Accueil arrow News arrow Dernières news arrow La Grande Société Anonyme - la F.M.
La Grande Société Anonyme - la F.M. Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 23-05-2012 01:47

Pages vues : 3799    

Favoris : 339

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Goulag, Gouvernement, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Volonté, Yokaï

 
ouvrier_soviet.jpg
 
 
La Grande Société Anonyme - la F.M.
La franc-maçonnerie est cette société anonyme.
Ce sont les esclaves de l’uni-vers eux.
Ce sont les êtres au stade fœtal
 
 
Quoi de plus anonyme comme société secrète que la franc-maçonnerie. Et faire du business anonymement, quel pied, pardon, quel réseau pour faire son pain ! Digne d’un réseau de Couilles en Or ou d’entreprises.


Le siècle des perruques poudrées et mitées ou siècle des loupiotes
ou les bouffeurs de merde.
 

Adam et Ève étaient-ils francs-maçons ??
Avant le Big Bang y avait-il des francs-maçons ?
Y a-t’il des extraterrestres francs-maçons ?
Autant de questions autant de symboles !
Et autant d’opinions, ça fait couler le temps.

 
 
LEXIQUE par M. R. :
- Loupiote ou Loupiotte : petiote lampe ; sinon avec deux T c’est un petit enfant, alors ce sens est biblique : « venez à moi les petits enfants », non pas dans un sens de goût sexuel particulier, mais dans un sens de savoir rester pure et innocent comme un enfant (non contaminé par le monde adulte et sa « raison » résonnante) ; il est aussi connu que la pureté brûle, ou dans son côté confort : excite.
Dérivés : loupiotisés (les illuminés dans le mauvais sens et les francs-maçons) ; loupiotistes (les francs-maçons). Loupiotisme : franc-maçonnerie. Siècle des loupiotes : siècle des lumières des philosophistes du 18è siècle de notre ère. Le siècle des « perruques poudrées et mitées ».
Loupiotisation c’est atteindre l’illumination.
La lampe selon les Tibétains permet de découvrir la Sagesse. On allume de bougies dans les Églises.
- Univers et les Univers-eux et les Univéreux : uni-vers quelque chose, être unis vers quelque chose (le but à atteindre, la résurrection, le salut, l’ascension, la rédemption, cela pour les religions sotériologiques à visé sur quelque chose grâce à un sauveur providentiel. Religion franc-maçonnique voulant reconstruire un Temple détruit il y a longtemps) ; univers-eux (vers le pouvoir). Depuis déjà un moment, avec l’étude du monde quantique, et avant grâce aux Alchimistes authentiques, il est prouvé que nous influençons l’Univers étant nous-même de même composition que l’Univers. D’ailleurs Albert Einstein se demandait s’il avait construit l’Univers lui-même s’il l’aurait fait tel que nous le vivons. Univéreux est quelque chose de vérolé ou de bouffé par les asticots de cadavres.
- Fœtal : on dit stade fœtal, mais c’est aussi le stade FATAL ! étant donné que tout ce qui naît doit naturellement mourir. Donc la seule réalité ne peut être que ce qui est éternel, ce qui EST ET PERDURERA TOUJOURS. C’est donc ce qui est IRRÉEL : matière identique à celle des rêves. Le stade fœtal est bien le stade fatal ! D’ailleurs on parle aussi de ‘souffrances fœtales’, de fœticide quand il y a trop de bouches à nourrir.
- Cosmopan : de cosmos et pan (le Tout) : panique provoquée par une intrusion de l’Instant dans notre Univers de certitudes. Cette intrusion peut être une visite d’une forme de vie extraterrestre sur notre planète. Mais surtout la Cosmopan est nécessaire à tous pouvoirs, militaire et industriel, afin de diffuser chez les profanes ou laïques un climat de défiance vis-à-vis des formes de vie extraterrestres et intelligentes selon l’être humain. Le profane doit avoir peur afin qu’on le protège, c’est le principe mafieux et celui du confort ; ou la division entre les bons et les méchants terroristes. Terroristes (terme de 1789) ou délit de sale gueule. La même chose se passe vis-à-vis des microbes à cause du killer Louis Pasteur.
- Franc, franche : libre, directe comme la déesse égyptienne Maât.
- Maçon : du bas latin : machio : makjo, makôn : faire ; to make ; made in quelque chose. Faire et Fer. Attention : le fer rouille et est un symbole de guerres : les armes et la planète rouge sang : Mars. L’Aimant ou l’Amant attire le Faire comme on dit. Voilà une forme d’énergie dépendante de la volonté ou de l’instinct.
Ma-Con   moi avec.
Les vrais maçons sont les COMPAGNONS, les OUVRIERS : ceux qui ouvrent avec leurs mains. Le Compagnon est celui avec qui on partage un bout de nourriture parce qu’il sait agencer, apprivoiser la Nature dans un Jardin (sens de organiser un espace en Accord avec la Nature). Compagnon est proche et sonne comme COMMUNION, mais bien-sûr ne pas en faire du communisme comme on l’entend depuis le 19è siècle industriel.
Le Vrai Ouvrier ne fait QU’UNE avec sa Matière, et à ce titre un Alchimiste est un Ouvrier. Le Vrai Ouvrier connait le sens du Sacré. L’Ouvrier moderne a probablement chuté à cause du fric des Templiers. Le Compagnon n’a pas besoin d’un gourou ou d’un maître détenant les secrets de fabrication comme dans la hiérarchie franc-maçonnique ! C’est après 1789 que le compagnonnage flirte avec la maçonnerie spéculative, surtout dans la nouvelle société industrielle du 19è siècle. Il nait alors une solidarité de métier, une graine de communisme ou socialisme, grâce notamment au développement du chemin de fer et du télégraphe.
Sur le compagnonnage tardif, voir le républicain Agricol Perdiguier pour le mariage compagnon et franc-maçonnerie spéculative. Ce courant teintera l’Angleterre avec les Suffragettes et donnera la socialiste Annie Besant.
- Compas : c’est compasser, mesurer, rationaliser : les « scientifiques » ou plutôt techniciens actuels veulent tout mesurer pour se rassurer, pour être dans le confort, dans la sécurité. Compas ne devrait pas sonner proche de Compagnon.
Le compas n’est plus utilisé en maçonnerie spéculative, ni même au figuré, car s’il symbolise le Logos ou la limite du cercle, c’est-à-dire la mesure des rapports avec ses semblables, et en premier, au centre, avec ses frères et sœurs maçons. Or on commence à connaître tous les trafiques et combinaisons de pouvoir et d’arrangements d’affaires entre maçons spéculatifs. (Voir par exemple l’affaire de la Loge Propaganda Due, loge la boîte dans la boîte).
- Équerre : la chose du carré, donc du symbole de la matière. Un esprit carré signifie avoir un caractère nettement tranché, robuste et large. On dit aussi « être carré en affaire ». Mais les maçons spéculatifs parlent de pierre cubique (l’initié) alors que la pierre brute est le profane, le laïque. Il y a là encore le pouvoir et l’idée de bonnes herbes et de mauvaises herbes !
Si peu de choses carrées dans la Nature à tel point qu’il a fallu inventer la roue, ronde ! É-R  et qu’R : lié au vent, à l’air de R air, donc une nécessité vitale pour les animaux à poumons dans le monde des accidents ou monde spatio-temporel.
- Tablier : on dit ‘Rendre son tablier’, ce que certes les maçons ne font pas ! Sauf s’ils veulent quitter la franc-maçonnerie. Le Tablier maçonnique c’est Hollywood. Bien-sûr le Tablier évoque le travail : mettre son tablier... pour ne pas tâcher ses vêtements. Donc pas de tablier pour les rêveurs !!! Pour les francs-maçons spéculatifs le tablier est le cache-sexe, ou exaltation de la partie noble du corps humain : ce qu’il y a au-dessus de la ceinture. Tablier = Protection et Travail.
- Loge : considéré comme un espace sacré, et de liberté, pourtant cela sonne proche de geôle ! Et aussi comme la loge de la Concierge, la Cabane du Jardin, la Hutte de l’Indien. Donc pour un « civilisé » occidental une construction rudimentaire. Un comble pour les équerres et compas ! C’est pourquoi les maçons spéculatifs emploient le mot Temple, ou Atelier. Surtout que le mot Temple ramène directement aux Templiers, qui teintèrent fortement l’Écosse après la fuite d’un petit nombre, suite à leur destruction par Philippe le Bel. Mais la ‘teinture écossaise’ n’est qu’une rumeur.
- Grec : la franc-maçonnerie spéculative actuelle dépend en grande partie du courant gréco-latin et de sa société AGRAIRE : le GRAIN DE BLÉ des mystères d’Éleusis : GREC = RUSÉ et donc ERGOTERIES.
GR : Grain, Grume, Gros, Gras, Grec, Grêle... Sans oublier le BLÉ le fric des banquiers, et dans la Grèce de 2012 il n’y a plus de fric.
- Judaïsme : « La tradition qui influença le plus notre Franc-Maçonnerie moderne est celle des Mystères judaïques - de sorte que la plus grande partie de nos cérémonies et de nos symboles possède aujourd’hui un aspect liturgique judaïque », écrit C. W. Leadbeater : Rites Mystiques Antiques - Une brève histoire de la Franc-Maçonnerie. C’est Leadbeater, franc-maçon du trente troisième degré qui l’écrit. Et ne pas oublier le symbole principal : Hiram Abiff et son Temple.



Le courant des loupiottes (ou loupiotes) et des loupiotisés (illuminati).


Les loupiotistes auront réussit l’exploit technocratiques de pousser à la réalisation d’armes et d’engins de mort de plus en plus puissants. Ce sont les L-armes du Grand Architecte de l’Univéreux, ou l’Uni-vers eux puisque en réseaux fortement imbu de pouvoir (Universmoi).

Le Grand Architecte de l’Uni-vers eux ne sait pondre que de la technologie avec son équerre et son compas domesticateur de la Nature :
- Pour corriger le stresse, une dépression, une maladie : quelques pilules colorées avalé et hop ! le CONFORT revient.
- Les méchants courent dans les rues : hop ! caméras de vidéo-surveillance, pardon, de vidéo-protection.
- Pollution avec les emballages et autres bouteilles plastique : hop ! un politique va chier une usine d’incinération.
- Trop de bouches à nourrir ? Hop ! les usines à pesticides et engrais sont là pour aider Dame-Nature.
 
Quand TOUS les francs-maçons de cet Univers se trouveront au sommet de la pyramide ayant atteint la loupiotisation... à quoi cela leur servira-t-il ? Être parfait et se libérer, oui, mais pourquoi ? Si c’est pour atteindre l’Instant ou le Soi qui est déjà là que l’on soit franc-maçon ou marchande d’allumettes, l’Instant, le Soi est là pour tous. Pas besoin d’entrer en geôle, pardon, en loge pour cela. maintenant si c’est pour un quelconque pouvoir de ceci ou de cela, et sur les profanes ou laïques, alors c’est hautement condamnable.
Quant aux symboles dont les francs-maçons se veulent les grands connaisseurs, initiés comme profanes nous manipulons tous des symboles tous les jours. Maintenant sur c’est par ses connaissances de quelques symboles hautement actifs, afin de manipuler les profanes ou laïques par quelques moyens plus que détournés et cachés, alors c’est encore hautement condamnable.
De toutes façon, le symbole ne se fige pas, c’est perpétuelle mouvement. Aussi on ne traduit pas un symbole, le pourquoi est éternellement là puisque faisant la partie de l’Instant, du Soi. Le symbole attire comme un Aimant, un Amant ou une Amante. « La chose se découvre, tout en se revoilant. On atteint, donc ne teinte jamais un symbole. “ Ah ! elle est passé ”. Du conscient, elle est redevenu inconscient ! ». Le symbole est du domaine du rêve.
« Plus le symbole est ancien (origine) et profond, plus il devient collectif et universel ». (Carl Gustav Jung)
La « déesse de la raison », chère au siècle des loupiotes et aux révolutionnaires de 1789, ne pourra jamais violer les symboles à coups de rationnel sur la gueule. La nouvelle déesse de la « raison » c’est la laïcité : La, ici, et cité.

Comme écrit plus haut dans le lexique la franc-maçonnerie est une religion du salut : reconstruire le Temple détruit de Jérusalem. Les initiés seraient ceux qui ont leur compas et leur équerre alors que les profanes n’ont que leur pénis et leur couteau ! La franc-maçonnerie spéculative sortie de 1717 à Londres repose sur la tradition gréco-égypto-judéo-chrétienne et protestante. Il doit bien exister des francs-maçons sincères et non atteint du cancer du pouvoir, puisqu’il n’y a pas de raison qu’un franc-maçon puisse aussi être un bouddhiste, un musulman, et surtout un israélite.

Le Grand Architecte de l’Univers-eux donna les bouffeurs de merde : l’économie moderne et sa CROIX-SENS.
Ou plutôt elle porte sa Croix sans aucun sens ! Les bouffeurs de merde ou croissance : production de tout et n’importe quoi, abolition des frontières pour faire circuler cette schnouf et autres drogues et autres armes, appropriation des territoires pour piller les matières premières, machines à produire, machines à détourner, à détruire les sols, les cultures aussi bien au sens propre comme au figuré, à détruire les forêts, les océans, l’atmosphère, etc. Cette civilisations est pire que le diable lui-même. Les humains sont des fous diaboliques des plus dangereux. C’est pour cela qu’ils doivent rester les seuls dans l’Univers-eux cher aux maçons de ce jour.

EN RÉSUMÉ : si les francs-maçons œuvraient pour le bien de l’humanité, depuis qu’ils se revendiquent d’Adam et Éve, tout de même... ça se saurait et ne resterait pas secret aussi longtemps, et nous, pauvres profanes en récolterions les bénéfices ! Cependant Ramana Maharshi dit dans l’entretient 107, que la souffrance est la voie pour la réalisation de Dieu. Souffrance : du latin sufferentia : se suffire, se résigner et donc tolérer. Bref, on tourne en rond comme l’OUROBOROS ! Mais TOLÉRER est anti confort, on tolère bien le bruit. Imaginez que le pouvoir tolère les terroristes !
Ma conclusion est que l’actuelle franc-maçonnerie spéculative n’est qu’une société d’opinions, qui peut être très dangereuse par ses pouvoirs, car manipulatrice (voir le nombre de maçons professionnels de la politique dans une république) ; et que, peut-être, quelques frères et sœurs maçons sincères et rejetant le pouvoir, y trouvent la Libération, le Soi, l’Instant, et appliquent la devise : Savoir, Pouvoir, Oser, se Taire. Dans ce cas là évidemment le conseil de Ramana Maharshi prend tout son sens.
 
Note : sur l’affiche soviétique en haut de page, la femme n’est pas en tenue réglementaire : pas de bonnet sur la tête ; si une mèche de ses beaux cheveux gominés se prennent dans la mèche du tour, c’est le scalpe ! C’est typiquement une affiche à la Hollywood : la PROPAGANDE !
 
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 23-05-2012 02:29

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >