Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Abrahamisme = Causalisme et Utilitarisme
Abrahamisme = Causalisme et Utilitarisme Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 06-01-2019 22:12

Pages vues : 864    

Favoris : 128

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Banques, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Circoncision, Confort, Corps, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Gratuit, Humain, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Klan, Langage, Liberté, Lucifer, Maux, Méditation, Mental, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Opinion, Orient, Pagan, Panique, Paradis, Phallus, Pierre, Plume, Porte, Puce, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Serf, Simple, Social, Soi, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Toupie, Vérité, Vide, Vieux, Violet, washingtonisme, Yokaï

 
moise_nuque_raide_norme.jpg
 
 
Abrahamisme = Causalisme et Utilitarisme
qui ne pouvait qu’engendrer le politisme
et le capitalisme, surtout à
l’instigation des Hébreux-Juifs.
Depuis l’abrahamisme nous survivons
dans la GRANDE ET SADIQUE HYPOCRISIE où
règne bienveillance et justice, intelligence et
savoir-faire ; ça s’appelle aussi « démocratie »
et là se trouve la laïcité où avec sa « liberté
d’expression »
on cherche midi à quatorze heures.


PAGE DÉDIÉE À LA COUR. (Voir en fin de page dans l’encadré l’entretien 32 de Ramana Maharshi).
 
 
Page précédente : Tuer père et mère, tuer l’État de droit

L’abrahamisme fait partie uniquement de la POLITIQUE et d’une forme de MORALE : la croyance abrahamiste n’a pas de doctrines métaphysiques et ne fait que dans le politisme afin d’établir une discipline sociale EXTÉRIEUR (au détriment de celle de l’intérieur normalement présente en chaque individu !). C’est pourquoi pour socialiser les gens l’abrahamisme promet aux losers de ce monde une carotte nommée « paradis », et son dogme aboutit à l’égalité devant la loi humain comme devant la « loi divine ». L’abrahamisme est donc essentiellement politique et militaire : voir la construction de l’Europe (Monarchie puis République) et celle de l’Empire Ottoman (et de nos jours les guerres pour le pétrole et le gaz).

L’opinion abrahamiste avec son « Instant zéro » ou Big Bang (« commencement ») ne pouvait qu’aboutir à Hollywood avec le mot « FIN » sur l’écran donc avec la promotion de l’HOTC (Histoire-Opinion-Temps qui coule). Une création DANS LE TEMPS, qui ne pouvait qu’engendre l’opinion d’éternalisme : le Démiurge créant son monde, en sa formation totale à travers LA DURÉE ELLE-MÊME CONÇUE COMME INFINIE !


CAUSE = HOTC OU MONDE PHÉNOMÉNALE.

« En l’absence de cause (substantielle pouvant se développer) et de cause auxiliaire (efficiente) au commencement, comment peut-on parler d’une chose matérielle qui se produit spontanément [c’est moi qui souligne] ? C’est pourquoi il n’y a rien au commencement qui se produisit spontanément, ni quelque (hypostase émettrice connue) par les ignorants sous le nom de Brahma [le Créateur et une des trois divinités de l’hindouisme] ou sous un autre nom. Rien n’existe que l’espace vide s’étendant (à l’infini) et qui vient à apparaître comme empli du firmament de la Conscience de l’Être Né de soi-même [comme Ptah ou Osiris] » (Yoga Vasistha, YV VIb 164, 10-11).
« Étant donné que la Conscience est pur espace vide, comment et par quoi le monde peut-il naître ? Comment dans ce qui est vide de nature peut-il jamais y avoir une cause ou une cause auxiliaire qui opérât » (YV VIb 72, 26).
« Étant donné la non-différence entre l’effet et sa cause [sinon on tombe dans l’HOTC], il n’y a rien en ce monde de tel qu’une cause et un effet, si bien que l’on ne peut même pas parler de Thème de la cause ; ainsi les trois mondes [veille, rêve, sommeil profond] ne sont-ils pas différents du Brahman [ou Instant, Soi] » (YV III 3, 28). NOTEZ que le mot Brahman est proche du mot A-Braham… Mais dans A-Braham le A est privatif (sens de priver de quelque chose). Brahman : BRH, et Abraham : ABRH. Pas beaucoup d’effort à faire pour rapprocher Abraham et Brahma(n)…

RÉALITÉ (définition) : la création engendre l’opinion de : naissance, d’apparition, et de brillance, ce qui n’est qu’opinion de gens puérils, de sots, parce que conditionnés par leur mental et leur imagination.
« Mais sache [à l’intention du Prince Rama] comment le mot « né » (jâta) est synonyme de l’Unique Réalité. Le mot « né » est usité dans le sens de « venu à l’existence » [Je suis CE JE SUIS]. « L’existence » est l’essence des mots « venue à l’existence ». « L’Existence » [avec le E majuscule] est utilisé uniquement dans le sens de « Réalité » [avec le R majuscule]. Aussi la « Réalité » est-elle dite « née ». Lorsque, s’agissant de la création, on dit qu’elle est « née », c’est la « Réalité » qui est signifiée comme création » (YV VIb 146, 15-17).


HOTC avec le début film et la fin de l’histoire avec le mot « Fin », parfait causalisme utilitaire qui rapporte des fruits à certains, donc qui rapporte uniquement des PHÉNOMÈNES. Le « zéro initial » ou Big Bang est ce film hollywoodien avec son « horaire » 10 puissance moins 43 seconde, matérialisation de l’Instant zéro ou typiquement le POURVOIR CONFORTABLE ET SÉCURITAIRE ! (à cause de l’ignorance). Cela correspond exactement au scolaire de la forme passive voulant se faire passer pour « vérité » : « Dans une éprouvette fut versé » (au lieu de dire ”J’ai versé dans l’éprouvette”) ; « Il a été observé que… » (au lieu de dire ”J’ai observé que…”). C’est une fausse objectivité pour tromper, bref, c’est seulement une opinion et rien de plus.

Le début du film ou Big Bang est aussi non-possession humaine que la course d’Achille et la Tortue :
Le ici et maintenant insaisissable ou « commencement » dans la course d’Achille et la tortue, figurant le Paradoxe de la Réalisation du Soi, ou : « on ne possède pas l’Instant », ou « Il n’y a pas de but à atteindre », car le but n’existe pas, le ici et maintenant ne sera jamais atteint puisqu’il est « là-bas », et qu’aucune route ou espace-temps ne mène à cet ici. Dans sa course, Achille ne rattrape jamais la tortue, car il n’atteint jamais d’abord que le point où ÉTAIT la tortue, et il a toujours à atteindre le nouveau point où elle EST, qui devient le point où elle ÉTAIT. (Pour cet Paradoxe en son ensemble voir aussi cette page).

Selon l’opinion indienne, la durée de vie de Brahma serai plus de 300 milliards années terrestres, ce qui n’a aucun sens puisque c'est une aberration par rapport à notre construction du temps ; mais opinion indienne qui a essentiellement pour fonction de nous remettre en question afin de re-trouver la Félicité : « La Conscience sous la forme de l’imagination de Brahma, consistant en la notion du ‘Je’ [Soi], produit l’univers étendu à partir de la différenciation de sa pensée. Elle fait l’expérience, à l’intérieur d’elle-même, de la fin d’un cycle cosmique en moins d’un millionième fraction d’un clin d’œil d’Ananta (Vishnu) » (YV III 61, 38).

PAS DE BIG BANG.
Dès lors, si les éons [kalpa] ne sont eux-mêmes jamais des phases superficielles à fleur d’éternité, il est plus réaliste de déclarer que la création n’a aucun commencement et donc aucune fin (ni début de bobine ni fin de bobine du film, PAS DE FIL D’ARIANE). Les étoiles par millions, naissent, évoluent, agonisent et comme les humains meurent, certaines mêmes s’effondrant, d’autres se dilatant ou explosant, d’autres encore sous tic-tac comme les quasars…
S’il y avait une origine à l’Univers, depuis des millénaires les humains l’auraient déjà trouvé, pas besoin de technologie à la boulons-tôle-béton-verre pour cela ! PARCE QUE CE SERAIT AVOIR DÉJÀ TROUVÉ LE NOM DE DIEU, SOIT AVOIR DÉJÀ TROUVÉ LA « PAROLE PERDUE » (son « authentique méthode de prononciation »), comme le tente désespérément les judéo-maçons spéculatifs genre le 33è degré C.W. Leadbeater LES TOUT RÉSEAUTÉS EN GRÉGARISME ÉGRÉGORIEN…
Or le Yoga Vasistha est le contraire de l’évolutionnisme abrahamiste et son Big Bang et ses « premières secondes » (d’HOTC), CETTE SCIENCE DES VOYEURS ET TOTALE PUÉRILITÉ DOUBLÉE DE CONFORT-CONFORMISME AUSSI FUTILE QUE D’ÊTRE ASSIS AU BORD DE L’OCÉAN ET DE CHERCHER À COMPTER LES NUAGES AFIN D’IDENTIFICATION (républicaine et policière) !

On peut tenter de compter les particules dansantes dans un rayon de soleil, mais aucunement la multitude des mondes qui évoluent et se meuvent dans le Brahman ou Soi ; ces multitudes de mondes surgissent et disparaissent au sein de Brahman, de même qu’à la saison des pluies et en d’autres saisons des essaims de moustiques surgissent et disparaissent, sans que l’on puisse savoir depuis quand ces mondes ont existé, ni combien ont disparu, ni combien il en subsiste à présent [donc pas d’HOTC…].
Le processus de création n’ayant ni commencement, ni milieu, ni fin, les créations se succèdent à la manière des vagues ; les créations du passé ont été précédées par d’autres, et les précédents elles-mêmes par d’autres également ; telles des vagues qui s’élèvent et disparaissent sans arrêt, tous les êtres réunis - Dieux, Démons, Hommes, etc. - viennent à l’existence et disparaissent continuellement (réf. YV IV 47, 14-20). Dans ces conditions on ne peut même pas employer le mot « éternité » !

ÉTERNALISME = CALCUL MENTAL : inventer un commencement et une fin c’est typiquement de l’HOTC.

La manifestation du monde ne peut se produire que dans l’espace vide de la Conscience, et de réaliser que l’opinion du moi, toi, et lui, sont de l’HOTC aux péripéties variées. Aussi illusoire que le fait de concevoir l’existence des montagnes, de la terre et des océans, l’existence des années et autres divisions de temps, aussi illusoire que d’inventer un cycle cosmique (kalpa) et cela en un Instant, et que ceci est la vie et cela la mort, même illusion d’inventer un cycle cosmique ou kalpa de plus de 8 milliards d’années, et un grand cycle ou vie de Brahma de 311.040.000.000.000 années, ou le fait de concevoir la création et son terme à venir. C’est le mental qui invente l’existence de millions de cycles cosmiques et de milliards de mondes, dont nombre sont révolus et beaucoup à venir » (réf. YV IV 2, 13-16).


EN FAIT IL N’Y A PAS D’ÂGE D’OR PUISQU’IL EST TOUJOURS LÀ ÉTERNELLEMENT. IL EST UN ACTE DONT NOUS NE POUVONS QU’ÊTRE CONTEMPORAIN (pas d’abrahamisme et sa chute et ses tiqoun).
Âge d’Or ou Libération : « Elle est l’état originel qui demeure toujours inchangé », (Ramana Maharshi, entretien 139).

Comme le Vrai devient faux dès qu’il est vu, la Réalité dite « ultime » EST À JAMAIS CONCEVABLE PAR UN QUELCONQUE MENTAL DE FORME DE VIE, CETTE SEULE RÉALITÉ EST COMME INEXISTANTE ! Alors que ce monde évolutionniste croit encore à la géométrie euclidienne de la ligne droite et de la structure causale du monde. Mais ce qui n’existait pas au commencement ne peut pas exister dans aucune « fin des temps ». Il faut être Hébreux ou Juif, Chrétien ou Mahométan pour inventer une « fin des temps ». Il faut donc aussi un capitalisme et sa croissance-carotte…

CE MONDE MANIFESTÉ EST COMME UNE ERREUR (voir la souffrance qui s’y développe si facilement avec son corollaire obligé le plaisir).
Gaudapada (Mandukya Karika II, 6ab et IV, 31ab) : « Ce qui n’existe pas au commencement et à la fin, cela pareillement n’existe pas non plus dans l’intervalle présent ».
Comme le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu, la création est naturellement une non-création, ou plutôt elle reste AVANT ou externe à sa création : ELLE EST COUR ou PREND DU RECUL. Si elle ne prend pas de recul la création tombe dans la DÉMIURGISME ! L’action créatrice ne peut qu’être COUR ou extrinsèque (donc avec le RECUL du « Voyez l’ensemble » qu’on peut entendre dans les cours de dessin d’écoles d’arts).


PAS DE CAUSE, PAS DE NAISSANCE NI DE MORT DONC PAS DE CONSOMMATEURS ET LEUR POUVOIR D’ACHAT.

« Découvrez d’abord qui est né et qui subit à présent les ennuis de l’existence [c’est le « être COUR »]. Quand vous dormez, est-ce que vous pensez à vos futures naissances [réincarnations] ou à votre vie présente ? Tâchez donc de voir d’où vient ce problème ; c’est là que se trouve aussi la solution [le être COUR]. Vous découvrirez qu’il n’y a pas de naissance et pas d’ennui ni de tristesse à présent. Tout est CELA [Sans Pourquoi, Ainsité] ; tout est Félicité [cette COUR ou Recul et aussi NON-AGIR] ; en fait, nous sommes libérés de toute renaissance. Pourquoi alors se soucier de la souffrance des renaissances ? » (Ramana Maharshi, entretien 32).

Entretien 80 : « Si l’homme considère qu’il est né, il ne peut pas éviter la peur de la mort. Qu’il cherche donc s’il est né ou si le Soi a quelque naissance. Il découvrira que le Soi existe depuis toujours [pas de Big Bang], que le corps qui est né se réduit à une pensée et que l’émergence d’icelle est la racine de tout le mal. Trouvez d’où jaillissent les pensées. Alors vous demeurerez dans le Soi toujours présent au plus profond de vous-même et vous serez libéré de l’idée de la naissance ou de la peur de la mort. […] Chacun est conscient du Soi éternel. L’homme, bien qu’il voit tant de gens mourir, continue à se croire éternel. Parce que c’est la Vérité. Étant naturelle, la Vérité s’affirme d’elle-même, involontairement. L’homme s’illusionne à cause de la confusion du Soi conscient avec le corps inconscient. Cette illusion doit cesser [avec le « pouvoir d’achat » en régime capitalo-république et du triomphe du corps-ego conso-mmateur (le Pour-Voir) ce sera très difficile…] ».

Entretien 139 : « La naissance du corps physique n’est pas la naissance de chacun. La naissance de l’ego est la vraie naissance.
Quant à la Libération, il n’y a rien de nouveau à gagner. Elle est l’état originel qui demeure toujours inchangé [Âge d’Or ou plutôt NON-ÂGE D’OR] ».

Il n’y a qu’une Origine, une Seule Félicité, et pas celle des marchands de combustible ou consommation !


Donc le big-bangisme c’est comme Achille et la Tortue ou cette illusion d’une ligne d’horizon qui serait une limite construite par l’opinion pour inventer une surface dite « infinie » ; du genre vouloir « remonter le temps » en croissance capitaliste : indéfiniment ! Comme Achille persuadé qu’il peut dépasser la Tortue.
La Tortue c’est le Big Bang et Achille l’humain qui veut revenir « en arrière » pour mieux « s’éclater » dans « l’explosion originelle ».
Bref, l’utilitarisme de création ne peut qu’être CONTEMPORAIN DE NOUS PUISQUE CET « ACTE » NE PEUT QU’ÊTRE L’INSTANT OU SOI, LE ICI ET MAINTENANT. Alors il y effectivement la NON-VENU À L’EXISTENCE DE NÔTRE MONDE (comme le principe du Yoga Vasistha qui est le contraire de toute la quincaillerie matérialiste et abrahamiste de la physique depuis le sans tête Lavoisier et 1789 et son Encyclopédie de Diderot.
Le film n’a jamais commencé et n’a jamais été réalisé : ce qui n’est pas au débi(u)t ne peut pas être à la fin ! le projectionniste se trouve au chômage !

Eh, les gilets jaunes ! ce n’est pas la république et ses sinistres qui est à abattre, mais tout simplement le temps ! Nos opinions sur la naissance et la mort, sur la survie en régime républicain, sur la renaissance « au paradis » ou chez les Juifs et leur « fin des temps » messianique, ce sont des conneries maintenant multi-millénaires. Et tout cela constitue nôtre manière de vivre, et de penser et de survivre. Pas besoin de casser la gueule à un Benjamin Griveaux ou à un Macron-Rothschild, réalisez seulement à retirer l’illusion temporelle de vos vie, et alors que vous restera-t-il ? UNE RETENTISSANTE PANique (souffrance absolue : plus aucun appui ou recule possible, donc paradoxe…) ou éternel Instant, là où n’existera plus que des COUR(s) ou VRAIE CRÉATION ou ÉNERGIE LIBRE, LÀ OÙ EXISTERA LE VRAI RECUL (le faux recul c’est le confort, prendre des repères, analyser calculer, conforter…).

Eh, le boxeur gilet jaune ! Eh les gilets jaunes et les Terriens de la planète ! Quelqu’un a-t-il déjà osé le réaliser ce SANS TEMPS ? alors que c’est SA nature originelle.
GILETS JAUNES DE TOUTE LA TERRE : ALLEZ-Y LES GARS, FAITES SAUTER LE TEMPS, FAISONS SAUTER L’HOTC.


À suivre…
 
 

Dernière mise à jour : 06-01-2019 22:54

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >