Accueil arrow News arrow Dernières news arrow La LOI engendre la PEUR
La LOI engendre la PEUR Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 03-08-2019 01:00

Pages vues : 284    

Favoris : 37

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Apocalypse, Apparence, Asservissement, Banques, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Chimère, Christ, Confort, Contrat, Corps, Démocratie, Dépendance, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Étoile, Gnostiques, Gratuit, Héros, Histoire, Humain, Idolâtrie, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Jardin, Juif, Langage, Liberté, Lucifer, Magie, Maux, Méditation, Mental, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Oligarchie, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pèlerin, Peur, Pierre, Plume, Porte, Ptah, Race, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Silence, Simple, Social, Soi, Sophisme, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Tore, Ulysse, Vérité, Vide, Vieux, Viol, washingtonisme, Yokaï

 
torah_synagogue_torahpas.jpg
 
 
La LOI engendre la PEUR
c’est fait pour…
Une autorité quelle qu’elle soit
est condamnée à dominer,
sinon elle meurt d’inanition,
elle est condamnée au jeûne.
Il en est ainsi de l’État.

De nos jours cette autorité, déguisée,
ce sont les médias, l’informatique,
l’éducation nationale, l’entertainment,
l’ingénierie sociale politico-économique.

De nos jours nous sommes dans
LA CORRUPTION DE LA LIBERTÉ :
glissement de l’humain hors de
sa Vraie Nature et sources de sa vie ;
de ce processus de DISJONCTION IDOLÂTRIQUE
par lequel chaque élément relatif, devenu pour
lui-même un centre absolu, ne peut s’affirmer
qu’en excluant tout le reste (narcissisme).
Alors la Liberté devient révolte (Gilets Jaunes)
et l’autorité devient répression policière
violente, elles s’opposent et s’enfantent
sans fin l’une et l’autre, ce qui est tout
bénéfice pour le complexe militaro-industrielle et
tous les fabricants de « linky » datafacebooké,
et sera de la bonne bouffe pour l’autorité.


Bienvenue sur la planète des ESCLAVES SOLITAIRES ENFERMÉS DANS LEUR TOUT CONNECTÉ EN RÉSEAUX SOCIAUX INFORMATIQUES ARTIFICE.
 
 
 
Nul ne peut être contraint par un loi d’État à une obligation d’avidité technologique déguisée en modernité et sécurité, ce serait de l’asservissement, de l’imposition faisant que nous n’avons pas le choix, alors que pour la consommation dans cette société capitaliste, le choix est un vrai délire, indirectement imposé par la création artificielle de besoins toujours en croissance, jamais satisfaits, parce que c’est rentable pour le capital. Tous phénomènes témoignant d’une érosion plus  tragique encore de la substance même de l’être humain.
Sous couvert de mots magiques comme « progrès », « pluralisme » (laïcité, démocratie, etc.), il s’agit en réalité d’imposer la prééminence politique des intérêts du capital. Absolument rien de gratuit.

L’humain de l’après électricité met sa fin et faim dans le perfectionnement sans fin de moyens. Mais les moyens coupés de la fin se retournent contre leurs auteurs. L’humain sera-t-il winner ou loser de ses conquêtes ? Une révolution technique et scientifique est nulle si en même temps elle n’entraîne pas avec elle une RÉVOLUTION SPIRITUELLE. Or ce n’est pas le cas avec le capitalisme soutient essentiel de la technologie.

Toutes choses étants, originelles, parfaites, rien ne manque, on ne peut les utiliser que spontanément (mais ce cas n’est pas rentable pour le capital…). Alors, à quoi bon rechercher vers l’extérieur, vers des lois fabriquées par l’ego de certains ? N’ayant pas de Loi au dehors, il n’y en a pas non plus qui puisse être obtenue au dedans de nous-mêmes, sinon, on tombe dans le concept et les calculs du mental !
La Loi ne peut qu’être la conséquence de l’ego. La PEUR provient de l’ego, de la résidence dans la dualité vie-mort.
L’attachement à la dualité maître-disciple provoque la crainte. L’absence de crainte est une des caractéristiques d’un Réalisé vivant tel le Christ-Jésus ou Ramana Maharshi et bien d’autres.
TOUTES LOIS HUMAINES ENGENDRENT LA PEUR. C’est fait pour… pour soumettre…


Exemple parfait de non-dualité exposé par Mazu Daoyi (709-788) :
« Un jour, alors que Yingfeng poussait une charrette, Mazu était assis, jambes déployées sur le chemin.
- Yingfeng dit : Maître, s’il vous plaît, retirez vos jambes.
- Mazu répond : Elles sont déjà étendues, je ne les retirerai pas.
- Yingfeng : J’ai déjà avancé et je ne reculerai pas.
Il poussa alors la charrette, écrasant les pieds de Mazu et le blessant.
Mazu s’en retourna dans la salle de prédication, brandissant une hache, et dit : « Que celui qui, il y a quelques instants, m’a blessé et écrasé le pied avec sa charrette se montre ». Alors Yingfeng se montra et s’avança devant Mazu, nuque tendue. Mazu reposa la hache [il n’agit pas dans la dualité, sinon la tête de Yingfeng tombe] ».

Cela signifie que la peur ne peut venir que de l’EGO : il n’existe que la peur de ce que l’autre peut faire, dire, ou penser, et si la peur se développe dans la petite enfance, ça va gravement perturber une vie entière. La peur ne peut provenir que dans la dualité sujet-objet, naissance-mort (peur de la mort, peur de l’effet).
L’absence de peur est symbolisé par LE LION et son rugissement.

EN RÉSUMÉ : IL N’EXISTERA AUCUN PROGRÈS, AUCUNE ÉVOLUTION AU SEIN DE TOUS LES « ISMES », LE PREMIER EXTÉRIEUR ÉTANT L’ÉTAT ET SES INSTITUTIONS. L’État et ses lois n’a jamais apporté la Paix sur Terre et ne l’apportera jamais. De même que l’argent n’apportera jamais la Paix sur Terre, comme le croyaient les Hébreux-Juifs qui prétendaient lutter avec leur argent pour empêcher les sacrifices supposés d’humains… Et qui prétendent « rendre service » : « Rien n’est bon pour les Juifs si ce n’est bon aussi pour ceux qui les entourent » (pages 340, 359 et 365, Les Juifs, le monde et l’argent, de Jacques Attali). CES GENS ACHÈTENT LES AUTRES ET AMPLIFIENT LA DUALITÉ SUJET-OBJET ; ILS CRÉENT DES BESOINS, DES ASSERVISSEMENTS, DU GRÉGARISME COMMERCIAL.

TOUT CE QUI LIMITE ÉTOUFFE : LE POUVOIR (POUR-VOIR), LA LOI EST L’ÉTEIGNOIR DE LA CHANDELLE. L’ÊTRE HUMAIN EST SANS LIMITE, CE QUE LE CAPITALISME ESSAYE DE SINGER, ET QUI VA CAUSER LA RUINE DU GENRE HUMAIN.



Loi = Gouvernance mondiale, l’antique rêve d’un « royaume universel » dirigé par un seul ou par un petit groupe, comme à Gilead dans La servante écarlate, État dirigé par des « commandants » (dont on ignore le nombre). Un Empire où les masses seront soumises à UNE IDÉE OU OPINION MORALE (comme une forme sclérosante de protestantisme dans le totalitarisme de Gilead).

Loi et « Royaume universel » = 1789 : l’Union européenne est déjà comprise dedans, le migranisme aussi (mélange des populations, d’ailleurs très bien symbolisé par la fameuse carte des départements français en damier présentée en septembre 1789 !)

1789 - LOIS NOACHIQUES :
Commandements ou lois de :
- établir des tribunaux ;
- interdiction de blasphémer ;
- interdiction d'idolâtrie [c’est raté, l’argent est l’idolâtrie suprême) ;
- interdiction d'unions illicites [aussi raté…] ;
- interdiction d'assassiner [aussi raté, voir ce qu’il se passe surtout en Palestine] ;
- interdiction de voler [aussi raté…] ;
- interdiction de manger la chair arrachée à un animal vivant.
Sur 7 lois vous avez 6 interdictions !!!

Comparez avec les devoirs moraux et du social chez les Bouddhistes :
- Ne maudire en aucune circonstance, car la malédiction retombe sur celui qui la profère.
- S’aimer les uns les autres et même vos ennemis.
- Donner notre vie, même pour les animaux.
- Remporter la plus grande victoire en se vainquant soi-même.
- Éviter tous les vices.
- Pratiquer toutes les vertus, spécialement l’humilité et la douceur.
- Obéir à ses supérieurs.
- Chérir et respecter ses parents, les vieillards, le savoir, les hommes vertueux et Saints.
- Donner nourriture, abris, réconfort aux hommes et aux animaux.
- Planter des arbres au bord des routes et creuser des puits pour le bien-être des voyageurs.
(Dans : Isis Dévoilée. Vol 2, part 2. H.P. Blavatsky)

Pas de Vierge Noire ou autre, pas d’incarnation, donc pas de Réalisé vivant comme le Christ-Jésus (et Homme et Dieu comme le « Je suis CE JE SUIS »), pas de Trinité universelle dans le noachisme ! Les lois noachiques vont se retrouver dans la judéo-maçonnerie spéculative née dans une taverne à Londres en 1717. Ces judéo-maçons se réclament « du seul vestige authentique de la foi des patriarches [ABRAHAMISME] d’avant le Déluge [celui de Noé] - les antiques Mystères d’Égypte n’étant d’ailleurs, malgré leurs similitudes, que des versions altérées par les hommes de l’unique et pure tradition originelle », écrit un peu naïvement je trouve, le judéo-maçon du 33è degré, C.W. Leadbeater, dans : Rite mystiques antiques - Une brève histoire de la Franc-Maçonnerie.

LOIS NOACHIQUES = DROITS DE L’HOMME.
Dans l’Islam le Christ-Jésus n’est qu’un prohète, et non un Réalisé vivant.

PROPHÈTE : du grec prophêtés (interprète d’un Dieu). Je renvoie ici à Maharshi 264. Prophète : « Personne qui prétend révéler des vérités cachées au nom d'un dieu dont elle se dit inspirée (prophétiser) », écrit le dic. Le Robert. En Grèce c’était la pythie qui était la prêtresse de l’oracle d’Apollon à Delphes.

Donc l’Islam ne pose pas de problème pour les Talmudistes, puisque pour les Mahométans, pas de Réalisés vivants en vu. On ne met pas un Islam/Israël parce que le but est déjà atteint, par contre, la Talmud-City s’attaque au projet de « Catholicisme-Israël ». Lois noachiques et Islam vont ensemble.

Bref, UN RÉALISÉ VIVANT RAYONNE NATURELLEMENT ET N’IMPOSE PAS UNE LOI OU LE DICTA D’UN DIEU UNIQUE OU NON : IL EST CE DIEU : LE CENTRE EST NULLE PART ET LA CIRCONFÉRENCE EST PARTOUT.


Pourquoi des lois dans cette communauté humaine du Néolithique ?

Parce que les vertus sont taillées dans le même tissus que les vices : l’ego humain. COMME SOCIAL = APPARENCE DE LA COUVERTURE SOCIALE, IL EN EST DE MÊME DE LA SOI-DISANTE MORALE : ELLE NE TIENT AUCUN COMPTE DES MOBILES INTIMES DE NOS ACTES ET NE S’INTÉRESSE QU’AUX APPARENCES, DONT LE FAMEUX LINKY OU FACEBOOKISME DE « VIVRE ENSEMBLE ». Ainsi, à ce niveau superficiel, vertu et vice n’ont pas plus de réalité l’un que l’autre, ce qui se ressent beaucoup actuellement : ces deux fantômes qu’il faut dépasser pour retrouver le Vrai Bien et le Vrai Mal. Là-dedans TOUT EST LIÉE À L’EGO, qui évidemment peut être dépassé en se rapprochant de plus en plus du Soi originel à chacun. Il y a une gigantesque différence entre la morale sociale et religieuse et la Seule Réalité universelle transcendante.
MORALE SOCIALE = LOI OU PRÉCEPTES ABSTRAITS, CE SONT TYPIQUEMENT LES LOIS NOACHIQUES, et peu importe dans quel esprit nous obéissons (quand la loi noachique nous interdit, par exemple, le vol ou l’adultère, elle ne s’inquiète pas de savoir si c’est pas impuissance, par crainte, ou par amour que nous respectons cette loi : le résultat, les CHIFFRES SEULS L’INTÉRESSE) ; en d’autres mots, la loi n’attache aucune importance à la pureté ou à l’impureté des eaux, pourvu qu’elles empruntent les canaux qu’elle a tracés, et comme elle est incapable de changer le mal en bien, elle n’a souvent pas d’autre ressource que de neutraliser la mal par le mal. C’est le principe du PHARISIEN :

LOIS NOACHIQUES = PHARISAÏSME.

« SI VOTRE JUSTICE N’EST PAS PLUS ABONDANTE QUE CELLE DES PHARISIENS ET DES SCRIBES, VOUS N’ENTREREZ POINT DANS LE ROYAUME DES CIEUX [le Soi] ». Ainsi celui qui n’obéit pas à la loi sera petit dans le Ciel, mais celui QUI N’OBÉIT QU’À LA LOI n’y entrera pas, et nombre de Terriens n’obéissent qu’à la loi et de ce fait SONT DES CRIMINELS COMME CEUX QUI LES GOUVERNENT ET QUI FONT DÉTRUIRE LA PLANÈTE.
Le Pharisien ou le français votard aux élections se croit vertueux parce qu’il respecte les digues ou les lois : l’eau la plus souillée lui paraît vierge pourvu qu’elle coule au fond du lit des conventions ou contrats sociales.
Cité par Gustave Thibon dans : Notre regard qui manque à la lumière, Simone Weil dit qu’« une certaine vertu inférieure est une image dégradée du bien dont il faut se repentir et dont il est plus difficile de se repentir que du mal ».

LA FOLIE RÉPUBLICAINE DE 1789 CONSISTE À EXIGER L’IMPOSSIBLE, c’est-à-dire l’infini dans le fini (croissance permanente de la technique et de son capitalisme, parce que ça va ensemble), le bonheur dans les contradictions de la vie duelle et mortelle, le divin dans la matière, et le divin dans l’humain (par sa laïcité).
Exactement ce même impossible que nôtre Vraie Nature le Soi nous donne (GRATUITÉ).

La morale croulante va produire des utopistes dangereux comme Rousseau et Robespierre : la prédication de la vertu était en eux comme une sorte de cri d’agonie, de chant du cygne des mœurs ! La vertu qui est déséquilibrée est toujours menacée de devenir la proie d’un idéal chimérique et, par là même, destructeur…
Les Rousseau et de nos jours les Macron et sa bande organisée portent nécessairement en eux la vertu, MAIS ILS N’EN PORTENT QUE LA FAIM, ILS EN RÉCLAMENT LA SUBSTANCE AUX AUTRES, AU MONDE EXTÉRIEUR. Ils demandent donc aux masses d’incarner leur idéal : ils chargent les peuples de fournir un alibi à leur impuissance ; ils ont besoin de voir sans cesse autour d’eux ce qu’ils sont incapables de vivre en eux. Et quand le monde extérieur faillit à cette mission, comme la crise des Gilets Jaunes, qu’elle rancœur indignée, quels cris hystériques contrele mal !
La bande organisée à Macron est ESCLAVES PLUS QUE LES MASSES : la bande à Macron a besoin, pour ne pas désespérer de son idéal de « valeur républicaine », de le voir réussir dans ce monde et dans ce quinquennat, et leur zèle est d’autant plus amère et maladif que leur vide intérieur est plus profond ; là encore voyez les GJ et les violences policières.
Rousseau comme la bande à Macron demandent l’impossible dans la mesure où aucun n’a soulevé lui-même le petit doigt. Les utopies morales et sociales les plus boulimiques sont nées de tels gens qui unissent des opinions supercélestes et des mœurs de caniveaux. Voir ce qu’il se passe actuellement avec le genrisme et autres tournant autour du bas-ventre.

MORALE = ATTRACTION COMBINÉE DE L’IMPOSSIBLE ET DE LA BOUE.

1789 ET LAÏCITÉ = CATASTROPHE SOCIALE POUSSANT À ACCULER LES MASSES À LA SAINTETÉ (par exemple rien que par le mot « responsable » : à l’âge de « raison » et âge adulte nous serions « tous responsables », ce qui va d’ailleurs amener « l’État de droit » défini sur d’autres pages, je n’y reviens pas ici). Acculer les masses à la sainteté, par les lois noachiques ou Droits de l’Homme ??? My God….. Mondialisme et pensée unique marchande assurés…
 
 

Dernière mise à jour : 03-08-2019 01:43

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >