Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Un franc-maçon fait la morale
Un franc-maçon fait la morale Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 28-05-2013 17:21

Pages vues : 4092    

Favoris : 390

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
coeur_chouanfm.png
 
 
Un franc-maçon fait la morale
c’est François Hollande
Depuis son érection d’avril 2012 le Grand Orient de France peut jubiler


LA MORALE EST UNE FARCE, UN RITUEL
 
 
LES CANCÉREUX DU POUVOIR
Bienvenue dans leur monde performant et docile pour faire prospérer les banques. La Norme, la Norme, la Norme des compas-équerres maçonniques et de leur encadrement. « Serrer la vis » qu’ils disent. Comme quoi nous avons été mécanisé depuis 1789 et tout au long du 19è siècle s’industrialisant à l’odeur des banquiers.

Comme déjà dit sur la page Sabbataï Tsevi l’Oint du Dieu de Jacob, le mondialisme est avant tout un phénomène BIBLIQUE, et par la même judéo-maçonnique. Le socialisme des Bolcheviks était Biblique, même si leurs chefs déclaraient aux déportés du Goulag que « Dieu ça n’existe pas ». Le socialisme est biblique mais en une religion en creux, à l’envers comme un cuivre repoussé.

La morale est une « façon de penser et d’être ». Avant la première guerre mondiale la morale c’était tout pour la patrie ; aujourd’hui c’est tout pour la rentabilité, maître-mot allant de pair avec la compétition (toujours dans le but à atteindre, la cible, donc LE MEURTRE).
À l’examen du BAC, les surveillants et l’éducation nationale font tout pour empêcher de tricher, alors que cette civilisation ne vit que par le mensonge, les inversions et la tricherie, à commencer par celle des banquiers, des bourgeois, qui ne pourraient pas tenir un mois sans tricherie. Une autre tricherie consiste à construire des crèches pour soi-disant permettre le libre développement des tous petits. Là encore MENSONGE puisque dans notre civilisation du Saint Fric, il s’agit avant tout de libérer la mère de famille afin qu’elle aussi soit productive comme son mec, on parle d'égalité. Même topo avec le « mariage gay », toujours le Saint Fric.
Côté sentimentalisme et autre genre de morale non franc-maçonnique : l’Église de Rome : on y enseigne la charité, et la bonté, histoire de soulager la conscience des riches, et ça dure depuis des siècles au son d’harmonium ou d’orgues poussiéreux transmettant les valeurs de la société du moment. Ces « valeurs » vaticanes et maçonniques socialistes et, égoïstes, ne doivent plus tromper personne.
 
 
Encadré pour amorcer une remonté du sens du sacré, et donc d’une morale naturelle.
« Quelques jours après mon OFFRANDE À L’AMOUR MISÉRICORDIEUX, je commençais au chœur l’exercice du Chemin de la Croix, lorsque je me sentis tout d’un coup BLESSÉE D’UN TRAIT DE FEU sir ardent que je pensais mourir. Je ne sais comment expliquer ce transport : il n’y a pas de comparaison qui puisse faire comprendre l’intensité de cette flamme. Il me semblait qu’une force invisible me plongeait tout entière dans le feu. Oh ! QUEL FEU ! QUELLE DOUCEUR !... Une minute, une seconde de plus, mon âme se séparait de mon corps !
(Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus)


L’Inquisition d’État continue, le sabre et le goupillon étant passé, place à la laïcité franc-maçonnique, parce qu’il s’agit bien d’une religion déguisée. Le républicanisme et son socialisme est la plaie de ce monde actuel.
Le véritable gouvernement ce sont les banques, ensuite les francs-maçons comme le Grand Orient de France et la Grande Loge de France. Bref, toujours LES RÉSEAUX en bandes organisées.
Comme les Yahvistes, les francs-maçons ont leur Dieu : le GADLU (Grand Architecte De l’Univers), en analogie avec les tailleurs de pierres du Moyen-Âge et orgueilleux bâtisseurs de cathédrales, mais nos actuels maçons spéculatifs nés en 1717 à Londres n’ont jamais mis une seule main dans le ciment ni touché un fil à plomb ; savent-ils même changer une ampoule électrique ? J’en doute.

RAPPEL : le républicanisme de 1789 est la source du socialisme de la révolution bolchévique de 1917, toutes horreurs complètement anti-humaines et délayées à toutes les soupes depuis le siècle des lumières. Ne pas oublier non plus que LA FRANC-MAÇONNERIE SPÉCULATIVE EST UNE SECTE, UNE SECTE SOCIALISTE BOLCHEVIQUE.

L’Inquisition ne pourra que se développer en démocratie car « en triomphant, la libre pensée signait son arrêt de mort, car il est évidemment impossible de gouverner en reconnaissant à chacun le droit de ne pas être d’accord. Le pouvoir du peuple est un bluff, et les régimes d’assemblée, si subtil que soit leur dosage, n’ont pu tenir que parce que les sociétés secrètes exerçaient occultement, en usant habilement de tout le clavier des appétits économiques des individus et des groupes, le pouvoir métaphysique qui avait été abandonné par la royauté officielle. Ils n’ont pu  tenir qu’en identifiant dans les consciences, par un jeu subtil d’institutions légales et de systèmes éducatifs, le politique avec l’économique. Le pouvoir proprement politique, c’est-à-dire légitimé par la connaissance de ce qu’est l’homme en soi, sur le plan métaphysique où il trouve sa définition, a continué à être exercé très consciemment mais occultement, par les sociétés secrètes. Il est significatif que l’enseignement ésotérique de la Franc-Maçonnerie se réfère à Hiram, constructeur du Temple, et au roi Salomon... La dissolution, l’inhibition du sens métaphysique par un consensus social exclusivement économique, a été réalisé le plus profondément en France et en Occident européen par le socialisme, mais plus profondément encore aux États-Unis où la mystique de l’argent, de la technique et du commerce s’est si bien communiquée à toute la société qu’il n’y existe pratiquement plus de classes sociales, au sens de psychologies de groupes antagonistes », écrit si justement Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux.


La morale selon les francs-maçons.

LA MORALE et LA RÉPUBLIQUE FRANC-MAÇONNIQUE
« Il faut soumettre l’enfant, s’il continue à fauter, c’est que la discipline n’est pas suffisante, on renforcera le dressage en intensité et en durée ». Recommandation d’un directeur de l’administration pénitentiaire de la fin du 19è siècle, c’était hier (cité par René Santoni dans son livre : Le Colonie Horticole de St. Antoine - Le bagne pour enfants d’Ajaccio sous le second Empire).
Ces « petits sauvages » qui faisaient peur aux bourgeois de cet après 1789 avec la montée en puissance des banques et du Saint Fric ; le pire crime au 19è siècle étant le vol des bourgeois ou des banquiers (il suffit de lire l’avertissement pour les « faux-monnayeurs » inscrit sur les anciens billets en franc, réminiscence du 19è siècle). Alors que dire aujourd’hui des Goldman Sachs & Co.


La MORALE des chantres des Yavistes et des francs-maçons et de leurs droits de l’homme :
« séparation progressive du bien et du mal », selon les travailleurs du chapeau de la Torah exposant leur OPINION. La morale n’est pas une science en soi, elle ne vaut que par ses références à l’être humain réalisé : « Je suis ce JE SUIS », ou « Mes droits sont à mon libre arbitre » (devise supposée des Alains). L’aspect des choses varie selon le point de vue de la personne, si l’on regarde seulement avec son corps.

RAPPEL : le Décalogue et sa suite et ses lois morales sont dans la tradition littéraire moyen-orientale de ce qu’on nommait « Les Sagesses », et qui étaient des préceptes donnés par une personne très instruite à une jeune homme pour lui apprendre à se bien conduire en société. Les Dix Commandements et leurs suite, y compris l’Ancien Testament, sont des codes de conduites découlant de l’ancienne Égypte qui atterrissent chez nous en France en 1789 sous le titre « Droits de l’Homme », pourtant à cette époque l’ancienne Égypte était presque totalement enfouie sous le sable avec ses Hiéroglyphes incompréhensibles.
Les religions monothéistes n’ont pas de doctrine secrète et sacrifient l’aspect métaphysique au côté morale et politique, donc matérialiste et de discipline sociale, en promettant aux déshérités une compensation au Paradis ; et toutes aboutissent à la dictature de l’égalité devant la loi humaine et devant la loi divine transformée en OPINION, car qui fait la « loi divine » sinon les humains ? Qui mélangent le temporel et le spirituel à défaut de savoir maîtriser les deux ! Ces religions révélées et du Livre et de la fin des temps sont essentiellement politique et militaire, et l’Europe leur doit uniquement l’empire du monde. Le centre et la naissance en étant Babylone. Le communisme ou règle de communauté en forme de religion à l’envers, n’a pas à être véridique ou « universelle » ou de défendre une morale quelconque, cette règle n’a d’autre but que de fabriquer une cohésion du groupe de ses membres, parce qu'ils ne sont pas totalement éveillés.

Chez la presque la totalité des Catholiques héritiers des Yahvistes, et donc héritiers des commandements de Moïse ou droits de l’homme primordial, il est naturel de confondre la Foi avec un code moral s’exprimant en termes de permis et de défendu : les fameux bien et mal, pur et impur du binaire, du zéro et du un, du juste et de l’injuste ; et rien entre les deux !
« Comment en serait-il autrement quand toute activité concrète dans le temps et l’histoire se vit comme autonome par rapport au divin, ne conservant avec lui q’une orthodoxie morale à respecter, ou plutôt des orthodoxies morales aussi diverses que les fonctions et les angles de vue », écrit cette Vérité Jean Coulonval dans Synthèse te Temps Nouveaux.
En effet il y a autant d’opinions qu’il y a d’êtres humains sur cette planète. Aussi il n’y a que des morales subjectives, au pifomètre, parce que coupées des références à l’ordre naturel, c’est-à-dire métaphysique. Et Moïse n’y échappe pas quand on peut entendre des phrases du genre : « Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait... ». On confond alors la satisfaction morale du corps ou de l’ego ou du soi : le ‘je’, d’avec l’état de l’ÊTRE : « Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père ».
La satisfaction morale de soi-même, et donc de l’ego ou corps, est comme le rituel : ne prend pas, ne goûte pas, ne touche pas aux idoles, etc., qui, si elles ont quelque apparence de sagesse avec leur culte volontaire, leur humilité et leur mépris pour le corps, sont sans valeur réelle et ne servent qu’à la satisfaction matérialiste de la chair.

Des considération seulement morales sont matérialistes et inefficaces car les « intérêts moraux » ne sont qu’opinions et donc sont diversifiés à l’infini selon les situations sociales des groupes et des individus, aussi divers que les égos inconscients, que les morales de situation (cas de Moïse, de Noé, etc.) et ne feraient que plonger, par exemple l’Église catholique, dans un océan inépuisable de masturbation morale. Par conséquence les commandements de Moïse et ce qui en découlent : les lois noachides ou première mouture des droits de l’homme de 1789, ne sont que des OPINIONS selon la mode du moment, et donc n’ont absolument rien « d’universel » ou de mondial.

Avec le « mariage gay » de François de la Hollande, nous entrons de plein pieds dans la poursuite des desseins francs-maçonniques en faisant écho à cette phrase de Bertrand Barère à la Convention : « Les principes qui doivent diriger les parents, c’est que les enfants appartiennent à la famille générale avant d’appartenir aux familles particulières. Sans ce principe, il n’y a pas d’éducation nationale », la ‘Famille générale’ est bien-sûr ce nouvel État républicain, et dès ce moment la laïcité s’installait. Ainsi l’autorité parentale est un instrument distribué par l’État et que cet État peut reprendre selon son bon vouloir, selon ce qu’il se passe avec le « mariage gay ».

Refrain : Ceux qui travaillent à « l’amélioration de la condition humaine » [et le ‘bien commun’, ‘l’égalité des chances’ toutes cette quincaillerie républicaine], ont généralement cessé depuis longtemps de vouloir du bien à quiconque ! Aussi faut-il fuir ceux qui veulent nous imposer en Occident leur noachisme et ses lois morales selon leur symbolisme judéo-maçonnique. « Qui agit bien sans penser au bien sera aimé de tous », écrit Lie Tseu dans son Traité du Vide parfait. Évidemment, puisqu’il n’y a pas de but à atteindre.


LA MORALE EST UNE FARCE, UNE ACTION THÉÂTRALE (dit le Glossaire de Du Cange). Elle varie en fonction de la mode.

Aujourd’hui où tout est récupéré, il faut avoir de sacrées couilles et une sacrée imagination pour se croire subversif !!! Aussi n’est pas rebelle qui veut. Et avec l’éducation nationale obligatoire devenir rebelle devient de plus en plus difficile : l’école sait se plier et sait faire plier à toutes les exigences de qui gouverne, notamment du lobby homosexuel. Les buts répondent à la demande d’un groupe social minoritaire possédant momentanément un pouvoir politique. EIles ont en commun d’être des buts à atteindre, comme la « fin des temps » des Yahvistes qui insistent depuis plus de 4000 ans (la Constante yahviste). Et nous sommes LA civilisation du BUT À ATTEINDRE puisque civilisation du MARCHANDAGE YAHVISTE : ACQUÉRIR ET VENDRE, chercher du travail c’est « savoir se vendre ». Toute cette civilisation est est basée SUR LA PROSTITUTION : on loue des droits d’auteurs en musique, on loue son savoir faire, son intelligence, son mental tordu ou sa musculation pour les travaux de force, sans compter le sexe... Les François Hollande & Co. veulent nous faire croire que la prostitution c’est pas bien, qu’employer des mots comme « nazis, collabo » c’est pas bien, mais les profs et les chercheurs vendent leur mental. Tout est devenu business, une politique française voulait même vendre le savoir-faire policier français au gouvernement tunisien en déconfiture. Or je répète inlassablement qu’il n’y a pas de but à atteindre : ACCOMPLIR SANS SAVOIR, NE PAS ACQUÉRIR, NE PAS POSSÉDER, voilà le TAO, et je m’y soumet sans condition.

La Droite comme la Gauche c’est kif-kif, ils ont besoin de reproduire leurs propres valeurs sociales, selon leur hiérarchie propre. Il leur faut évangéliser, et François Hollande s’y emploi dans la vidéo ci-dessous.


 
 
 
CRISTIADA, film de 2011 que vous ne verrez pas en France, et dont vous n’avez pas entendu la mention dans les médias français. Et pour cause : le fond en est franc-maçonnique et socialiste façon bolchévique, une censure qui prouve la grande fragilité de cette démocratie.
 
 
 

Dernière mise à jour : 28-05-2013 17:54

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >