Accueil arrow News arrow Dernières news arrow TERRORISME ou TOUT-SÉCURITAIRE ÉTATIQUE
TERRORISME ou TOUT-SÉCURITAIRE ÉTATIQUE Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 29-12-2016 20:09

Pages vues : 2689    

Favoris : 487

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Islam, Jardin, Jeu, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
etre-supreme-republic.jpg
 
 
TERRORISME ou TOUT-SÉCURITAIRE ÉTATIQUE
Il est certain que le nucléaire actuel fasse peur
à « Nous dans le futur » (phénomène ovni).
Il est certain que les travailleurs du chapeau ou
agités du bonnet font peur : la Terreur comme en 1789
et tyrannie de l’opinion.
 
 
Page dédiée aux prisonniers du Pèze, donc nous tous. Ça pèse tellement c’est pourquoi tant de gens veulent « s’envoyez en l’air », ce qui fait tant d’adeptes de la City de Londres et autres trafiquants.
Remarquez aussi que ça fait plus de 10.000 ans que nous subissons la voie de l’Agriculture, donc du BLÉ, DU FRIC/FLIC !!!
Pour bouffer, il faut du Pèze, et ça pèse sur l’estomac, comme le blé, ça brûle, ça consume comme la société de consommation et de sommation-somatisation-signal (haut de la pyramide oligarchique ou mental et ses lois).


La valeur ou argent donne naturellement naissance aux vo(a)leurs. Les vendeurs de verrous à 50 points d’ancrage donnent naturellement naissance aux voleurs qui vont fracturer la porte ainsi blindée. TOUTES PROTECTIONS FABRIQUENT LA PEUR ET LE DANGER. FABRIQUER LE TERRORISME FABRIQUE À LA FOIS LES LOIS, LA PEUR ET FAIT AVANCER LE BUSINESS ÉTATIQUE DU COMPLEXE MILITARO-INDUSTRIEL OU TRINITÉ ARMÉE-POLICE-JUSTICE. Idem : les fabricants de médicaments et le business de la médecine dite « officielle » fabriquent les maladies ! Idem : « l’éducation nationale » imposée fabrique l’ignorance, idem pour les médias, etc.
Bref, deux méthodes de fonctionnement pour les masses :
- La lutte ou protection [RIGIDITÉ] (fixation-résistance et ça chauffe : thermodynamique), résistance contre l’agression, soit la fonction étatique actuelle et ses diarrhées de lois à répétition : « à chaque problème une loi », « à chaque microbe un vaccin ». La Résistance est une charge, une non-fluidité, un décalage ou désaccord, elle pèze/pèse : voyez l’état de la Terre sous religion de l’argent. L’étatisme est rigidité par principe.
- La fuite ou TRANSPARENCE [SOUPLESSE] (le problème passe au travers de moi sans me perturber) et FLUIDITÉ (Eau Primordiale).
Pour le deuxième cas, le RIRE sera un extraordinaire FUSIBLE contre toutes peurs et problèmes liés à l’extérieur.
 
- La lutte ou résistance c’est encore ce qui va déclencher la mal-à-dit (aller contre le D.I.T. où le Dit sonnait comme déité !). Là où il y a PÈZE (POIDS) C’EST LOURD ET ÇA ENCOMBRE COMME NOTRE RELIGION DE L’ARGENT DE LA CITY DE LONDRES. Le Pèze freine et Fresnes (prison), il marque UN COUP D’ARRÊT COMME LA MAISON D’ARRÊT, DONC LE CONTRAIRE DE LA LIBERTÉ, contrairement à ce que peux laisser croire le miroir aux alouettes nommé « libéralisme », ou encore « démocratie ».
La Laïcité (prolongement de « l’Être suprême » des républicains de 1789), l’athéisme est une résistance et en même temps une manifestation de l’Homo Religiosus (soif d’absolu), une résistance qui implique la non-satisfaction de l’Homo Religiosus. Laïcité et socialisme sont une contre-religion comme on fait un contre-feu pour arrêter les incendies de forêt. Mais un contre-feu est aussi un feu.
Le dogmatisme est une résistance, car il sera d’autant plus intraitable, résistant, comme la laïcité, qu’il sera inconscient, parce que tout danger de ne plus y croire va créer la panique devant le vide, devant la possibilité de ne plus avoir de raison de vivre, de ne plus avoir de « moteur ». La laïcité est un Super Moteur inventé par cette nouvelle judéo-maçonnerie spéculative.
ADHÉRER à une cause, à un parti, c’est se COLLER dans le mental, dans l’égrégore d’un groupe différent d’autres groupes ou égrégores dont on se fait naturellement l’ennemi. C’est participer aux divisions sociales et les nourrir.

- La fuite ou plutôt TRANSPARENCE c’est VAINCRE L’IGNORANCE : par exemple si vous ou votre corps (mental) interprète un signal ou information comme une agression, donc une fixation dessus, il va y avoir « résistance » ou « échauffement » (dépression, angoisse, peur, maladies). Mais si vous êtes TRANSPARENT, INVISIBLE, DONC SACHANT, votre mental ne sera plus en état de fixation mais de « solve » : ça coulera, ce sera transparent et ne vous atteindra pas (vous ne serez pas teint pas l’agression ! Vous serez invisible à l’agression. Votre corps ou mental évitera ainsi le stress psychologique).
Autre exemple mais plus difficile avec la technologie actuelle comme la tétéphone mobile : être conscient de seconde en seconde, tout en parlant ou écoutant, pour se protéger des émissions dangereuses du signal électromagnétique ! Alors la « fuite » sera de ne pas utiliser de tétéphone.
TRANSPARENCE :
- VERT OPAQUE il s’appuie sur le ROUGE.
- ROUGE TRANSPARENT il soutient le VERT.
Le Rouge est transparent sinon, on ne verrait pas le vert !
DÉPLOYER = TRANSPARENT : Fluidité = Spontané. Le coulant entre les deux contraires. Le JUS (Électricité statique). Ce qui freine n’est pas bon : l’électricité dynamique dans un conducteur métallique chauffe icelui, il y a résistance donc usure et perte d’énergie en même temps que fourniture/nourriture d’énergie.
Fluidité = Non routine ou pas s’installer. (L’Eau qui dort ou eau morte).
Ce qui est Fluide est bon : la plante s’oriente vers la Lumière et progresse. C’est un des secrets de l’augmentation (épanouissement).
La Fluidité c’est l’échange é-change de CHANGIER (change tout le Temps), l’Eau en passant d’un récipient à un autre récipient change bien de forme, il y a Fluidité.
L’Eau ne résiste pas, et l’échange est présent, l’Eau gardant son caractère d’être incompressible (Résistance).
« Le dérangement de notre corps ne vient uniquement, exception faite des indispositions mécaniques, que des courants de vie qui ne peuvent librement circuler » écrivait Cyliani.

Le « vivre ensemble » et la mode du social est typiquement l’outil étatique de l’après 1789, qui depuis plus de 200 ans peut se résumer par le mot « SÉCURITÉ », évidemment liée à l’argent : vous avez des assurances, des avocats ou des assistances pour tout, si vous payez !!! Les domestiques se sont recyclés dans le « libéralisme » et la laïcité !

Le régime républicain contrôle tout, ainsi il va devenir de plus en plus difficile de devenir TRANSPARENT. Allez aux cabinets pour échapper à l’opinion ou dangerosité d’autres personnes va devenir impossible. Simuler la folie pour échapper à tel problème ou à tels personnes est déjà impossible : on vous envoie à l’hôpital chez les « fous » en vous faisant droguer de force pour vous remettre dans le courant de la paroisse de la City de Londres ; c’est-à-dire qu’on vous remet à la réception de l’extérieur des choses d’en bas, matérielles. D’ailleurs, Freud raisonne comme un électricien qui prétendrait ne tenir compte que d’un seul pôle du courant électrique.

Le régime républicain fait absolument tout pour que les masses soient TOURNÉES VERS L’EXTÉRIEUR, DONC VERS L’ÉTAT ET SA RELIGION DE LA CITY. IL FAIT TOUT POUR QUE LES MASSES N’AIENT PAS LES PIEDS SUR TERRE, qu’elles restent en réception et non en émission. Or même dans un simple caillou il y a réception-émission (j’en sais quelque chose à travers la sculpture sur pierre et à travers ses mailles enregistreuses, parce qu’il doit y avoir une Harmonie trinitaire : Pierre-Sculpteur-Forme. Idem pour une aquarelle : Couleur ou lumière-Papier-Pinceau et Eau).
Il y a relation entre Matière et Fréquence (émission et réception). Les cellules produisent des champs électriques. Un conducteur métallique parcouru par un courant qui vibre beaucoup envoie ses vibrations en rayons dans l’Espace.

Vous ne pourrez bientôt plus vous tourner VERS L’INTÉRIEUR : écoutez intimement et en conscience vos sensations corporelles et aussi mentales, ce qui se rapprochera de la méditation mais n’en sera pas puisqu’elle implique aucune pensée, donc aucune sensation du corps.

Comme le dit si souvent Ramana Maharshi, nous ne sommes pas le corps, pas le mental, nous sommes éternels, donc LIBRES, PURS, SANS MAL-A-DIT.

- La fuite ou plutôt TRANSPARENCE est déjà décrite il y a plusieurs millénaires dans le NON-AGIR DE LA TAOÏCITÉ (Wou-wei ou Wuwéi, le ”lâcher-prise”). Ainsi, tout ce qui se fait spontanément est supérieur à ce qui se fait volontairement, en une forme de fixation à cause du mental. Faire le vide pour faire le plein ! Le Wuwéi devient l'état de celui qui a atteint l'Union mystique (comparable au Nirvâna bouddhiste).
NON-AGIR veut dire libéré du mental, libéré de son contrôle. Tout contrôler, chier sans arrêt des lois comme le fait la chefferie du régime républicain va produire LE PÈZE : lourdeur pire que le Plomb métal.
Tout contrôler, tout concentrer ou toute action de la volonté ou « raison » (méditation forcée ou inappropriée) va encore engendrer des fixations, donc des maladies, des lois, etc.

La Félicité étant notre état naturel, on risque fort de tomber dans le paradoxe du « Connaître toi-même par toi-même », soit la connaissance de soi-même où c’est le SUJET qui réfléchit sur l’OBJET. Échapper à la non-dualité en ayant recours à la dualité sujet-objet, voilà le paradoxe du sujet se réfléchissant sur lui-même comme pris dans les glaces, ou comme pris dans l’Ouroboros fermé, fixé. En d’autres mots/maux : on ne peut pas à la fois faire fonctionner le mental et le supprimer pour « ressentir » !
On dit parfois « Se réaliser » : le ’se’ se retourne sur le sujet en inversion de la Super Tautologie à la Moïse : « Je suis ce JE SUIS ».

La peur n’existe pas, elle fait la partie de la dualité pur-impur. Il n’existe que LA PEUR DE L’EXTÉRIEUR, DE L’AUTRE, de ce qu’il peut faire, dire, penser. Bref, LA PEUR C’EST LA TYRANNIE DE L’OPINION : LE VERBIAGE, LA DIALECTIQUE INCESSANTE. LA PEUR EST ENGENDRÉE PAR LA MODE DU SOCIAL ET DES RÉSEAUX.
SILENCE ET RIRE sont de merveilleux outils humains contre la peur.
PEUR = IGNORANCE, qui va donner le FRISSON (mysterium tremendum) que C.G. Jung nomme le « numineux », et qui est comparable à PAN et sa PANique que d’un seul coup, dans l’Instant, surgit la Connaissance et s’efface l’ignorance. Ce PANique peut être négatif (bad trip) ou positif (extase) et dans les deux cas susciter des convulsions comme chez les possédés et les maniaques. Dans le bad trip ce sera la frayeur PANique (deima panicon) des ergoteurs Grecs, voir la « frayeur de Dieu » des religions abrahamiques et d’un Yahvé qui veut « paralyser de peur » ses adeptes, système qui sera repris par tous étatisme et chefferie fabriquant une révolution (terreur en 1789-93 en France, en 1917 et jusqu’à la mort de Staline en Russie, etc.). La terreur est donc du domaine de l’impur : LE SINISTRE, LA NOUVEAUTÉ qui va donner la PANique parce qu’il n’y a pas de possibilité de recul, de mettre de l’espace entre le sujet et l’objet, pas de possibilité de ”mettre ses pantoufles”. Pour certains Anciens genre Grecs la transe et l’extase spirituelle sont envoyées par les Dieux et sont à l’origine de la folie. Pour un psychiatre de courant de C.G. Jung comme Pierre Solié (Médecine Initiatique - Aux sources des psychothérapies), la « terreur numineuse » (pavor sacer) serait la base de toute spiritualité primitive. Bref, « la colère de Yahvé » FRAPPE comme l’éclair d’un Zeus. Colère totalement sous l’emprise de l’ego, arbitraire, incalculable et imprévisible, comme un coup de tonnerre dans un ciel serein. Donc aucune rationalité là-dedans puisqu’on s’approche du domaine du Non-Agir, du spontané, mais un faux spontané inhérent à un Dieu comme Yahvé, un non-agir non encore purgé de l’ego.

À la PANique ou tremendum va s’accoupler la tremenda majestas, la majesté qui donne des frissons. Avec le régime républicain c’est maintenant chose impossible puisque nous sommes tous rois et que c’est tout confort ! Et que la maladie viendra tout de même à cause du mental et sa raison et sa dépression maintenant possible.
Après la tremenda majestas va venir l’HYPNOSE OU FASCINATION QUI CLOU SUR PLACE ! PARCE QU’IL N’Y A PLUS DE DUALITÉ. Pierre Solié dans cette prolongation de la tremenda avance la pathologie mentale comme la psychose maniaque, « versant élationnel de la mélancolie ou déprime précédente [tremenda majestas] ».
Ainsi l’objet numineux devient une « pile atomique ». Par exemple les assiettes qu’avait touché ou dans lesquelles l’Empereur Mikado, demi-Dieu, avait mangé, devaient être brisées, de peur qu’un des sujets du Mikado s’en serve par erreur et voit sa bouche s’enflammer et se gangrener ! Ce que le Mikado touchait était CONSACRÉ : LE FEU SACRÉ DES MYSTIQUES, le INNÉ-IGNÉ ABSOLU QUI CONSUME, DONC LE RAYONNEMENT QUASI IDENTIQUE À CEUX DE L’ACTUEL DANGEREUX ET MORTEL NUCLÉAIRE. SACRÉ = FEU ; encore une fois les mystiques carburant trop à ce sacré, cet « Amour Divine » qui risquait de les consumer totalement, en demandait à Dieu la délivrance afin de ne pas mourir. Un étant le TOUT et Tout étant SINGULARITÉ, tout ce qu’un Réalisé ou une personne Sainte désigne, nomme ou touche est consacré et ne peut dès lors servir qu’à elle, car son contact est mortel pour le profane ou ignorant. LE PUR ÇA BRÛLE !
En résumé : concernant la peur, elle existe depuis la chute ou catastrophe Néolithique ayant frappé les trois règnes, qui du caillou jusqu’au mammifère comme l’humain sont vérolés par la peur. Tremendum ou pas tremendum, c’est encore un tour/tout du mental.

Alors, comme je mets souvent en refrain : Faut-il le croire pour le voir, ou le voir pour le croire ??
Est-ce le corps qui guérit le mental, ou est-ce le mental qui guérit le corps ??
Ce qui rejoins le paradoxe de la non-dualité utilisant la dualité ou le ‘je’ utilisant le ‘Je’, car le Soi n’existe pas sans le ‘je’ avec j majuscule (la raison).
Je dirais que le : « être moi-même » est encore un piège du mental comme le « se réaliser », soit OBTENIR QUELQUE CHOSE ou ATTEINDRE UN BUT. D’ailleurs, on dit maintenant en calculant ou travaillant du bonnet : « Est-ce que ça vaut le coup ? ». Nous sommes dans les temps de la trinité : chair-chaire-chère ! Tout ce qui est de cette trinité est du domaine de l’opinion ou sentiment dans la religion de L’ÉTALON-MÂLE OU ÉTALON-OR ce SUPERMAN qui rêve d’immortalité.

SINGULARITÉ ou SACRÉ : « Mieux vaut [pour chacun] sa propre loi d’action [svadharma], même imparfaite, que la loi d’autrui, même appliquée. Mieux vaut périr dans sa propre loi ; il est périlleux de suivre la loi d’autrui ». (Bhagavad-Gîtâ, chapitre 3, 35)

« Ce qui est nécessaire pout obtenir le but le plus élevé, c’est la perte de l’individualité. L’intellect se développe en même temps que l’individualité. La perte de l’individualité ne peut avoir lieu qu’après la disparition de la buddhi [intellect], qu’elle soit bonne ou mauvaise. […] [Tant qu’il y a un espace entre l’objet et le sujet, il y a désir]. L’état sans désir, c’est le moksha (la Libération). Dans le sommeil profond, il n’y a ni dualité ni désir. Alors que dans l’état de veille, il y a dualité et désir. C’est à cause de la dualité que le désir apparaît pour posséder l’objet. Le mental dirigé vers l’extérieur est le siège de la dualité et du désir [c’est moi qui souligne]. Si on sait que la Félicité n’est autre que le Soi, le mental se tourne vers l’intérieur [Centrum Centri]. Quand le Soi est atteint, tous les désirs se trouvent exaucés. C’est âpta-kâma [qui a atteint l’objet de son désir], âtma-kâmah [qui en désire que l’âtman [le Soi], akâmash ca (la satisfaction des désirs) de la Brihadâranyaka-upanishad [v.IV,6] ». (Ramana Maharshi, entretien 502).

« Les deux éléments ont un Centrum Centri que tous les yeux ne peuvent apercevoir ; ils ont de plus un Centrum Commune dont les prétendus savans n’osent approcher, crainte de dévoiler leur turpitude. C’est la lumière. […] Lors donc que vous lisez quelque traité des Anciens sur l’étude de la Nature, n’entendez pas pour éléments les substances crues, indigestes et mortifères que je viens de vous signaler, mais recherchez-en le Centrum Centri par quelque procédé ingénieux et de votre propre fond, car les Sages le veulent ainsi, tant pour empêcher les abus que la profanation de cette science, au moyen de laquelle la société pourrait être bouleversée et anéantie ». (Les Récréations Hermétiques, manuscrit alchimique d’un anonyme n’ayant même pas laissé d’initiales ou de pseudonyme, formant une transition entre la littérature hermétique du 19è et celle du 18è siècle. Il est à noter que cet auteur anonyme avait une connaissance beaucoup plus profonde que celle du célèbre Cyliani. Le sérieux de cet auteur des « Récréations » [jeux d’enfants ou Royaume des Cieux-Origine] utilise « l’arme absolue » alchimique contre l’ignorance quand il avance : « Ne craignez donc pas de vous livrer à l’étude de notre science… n’attendez surtout aucune preuve de nos dires… ». Les « Récréations » seraient l’œuvre d’un Chrétien, un catholique. En référence à : Deux traités alchimiques du 19è siècle, présentation et commentaire de Bernard Husson, incluant en troisième partie ces Récréations vraiment parlantes).
 
 

Dernière mise à jour : 30-12-2016 00:11

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >