Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Religion du N.O.M. ou Judéo-maçonnique
Religion du N.O.M. ou Judéo-maçonnique Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 11-05-2015 23:32

Pages vues : 2893    

Favoris : 408

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Assassiner, Banques, Bombes, Bourgeois, Chaos, Communisme, Complot, Chronologie, Cinéma, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Dualité, Dynamite, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Forêt, France, Gadlu, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Haine, Homéopathie, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Lumière, Maffia, Magie, Manipulation, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Obnos, Occulte, Oligarchie, Opinion, Pagan, Paradis, Pétrole, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, Renseignement, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Spirale, Spirolution, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Thermodynamite, Touta, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Vide, Volonté, Walt Disney, Yahvé, Yankee, Yokaï

 
frise_tet_mort.png
 
 
Religion du N.O.M. ou Judéo-maçonnique
La Religion droit de l’hommiste
ou de l’humain qui se prend pour Dieu
en une monstruosité d’EGO ADORÉ
de DUALITÉ ADORÉE qui divise : LE JE et l’AUTRE.

Une religion mondiale QUI IGNORERA L’HUMILITÉ
CE QUI CAUSERA SA PERTE, le drame de l’Homo Religiosus.
 
 
HUMILITÉ : sentiment de sa faiblesse, perte de la PATIENCE, perte de la DOUCEUR.
« Le Ciel vide ce qui est plein et augmente ce qui est humble ». (D’après le Yi-King : L’Humilité).

Il n’existe pas de religion, par conséquence d’opinion d’un ou de plusieurs individus qui soit supérieure à la Vérité.

(Le transhumanisme des mutilés du sexe au huitième jour des Google et Ray Kurzweil ne sont qu’opinion, et nullement la concrétisation d’une future société humaine se situant dans l’évolutionnisme inventée par ces mêmes mutilés au huitième et leurs prophètes tueurs de Païens. Le transhumanisme se situant dans l’idolâtrie matérialiste de la technologie « tôle et boulons » et de l’anti Trinité et de l’idolâtrie du binaire. Le transhumanisme se situe dans l’évolus(t)ionnisme mortifère du BUT À ATTEINDRE en contradiction de l’Instant qui est pure CONTEMPLATION, comme la Trinité).
DÉFINITION DE LA RELIGION DU NOUVEL ORDRE MONDIAL : C’est celle de la Synagogue des Yahvistes en cheville avec la nouvelle franc-maçonnerie dite spéculative parce qu’elle ne construit plus rien, et qui est née à Londres en 1717 suite aux deux révolutions anglaises du 17è siècle.
Ne pas oublier que le messie des Juifs (le machiah ou messie du Talmud) ne viendra qu’après l’établissement de la norme compas-équerre : « fin des temps » ou « religion » unique qui pourrait prendre la tournure franc-maçonnique puisque les trois quart de la symbolique maçonnique est du judaïsme : « La franc-maçonnerie constitue en effet le cœur de toutes les religions et ne devrait jamais être liée à aucune en particulier - cependant que chaque franc-maçon reste parfaitement libre de professer la religion qui lui convient le mieux, chacun étant comme une facette de la vérité » écrit C.W. Leadbeater dans son livre : Rites mystiques antiques, une brève histoire de la franc-maçonnerie, ce qui rejoint parfaitement cette citation du franc-maçon Armand Bédarride (1864-1935), rapportée par Jean Coulonval dans son livre : Synthèse et Temps Nouveaux :
 
« Si vous voulez un livre qui soit à la mesure de notre temple, faites-le avec ce qu’il y a de plus sage, de plus pur, de plus saint, de plus héroïque, de plus noble, de plus culturel, de plus beau, dans tous les livres qui servent de guide à la vie de l’Esprit, dans ceux qui ont servi et servent encore de flambeaux aux consciences dans leur marche vers la perfection toujours fuyante ; adressez-vous à tous les pasteurs d’âmes, qu’ils se soient donnés comme représentants de la Divinité ou de la Raison... Des profondeurs des ténèbres primitives la pensée humaine a marché peu à peu vers une lumière toujours plus grande : en des langages divers l’Esprit a tracé les annales de son progrès... N’ayez pas peur de les rapprocher, de les confronter, de les exalter les unes par les autres ; au contraire, vous avancerez ainsi dans la direction de la « Parole Perdue ».

Armand Bédarride et ses sbires genre Grand Orient de France voudraient reconstituer et voir simultanément toutes les faces d’un polyèdre et c’est en cela que, selon eux, est la vraie religion. C’est effectivement la religion de l’Homme, MAIS AUSSI CELLE DE LUCIFER, CELLE DU VOYEUR, non celle du sens du mot CHRIST : « Connaître toi-même par toi-même », donc le Soi-Conscience ou Instant, le Cercle devient Point ou Stargate. C’est rejoindre son UN qui est le UN de chacun… Ce qui n’est absolument pas « se prendre pour un Dieu » (‘Vous serez comme des Dieux’ disait le Serpent… ou Vibration provoquant interférences et résonance en cacophonie !)
Jean Coulonval rapporte une citation du Jésus de Nazareth, celui de la Croix : « Lorsque viendra l’Esprit de Vérité, il vous fera accéder à la Vérité tout entière ».
Ainsi la Vérité tout entière ne peut e peut pas venir de l’invention ou de l’opinion d’un Moïse.

Pour ces francs-maçons voyeurs, « Dieu » Architecte a tracé un « grand plan de l’humanité », donc le Dieu des Yahvistes : Yahvé et son temple saint : le sionisme, et le capitalo-socialisme et sa religion matérialiste.
Cette « fin des temps » est pour la franc-maçonnerie spéculative les conditions réunies pour « rétablir l’authentique méthode de prononciation du mot Adonaï, et ainsi « avoir la force », comme un Jedi, pour « commander aux forces latentes dans sa propres divinité », explique C.W. Leadbeater dans son livre cité.

Voici à nouveau un extrait de la conférence de Jiddu Krishnamurti à Omen en 1929, où il expliquait que « La Vérité est un pays sans chemin ».

L’histoire du diable et de son ami.
« Peut-être avez-vous souvenir de cette histoire du diable et de son ami : ils marchaient dans la rue quand ils virent devant eux un homme se baisser pour ramasser quelque chose et le mettre dans sa poche. L’ami dit au diable : « Qu’est ce que cet homme vient de ramasser ? » « Un petit bout de Vérité », répondit le diable. « Mauvaise affaire pour vous, alors ! », remarqua l’ami. « Oh, pas du tout, répliqua le diable, je vais l’aider à l’organiser ! »
Je maintiens que la vérité est un pays sans chemin que vous ne pouvez l’approcher par aucune route, quelle quelle soit : aucune religion, aucune secte. Tel est mon point de vue, et j’y adhère d’une façon absolue et inconditionnelle. La vérité étant illimitée, inconditionnée, ne peut être approchée par quelque sentier que ce soit, elle ne peut pas être organisée on ne devrait pas non plus créer des organisations qui conduisent ou forcent les hommes à suivre un chemin particulier. Si vous comprenez bien cela dès le début, vous verrez à quel point il est impossible d’organiser une croyance ».
Krishnamurti est contre les sociétés secrètes dans le style franc-maçon. Aucune organisation secrète, ou pas, n’a le droit d’aucune manière de forcer les êtres humains à suivre une direction particulière, car c’est FIXER, NORMALISER le principe de la vie qui est perpétuel MOUVEMENT et TRANSFORMATION. Toutes les sociétés secrètes ne pondent que leurs OPINIONS. Et effectivement lorsque quelqu’un a trouvé quelque chose, les problèmes surviennent parce qu’un aura d’orgueil d’organisation se met à tourner autour, et alors le Diable est de la partie.

« Étudier, c’est se promener, ce n’est pas atteindre ».

Ainsi, si les prophéties de l’un des mutilés au huitième jour étaient réelles, nous devrions DÉJÀ ET DEPUIS UN MOMENT ÊTRE TOUS IMMORTEL (aucun but à atteindre, Tout est ici et maintenant). TOUS IMMORTEl, puisque cela implique l’abolition de ce qu’on nomme à ce hui : « temps », donc nous devrions voir des gens : « Nous, dans le futur » venir « nous rendre une visite de courtoisie » !

Un exemple avec l’entretien 612, du 19 janvier 1939, de Ramana Maharshi :
- Maharshi : [à propos du Soi réalisé par un Occidental qui alors risque de se voir enfermé en asile de fous] C’est vous-même que vous enfermeriez. Parce que le monde est fou il vous croit fou. Mais où se trouve l’asile d’aliénés si ce n’est en vous ? Vous ne seriez pas dans l’asile, mais l’asile serait en vous.
Tant que le Soi n’est pas réalisé, les incertitudes, les doutes et les peurs sont naturels à chacun. Ils sont inséparables de l’ego ou, plutôt, ils sont l’ego.

Si l’ego s’en va, ils s’en vont avec lui. L’ego lui-même est irréel. Qu’est-ce que l’ego ? Cherchez. Le corps est dépourvu de conscience et ne peut pas dure ‘je’. Le Soi est pure conscience et non duel. Il ne peut donc pas dire ‘je ‘ non plus. Et personne ne dit ‘je’ dans le sommeil. Qu’est-ce que l’ego alors ?
C’est quelque chose d’intermédiaire entre le corps non conscient et le Soi. Il ne se trouve pas en un endroit précis. Si on part à sa recherche, il disparaît, tel un fantôme… L’ego est un lien intangible entre le corps et la pure conscience. Il n’est pas réel. Tant qu’on y regarde pas de près, il ne cesse de causer des ennuis. Mais dès qu’on le recherche, on se rend compte qu’il n’existe pas.
Voici une autre illustration. Dans un mariage hindou, les festivités durent habituellement cinq ou six jours. Un étranger fut pris pour le garçon d’honneur par des amis de la mariée qui le traitèrent donc avec des égards tout particuliers. Les amis du marié, voyant cela, en firent autant. L’étranger vivait d’heureux moments. Il était parfaitement conscient de la situation. Un jour, les amis du marié voulurent lui demander des précisions sur quelque chose. Ils lui firent savoir qu’ils désiraient lui parler. Sentant le danger, l’étranger préféra s’éclipser. Il en est de même pour l’ego. Si on le recherche, il disparaît. Sinon, il ne cesse de causer des ennuis.
La méthode pour se mettre à sa recherche est enseignée par ceux qui l’ont déjà fait. Voilà la raison pour laquelle on s’approche d’un Maître.

L’humain ne sera jamais un Dieu, n’en déplaise à un Ray Kurzweil ! Car si demain le machin humain sera rendu « immortel », sur Terre, par des nanotrucs, il n’en demeurera pas moins CONDITIONNÉ, sous l’influence de ses nanotrucs. Il sera donc conditionné par un « Maître » ayant nom Nanobots. Même de la « taille » d’un milliardième de millimètre, un nanobot est une matière !

SILENCE : Si vous ne parlez pas, qu’aurons-nous à transmettre, demandent les disciples à leur maître. Celui-ci leur répond : le ciel parle t’il ?
La suprême parole est de ne rien dire : ceux qui parlent ne savent pas, ceux qui savent ne parlent pas (Lao-tseu).

À propos de la religion de l’homme, voici ce qu’écrit avec justesse H.P. Blavatsky, dans Isis Dévoilée, Vol.1, part.1 : « Le matérialisme d’aujourd’hui est né du brutal hier. À moins que sa croissance ne soit arrêtée, il pourrait se rendre maître de nous ! Il est l’enfant bâtard de la Révolution Française, une réaction contre des siècles de répression et de bigoteries religieuses ».
H.P. Blavatsky qui, de la part de certains ignorants sur l’Internet et dans des livres, est assimilé au Nouvel Ordre Mondial, ou même aux trucs genre Illuminati ! Alors que la femme qui la seconda et même la remplaça après sa mort en 1891, Annie Besant, était une sympathisante socialiste avant l’heure (une suffragette) et membre de la Fabian society, une des pépinières du capitalo-socialisme ! Et parfaite franc-maçonne dans une Loge acceptant les femmes. Ce qui n’en fait pas obligatoirement une adepte du Nouvel Ordre Mondial et de sa religion ! Tout n’est pas noir et blanc comme le dallage carré des loges maçonniques…

Même ignorance de la part de quelques Musulmans qui assimilent les Élémentals (les Djinns chez eux, les Trolls, etc.) à la quincaillerie du N.O.M. Depuis longtemps déjà, j’ai cessé de lire et de voir dans leur entier sur l’Internet des conférences de gens qui assimilent, sans rien connaître d’elle, H.P. Blavatsky au N.O.M., ainsi que les Musulmans qui salopent les Élémentals qui sont par essence NEUTRE. Et sont antérieurs à l’humain puisque intégrés aux trois Règnes (Tout est dans Tout).

La religion de l’homme ou des droits de l’hommistes, ou des transhumanistes de chez Google, c’est toujours la dualité, donc l’ego, avec l’ombre et la lumière, l’ombre qui ne quitte jamais son maître… Les transhumanistes, même dans cent ans, si Google existe toujours, seront toujours des fourmis « se promenant sur la Réalité » comme les fourmis qui se promènent sur la vitre d’une fenêtre sans « savoir » que c’est du verre… Et j’écris cela, bien que je ne sois pas une fourmis !!! C’est-à-dire que l’on ne perçoit pas le monde tel qu’il est, mais tel que nous voudrions qu’il soit, car tout est dans le mental, ce qui amène cette double question que j’aime beaucoup en forme de Croix avec Point Focal : « Faut-il le croire pour le voir ? Ou le voir pour le croire ? ». Parce qu’en définitive, les Juifs ou Yahvistes et Nouvel Ordre Mondial sont tous des travailleurs du chapeau cherchant à atteindre un but : un monde conforme à leurs opinions qu’ils veulent tels des dictateurs imposer au monde entier. Un monde de l’ego qui ne menace pas leur invention de leur nouvelle religion. Un monde de GADLU ou aux normes, cohérent, ou de la « raison » des philosophistes. Cela rejoins effectivement la base humaine de l’Homo Religiosus qui est identique dans le phénomène OVNIS : il n’apparaît pas à n’importe qui, n’importe quand et n’importe comment ! (Tout est dans Tout).
 
 

Dernière mise à jour : 13-05-2015 22:49

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >