Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Loi de succion
Loi de succion Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 29-02-2020 02:23

Pages vues : 499    

Favoris : 83

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Canada, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Conflit, Confort, Conscience, Corde, Coronadémocratie, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Trouvère, Vérité, Vide, Vieux, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
cronosvirus.jpg
 
 
Loi de succion
« Tant que la phobie de la bactérie,
du virus, de « l’autre » [y compris
le ”terroriste”] n’est pas dépassée,
on est dans des temps guerriers.
Il faut passer à l’étape suivante,
celle du dialogue avec le vivant, celle où
le patient est véritablement sujet [le EST] ».
(D’après Joël Sternheimer)
 
Oui, oui, en ce monde, mais avant tout
chez les humains : tout le monde bouffe,
SURTOUT LE MENTAL HUMAIN QUI CHERCHE À
SAISIR L’INSAISISSABLE : LA LIBERTÉ !
Et par là même en en interdisant la
possibilité, à cause de son opinion qui
lui fait prendre les reflets, le
eyes candy, le ‘je’, pour la chose en soi.

Tout ce qui se nomme « civilisation »
bouffe du Moi-Individuel ou ego,
du ”je suis ceci, je fais cela”
et en conséquence forme du sous-humain.

LOI DE SUCCION : saisir l’Instant !
Évidemment chose impossible que de sortir
de l’Univers pour l’étudier, on ne saisit
pas puisque la seule chose que l’on « saisit »
c’est le passé. L’Instant est insaisissable
par les cinq sens.
Seul l’Ici et Maintenant, Maât
et donc le ‘Je’ est Seul Réel
(événement et Nous-mêmes sont Instant).


Voir aussi : Loi de succion, ou guerre sexuelle ?

Agni du Inné-Igné, Celui qui était au commencement MANGE, sens de l’autel Cosmos qui réclame comme tout autel (et hostel) une oblation.
HOSTEL : tout espèce de maison ou de logement ; famille ; race. Les troupes qui sont sous le commandement de quelqu’un.
HOSTE : paysan, habitant de la campagne, sujet d’un seigneur féodal (Glossaire de Du Cange).

Le Cosmos est un autel qui mange comme le feu réclame un aliment comme le corps humain réclame un aliment à l’image d’un autel où le feu est constamment maintenu allumé (comme un moteur).
Dans la mesure où ce moteur-feu de la vie exige régulièrement de la bouffe ou une offrande de nourriture, il représente la faim et en devient terrible : à peine né le bébé oiseau et humain piaille et réclame des vers ou du lait, comme si la vie ne pouvait exister par un sacrifice renouvelé, grâce à la mort du ver de terre ou grâce à la viande de l’animal tué pour donner la vie.

LA BOUGIE ALUMÉE CONSOMME comme chaque être consomme la nourriture selon sa SIGNATURE (son EST), telle une flamme il consume, CAR LA DIGESTION EST ANALOGIQUEMENT ASSIMILÉE À UNE COMBUSTION : DIGÉRER/RÉDIGÉ : la mouche est mangé par la vache qui est mangé par l’humain. Nourriture qui est désintégrée (et chiée) afin de sustenter les énergies du corps ou vaisseau : « fournir le jus ».
CE MONDE SE DIVISE ENTRE MANGÉ ET MANGEUR DE NOURRITURE. Actuellement c’est l’être humain qui est mangé par le coronavirus. À croire que cet humain est maintenant À POINT !…
Ainsi l’Univers entier consiste essentiellement dans l’interaction d’Agni et du inné : CHAUD = digestif et Chaud et Humide résout (Bernard le Trévisan).
AGNI + Soi : FOURNEAU, EAU, VASE (sans combustible ou nourriture, Agni détruit son vase réduit en cendres, mais avec le moteur constamment nourrit, il brille comme la radieuse flamme de la bougie et de la vie. Mais cette vie CORPORELLE elle-même ne se maintient que par la destruction de ce qui est mangé : la bougie fond. De même comme écrivait Angelus Silesius : « Si tu veux lire encore, deviens toi-même l’écriture et l’essence ! » (parfaite illustration en l’Ouroboros qui se FERME la bouche avec sa queue, ce qui est très différent de l’Ouroboros qui se mange la queue : L’Ouroboros se fermant la bouche et formant un cercle parfait, ou une ellipsoïdale, était connue en Égypte ancienne où l’on représentait les sources du Dieu Nil de cette façon (cf. Wilkinson : Manners and customs of ancient Ægyptians II, cité page xxiii du Pistis Sophia traduit par E. Amélineau, 1894)

Le capitalisme despotique et régnant maintenant totalement sur cette planète à un moment n’aura plus de nourriture et se réduira en cendres, sans possibilité de reconstruction. Le capitalisme étant né à un moment (au début du Néolithique et de la voie de l’Agriculture) il ne peut qu’être condamné à mort, idem pour l’État né aussi avec le Néolithique. Tout ce qui naît et est produit est voué à la destruction ! PRODUCTION = DATE DE PÉREMPTION, CRONOS QUI BOUFFE SES ENFANTS ! L’ESPACE ET TEMPS USENT. Cronos est du Thème de la Loi de succion, la faim et fin dévorante de la vie. Cronos donnera le mot croniser et chronique : écrire l’histoire selon l’ordre des temps ou Flèche du temps dans un seul sens, ou noter des informations se rapportant à ce temps qui coule. De Croniser on peut rapprocher CROQUER, CROQUE, CROQUETEUR (gourmand), le croque est un bâton armé d’un croc ou qui est recourbé (Gloss. de Du Cange). À rapprocher de crouler : se remuer se mouvoir ; crouste : grotte caverne (qui donnera grotte).

Cronos ou Saturne (ça tourne) est figuré accompagné d’un corbeau, comme le latin cornix, comme la corne est quelque chose qui finit en pointe, comme cornéer est pointer quelqu’un parmi un public pour blâmer, comme cornel est un créneau. Cronos est l’inverse du « complexe d’Œdipe » : la PANique d’avoir un héritier ou successeur. En ce qui concerne le CRÉNEAU : il signifie un espace, un VIDE : « avoir un créneau » (avoir un temps de vacance dans son espace-temps de salarié). Par l’accessoire corbeau, Cronos est comme devenu transformé, en oiseau, soit une libération ou sublimation de ses instincts : CRÉNEAU = VIDE, CASTRATION (comme la faucille à émasculer les ennemis). Sans Cronos, il n’y aurait pas l’invention de L’ÂGE D’OR… Émasculer l’ennemi = châtrer l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps-qui-coule). En prenant le Pour-Voir Cronos est émasculé. Ce qui rejoint Plutarque (De defectu oraculorum 18) et l’Hyperborée : Cronos endormi et gardé par Briarée, est emprisonné dans une isle et le sommeil est inventé pour le maintenir. Cronos endormi ou enchaîné = absence d’HOTC.
Le Corbeau et Cronos à rapprocher de l’Eau de mort-colle de Nephtys, la passivité négative qui corrompt pour donner la vie, immanente à Isis dans sa fonction de pleureuse qui provoquera la Putréfaction ou Renoncement, comme peut l’indiquer l’émasculation de Cronos.
Corbeau, CORBEILLE : quelque chose de plein…. Et corber = renverser (comme courber). Core est un cornet à encre et coret est son ouverture ; corée : intestins, entrailles, boyaux, etc.

Tout ce qui DIVISE, comme le capitalisme, est mortel ; la division n’est pas bonne comme l'indique le populaire « diviser pour régner » : « Aujourd’hui, en présence de tous les protecteurs, J’ai invité les êtres à accéder à la bouddhéité [la Réalisation du Soi] et, entre-temps, au bonheur : Que les Dieux, les anti-Dieux et tous se réjouissent ! » (Chapitre : Adoption de l’Esprit d’Éveil, de la Marche vers l’Éveil, de Shântideva).
- Avant 1789 : Moi-Collectif (du monde des Paysans, seul le roi devient symbole de centralisation, de capital, au sens d’une ville). Cependant, déjà TÉNÈBRES EXTÉRIEURES.
- Après 1789 : Moi-Individuel, système bourgeois du culte de l’ego (du monde des villes et dualité ville-campagne avec ses citoyens les Paysans devenus ouvriers) et départ de ce que depuis Marx on appelle « le prolétariat », soit le SALARIÉ SOUS DOMINATION SEIGNEURIALE DU CAPITALISME ET DE SON RÉGIME LA RÉPUBLIQUE. AMPLIFICATION DES TÉNÈBRES EXTÉRIEURES D’AVANT 1789 : l’État, le salariat et l’argent.
La Pistis-Sophia dit : Le Sauveur : « l[m]uttez entre vous, renoncez au monde entier et à toute matière qui est en lui, recevez les mystères de la lumière avant que ne soit complet le nombre des âmes parfaites, afin qu’on ne vous laisse pas près des portes de la Lumière et qu’on ne vous conduise pas dans les ténèbres extérieures. Maintenant, que celui qui a des oreilles pour entendre entende ».


AGNI + Soi : FOURNEAU, EAU, VASE.

La devise probable des Suèves, des Alains et Burgondes : MES DROITS SONT À MON LIBRE ARBITRE (à ne pas confondre avec l’actuelle tyrannie de l’opinion et sa « liberté d’expression » désormais morte-née), qui rejoint Mazu Daoyi souvent cité et maître chan (zen) à l’époque des Tang : « Toutes choses sont parfaites en soi. Rien ne manque [Tout EST, Ici et Maintenant]. Utilise-les spontanément, à quoi bon chercher à l’extérieur [et comme il n’existe pas de loi au dehors, il ne peut pas non plus en exister au dedans de vous-même]. À ces mots, Dazhu fut éveillé de lui-même au Cœur originel [au Soi, et notion essentielle pour Mazu, qu’Il assimile à une « grande Perle » (Dazhu), ronde, transparente, libre et dénuée de tout obstacle, donc symbole de Liberté] ».

La loi de succion se retrouve dans les « sauveurs du monde », ceux qui veulent « abattre la tyrannie » : l’un des leurs va se mettre, soit à commander les autres en faisant tout ce qu’il voulait, ou bien il va s’imposer et obliger les autres à être tels qu’il le veut, ou par ses manigances il pousse les autres à faire toutes ses volontés ; soit, et ça revient au même, faire fabriquer un décret administratif abolissant l’État qui reviendra à habiller l’État d’un nouveau froc… ce qui produira immanquablement que certains vont tendre inconsciemment à devenir chefs, et les autres des subordonnés ; certains vont s’imposer de force, d’autres par manœuvres longuement calculées. Il s’agira toujours dans cette dualité : dominant-subordonné de choses de passant dans l’Instant, de choses spontanées, presque instinctifs, et il en sera ainsi dans les cas les plus simples comme les plus importants. Et la dictature étatique débute toujours ainsi : un petit groupe de gens parfaitement sincères rêve de créer une communauté libre afin d’abattre justement la tyrannie et de créer la liberté, qui évidemment n’a pas besoin d’être créée puisque tout ce qui naît doit mourir un jour !!!
Maintenant, imaginez un groupe très important, sorte de grosse oligarchie, comme la macronie 2017-22, traitant de questions et décisions fondamentales. Mettez ce groupe au travail, afin qu’il tente de fabriquer une communauté libre… Cela ne peut conduire qu’au chaos humain actuel… (En réf. à Fernando Pessoa : Le banquier anarchiste).

Le monde futur SERA CELUI DES PAGANS (sens de celui qui habite la Campagne dans la non-dualité ville-campagne, la ville ou villa, le bourg qui donnera le bourgeois n’ayant jamais existé). Paganisme devrait bien signifier : ANCIENS CULTES (OU PHILOSOPHIE DE VIE) DE DIVERS GROUPES DE POPULATION. Le monde futur ne sera pas la mégalopole tôle-boulons-béton-acier-verre que l’on peut encore voir dans des films de science-fiction de l’industrie de Hollywood.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 29-02-2020 02:50

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >