Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Mode du biologisant écolobobolisant
Mode du biologisant écolobobolisant Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 04-08-2019 01:53

Pages vues : 251    

Favoris : 36

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Apocalypse, Apparence, Asservissement, Banques, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Chimère, Christ, Confort, Contrat, Corps, Démocratie, Dépendance, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Étoile, Gnostiques, Gratuit, Héros, Histoire, Humain, Idolâtrie, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Jardin, Juif, Langage, Liberté, Lucifer, Magie, Maux, Méditation, Mental, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Oligarchie, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pèlerin, Peur, Pierre, Plume, Porte, Ptah, Race, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Silence, Simple, Social, Soi, Sophisme, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Tore, Ulysse, Vérité, Vide, Vieux, Viol, washingtonisme, Yokaï

 
1dollar_billetecolo.jpg
 
 
Mode du biologisant écolobobolisant
de ceux qui ne reconnaissent dans l’humain
que sa laïcité et son pouvoir d’achat, et
qui reconnaissent que le sens moral de
l’humain serait un sens étranger à sa Nature,
comme un Dieu, comme un univers situé à
l’extérieur de lui.
Mais comme les biologisants écolobobos ne
peuvent nier le Soi, l’Instant, où ils le
rencontrent à tout Instant, ils le considèrent
comme artificiel, comme acquis par un
truc extérieur (introjection), attitude
adoptée par Freud et sa paroisse qui refuse
de reconnaître l’immanence du Soi et par
là même du sens moral chez l’être humain.
Sigmund Freud a fait de l’être humain
un animal, un ÊTRE PROGRAMMABLE OU
DRESSABLE COMME LE CHIEN D’IVAN PAVLOFF.
 
 
COMMENT VOULEZ-VOUS QU’UN ÊTRE HUMAIN SE DONNE LUI-MÊME SON ESSENCE (son Soi), sans l’ego le Soi n’existe pas. Alors qui est cet ego, fondement du Soi ? Ce Soi non duel, du Centre qui est nulle part, car indépendant du plaisir ou de la volonté de l’ego qui le fabrique et réciproquement qui est le fabriqué. Le Soi ou Essence est sans commencement ni fin, éternellement Ici et Maintenant, et en plus GRATUIT : c’est pour tous et sans condition : on ne passe pas de contrat avec !
 
 
Mais, QUI EST LE PREMIER FABRICANT ? L’ego ? Ou le Soi ? En introduisant le concept de winnerisme ou de « premier », on fabrique nécessairement le temps, le commencement, le big bangisme ; on fabrique la dualité sujet-objet. Tout de même, impossible à un être humain de se donner lui-même un Soi, un Ici et Maintenant, il ne peut qu’en être dépendant : DANS L’INSTANT.

ALORS, OBJET-OBJECTIVITÉ SONT-ILS RÉELS (extérieurs) ?

Comme le temps : il faut une personne pour le voir et ainsi le fabriquer, donc l’objet-objectivité ne peut qu’être une création du mental : objets = pensées.
« L’Univers n’est qu’un objet créé par le mental et qui a son existence dans le mental. Il ne peut être mesuré comme le serait une entité extérieure. Il faut atteindre le Soi, pour atteindre l’Univers », dit Ramana Maharshi à l’entretien 485, du 30 avril 1938.

Dans l’entretien 25 du 4 février 1935 :
- Question : Pourquoi les objets (drishya) doivent-ils être éliminés ? La Vérité ne peut-elle être réalisée en laissant les objets tels qu’ils sont ?
- Maharshi : Non. L’élimination de drishya signifie l’élimination des identités séparées du sujet et de l’objet. L’objet est irréel. Tout drishya, y compris l’ego, constitue l’objet [c’est moi qui souligne]. Lorsqu’on élimine l’irréel, la Réalité subsiste. Quand une corde est prise pas erreur pour un serpent, il suffit de détruire la fausse perception du serpent pour que se révèle la vérité. Sans l’élimination des fausses perceptions, la vérité n’apparaît pas.
- Question : Mais quand et comment la disparition du monde objectif (drishya-vilaya) peut-elle être effectuée ?
- Maharshi : Elle est accomplie lorsque le sujet relatif, c’est-à-dire le mental, est éliminé. Le mental est le créateur du sujet et de l’objet et la cause de la conception dualiste. C’est lui qui provoque la fausse notion d’un soi [ego] limité et de toute la souffrance qui en découle. […] Le monde est appréhendé par les sens dans les états de veille et de rêve ; il est l’objet de perceptions et de pensées, les deux étant des activités mentales. Si l’activité mentale du rêve et de l’état de veille n’existait pas, il n’y aurait pas de perception du monde ni la conclusion qu’il existe. Dans le sommeil profond, cette activité est absente ; donc les objets et le monde n’existent pas pour nous dans cet état. En conséquence, la « réalité du monde » ne peut être créée que par l’ego, par son émergence du sommeil ; et cette réalité est engloutie ou disparaît lorsque l’âme reprend sa propre nature dans le sommeil profond. […] Tant que le Soi ou l’Esprit suprême est non manifesté et sans activité [le Centre nulle part], il n’y a pas de couples d’opposés, comme par exemple sujet et objet. Si l’on pousse la recherche jusqu’à la cause ultime de la manifestation du mental, l’on s’apercevra que le mental n’est pas autre chose que la manifestation de la Réalité qui est aussi appelée âtman ou brahman.

Ainsi, le « Premier » est bien la Seule Réalité, et certainement pas l’ego, puisque cette Seule Réalité est ce CENTRE NULLE PART et LA MANIFESTATION QUI EST LA CIRCONFÉRENCE PARTOUT.
Donc « l’objectivité de l’être », son Soi, est sa LOI MORALE, et même si on suit Mazu Daoyi (709-788) et ses suivants et ceux avant lui : aucune loi à l’extérieur, NI À L’INTÉRIEUR : « N’ayant pas de Loi au dehors, il n’y en a pas non plus qui puisse être obtenue au dedans de nous-mêmes », sinon, on tombe dans le concept et les calculs du mental !
La Loi ne peut qu’être la conséquence de l’ego.
 
FRACTAL : « Il n’y a pas de non-Soi. Le non-Soi se trouve aussi dans le Soi. C’est le Soi qui parle du non-Soi, parce qu’il s'est oublié lui-même. S’étant oublié, il conçoit les objets comme étant le non-Soi, lequel n’est en fait rien d’autre que lui-même », dit le Maharshi à l’entretien 310.
Dans le même entretien : « Quand vous voyez les objets comme étant multiples ils sont asat, c’est-à-dire irréels. Mais quand vous les voyez comme étant le brahman, alors ils sont réels, parce qu’ils détiennent leur réalité de leur substrat, le brahman ».

« En admettant l’existence du monde, je dois admettre quelqu’un qui le voit et qui n’est autre que moi-même. Laissez-moi trouver ”Moi-même” de manière à ce que je connaisse la relation entre le monde et celui qui le voit. Mais quand je cherche le Soi et demeure comme le Soi, il n’y a plus de monde à voir. Quelle est alors la Réalité ? Seul celui qui voit est réel, et certainement pas le monde.
Ceci étant la vérité, l’homme n’en continue pas moins de discuter en se basant sur la réalité du monde. QUI LUI A DEMANDÉ DE PLAIDER LA CAUSE DU MONDE ? [c’est moi qui souligne].
Le Yoga Vasistha définit clairement la Libération comme étant l’abandon du faux pour demeurer en tant qu’ÊTRE », dit le Maharshi à l’entretien 442, du 8 janvier 1938 ; ce qui rejoins : « Le Temps n’existe que s’il y a quelqu’un pour l’observer »…

Entretien 444 : « Le monde est perçu par le mental à travers les sens. Il relève donc du mental. Celui qui voit voit le mental et les sens comme étant le Soi et non pas séparé de lui. Celui qui agit, en restant non affecté par l’action, se purifie de plus en plus jusqu’à ce qu’il réalise le Soi ».

Entretien 487 : « Tout comme les états de veille, de rêve et de sommeil profond ne sont que des phénomènes, la naissance, la croissance et la mort ne sont, elles aussi, que des phénomènes dans le Soi, lequel continue à demeurer inchangé et non affecté. Naissance et mort ne sont que des idées [des opinions]. Elles relève du corps et du mental. Le Soi existait avant la naissance de ce corps et demeurera après la mort d’icelui. Il en est de même de tous les corps qui ont été pris successivement. Le Soi est immortel. Les phénomènes changent et sont mortels. La peur de la mort relève du corps, pas du Soi. Une telle peur est due à l’ignorance. Réalisation signifie vraie Connaissance de la perfection et de l’immortalité du Soi. La mortalité n’est qu’une idée qui cause la souffrance. Vous pouvez vous en débarrasser en réalisant la nature immortelle du Soi ».

Nature immortelle du Soi : non-causalité, GRATUITÉ.
 
 

Dernière mise à jour : 04-08-2019 02:21

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >