Accueil arrow News arrow Dernières news arrow État français criminel en bandes organisées
État français criminel en bandes organisées Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 02-03-2011 20:40

Pages vues : 4355    

Favoris : 469

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Démocratie, Dictature, Dieu, Église, Esprit, Inquisition, Justice, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Opinion, Pouvoir, Politique, Prisons, République, Sectes, Supplices, Synarchie, Terreur, Tortures, Travail, Vampires

 
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
 
L’État français criminel en bandes organisées
 
 
Dans le style franc-maçonnique : D’une poigne de fer, nous conduirons l’humanité vers le bonheur (1)

Soyez sage les enfants, la police veille sur nos doux rêves ; papa Loppsi est là ; dormez braves couillons.


Nous allons être protégé nom de Dieu ! L’État s’occupe de tout, comme le Petit Père des Peuples. Un futur État-oreiller étouffoir.
 
 
Nous sommes entré en dictature à la française, façon socialisme de gauche de 1789 et des « droits de l’esclave ».
Comme avec le dogme du communisme, on nous applique les choses à l’envers : les « ennemis du peuple » sont laissé à l’appréciation des commissaires politique, pardon, de l’État français. « Il ne s’agit plus de surveiller les populations, mais d’installer chez elles, le sentiment qu’elles n’ont aucune marge de manœuvre face à l’arbitraire du pouvoir, face à la manière dont on les désigne », ce qui est typique du système communiste : le peuple sous l’œil du Grand Cyclope ! où les pauvres Russes croyant que Joseph Staline avait un œil sur eux jours et nuits, à la fois bienfaisant et protecteur mais terrible ; donc ils supposaient que Staline était un Superman car il ne dormait jamais...
Le Grand Cyclope ce sont les caméras vidéo couplées en réseaux, mais certainement dans un premier temps avec des bonhommes derrière des écrans. De ce fait, nous sommes tous devenus « des personnes à risque », exactement comme sous Staline. « Il s’agit de faire accepter par les citoyens que le pouvoir a la capacité de les nommer, de disposer de leur existence et qu’ils n’ont aucun recours contre cet état de fait ».
 
 
Nous y arrivons, lentement mais surement, car :
Dès l’été 1918, Lénine, le chef de la Révolution, avait exigé que tous « les éléments peu sûrs » fussent enfermés dans des camps de concentration à l’extérieur des grandes villes [voir ceux de la FEMA aux USA]. Tout un chapelet d’aristocrates, de marchands et autres « ennemis en puissance » furent dûment emprisonnés. En 1921 on dénombrait déjà quatre-vingt-quatre camps dans quarante-trois provinces, le plus souvent destinés à « réhabiliter » ces « premiers ennemis du peuple ». Nous arrivons, nous y arrivons. Mais le pire est a venir :
Dès 1929, les camps prirent un autre sens. Cette année-là, Staline décida de recourir au travail forcé afin d’accélérer la fameuse industrialisation de l’Union Soviétique, et d’extraire les ressources naturelles du Grand Nord. Cette même année la police secrète commença à prendre le contrôle du système pénal soviétique, pour enlever peu à peu à l’appareil judiciaire les camps et les prisons du pays.
Vers 1950 les camps avaient finit par jouer un rôle central dans l’économie soviétique : ils produisaient un tiers de l’or du pays, une bonne partie de son charbon et de son bois d’œuvre, et une grosse quantité de tout le reste ou presque. Des milliers de détenus travaillaient dans presque tous les secteurs possibles et imaginables - exploitation du bois, mines, construction, industrie, fermes, aéronautique et artillerie ; les détenus vivaient en fait dans un pays à l’intérieur d’un pays, style poupées russes, presque une civilisation séparée.
il faut savoir que ce n’est qu’en 1987 que Gorbatchev, lui-même petit-fils de détenus du Goulag, entreprit de dissoudre entièrement les camps politiques de l’URSS.

On ne parle pas de ces tragiques époques. On nous bombarde sans arrêt de la Shoah et la seconde guerre mondiale, etc., mais jamais de la Shoah des Russes. Tout ça à cause de la culture Occidentale et de Hollywood, tenu par des juifs, et le cinéaste Spielberg ne réalisera probablement jamais de film sur la Shoah russe, et préfère réaliser des propagande du genre : la liste de Schindler ou l’empire du soleil (camps japonais et nazis), mais rien sur les goulags des juifs bolcheviks.
Il faut aussi savoir que « les crimes » pour lesquels ont arrêtait les « ennemis du peuple », jugeait et condamnait, relevaient du délire et les procédures d’investigation et de condamnation étaient absurdes, voir surréalistes. Les juifs bolcheviks avaient surement copiés sur la révolution de 1789 (voir les pages sur Augustin Cochin où il cite des exemples).
(Camps soviétiques en référence à Anne Applebaum : Goulag, une Histoire)



Les « chevaux de Troie »

« Sous le couvert de la lutte contre la « criminalité organisée », la LOPPSI 2 prévoit la possibilité, avec l’autorisation d’un juge d’instruction, de mettre en place, à l’insu de l’utilisateur, un dispositif technique enregistrant les frappes au clavier ou des captures d’écran. Cependant, ce système permettra de retenir toutes les infractions constatées à l’occasion de cette surveillance, même si cela ne concerne pas des faits relevant de la criminalité organisée. Ces dispositifs pourront être installés, sur place ou en s’infiltrant à distance, durant une période renouvelable de huit mois. Afin de mettre en place ce « mouchard », les enquêteurs ont ainsi le droit de s’introduire dans le domicile ou le véhicule de la personne mise en cause, à son insu et, si nécessaire, de nuit. A cet effet, la loi annule les protections constitutionnelles de la vie privée ».
Lire la suite de l’article de Jean-Claude Paye.

 
 
Note.
1. Écriteau dans un Goulag. Dans la seconde guerre mondiale on trouvera la même chose dans les camps nazis : Arbeit macht frei (le travail rend libre). C’est à peine inspiré de la Bible : travailler à la sueur de son front... Bref, le salaire de la peur... et de la fin/faim.
 
 

Dernière mise à jour : 02-03-2011 21:03

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >