAIS QUI DANS LE « POUR-VOIR » termine tout de même sa course en 0 ou en 1.
Le QBIT se trouvera alors dans un état « d’être capable », ou en « N’EST PAS X » de montrer l’état de 0 ou de 1 dans la logique du N’EST PAS X (1) .

Le Xatemme se retrouve dans le Lankâvâtara, quand le Vénéré des Mondes explique à Mahâmati qu’il y a deux types d’intelligence : 1) l’intelligence analytique et 2) l’intelligence qui affirme ceci ou cela [intelligence de l’opinion] par attachement à la saisie de caractéristiques fictives.
« L’intelligence analytique désigne la vision de toutes choses comme se situant au-delà des tétralemmes et donc introuvables. Les tétralemmes disent que :
- Les choses sont une,
- Les choses sont multiples,
- Les choses ne sont ni une ni multiples,
- Les choses existent et n’existent pas.
Ou bien que les choses sont :
- Permanentes,
- Impermanentes,
- Permanentes et impermanentes,
- ni permanentes ni impermanentes.
J’enseigne que toutes choses sont libres PARCE QU’ELLES SE SITUENT AU-DELÀ DE TOUS LES TÉTRALEMMES POSSIBLES, et c’est cette vision des choses que tu devrais étudier.
L’intelligence qui affirme par attachement à la saisie de caractéristiques fictives consiste, pour sa part, à saisir les caractéristiques du solide, du fluide, du chaud et du mouvant, et à s’attacher à la réalité des fictions que cette saisie inspire pour produire de vaines affirmations à leur sujet sous forme de thèses, de raisonnements et de comparaisons ».

« Pour qui voit les choses ainsi [dans les trois mondes ou veille, rêve, sommeil profond], les éléments et leurs dérivés, n’ayant point d’essence, se situent au-delà des tétralemmes, au-delà du soi et du sien, dans un état de réalité qui est l’accomplissement même du néant de leur naissance. […] Mahâmati, la conscience surgit de l’attachement à toute une variété de monde verbaux [les opinions] pour enchaîner les existences dans les différentes destinées. Mahâmati, ce sont les dérivés de la terre et des autres éléments qui créent les grands éléments et non les grands éléments eux-mêmes. Pourquoi ? Parce que les choses et les formes sont celles des dérivés des éléments et non celles des éléments eux-mêmes, lesquels ne sont pas matériels. Mahâmati, ce sont les non-bouddhistes et non pas moi qui ont inventé la théorie des quatre éléments [terre, air, eau, feu] ».

TÉTRALEMME = TEMPS QUI COULE : entreprise dont la principale visée n’est pas de révéler, sinon APOCALYPSE, mais bien de faire oublier à l’être humain le Seul Réel par une infinité de remèdes, qui ramènent toujours en fin de compte à un exorcisme hallucinatoire du Seul Réel.
Vous pensez bien que le GRATUIT qui se donne dans l’Instant ne sera pas considéré comme réel ! Il faut donc inventer de la morale, du philosophisme, de la logique, tant le Seul Réel est Cru-EL : cru, brute de EL le Divin ! CROIRE LE FAUX C’EST TOUT CONFORT.

Grande confusion actuelle entre le sens des mots « Science » et « Technique ».
- SCIENCE : dans le sens alchimique ou du « QUIQ SUIS-JE ? » :
"Prends ceci et fais un monde". Ou bien : "Prends n'importe quoi et fais-en une pilule ou un clystère" (Thomas Vaughan : Traité du Ciel terrestre).
- SCIENCE : dans le sens officiel ou social :
"Expérience reproductible en tous lieux et toutes conditions et contrôlable par d'autres personnes, en un langage dénué d’ambiguïté”. Ainsi, il s'agit ici d'une technique, d’une FIXATION (2), d’un utilitarisme destiné à maîtriser le monde spatio-temporel et faciliter la vie sociale, et non d'une science !
Technique ou utilitarisme = MESURER, SAISIR, POSSÉDER, IDENTIFIER, CLASSER, tel que : « Le temps n’existe que s’il y a une personne, ou une conscience pour le voir et donc le créer, lui coller l’étiquette ”Temps”, et la diffuser au Dehors ».

(Voir un complément sur Xatemme et Lankâvatâra)

Les pierres de la tour de Babel, la république et ses partenaires les technologies du capital, n’ont été reliées que par du bitume…
Dans la racine du mal, le désordre qui est au Dedans de moi, nourrit le désordre qui est au Dehors de moi ; et le désordre qui est au Dedans de moi nourrit le désordre au Dehors autour de moi. Dans ce ”Vivre ensemble”, aucune harmonie, aucune Vraie Paix n’est possible. Seul le Christ au sens du Soi, au sens du ”Qui suis-je ?”, transcende le conflit du Moi-Individuel/Moi-Collectif.


À SUIVRE…

Notes.
1. Principe du ”N’EST PAS X” : revient à dire que les choses ne sont que des désignations, des pointages sur les choses, de simples imputations nominales (en tibétain : tha-snyad), elles sont dépourvues d’être en et par soi, ELLES NE SONT PAS POSSÉDABLES PAR LE MENTAL, ON NE DOIT PAS EN FAIRE UNE VALEUR POSSÉDÉE (genre ”valeurs de la république” ou ”ordre républicain”) :

    L’explication est très simple et évidente : afin d’enseigner quelque chose, un concept ou une coagulation, un ”fixe” est nécessaire, mais, si le concept ou le fixe en vient à être saisi ou devient une COAGULATION, quelque chose de CONCRET, alors l’enseignement lui-même en est invalidé. Par conséquent, le concept ou coagulation qui vient d’être créé doit être immédiatement détruit.
    (GRAND PRINCIPE ALCHIMIQUE DU FIXE ET DU VOLATIL).
    Les termes : ”Vide”, Conscience ou Vérité absolue, ont les mêmes inconvénients faisant tomber dans le mondialisme ou dans le WINNERISME À L’ANGLO-SAXON. D’où la préférence universelle du « N’EST PAS X », sur lequel l’imagination de l’ego créatrice d’IMAGES a peu de prise ou de loi de succion, comme une sorte de PONT entre les concepts spatio-temporels et une XIÈMME DIMENSION….

Comparable au sens du mot FLÉAU, de la balance ; comparable au TROU : la vision de la VÉRITÉ ne peut se faire que dans le TROU, et comme dans un Trou il n’y a rien d’autre que le Trou, donc pas de Trou à voir. Le Trou symbolise le « Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ » du Soûtra du Diamant (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi).

N’EST PAS X, chez Ramana Maharshi où il enseignait habituellement que le monde est irréel, mais remarquait occasionnellement que le monde peut être considéré comme réel par celui qui SAIT QUE CE MONDE N’EST QU’UNE MANIFESTATION, OU UNE APPARENCE, UN « COMME SI », AU SEIN DU Soi, plutôt qu’une entité physique réelle, au DEHORS COMME SI L’UNIVERS ÉTAIT AU DEHORS DU SUJET OU OBSERVATEUR PERCEVANT À TRAVERS SON MENTAL ET SES CINQ SENS : UN MONDE TOUJOURS CHANGEANT QUE CERTAINS EGO AU GROS POUR-VOIR RÊVENT DE FIXER, DE COAGULER.

Un exemple du « N’EST PAS X », dans le Soûtra du Diamant, V, à propos du Libéré vivant, le Tathagâta :
« Dis-moi, Subhûti, peut-on voir le Tathagâta dans les marques d’excellence qui le parent ?
- Certes non, Bienheureux, on ne verra pas le Tathagâta dans les marques d’excellences qui le parent. Pourquoi ? Parce que, comme l’enseigne le Tathagâta, ce qu’on appelle ”marques d’excellence” ne constitue nullement des marques d’excellences ».
À ces mots, le Bienheureux répondit au vénérable Subhûti : « Subhûti, tout ce qui comporte des marques est trompeur. Tout ce qui est dépourvu de marques ne recèle aucune tromperie. Ce n’est donc pas à ces marques que l’on reconnaîtra le Tathagâta, car dans ce qu’on appelle ”marques” on ne trouvera rien de tel que des ”marques” ». (Soûtra du Diamant, V).

Le N’EST PAS X est DÉJÀ présent dans la TAOÏCITÉ sous la forme du moine rieur qui ressemble à un crétin, un demeuré symbolisant le N’EST PAS X, symbolisant l’INSAISISSABLE, la non-fixation ou non-coagulation sous forme de « constante », aucune certitude comme le précise aussi le T’ien-hia-p’ien : « L’infiniment Grand n’a pas de Dehors, je l’appelle Grand Un (Ta Yi) ; l’infiniment Petit n’a pas de Dedans, je l’appelle Petit Un (Siao Yi). C’est-à-dire que la Lumière que le moins Taoïste porte en Lui ne doit pas être perçue au Dehors par les ignorants ; non seulement son état de Libéré vivant doit rester caché, mais sa parfaite simplicité lui donne l’air d’un sot : voir le Verset 20 du Tao-tö king, qui se termine par : ”Différent des autres, seul je préfère téter ma Mère”.(Réf. Lao tseu et le Taoïsme, par Max Kaltenmark).

Un grand exemple du N’EST PAS X est le YI KING, et la langue chinoise : ils ne définissent pas une fois pour toutes, ils ne fixent pas, ils ne coagulent pas, ils invitent à considérer des IMAGES, en laissant libre, créatifs leurs utilisateurs. Aucun écrit, aucun formule de logique ou autres, ne peut transmettre une pensée AU DEHORS dans le sens du « vrai » ou du « faux ». Seuls les figures comme les Trigrammes du Yi King et les images qu’ils évoquent par leur combinaison (comme ”traverser les Grandes eaux”) peuvent amplifier le langage écrit et parlé.

2. La plupart des Occidentaux croient que la perception des objets cesse avec la mort physique du sujet, ignorant qu’il ne s’agit là que de la fin des causes erronées, ils croient au terme du continuum des consciences. Or croire que ce continuum immémorial sombre dans le néant n’est qu’une opinion nihiliste, schéma habituel chez les Occidentaux laïcisés.
 
cerveau_crane_logibriquet.png
 
 

Dernière mise à jour : 02-02-2024 17:30

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >