Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Un vrai ordinateur
Un vrai ordinateur Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 10-08-2008 15:01

Pages vues : 2419    

Favoris : 217

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Informatique, Logique, Ordinateur


pierrec.gif
 
Un vrai ordinateur
 
A la base, « l’ordinateur » est un CALCULATEUR, un AUTOMATE de calcul, servi, et contrôlé par un « ordonnancement » de la pensée.
Ce qu’on nomme ordinateur au 21è siècle est de la rigolade, à peine plus évolué que le silex, lui, habilement taillé par l’outil merveilleux qu’est la main de l’homme. Et moins matériel, ce fut « l’invention » du ZÉRO. Je mets invention entre guillemets car le zéro existe t-il de toute éternité ? ou est-il une invention et une création ?
Quand nous saurons faire en « informatique » l’équivalent de cette main, nous pourrons dire que nous avons comme outil : UN VRAI ORDINATEUR.

Car le système de zéros ou de uns, système dit binaire du ouvert/fermé ou faux robinet est d’une grande arriération mentale. Cela conduit à un travail en petits bouts de trucs et de machins, donc en séquences ou étape par étape et non en PARALLÈLE. Cela conduit à une logique grandement limitée. Cela conduit à un cancer informatique : le piratage des codes, les logiciels espions et chevaux de Troie et autres joyeusetés comme le fléau du spam (perte de temps à nettoyer le caca des sales gosses). Cela conduit surtout à une course aux mises à jour des logiciels, par rapport à l’évolution très rapide du matériel et de ses composants électroniques : Par ici braves gens, passons la monnaie ! Bref, un travail de quincaillerie avec clous et boulons...

C’est encore un coup d’Aristote et de sa logique du style : concevoir, juger, raisonner, ordonner ; tentative de construire une logique, peut-être à cause de la peur. On s’approche du dur combat de la VÉRITÉ...

J’ai construit « un ordinateur mécanique », à base de relais électromagnétiques pour la commande d’une machine de prises de vues (banc-titre) pour le film d’animation (dessin animé). C’était rudimentaire mais ça pilotait bien l’ensemble. Le réalisateur de dessins animés Arcady Brachlianoff (1) utilisa une grande quantité de relais électromagnétiques pour piloter une machine de prises de vue (banc-titre) dont le plateau porte-documents était entièrement automatisé pour faire des panoramiques programmés, c’était magique. J’ai travaillé chez lui quelques semaines et l’ai aidé à câbler des circuits imprimés. Après l’invention du transistor le « calculateur » est devenu plus puissant : moins de parcours du flux dans les conducteurs, moins de chauffage nuisible du composant. Après on a regroupé plein de transistors sur ce qu’on appel : circuit intégré.

Avec l’ordinateur utilisant non plus une logique (système intellectuel) restrictive comme le oui ou le non fondée sur le principe du tiers exclu (pas d’alternative possible : si l’un est vrai, l’autre est nécessairement faux). Il pourrait y avoir une logique trinitaire : oui, non, oui et non. Cette logique trinitaire était déjà développée il y à plus de trente ans par le mathématicien Alfred Tarski. (Voir aussi le Paradoxe de Banach-Tarski)
Mais plus naturelle, ce serait une logique du robinet vrai, ou il y aurait une infinité de valeurs, de puissance de débit, entre le vrai et le faux.

De plus, le vrai ordinateur sera capable de s’auto-réparer, et il n’y aura plus la course : âne et carotte, à savoir la course démentielle entre matériel et logiciel, le logiciel s’adaptera de lui-même en fonction de ce qu’on lui demande et de la demande de la machine : plus de courses aux mises à jours onéreuses le plus souvent.

La solution pour un VRAI ORDINATEUR existe, peut-être, sous la forme d’un ordinateur utilisant le QBIT (2). La difficulté de réalisation est de l’ordre physique : comment construire une « puce » qbit. Avec ce système de logique trinitaire et de qbit, il faudrait plus de 1 million d’années pour découvrir le plus élémentaire code de protection. Alors vous imaginez la tête des pollueurs de courrier électronique et autres arnaqueurs d’états voyous.

En résumé :
Le langage (ou la communication) est la meilleure et la pire des choses !
Ou sous la forme d’Ésope : La langue est la meilleure et la pire des choses.
Ça ne m’étonne pas de la par d’un Grecque, ils étaient des ergoteurs, des rhéteurs et des sophistes... comme l’écrivait Hippolyte Taine.

 

Michel Roudakoff

 
Notes.
1. Arcady Brachlianoff (1912-2001) connu sous le nom d’ARCADY, (à ne pas confondre avec Alexandre Arcady, comme le fait le Wikipédia français !... et erreur recopié par d’autres sites !) cinéaste et musicien, est né à Sofia en Bulgarie. Il arrive à Paris à 18 ans où il sort diplômé de l’École Centrale en 1935. Son intérêt pour la technique, la musique (il à composé pour Charles Trenet : Vous oubliez votre cheval) et le dessin le conduisent au dessin animé, où toutes ses passions vont pouvoir s’épanouir. Son esprit créatif s’exprime dans les effets spéciaux utilisés pour les génériques de longs métrages, des films publicitaires, des films sur l‘art (traitant par exemples des œuvres de Léonard de Vinci, Brueghel, Marquet, Léonor Fini, Vasarely...) mais aussi des courts métrages personnels très originaux.
Il est l’auteur et réalisateur du dessin animé (1943) : Les Aventures de Kapok l'esquimau et de son ours Oscar.


2. Le « système mécanique » de l’influx du qbit peut se comparer à un " poil " pouvant basculer DANS LES 2 SENS, agissant ainsi sur son voisin. Cela serait un : « Wawe's principle » avec une discontinuité. Cela s'apparente à la recherche actuelle sur la spintronic ou l'aspect de un bit possèdant 2 états simultanément. Spin : les électrons ont un moment angulaire nommé SPIN, comme des balles minuscules en rotation. la balle peut pointer vers le haut/sud ou vers le nord/bas (en orientation chinoise). Le bit classique est un faux robinet, il ne peut fonctionner qu'avec ouvert ou fermé, ou 0 ou 1, et en s'associant avec 7 autres bits, cet ensemble de 8 bits ne peut représenter qu'un nombre entre 0 et 255 EN SÉRIE. (Pour remplir un seau d'eau on peut régler le débit du robinet, alors qu'avec le binaire c'est tout ou rien !). Le bit quantique ou QUBIT ou QBIT possède 2 états simultanément. Huit qubits peuvent représenter EN PARALLÈLE, donc simultanément, tous les nombres allant de 0 à 255. Mais ce vertige de possibilités laisse entrevoir un doute quand aux résultats de l'opération ; doute où incertitude. Et à cause du système physique, le beau parallélisme du qubit risque de tomber dans une décohérence en retournant en série de 0 et de 1. Parmi les essais actuels sur le qubit, ont utilise le laser.
Si les résultats avec les qbits actuels semblent décevants, il se pointe à l'horizon à grande vitesse maintenant la puce à protéines ; et là on peut envisager un ordinateur qui organise ses circuits de lui-même, et surtout qui se répare tout seul. Donc ici il va se pointer un problème économique : que vont faire dans leurs usines les ouvriers qui construisent ces ordinateurs ?
Voir une explication sur ce site : http://www.archipress.org/ts82/desfayes.htm
Voir aussi le document pdf.

ET LES SUCRES ?
Le jeu avec une file de morceaux de sucre basculant les uns sur les autres ne marche que dans un seul sens !
Je n'hésite pas à comparer ce mécanisme de l'influx à : des corpuscules d'espaces et à des corpuscules de temps........... Ainsi : chaque point de l'espace et du temps renferme une information complète sur les autres points. Ils sont indépendants et complices.
S'il y a superposition dans l'état du qubit, il semble que cela soit à un instant donné, donc sans mouvement ; et s'il y a phénomène de décohérence, cela veut dire qu'il y a mouvement. Donc le qubit est "vu" seulement de façon fixe.
La réalité de la "quantaspin" est quelle est vu en mouvement, il n'y a pas de superposition mais ondulation et discontinuité.
(Voir aussi l’énorme travail de Georges Ifrah dans son livre : Histoire universelle des chiffres, Éditions Robert Laffont).

 

Dernière mise à jour : 10-08-2008 16:43

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2014 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >