Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Pas d’Alexance, pas de Tabula rasa
Pas d’Alexance, pas de Tabula rasa Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 23-07-2013 22:43

Pages vues : 3673    

Favoris : 395

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
imh_vol_tr4400.png
 
Pas d’Alexance, pas de Tabula rasa

Rapidité, compétition, violence, fausseté et absence de beauté
semblent être une manie actuelle. C’est l’ALEXANCE.


Alexance = monde spatio-temporel
Pas d’Alexance = Réaliser l’Instant
Pas d’Alexance = GRATUITÉ
 
 
NŒUDS.
Couper en deux. Trancher.
OSBI, OSBO (en gaulois) : excroissance.
NŒUD et NOUN : Eau chaotique originelle chez les Anciens Égyptiens ; NOUT : les Ondes sur Terre.
 
Sac de Nœuds *Alchimie*. Les Nœuds de l’Analogie ! (pièges)
NŒUD GORDIEN : Alexandre. Philippe II Roi de Macédoine (-359 -336), père d’Alexandre était, dit-on, initié aux divinités Cabires.
Alexandre trancha d’un coup d’épée le Nœud Gordien.
GORDIOS ou GORGIAS, Roi légendaire de Phrygie, père de Midas.
Simple Laboureur, il vit un jour en cultivant son champ un aigle s’abattre sur sa charrue, ce qui signifiait qu’il devait être Roi. Gorgias consacra son chariot (AXE !) dans le Temple de Zeus à Gordium. Le joug en était attaché par un lien de bois de Cormier, avec tant d’Art qu’il était impossible de le dénouer. Les Oracles promirent l’empire d’Asie à celui qui détacherait le joug. Alexandre essaya, et “ éludant ” la prophétie en tranchant le Nœud avec son épée.
Alexandre élève d’Aristote, donc élève du père de la Logique : Alexandre n’a pas voulu se “ casser la tête ”, il a tranché le salaud ! l’IMPATIENT !
Le parcours du chemin est nécessaire.
Le monde des accidents doit être parcouru, car le coup d’épée du conquérant n’est que du eyes candy avec de la violence. La patience dénoue au lieu de trancher, la patience est naturelle et assure une vraie guérison.
CHARIOT : importance dans l’Antiquité, notion d’ESSIEU/AXE. AKS AXIEROS !?! (D’après René Alleau : Aspect traditionnel de l’Alchimie).
Nœud : danger si l’on défait un “ sac de nœuds ” de certains Mystères, tout risque de s’écrouler ! Comme les racines des plantes, il ne faut pas les démêler, sinon la plante meurt. Défaire un nœud correspond souvent à la mort, mais peu parfois correspondre à la délivrance. LE NŒUD EST AMBIVALENT. Mais défaire le Nœud c’est détruire le sujet-objet et réaliser l’Instant ou Soi ; ce ne fut nullement l’action d’Alexandre !!! Chez les Anciens Égyptiens le Nœud est naturellement symbole de vie.
RUSSE : Âme compliquée et tourmentée. Système des poupées gigogne (de mère Gigogne du théâtre de marionnettes), qui s’emboîtent les unes dans les autres. Gigogne du Latin Gignere/engendrer.

Trancher le Nœud Gordien c’est tuer la tradition et surtout pratiquer la Tabula rasa ; or cette notion, comme celle des « mauvaises herbes », n’existe pas : RIEN DE NOUVEAU SOUS LE SOLEIL. On coupe, et ça repousse. Ainsi Alexandre tranche le Nœud et conquit l’Asie, et il la perdra aussitôt. Trancher le Nœud Gordien ou pratiquer la Tabula rasa ne sert à rien, il se reconstitue aussitôt. Le Nœud Gordien comme indiqué plus haut est AXE : Nœud cosmique, de nature végétale, en relation avec l’électricité statique et naturelle. L’acte d’Alexandre est bien une ALEXANCE : un eyes candy hollywoodien renvoyant un « coup de génie », mais par la maladie de la volonté qui engendre naturellement la violence, aussi le Nœud se reforme de lui-même. Ainsi Alexandre perdit l’Empire car le Nœud s’est reformé et resserré de plus bel.

Le Nœud c’est aussi la ficelle qui resserre le corps = mort ou empêchement de fluidité. Or le corps est formé pour nous depuis l’Origine. Car le Nœud avec son N de négation donne : NE, NI, NO, donc ondulations devenant E, I, O, donc EAU ou ONDES : matérialisation ou condensation, fixation, soit NIER l’Origine ou l’Instant d’où proviennent ces Ondes, ce qui est le propre du Nœud dont on cherche en vain le bout, le départ, afin de « dénouer » l’affaire ou le lacet emmêlé de soulier. Le Nœud peut donc être négatif ou mort. Le Nœud avec son N sert aussi à véhiculer par vagues d’énergie originelle : IN (dans), INcarner, INcorporer... il est comme une Archée (voir plus bas)
 
LE CORPS N’EST PAS DESTINÉ À L’USAGE QUE VOUS EN FAITES [consommer, conforter et sécuriser, détruire, mourir]
Le corps de Celui qui délivre [Instant, donc gratuité]
n’est donné que pour donner.
Celui qui délivre n’est pas un homme.
Il est l’HOMME [Je suis CE JE SUIS]

Je t’enseigne : Avant d’agir, sanctifie l’Instant !
Ferme-toi à l’ancien !
Ne regarde plus avec l’ancien œil,
n’écoute plus avec l’ancienne oreille !
Et si les nouveaux yeux sont ouverts en toi,
alors ouvre les anciens !
C’est à travers eux que rayonnera
la nouvelle Lumière !


LE CORPS N’EST DONNÉ QUE POUR DONNER.
D’ici... (geste vers le bas)
vous ne pouvez plus rien recevoir [rien de nouveau sous le Soleil]
(geste vers le haut)... seulement de là. [nous ne sommes que des voyageurs sur cette planète]
Un Monde véritablement Nouveau s’ouvrira.
Vous le vivrez.
Rien ne sera secret sur la Terre.
Il n’y aura pas de lourdeur, il n’y aura pas d’obscurité,
il n’y aura pas de bruit.
MAIS DÉFENSE DE REGARDER EN ARRIÈRE !
N’emportez rien avec vous ! [oui quand il y a réalisation de l’Instant ou Soi]
Vous pensez que cet ancien est léger, petit, sans valeur,
dans le Nouveau, il devient une montagne de plomb,
et c’en est fini de vous.
IL NE FAUT PAS REJETER L’ANCIEN, MAIS S’EN DÉTACHER
ET L’UTILISER À UNE AUTRE FIN
[article à venir, car cela concerne évidemment nos Anciens qui eux aussi essayaient de se détacher de « l’ancien » ou « tradition », tout en étant paradoxalement « conservateur »].

Oui, n’emportez rien avec vous, puisque vous êtres voyageur sur cette planète.
Que cet endroit est bien décoré !
Cependant, ta faute est que tu t’y attaches ! [eyes candy]
Ne vous attachez à rien !
Car l’attachement attache à l’ancien, à l’habituel
[routine symbolisé par l’Ouroboros]

Vous n’en avez plus besoin.
Il vous faut le Nouveau.
Ne t’attache pas, mon serviteur !
Je me sens bien au milieu des fleurs de la foi,
où que tu te trouves.
JE TE DISPENSE DE TOUTE FORME !

[C’est-à-dire que la forme est ce qui est déjà mangé ou vécu par un autre, c’est du réchauffé, une répétition ininterrompue de gestes inaugurés par les PREMIERS ou BIENHEUREUX ayant réalisé l’Instant ou Soi. Ainsi l’action des non-réalisés n’a de sens que grâce au rayonnement d’action des Bienheureux, actions que certains nomment ARCHÉE ou Principe. Hélas, depuis un moment tout est perturbé par la tyrannie de l’opinion et la religion de l’homme. Précision importante : l’Archée est dans l’Instant, il est différent de l’Archétype qui lui n’est pas dans l’Instant, puisque le concept archétype est une opinion de Carl Gustav Jung conceptualisant une forme de conscience globale ou d’Alpha et Oméga à la Teilhard de Chardin. Le meilleur exemple de l’Archétype étant l’universel Arbre de Vie. En ce qui concerne l’Archée, par exemple le Dieu égyptien PTAH est synonyme de l’Archée, et bien-sûr il n’est pas un archétype ! L’Archée est le Prâna (sanskrit) ou principe de vie : ce qui met en Mouvement, et Ptah est typiquement un MOTEUR, puisqu’il est étroitement gainé et que l’on ne voit pas ses jambes lui permettant un mouvement pour circuler... Les expressions « Terre céleste » et « Ciel terrestres » sont des archétypes : tout est double dans le mental, microcosme, macrocosme. Le temple de Salomon est un archétype]

Donc ne pas s’attacher à l’ancien, car la vie est MOUVEMENT et déploiement, FLUIDITÉ, et jamais incrustation, et jamais un « but à atteindre » ou un « objectif à atteindre ». LES HOMMES SÈMENT TOUT DANS LA TERRE, ET C’EST CE QUI FAIT QUE LA TERRE SE DESSÈCHE, on le vit depuis plus de 10.000 ans de la voie de l’Agriculture ; et l’humain n’est qu’un grain de poussière dans le Cosmos, mais il veut sans arrêt en obtenir davantage et ainsi ne récolte que les ennuis : la sueur de son front et l’usure prématurée de son vaisseau.
La FLUIDITÉ c’est la Source de l’Instant, le « Jamais vu » qui est en chacun de nous :
Le « petit enfant », le Maître le plus puissant, le Nouveau, l’Éternel.
CE N’EST PAS L’ÉTERNELLEMENT RÉPÉTÉ, MAIS L’ÉTERNEL NOUVEAU.
La Vie n’est que MOUVEMENT et DÉPLOIEMENT.
La croissance n’est pas encore mouvement.
Le cheminement des étoiles
n’est pas encore mouvement.
Tout cela n’est que conséquence,
tout cela n’est qu’inertie.
Tout mouvement sous l’empire de la faim,
du froid, du désir - n’est que contrainte.
Mais toi - tu sais déjà te mouvoir...
L’ACTE LIBREMENT ACCEPTÉ - C’EST LE MOUVEMENT.


En dehors, c’est le monde des accidents, donc le monde spatio-temporel, celui des mortels, celui de ceux qui sont DÉJÀ morts, mais qui peuvent ressusciter.
Le monde des accidents, du courant, du fluide aussi ; mais accident = survenir brusquement et avec violence, donc le contraire de permanent et Mouvement ou fluidité naturelle. Le monde es accidents c’est quand l’être humain se fait de l’absolu une conception qui convient à ses appétits, dans le monde du temps profane (ou spatio-temporel). Fabriquer ou imaginer un extérieur, en oubliant son intérieur.
Monde des accidents ou monde des êtres gouvernés par la Nature, hors du domaine des « Dieux ». Accident parce que prisonnier de la Matière ; et tout ce qui est organiques : animaux, végétaux, est obligé de manger. Les trois règnes sont attaqués par des microbes, et autres maladies, attaqués aussi par leurs semblables.

Le mental s’arrête, hors d’haleine, où commence la foi.
Il ne peut jamais l’atteindre.
Le mental ne peut s’élever jusqu’au Ciel,
car il est de ce monde [des accidents puisque ce mental est l’ego ou corps].
- SEUL L’ACTE LIBREMENT ACCEPTÉ AIDE. RIEN D’AUTRE !

La Vie est Mouvement, et Déploiement : PAS DE BUT À ATTEINDRE, NI D’OBJECTIF.
Ainsi :
La montagne la plus haute,
l’arbre le plus haut ne s’élèvent  pas jusqu’au Ciel.
L’aigle le plus fort ne peut y voler,
mais le plus petit des hommes peut l’atteindre.
Car le Ciel est en vous-même
[le Royaume des Cieux est en vous].

Où est le Nirvana [Instant, Soi] ?
LÀ OÙ LES DEUX SONT UN.
LÀ OÙ LES PARALLÈLES SE REJOIGNENT.
EN APPARENCE REPOS -
EN VÉRITÉ ACTE.
EN APPARENCE SILENCE -
EN VÉRITÉ TOUS LES SONS UNIS.
EN APPARENCE ÉLOIGNÉ -
EN VÉRITÉ EN TOI-MÊME.


Pas de but et pas d’objectif, donc pas « l’objet de mon travail » qui est bien-sûr éloignement de l’Instant.
- « Objet » ! Ce n’est pas un « objet »?
Cela ne peut pas être « objet ».
L’objet est ce qui est le plus dense
[notion importante ondulatoire ; et l’aspect des choses varie selon le point de vue de la personne : si vous voyez avec des yeux matérialistes, le monde sera de même nature ; si vous voyez avec les yeux de l’esprit, le monde apparaîtra subtil. Si l’œil devient le Soi Instant, l’œil sera infini]
...
Laisse les objets !
Il est au-dessus de l’objet, ton plus ardent désir.
Tu ne l’atteindras jamais.
si tu en fais « l’objet » de ton travail.


Ainsi : « une femme portait un collier autour de son cou. Ne s’en souvenant plus, elle se mit à le chercher, questionnant son entourage. Une de ses amie, se rendant compte de ce qu’elle cherchait, lui désigna le collier autour de son cou. La femme le toucha de ses mains et fut aussitôt rassurée. Avait-elle récupérée le collier ? Là encore, l’ignorance causa la douleur et la connaissance, le bonheur » (Ramana Maharshi, extrait de l’entretien 63, du 6 juillet 1935).


[En référence, parties en bleu, à : Dialogues avec l’ange, document recueilli par Gitta Mallasz].

(En haut de page : NILEF (Félin à l’envers), illustre un croisement de félin ou chat et un serpent. L’être sur le Nilef « voyage » dans l’Instant).
 
 

Dernière mise à jour : 23-07-2013 23:25

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >