Accueil arrow News arrow Dernières news arrow France : Fille ainée de la Veuve
France : Fille ainée de la Veuve Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 24-12-2013 01:28

Pages vues : 7294    

Favoris : 31

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
enfants_veuve.jpg
 
 
France : Fille ainée de la Veuve
ou Laïcité maçonnique
ou la Veuve : la bignole est dans l’escalier
ou près de son placard à balai de morale




BIGNOLE : de bigner : regarder. 1934 : agent de la sûreté. Populairement il s’agit de la concierge.
 
 
Nous sommes esclaves des Pharisiens ou talmudistes, les premiers racistes au monde.
Nous sommes esclaves de racistes comme les Manuel Valls et autres « peuple élu » et sionistes et francs-maçons au gouvernement judéo-socialiste ; nombre de pires canailles que la France ait connu depuis la troisième république, les pires destructeurs de la France. Et ce sont ces saloperies de moralistes donneurs de leçons maçonniques qui prétendent détenir « la vérité » (leur opinion) et l’imposer aux autres ; mais c’est de la dictature !
Ces moralistes genres Pharisiens et Noachisme qui ne sont qu’une mode des sentiments variables dans la multiplicité indéfinie des situations concrètes, des accidents dans le monde spatio-temporel.
Nous sommes esclaves de cette franc-maçonnerie spéculative rongée par le pouvoir, obédience genre Grand Orient de France infestant tous les postes clés de la politique et des médias :
Franc-Maçonnerie spéculative : briser une volonté pour mettre la personne au service d’une exécution aveugle.
La maçonnerie à pouvoir est une étude de caractère avec un but matérialiste utilitaire : élu et non élu ou winner et loser. Résultat : les losers passent avant les winners. Donc la majorité des voix n’apporte que la médiocrité : le général vraiment général ou mondialisme. Ces maçons spéculatifs sont des DIVISEURS.
L’actuelle franc-maçonnerie spéculative, parce qu’elle ne construit plus rien, est une pure escroquerie voulant récupérer le Compagnonnage, les vrais Ouvriers qui eux construisent des chefs-d’œuvre.
« Il n’est plus guère d’ouvriers qui perçoivent le divin et le cosmique au travers de leurs outils et de leur travail, sauf dans le Compagnonnage. Pour les vrais ouvriers il y a perception immédiate, sans un hiatus qui doit combler un discours logique, de l’identité essence du sacré et du profane. Ce qui est vrai pour tout art, pour tout artisan. C’est l’imbécilité des temps bourgeois qui a distingué l’art gratuit du travail qui n’aurait pour fin que l’argent », écrit si justement Jean Coulonval.
« Ne devient pas ouvrier qui veut. Il existe une culture ouvrière qui ne se juge pas avec les barèmes de la culture tout court », Cité par Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux.
En 1968 des « étudiants bien décidés à ne jamais tenir un outil, qui prétendent enseigner aux ouvriers ce qu’est la condition ouvrière, et vendent sur les marchés populaires les journaux gauchistes, vêtus de faux habits de travail, y compris les raccommodages. Des crétins, purs et simples ! » écrit si justement Coulonval à propos de cette « gôche » dont on voit les ravages en France depuis 2012. Une pure mascarade qui ne trompe plus grand monde.
RAPPEL : les intellectuels marxistes NE SONT PAS des ouvriers ! Alors n’ayant pas vécu le processus d’évolution et de mûrissement de la pensée des ouvriers ils ne peuvent prétendre à régenter le monde ouvrier. Comme depuis 1905 il y a une problématique séparation de l’Église et de l’État, depuis l’avénement de l’ère industrielle il y a une séparation très nette du travail manuel et du travail intellectuel (brouette de diplômes et de diplômés pour travailler assis dans des bureaux climatisés les yeux rivés sur un écran d’ordinateur. Ce sont ces intellectuels qui sont les manipulateurs des foules ; ces intellectuels les plus sérieusement fabriqués par plus riches et plus diaboliques qu’eux).
 
 
Ce qu’on appelle encore de nos jours « démocratie » est mort, terminé ! Il faut un roi ou chef élu par le peuple, un roi ou chef AU SERVICE de son peuple, ce que ne furent aucun « président de république » (le mot président fait trop société industrielle ou entreprise : président directeur général).

Cette France, ou plutôt cette Gaule détruite d’abord par les Romains, puis ensuite par les Catholiques de Clovis et de ses rois francs, puis par les républicains judéo-francs-maçons. La Gaule est tellement détruite qu’aujourd’hui avec la religion de la Shoah on peut pisser et chier dans les Églises de Pierre, ce dont ne se gêne pas les filles aux seins nus baptisées « Femen » qui propagent joyeusement la HAINE, comme Manuel Valls. Par contre, aucune Femen ne fait la même chose dans les synagogues ! Et pour cause : Religion ou culte de la Shoah oblige.

Tous les Juifs ne sont pas des Pharisiens ou talmudistes qui aujourd’hui règnent en maître. Les Pharisiens sont les compas-équerres, la norme, le noachisme ou dualité « peuple élu contre peuple non élu », soit les non élus doivent servirent les élus, parce que rien que le fait de se nommer « peuple élu » impose la COMPÉTITION ET DONC LA RENTABILITÉ, LE FRIC, et également LE RACISME ; et c’est ce qu’il se passe avec la finance juive internationale (les voleurs, les escrocs de la DETTE). Aujourd’hui la judéo-chrétienté n’a de sens que si on exclu, définitivement, et clairement, les Pharisiens ou talmudistes. Claude Timmerman, dans la vidéo ci-dessous, dit superbement que le talmudo-christianisme n’a aucun sens ; il ajoute avec justesse que voir un pape à côté d’un rabbin est absolument hérétique (je dirais un court-circuit !), de toute façon le catholicisme actuel EST MORT.


PHARISIENS et TALMUDISTES = VICES et DÉCADENCE

Les Pharisiens et Talmudistes ont tout salopés en inversant tout : « La prudence et la mesure dans l’impureté donnent au mal lui-même les apparences du bien. Et ce péché - qui est celui du Pharisien - est toujours plus difficile à guérir que n’importe quel péché de démesure, car le pécheur par débordement voit les digues qu’il emporte, tandis que le Pharisien se croit vertueux parce qu’il respecte ces digues [la Norme, les Commandements de Moïse] : l’eau la plus souillée lui paraît vierge pourvu qu’elle coule au fond du lot des conventions sociales ». (Gustave Thibon, Notre regard qui manque à la lumière).
Thibon cite Simone Weil apportant un lumineux complément : « une certaine vertu inférieure est une image dégradée du bien dont il faut se repentir et dont il est plus difficile de se repentir que du mal ».
Thibon continue :
« Avertissement aux Pharisiens : vous êtes comme tous les hommes, mêlés de bien et de mal, et vous voulez pourtant qu’on vous identifie tout entiers à votre vertu [de peuple élu] ; mais prenez garde : dès que vous ne pourrez plus faire illusion, on vous identifiera tout entiers à votre péché ».
« Le but de la vie consiste à tirer l’un du multiple. Le pharisaïsme est une tentative frauduleuse pour réaliser cette synthèse ; il fait l’unité au-dehors au lieu de la faire au-dedans : son désir de perfection s’arrête à la blanche couche de chaux qui revêt l’extérieur du sépulcre ».
L’actuelle mode de l’anti-ceci anti-cela comme : l’antisémitisme, l’antiracisme, l’anti-machin est typiquement le système droit de l’hommiste et talmudiste, et en remontant dans le Noachisme des Juifs Pharisiens à la norme Moïse.

L’Amour ou Foi ou Instant l’emporte sur n’importe quelle loi humaine : « C’est là une vérité chrétienne élémentaire que seuls les Pharisiens méconnaissent » (d’après G. Thibon).

En résumé : ce ne sont pas les Juifs qui ont condamnés et tués le Jésus de Nazareth, MAIS LES PHARISIENS TALMUDISTES.
La république universelle judéo-franc-maçonnique réduit l’être humain à l’avoir.
Un Dieu quelconque, Yahvé, n’a jamais choisit un minuscule groupe d’humains ou tribus né dans un désert ou dans une forêt pour lui donner le mode d’emploi de la vie terrestre, toutes les autres versions étant fausses ou fabriquées par les non élus ou ignorants.

Un Dieu quelconque, Yahvé, n’a jamais inventé de norme disant qu’il faille manger ceci ou cela, ou de se faire couper le prépuce ! Aussi un Yahvé ou autre Dieu n’est pas sexué !!!
Dieu n’a jamais ordonné de torturer ceux qui n’adhèrent pas à sa paroisse, etc., etc. Donc Dieu est une opinion comme une autre !

« La Vérité Suprême est si simple. Ce n’est rien d’autre que d’être dans l’état originel [être dans l’Instant, le Soi]. Il n’y a rien de plus à dire.
N’est-il pas étonnant que pour enseigner une vérité aussi simple il faille que tant de religions, croyances, méthodes en viennent à exister avec les discordes qui en découlent entre elles ? Oh quelle pitié ! Quelle pitié !
C’est parce qu’ils veulent [les gens] des choses savamment élaborées, attrayantes et difficiles à comprendre que tant de religions sont apparues dont chacune est si compliquée, et chaque secte, à l’intérieur de chaque religion, a encore ses partisans et ses adversaires.
Par exemple, un chrétien ordinaire ne sera pas satisfait tant qu’on ne lui dira pas que Dieu se trouve quelque part, dans quelques cieux lointains que nous ne pouvons atteindre sans aide [des prêtres et de l’Église de Rome]. Il pense que seul le Christ peut nous guider. Il suffit d’adorer le Christ pour être sauvé. Si on lui expose la simple vérité : « Le Royaume des Cieux est en vous », il n’est pas satisfait et donnera des interprétations compliquées et alambiquées à de telles déclarations. Seuls des esprits matures peuvent saisir la simple Vérité dans toute sa nudité ». (Ramana Maharshi, entretien 96).

Le problème est si simple, si simple, si simple.


Partie 1 | Partie 2
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 24-12-2013 02:13

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >