Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Peuple élu ou Peuple IDIOT
Peuple élu ou Peuple IDIOT Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 15-08-2015 23:11

Pages vues : 2724    

Favoris : 368

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Assassiner, Banques, Bombes, Bourgeois, Cacapitalistes, Chaos, Communisme, Complot, Chronologie, Cinéma, Crottasocialistes, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Dualité, Dynamite, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Forêt, France, Gadlu, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Haine, Hébreux, Homéopathie, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Internet, Itri, Jardin, Jérusalemisation, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Maffia, Magie, Manipulation, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Musiques, Nature, Obnos, Occulte, Oligarchie, Opinion, Pagan, Paradis, Pétrole, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Qbit, Religions, Renseignement, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Spirale, Spirolution, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tétéphone, Tétévision, Thermodynamite, Touta, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Vide, Volonté, Walt Disney, Yahvé, Yankee, Yokaï

 
frise_fresq_itali.jpg
 
 
Peuple élu ou Peuple IDIOT
En effet, peuple élu veut dire :
se singulariser, Idiot veut dire
SINGULIER, du grec idiotês : simple,
particulier, unique.
Donc le peuple élu est IDIOT puisqu’il se
singularise. Mais chacun ici sur Terre
est Idiot, Singulier. Il n’y a pas d’élu
chacun étant unique.


15 août, page dédiée à la Vierge nécessairement Suprême Idiote.
 
 
Le peuple élu actuel : les Juifs, n’attend que le Messie selon les désirs de la chair, celui qui assurera la puissance matérielle et l’opulence bancaire : « le Royaume de Dieu (juif) sur Terre » ou Demain On Rase Gratis (DORG).
 
Les Païens sont une SINGULARITÉ, Plotin dit d’ailleurs que la mystique chrétienne ne pouvait reposer que sur une source païenne (voir A.J. Festugière, L’enfant d’Agripente). Les Païens ne pouvaient que connaître le Soi ; les « Juifs » de Jacques Attali avec leur monothéisme n’ont rien inventé : leur séjour en Égypte ancienne a certainement préparé et influencé leur idée de monothéisme, tant il y avait quantité et complexité de Dieux en Égypte.
Le Un l’Unité, le Tout était nécessairement connu des Païens ou Anciennes Religions. De même que le fameux « Amour du prochain » ne devait pas être ignoré des Anciens, ce n’est pas le copyright des Chrétiens, le mot « Amour » est atemporel !!!

L’anti Singularité c’est le MIROIR nommé « RAISON » qui veut tout expliquer, analyser « Dieu » (Zeus, Jésus, Jehovah), mettre des noms et des formes sur tout. La « raison » veut expliquer l’inexplicable tant elle a peur du Vide. Mettre un nom une forme sur un mystère c’est le violenter, le tuer. Alors on peut dire qu’un mystère est une Carotte-Moteur qui fait avancer celui qui y croit, comme l’argent fait avancer ce monde actuel. La croyance est « lettre morte », comme la loi bidouillée par un Moïse, pétrifée ensuite en dogmes et traditions religieuses et cérémonies et recrachée récemment en « Droits de l’homme ».

Le peuple idiot ou singulier tel que se considèrent les Hébreux, suite à des accidents successifs pris pour « des interventions symboliques de Dieu », des promesses aussi bien dans la tradition mercantile étendu à tous, et donc non singulier. Le problème est que le mot Jéhovah veut dire la réalisation du Soi ou Instant, la Super Tautologie : Je suis ce JE SUIS (lorsqu’Il se présente à Moïse, Il lui dit qu’Il est un Dieu Vivant). À partir de là ce Dieu est donc celui de tous ; d’ailleurs peut importe le nom puisque il est intérieur, il est CHRIST en chacun. Mais l’oublie de Cela fait que chaque peuple Chutent en oubliant Ce Centrum Centri, le Soi ou Instant. La Chute c’est essentiellement ÊTRE TOMBÉ DANS LA MATIÈRE : Déluge, Tour de Babel, Sodome et Gomorrhe, captivité en Égypte, Exode, Veau d’Or, Destruction de Jérusalem…

L’Idiotês c’est Dieu, la Singularité : il est unique, Il dit à Moïse : JE SUIS, c’est son « Nom », il n’ajoute RIEN ; comme le Sentier sente naturellement, et n’a d’autre souci que d’être lui-même, et se moque qu’un pèlerin puisse le parcourir.
La fameuse Vierge des Chrétiens est elle aussi une Idiote : elle est singulière comme toutes choses originelles, échappant, dès lors qu’elle se résume à n’être qu’Elle-même, il n’existe alors même pas de mental pouvant interpréter CELA.
Si la Vierge a « fait l’assomption » ou élévation (ascension) : Vierge qui « a été prise », c’est qu’Elle était une Réalisé.

Toute personne ici sur Terre est IDIOTE, car singulière en n’existant qu’en elle-même, donc incapable de se refléter : PAS DE MIROIR OU PAS DE DUALITÉ. Si la personne se reflète, elle devient AUTRE. Le physicien Ernst Mach a dit : « un être unilatéral dont le complément en miroir n’existe pas ou, du moins, ne nous est pas connu » (cité par Clément Rosset dans son « Traité de l’idiotie » rapportant Roger Caillois : Cohérences aventureuses). On a là un court-circuit dualité-non-dualité, parce qu’aucun miroir ou reflet ne peut « saisir » le reflet de l’Univers (il faudrait en sortir pour l’observer), aucun œil ne peut voir le corps de la Vierge, c’est pour cela qu’elle est Vierge et c’est de la pure idolâtrie que de la représenter en statues ou en vitraux dans les nombreuses églises des papistes de l’Église de Rome.

Tous les corps, du plus petit et à l’infini, au plus grand et aussi à l’infini, sont à jamais IDIOTS, ils n’ont pas leur complément en miroir (le SPÉCULUM qui donnera la spéculation financière, et verbale : l’opinion, observer, donc dans la dualité sujet-objet).
Ne pas oublier qu’à l’origine SPÉCULER c’était observer le Ciel et les mouvements relatifs des étoiles, à l’aide d’un miroir. Spéculer c’est regarder les étoiles, les CONSIDÉRER. Tout cela résume bien le MENTAL : APPROFONDIR ; et un Jacob Frank le prend au pied de la terre, de la lettre ou forme, donc de la matière : il descend au plus bas, dans le 'mal', pour mieux remonter !!! (technique de foutre la merde partout, le chaos).
Le miroir c’est la dualité : il reflète… et donne de la « réalité » une image inversée.

Chacun étant Idiot, Singulier, le peuple singulier qui se singularise par son alliance à Dieu en forme d’idolâtrie n’a pas à combattre les Païens qui eux aussi sont SINGULIERS.

Le christianisme ou Église de Rome a tué les Païens ou jeté le bébé avec l’eau du bain, en rejetant non seulement les superstitions du paganisme récent, mais aussi la Vraie Science des Anciens. Cependant au 4è siècle de notre ère ce qui restait du paganisme était une dégénérescence que nombre d’États ne pouvaient plus soutenir, surtout l’Empire de Rome. Il fallait du « Nouveau vu à la télé ! », et ce fut le Christianisme : mourir pour une idée : les jeux du cirque montrant le courage des Chrétiens face à la mort et à la torture. Idem en 1789 face aux républicains. Courage si exemplaire, si publicitaire si je puis dire, qui convainquait nombre de Païens à se convertir à la nouvelle religion. « En revanche, les martyrs païens dans l’Empire chrétien ont été rares, non pas parce que le Christianisme était plus tolérant, mais parce que le paganisme était devenu chose trop misérable pour être digne que l’on meure pour lui », écrit Eric Robertson Dodds dans : Païens et Chrétiens dans un âge d’angoisse.
Bref, le Christianisme était devenu la Super Carotte qui promettait à tous, sans condition, une Vraie Vie dans l’autre monde ; mais le Paganisme en faisant autant ; cependant la Carotte christique semblait plus juteuse, en forme de communauté plus solide que n’importe quel groupement autour d’Isis ou de Mithra.
Dodds ajoute qu’une des raisons du Christianisme fut que le paganisme avait perdu sa foi dans la science et en lui-même (il s’endormait pour longtemps).
Au contraire, le Christianisme était digne, parce que l’on voyait aux jeux du cirque qu’il était digne que l’on meurt pour lui, l’attrait de la nouveauté renforçait la foi. Mais le principal fut le social : les Chrétiens furent « membres les uns des autres », comme le dit Festugière cité par Dodds. Festugière attribut le succès du Christianisme à « sa philanthropie envers les étrangers, sa prévoyance pour l’enterrement des morts et sa sévérité dans la vie ».

1789 est bien une singularité genre boule dans un jeu de quilles ! Une singularité qui c’est banalisé, transformée en dogme. Pensez-donc : le CULTE DE L’ÊTRE SUPRÊME ou raison ! Le rationalisme à toutes les sauces, l’explication à tout ! La matière devenait OPINION, autre singularité qui prend la place de LA Singularité. Cela va aboutir, non pas à l’Esprit absolu, mais à la Matière absolue et son « pouvoir d’achat », sa croissance et son Nouvel Ordre Mondial ! C’est l’encouragement à ÊTRE LE CORPS, chose en totale contradiction avec l’enseignement de Ramana Maharshi, comme le rationel « Je pense donc je suis », typiquement religion de l’Homme et siècle des « lumières » : l’Homme-machine, dont les transhumanistes s’emparent en le rêvant « immortel » (en fait les transhumanistes rêvent du SYMBOLE, à la limite tout est uniquement symbole puisque dans le mental). Donc depuis 1789, le but de l’existence humaine serait totalement et éminemment PRATIQUE, TOUT CONFORT, ce que encore une fois cherchent les transhumanistes.

Le contraire du Singulier c’est le GRÉGARISME : LA FOULE SE SOUMET À. La foule, même si elle ne croit plus à un dogme, ELLE S’Y SOUMET, faute de mieux, comme elle se soumet à l’extérieur, donc à n’importe quelle convention. Le grégarisme c’est LA BANALISATION COLLECTIVE OU ANTI-CRÉATION, autrement dit : SATAN, qui ne peut qu’imiter et non créer. Banalisation collective telle ce mondialisme rêvé par un Jacques Attali et nombre de ses paroissiens qui tombent dans le non harmonieux, qui tombent hors du sens de la Vraie Vie.
La banalisation c’est la mort de l’Intuition, donc la mort de l’Âme. Le matérialisme actuel est une parfaite banalisation, nommée il y a peu aux USA : American way of life.
BANALISATION vient de BAN : loi qui entraîne une peine : être banni. La banalisation exclue de la Création. Elle est anti Nature.
La banalisation c’est par exemple l’UNIFORME-UNIFORMITÉ, comme veut l’imposer le Nouvel Ordre Mondial en un ego monstrueux. La banalisation est une multiplication de l’énergie en une multiplication des désirs : consommer et consumer avec date de péremption ! L’être humain qui se banalise est anti Création.
 
 

Dernière mise à jour : 15-08-2015 23:33

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >