Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Made in China
Made in China Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 20-09-2008 11:29

Pages vues : 5608    

Favoris : 514

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Chine, Économie, Made in China, Terreur, Tiananmen

 
 
rsf_pekin2008.jpg
Made in China
Par ici braves gens passons la monnaie...
Que de crimes on commet pour l’Or, l’heure...


Moi aussi j’ai un ordinateur conçu aux États-Unis et fabriqué en Chine, et une souris Assembled in China. Comment faire autrement ?

On ne saura jamais combien de personnes furent tuées ou  blessées le jour du massacre de la place Tiananmen en 1989 pour faire face aux « signes de crimes économiques ». Avec les mots entre Guillemet on met de la merde dans une boîte en laque de Chine. Aussi, c’est le choc du massacre qui rendit possible la thérapie de choc de la « fixation des prix ».
Dans les trois années suivant le bain de sang, la Chine ouvrit toutes grandes ses portes aux investisseurs étrangers, notamment par le truchement de zones économiques spéciales créées aux quatre coins du pays. En annonçant ces initiatives, Deng Xiaoping 鄧小平 rappela au pays qu’au besoin, on prendra tous les moyens pour étouffer les bouleversements, dès les premiers signes d’agitation, au moyen de la loi martiale et même d’autres méthodes plus rigoureuses. (C’est après le massacre de la place Tiananmen que le gouvernement central décida l’ouverture au commerce extérieur et à l’investissement étranger directe).

Cette vague de réformes fit de la Chine L’ATELIER DE MISÈRE DU MONDE (Made in China), l’emplacement privilégié des usines de sous-traitance d’à peu près toutes les multinationales de la Terre. Aucun pays n’offrait des conditions plus lucratives que la Chine : des impôts et des tarifs douaniers peu élevés, des fonctionnaires faciles à soudoyer et, par-dessus tout, une multitude de travailleurs bon marché qui, par peur des représailles, ne risquaient pas de réclamer de sitôt des salaires décents ou des protections les plus élémentaires. (On doit les nourrir avec un pot de yaourt par jour...)
Cette situation faisait l’affaire des investisseurs étrangers et du Parti communiste. Selon une étude réalisée en 2006, 90% des milliardaires chinois (chiffre établis en yuans) sont les enfants de cadres du parti communiste (PAR ICI PAUVRES CONS, PASSONS LA MONNAIE).
Environ 2900 descendants du Parti, aussi connu sous le nom de « principicules », se partagent une fortune évaluée à 260 milliards de dollars. Reflet fidèle de l’État corporatiste dont Pinochet au Chili fut le précurseur : un chassé-croisé en vertu duquel le milieu des affaires et les élites politiques unissent leurs pouvoirs pour éliminer les travailleurs en tant que force politique organisée. (Ce sont les ouvriers que l’on arrêtes et que l’on tortures).
Aujourd’hui, on observe la même collaboration : en effet, les sociétés technologiques et les grandes entreprises de presse internationales aident l’État chinois à espionner ses citoyens et s’arrangent pour que les étudiants qui effectuent des recherches sur le Web, en tapant par exemple : massacre de la place Tiananmen, ou même « démocratie » fassent chou blanc. « La création de la société de marché d’aujourd’hui, écrit Wang Hui, n’est pas la conséquence d’un enchaînement d’événements spontanés. Elle est plutôt le produit de la violence et de l’ingérence de l’État ».

Parmi les vérités mises au jour par Tiananmen, mentionnons les sinistres similitudes entre les tactiques des régimes communistes autoritaires et celle de l’école de Chicago (célèbre école d’économie) : une volonté commune de faire disparaître les opposants, d’éliminer les moindres formes de résistance et de tout recommencer à neuf. Faire le vide... Mais un faux vide, ou un bide...

(Extraits de notes d’après le livre de Noami Klein : La stratégie du choc, la montée d’un capitalisme du désastre, chapitre : Perdu dans la transition)
 

Dernière mise à jour : 20-09-2008 11:42

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >