Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Passage par la Stargate en prochains cycles
Passage par la Stargate en prochains cycles Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 31-12-2015 22:36

Pages vues : 2743    

Favoris : 318

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Islam, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
aqua20090926chatpomm.jpg
 
 
Passage par la Stargate en prochains cycles
 
 
SORTIR DU CAUCHEMAR DU SPATIO-TEMPOREL OU SORTIR DE LA CRUCIFIXION (incarnation) : Bon Éveil pour tous pendant les prochains cycles !!! (Se rappeler tout de même que le temps n’existe pas, il est une conception du mental. Si vous comptez le temps, vous tombez dans l’évolutionnisme et la « croissance », donc dans l’affaire naissance-mort).

Bonne Nouvelle ne peut être que la révélation du Soi-Instant, qui signifie simplement LA DÉCOUVERTE, donc ce qui existe de toute éternité. C’est la seule Bonne Nouvelle possible.
 
Bonne Nouvelle en ce CIRCULUS entre Mère-Père (ou Tout) et le Fils, ou NOM DU MÈRE-PÈRE : le signifiant et le signifié sont UN et DISTINCT en même temps, ce qui correspond à la FIXATION CAVALANTE. Il s’agit d’une relation SINGULIÈRE, soit le NOM PROPRE, le NOM RÉVÉLÉ ou le JE SUIS CE JE SUIS qui est transmis aux « enfants » sur lesquels il « repose ». NOM PROPRE ou INNOMMABLE, INDÉCHIFFRABLE « jusqu’au moment où l’a énoncé celui-là qui est parfait [Réalisé]. C’est lui qui peut dire son NOM et peut ainsi le VOIR » (NH I, 3 ; XII, 2 Évangile de la vérité, 40, 15).
CIRCULUS OU TRINITÉ : la dispersion est un manque, l’Unité en Trois est une manifestation de la Plénitude, soit ENTRETENEZ LES VASES OU VAISSEAU. Le Vase est le Graal ou assiette : les six jours de la Création sont nommé dans le Bahir (Kabbale médiévale) : LES SIX BEAUX VASES. Ces Vases sont aussi le CREUSET OU CROISEL (sceller) : le Christ, la Source, la « Force » (le Graal est plutôt une assiette afin de recevoir un maximum d’influences célestes).
ASSIETTE : évoque le moment de repos, de pose où l’on s’assoit pour par exemple manger dans cette assiette ; étymologie de seoir : être assis, demeurer, être fixé, avoir une base ou fondement, UN AXE, UN NID, UNE SIGNATURE, donc le JE SUIS CE JE SUIS. De quelqu’un qui est malade on dit « Il n’est pas dans son assiette », ou « il est désaxé », ou « il n’est pas dans ses pompes », il à besoin de se re-poser.

Ainsi le Creuset ou Croisel permet de se ressourcer : « C’est dans l’unité que chacun l’obtiendra [l’harmonie de l’unité], en toute connaissance qu’il se purifiera de la multiplicité [monde des accidents] pour parvenir à une unité, consumant en soi la matière à la manière d’un feu, et l’obscurité dans la lumière, la mort dans la vie. Si donc cela est arrivé à chacun de nous, eh bien, il nous faut penser à l’ensemble afin que la maisonnée soit rendue sainte et paisible dans l’unité », dit l’Évangile de vérité à 25, 10-25.

Le Bon éveil c’est recevoir la Connaissance et passer de la non-existence à l’existence : donc Con-Naître ou naître avec, soit être manifesté [le Je Suis], alors que ceux qui persistent dans l’erreur n’existent pas du tout, parce que le Cosmos est une illusion comme tout le reste qui se trouve dans le mental ; cependant matière et passion étant dans le mental ils sont nécessaire en vue de la Réalisation du Soi :
« Parce que ceux qui appartiennent au Tout cherchèrent à connaître celui dont ils sont issus et que le Tout était à l’intérieur de l’Inappréhendable inconcevable, lui qui est au-delà de toute conception, c’est alors que la méconnaissance du Père [comprendre le Tout] se fit perturbation et angoisse [le Chute]. Puis la perturbation se figea à la manière d’un brouillard au point que nul ne put voir. De ce fait, l’Erreur [la Chute] tira sa puissance. Elle se mit à œuvrer sur sa propre matière dans le vide, ignorante de la Vérité. Elle consista en une fiction [l’histoire ou évolutionnisme, le mental], élaborant artificiellement, avec puissance, une alternative à la Vérité. Or ce n’était pas une dégradation pour lui, l’Inappréhendable inconcevable. Car elle n’était rien cette perturbation, non plus que l’oubli, non plus que la fabrication mensongère. En revanche, la Vérité est inaltérable en sa stabilité, imperturbable, et sans artifice. C’est pourquoi il vous faut mépriser l’erreur ! Tel est son mode : être sans racine. Elle consista en un brouillard à l’égard du Père [le Tout], subsistant en élaborant des œuvres, oublis et angoisses, afin de leurrer, au moyen de ces choses, ceux du milieu, et les réduire en captivité » (Exposé, Origine de l’Erreur, Évangile de la vérité, 17,4-35).

Ceux qui demeure dans l’ignorance ne sont pas né. Ils sont comme des EMBRYONS, DES POTENTIALITÉS, DES PROBABILITÉS. Ils ne sont INSTANTÉ que lorsqu’ils connaissent le SOI-INSTANT. C’est pourquoi nous vivons dans un monde d’illusion, en plus renforcée par le délire technologique du binaire. Ce monde est donc celui des accidents ou CAUCHEMARS, dont on ne peut comprendre l’illusion qu’une fois éveillé : « Car celui qui est sans racine ne donne pas de fruit non plus. Il aura beau penser en lui-même : « Je suis venu à l’existence », il ne se dissipera pas moins de lui-même. Voilà pourquoi celui qui est totalement inexistant ne viendra pas non plus à l’existence. Que peut-il bien espérer, pour qu’il se dise en lui-même : « J’existe » ? Comme il en est des ombres et des apparitions nocturnes, que brille la lumière du jour c’est de l’angoisse qu’éprouve celui-là en constatant que cela n’exista pas » (28,15-30).

- Maharshi : Pourquoi pensez-vous à la naissance et à la mort ? Êtes-vous réellement née ? Le mental se manifeste, et cela est appelé naissance. Après le mental, s’élève la pensée du corps - le corps est perçu ; puis s’élève la pensée de la naissance, celle de l’état avant la naissance, de la mort, de l’après-mort… Toutes ces pensées n’appartiennent qu’au mental. De qui est-ce la naissance ?
- Question : Ne suis-je pas née en ce moment même ?
- Maharshi : Tant qu’il y a le corps, la naissance est réelle. mais le corps n’est pas le ‘Je’. Le Soi ne naît ni ne meurt. Il n’y a rien de nouveau [oui, sinon on tombe dans l’évolutionnisme, l’histoire ou le « progrès »]. Les Sages voient tout dans le Soi et tout venant du Soi. En lui, il n’y a pas de diversité. C’est pourquoi il n’y a ni naissance ni mort.
- Question : Si le sommeil est un si bon état, pourquoi ne cherche-t-on pas à y rester toujours ?
- Maharshi : On n’est jamais qu’en sommeil. L’état présent, celui de veille, n’est pas plus qu’un rêve. Et le rêve ne peut se dérouler que durant le sommeil. Le sommeil est donc à la base de ces trois états. Et la manifestation de ces trois états n’est encore qu’un rêve qui, à son tour, est un autre sommeil. Ainsi, ces états de rêve et de sommeil n’ont pas de fin.
Il en va de même de la naissance et de la mort qui sont, elles aussi, des rêves dans un sommeil. En vérité il n’y a ni naissance ni mort.
(Ramana Maharshi, entretien 244).

SOMMEIL = OUBLI (TROUvère, « défaillance » ou abandon), par conséquence absence d’ego : « Dans le sommeil profond, cette activité est absente [activité mentale] ; donc les objets et le monde n’existent pas pour nous dans cet état. En conséquence, la « réalité du monde » ne peut être créée que par l’ego, par son émergence du sommeil ; et cette réalité est engloutie ou disparaît lorsque l’âme reprend sa propre nature dans le sommeil profond » (Ramana Maharshi, entretien 25).
Cependant le vrai oubli est l’ignorance ou OUBLI DE SON ÊTRE PUR. L’autre gros oubli est celui de se considérer comme le corps, le ‘je’. Évidemment SOMMEIL = OUBLI DE SOI DONC PERTE DE L’EGO !
OUBLI : à rapprocher du ù sumérien : sommeil, repos, dormir, être couché. Qui donnera : ù-a (dormir), ù-di (sommeil, repos, étourdissement), ù-ku (dormir), ù-sa (sommeil), ù-tu (donner naissance, créer (ù-tud). (Réf. Lexique du sumérien, de Lucien-Jean Bord).
En résumé, le mot OUBLI est bien comparable au TROUvère (celui qui transmet)  tant il est riche de possibilités, il est comme une SOURCE, et mariable avec le mot Connaissance. Pour ne pas oublier on fait une ENSEIGNE-SIGNE, UN ENSEIGNEMENT-PÉDAGOGIE, UN SIGNAL, SCELLER, SIGNATURE, bref : on fait un nœud à son mouchoir ! On fait une MARQUE, ON PREND CONSCIENCE.

Dans l’entretien 203, Ramana Maharshi cite la Bhagavad-gîtâ, chapitre II, 16 : « L’irréel n’a pas d’être ; le réel ne cesse jamais d’être. Cette Vérité a été perçue par ceux qui voient l’essence des choses [la Lumière de l’Essence dans la spiritualité chan].  « Le réel est toujours réel, l’irréel est toujours irréel ». Dans Synthèse et Temps Nouveaux, Jean Coulonval écrit : « Vivre les choses de l’INVISIBLE sont aussi concrètes que celles du VISIBLE, bien que d’un ordre différent ».

Bhagavad-gîtâ, chapitre II, 20 : « Il [le réel] ne naît ni ne meurt ; ayant été, il ne cesse pas d’être ; non né, perpétuel, éternel, existant depuis les temps anciens, il n’est pas anéanti quand le corps est anéanti ». Ramana Maharshi prolonge ce même entretien : « Il n’y a donc ni naissance ni mort. L’éveil est la naissance et le sommeil est la mort ».

Dans le même entretien 203, Ramana Maharshi parle du sentimentalisme identique au « vivre ensemble » du capitalo-socialisme, soit pleurer la mort de quelqu’un, qui n’est évidemment qu’une manifestation de l’ego ou égoïsme : « Pleurer la mort de quelqu’un n’est pas une preuve d’amour véritable. Cela révèle seulement L’AMOUR DE L’OBJET, ET DE SA FORME [le Nom-la Forme]. Ce n’est pas de l’amour. Le véritable amour se reconnaît à la certitude que l’objet de l’amour est dans le Soi et ne peut jamais cesser d’exister ». Ce sentimentalisme en forme du « vivre ensemble » suite aux attentats en 2015 en France est identique à ce qui est devenu une religion ; la Shoah ; pur sentimentalisme poussé à son paroxysme et business : le mental étant triomphant là-dedans ! « C’est lui qui cause la douleur pour lui-même [donc là encore de façon égoïste : le copyright de la pleurniche internationale], même là où il pourrait y avoir du plaisir. Plaisir et peine sont tous deux des créations mentales [donc des opinions]. Alors, pourquoi pleurer les disparus ? Ils sont libérés de l’esclavage. Le deuil est la chaîne forgée par le mental pour s’attacher aux défunts [les Yahvistes se vautrent là-dedans !] ».
« Tant que l’ego persiste, l’homme a peur de la mort et pleure la mort d’un autre ».

« La diversité est la loi du monde. Mais une Unité parcourt la diversité. le Soi [ou Instant] est le même en tout. Dans l’esprit [l’Essence], il n’y a pas de différence. Toutes les différences sont externes et superficielles. Découvrez l’Unité et soyez heureux.
La douleur de la diversité est surmontée par la joie de la perception de l’Unité. D’ailleurs, un roi peut très bien se déguiser en serviteur sans que cela ne crée une différence dans la personne » (Ramana Maharshi, entretien 507).

« Aussi longtemps qu’il y a un connaisseur [un spécialiste], il y a toutes sortes de connaissances (directe, par déduction, intellectuelle, analogie, etc.) ; mais que disparaisse le connaisseur (son ego] et toutes ces connaissances disparaîtront avec lui ; leur degré de validité est du même degré que le sien » (Ramana Maharshi, entretien 93).


Ici les Vœux 2016 de V. Poutine pour la Sainte Russie. Heureusement qu’il n’est pas empoisonné par le mot « terrorisme » !


[En haut de page : aquarelle de Michel Roudakoff]
 
 

Dernière mise à jour : 31-12-2015 22:56

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >