Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Lois de s(u)iccion = diviser, scission
Lois de s(u)iccion = diviser, scission Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 05-08-2020 21:42

Pages vues : 189    

Favoris : 28

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Adam, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Blanc, Bombes, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Fléau, Foi, Forêt, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Logique, Matrice, Méditation, Mental, Messianisme, Montagne, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Noir, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Porte, Pouvoir, Privilège, Puce, Race, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sabot, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
renard8_valeurs.jpg
 
 
Lois de s(u)iccion = diviser, scission
le plaisir (sexuel) et la procréation,
pour ne laisser la place qu’au plaisir,
et l’enfant sera comme on fait la saisie,
la succion par l’acquisition de son automobile
ou de sa tondeuse à gazon. Donc un enfant-objet,
chosifié, digitalisé, qui aura un prix,
ET QUI EN SERA HYPER ADDICT, HYPER SUCCION.
 
« Plaisirs et souffrances, naissances et morts
sont comme des vagues à la surface de l’eau
illusoire dans le mirage de l’ego. Le Soi est
l’unique réalité d’où l’ego apparaît et court
à travers des pensées qui se manifestent comme
l’Univers dans lequel des mères et des pères,
des amis et des parents apparaissent et
disparaissent.
Ils ne sont rien d’autre que des manifestations
du Soi, si bien que les parents ne se trouvent
pas à l’extérieur du Soi. Il n’y a donc aucune
raison de pleurer.
Apprends cela, réalise cela et sois heureux ».
(Ramana Maharshi, introduction aux entretiens).

Le Maharshi dit encore : « La paix réelle est
le bonheur. Les plaisirs ne font pas le
bonheur ».
Plaisir = dualité : plaisir-douleur qui tiennent
de notre état limité et se développent en
fonction des satisfactions des désirs, des succions.
« Mais les hommes veulent un bonheur absolu et
permanent. Celui-ci ne réside pas dans les objets
mais dans l’Absolu. C’est la paix, libre de
souffrance et de plaisir – c’est un état neutre ».

« C’est dans le mental que naissance et mort,
plaisir et douleur, en bref le monde et l’ego,
existent. Si le mental est détruit, tout cela
disparaît avec lui. Remarquez bien qu’il s’agit
de l’annihiler et non pas de le mettre seulement
à l’état latent. Il est à l’état latent dans le
sommeil profond où il ne sait rien. Pourtant,
au réveil, vous êtes tel que vous étiez.
La souffrance n’a pas pris fin. Mais si le mental
est détruit, la douleur n’aura plus de support
et disparaîtra en même temps que lui.
(entretien 195 du 6-6-1936).

Bienvenue dans l’Empire de l’American way of fly,
et de son colonialisme protestant pragmatiste utilitaire :
« Ce qui est bon pour nous est bon pour vous ».


CIVILISATION SIGNIFIE BIEN  DÉCADENCE (et f(r)ictions)


La Bhagavad-gītâ [II, 16] dit : « L’irréel n’a pas d’être ; le réel ne cesse jamais d’être. Cette Vérité a été perçue par ceux qui voient l’essence des choses ». « Le réel est toujours réel, l’irréel est toujours irréel ». Et puis : « Il ne naît ni ne meurt ; ayant été, il ne cesse pas d’être ; non né, perpétuel, éternel, existant depuis les temps anciens, il n’est pas anéanti quand le corps est anéanti » [II, 20]. Il n’y a donc ni naissance ni mort. L’éveil est la naissance et le sommeil est la mort.

Plus l’être humain croit avancer vers son salut, vers un but à atteindre comme son messianisme le lui dicte, et plus IL CROIT QUE DEMAIN SERA MEILLEUR QU’HIER, c’est la PRISON DU TEMPS LIÉE UNIQUEMENT AU MENTAL. Au début l’humain ne connaissait ni l’utilisation du cheval ni même l’idée de la roue, puis maintenant il s’envoie en l’R en avions et avec des drogues de l’industrie du capitalisme.
LA PRISON DE LA SAISIE DE DEMAIN SUR L’HIER : L’OPINION DU DEMAIN SUR L’ANCIENNE OPINION DE L’HIER : LE « NOUVEAU VU À LA TÉLÉ ! » QUI SERA PLUS VENDEUR, PLUS PLAISIR QUE LE « NOUVEAU » DE L’HIER DEVENU L’ANCIEN…. ON EST PLEIN PIEDS DANS L’INFERNAL labyrinthe des naissances et des morts et renaissances INHÉRENT AUX OBJETS, DONT PROCHAINEMENT L’ENFANT OGM OU GPA-PMA bien dans la logique utilitaire des agences alphabétiques de l’État profond américain.
Le demain meilleur que l’hier rejoint la querelle des « anciens et des modernes » au 17è siècle EN OCCIDENT ; rejoint le « Ce qui est bon pour nous est bon pour vous ».

Plus rien n’est réformable depuis  de nombreux siècles.
SI ON NE DÉTRUIT PAS TOUT, SI ON N’ENTRE PAS DANS LA PUTRÉFACTION TOTALE DE L’ACTUELLE BASE DE L’HUMAIN. Pas besoin d’un Karl Marx pour le savoir par intuition. Ainsi Nous sommes entrés surtout à partir de 1945 dans le choix de deux voies :
- La réalité invisible d’une éternité sans avenir (sans temps ou sans dualité),
- ou le mirage en eyes candy et société du spectacle d’un avenir sans éternité, la voie des Juifs-Google, leur « Jérusalem céleste »  et leur « immortalité » ici-bas à consommer comme des aliénés. C’est dans cette voie que ce qui restera de l’humain devenu « augmenté » par la quincaillerie des transhumanistes aura toutes les raisons de « se croire au paradis par erreur » (pour référence à Simone Weil, cité par Gustave Thibon dans : L’ignorance étoilée). C’est dans cette deuxième voie que toute évolution vers la Dimension absolue sera interrompue, et il sera procréé à la place une évolution statique, un monde artificiel jusque dans les trois règnes : Minéral, Végétal, Animal et humain.

LOI DE SUCCION comme la succion de l’industrie fellatique chère aux « spécialistes » :
Voici le Top 13 du classement des revenus récents versés par l’industrie pharmaceutique

N°1. La Palme d’Or revient au Pr François Raffi de Nantes. 541.729 €, dont 52.812 € de Gilead. Est-ce un hasard si on nous apprend que le coup de téléphone anonyme pour menacer Didier Raoult, s’il persistait avec l’hydroxychloroquine, est parti du téléphone portable du service d’infectiologie du CHU de Nantes, dont François Raffi est chef de service ? Sûrement une pure coïncidence.

N°2. Le Pr Jacques Reynes de Montpellier. 291.741 €, dont 48.006 € de Gilead et 64.493 € d’Abbvie. Or Jacques Reynes a été sollicité par Olivier Véran pour piloter l’essai clinique du protocole Raoult à Montpellier alors qu’il est en même temps le coordinateur national de deux études sur le remdesivir pour le compte de Gilead. Il n’avait sûrement pas eu le temps d’envoyer au Ministre sa Déclaration publique d’intérêts (DPI).

N°3. La Pr Karine Lacombe de Paris - Saint Antoine. 212.209 €, dont 28.412 € de Gilead. Elle est sur la dernière marche du podium, mais l’essentiel est d’y être. Il n’y a pas que le podium avec les Ministres à Matignon.

N°4. Le Pr Jean Michel Molina de Paris - Saint Louis. 184.034 €, dont 26.950 € de Gilead et 22.864 € d’Abbvie. Or Jean-Michel Molina est co-auteur d’un article publié dans Médecine et Maladies Infectieuses sur quelques cas, pour dire que l’hydroxychloroquine ne marche pas. Médecine et Maladies Infectieuses est le journal officiel de la SPILF (Société de Pathologie infectieuse de Langue Française).

N°5. Le Pr Gilbert Deray de Paris. 160.649€. Une belle somme pour un néphrologue qui très présent sur les plateaux télés. Attention le remdesivir peut être très toxique pour les reins.

N°6. Le Pr Jean-Paul Stahl de Grenoble. 100.358 €, dont 4.552 € d’Abbvie. A noter que cette somme n’a pas été déclarée sur sa DPI. Or Jean-Paul Stahl est rédacteur en chef du journal Médecine et Maladies Infectieuses. C’est lui qui a comparé le Plaquénil* au papier toilette.

N°7. Le Pr Christian Chidiac de Lyon. 90.741 €, dont 16.563 € de Gilead. Or Christian Chidiac est président de la Commission Maladies transmissibles du Haut Conseil de la Santé Publique qui a rendu le fameux Avis interdisant l’hydroxychloroquine, sauf aux mourants et demandant d’inclure les malades dans les essais officiels (donc Discovery). Son adjointe, la Pr Florence Ader, citée ci-dessous, est l’investigatrice principale de Discovery. Pure coïncidence.

N°8. Le Pr Bruno Hoen de l’Institut Pasteur. 82.610 €, dont 52.012 € de Gilead. A noter que sur sa DPI, il a noté n’avoir reçu que 1000 € de Gilead ! Or Bruno Hoen a attaqué l’équipe de Marseille dans un courriel du 18 mars 2020, partagé avec tous les infectiologues.

N°9. Le Pr Pierre Tattevin de Rennes. 79.956 €, dont 15.028 € de Gilead. A noter que sur sa DPI, comme son prédécesseur, il a noté n’avoir reçu que 1000 € de Gilead ! Ca doit être le surmenage. Or Pierre Tattevin est président de la SPILF. Cette Société savante a attaqué l’hydroxychloroquine pour encourager les inclusions dans Discovery, ainsi que dans les autres études par tirage au sort avec des groupes de patients non traités (études randomisées).

N°10. Le Pr Vincent Le Moing de Montpellier. 68.435 €, dont 4.776 € de Gilead et 9.642 € d’Abbvie. Or Vincent Le Moing pilote, avec son patron Jacques Reynes cité ci-dessus, l’essai clinique de Montpellier.

N°11. Le Dr Alain Makinson de Montpellier. 63.873 €, dont 15.054 € de Gilead. Or Alain Makinson participe à l’étude de Montpellier avec Jacques Reynes et Vincent Le Moing. Un beau trio. Montpellier est très bien représentée.

N°12. François-Xavier Lescure de Paris – Bichat. 28.929 €, dont 8.621 € de Gilead. Or François-Xavier Lescure est l’adjoint de notre célèbre Yazdan Yazdanpanah qui est dans le Conseil scientifique Covid-19. Il a publiquement critiqué l’équipe de Marseille pour discréditer l’hydroxychloroquine. Il est co-auteur de l’étude très contestable sur le remdésivir de Gilead, publiée dans le New England Journal of Medicine. Or cette étude n’a aucune méthodologie.

N°13. La Pr Florence Ader de Lyon. 11.842 € , dont 3.750 € de Gilead. Or Florence Ader est l’investigatrice principale de Discovery.

A partir de douze, ça commence à faire un foyer épidémique !

(Source : FranceSoir)

Et ce serait ça le demain qui serait le meilleur que l’hier, suivant le principe du messianisme, appliqué au seul matérialisme ????? Que peuvent faire de leur saisie tout ces « spécialistes » ? Ils risquent de mourir de leur obésité….

« Que peuvent les lois, où l’argent est seul maître, et où la pauvreté ne peut avoir raison ? Ceux qui vont chargés de la méchante besace, plus d’une fois, ils vendent la Vérité » (référence à Pétrone dans le Satyricon).

La racine du mal c’est la saisie ou attraction universelle. Ainsi, voir clair, oui, mais sans saisie, sans s’y attacher, sinon on tombe dans le POUR-VOIR des judéo-maçons spéculatifs à grosses obédiences.
Cette non-saisie je l’ai appliqué, oh de rares fois hélas car par spontanéité, sans mental, avec la pratique de l’aquarelle sur paysage et sur « nature morte ». Ainsi je peux dire, que l’on peut se passer du mental, ce que répète à maintes reprises Ramana Maharshi dans ses entretiens.
NON-SAISIE = ENTRER SANS ENTRER (les destinées se sont arrêtées depuis toujours). La Vraie Liberté ne vient pas par un mental et son Faire/Fer ou un isme politique quelconque ! PUISQUE LA VRAIE LIBERTÉ A POUR ESSENCE DE NE PAS NAÎTRE. ELLE N’EXISTE DONC PAS PAR ESSENCE : D’OÙ LE NOM-LA-FORME DE « LIBERTÉ INCONCEVABLE ». LES LIBÉRÉS VIVANTS NE SONT PAS NÉS PUISQU’ILS SONT ÉGAUX SANS LEUR CORPS OU DIMENSION ABSOLUE ; ILS NE PEUVENT PAS CESSER PUISQUE NON-NÉS ET QU’ILS TRANSCENDENT LA NAISSANCE ET LA MORT. Leur ESSENCE est d’ÊTRE À JAMAIS IMMUABLES.


Considérer le corps c’est être né, première saisie conduisant à la dernière : la mort. Entre les deux, c’est l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule), la f(r)iction.

Être né est une caractéristique. Les Libérés vivants n’ont pas de caractéristique puisqu’ils sont vides tant par leur essence que par leurs attributs.
La Saisie c’est attribuer une essence, une constante, à ce qui n’en a pas. Un dictionnaire nomme essence « fond de l’être », ou « nature intime des choses », pouvant se comparer au Soi. Mais en procédant ainsi on fait déjà dans la dualité sujet-objet.

S’attribuer une essence est encore une saisie : « Ce qui est la nature propre du Tathâgata [Celui qui a réalisé le Soi, le « Je suis ce JE SUIS »] est aussi la nature propre de cet univers. Le Tathâgata est sans nature propre, sans nature propre est cet univers » (Nagarjuna, Stance 22, 16). TOUT, ABSOLUMENT TOUT, DEPUIS L’INFUSOIRE OU LE COVID-19 JUSQU’AU NIRVANA, EST PAREIL À UNE MAGIE, À UN RÊVE.
La conclusion est que le Libéré vivant ou Tathâgata n’est pas une « personne » (persona), et que nul n’est le Libéré vivant. C’est d’ailleurs pourquoi certaines Écoles en Asie disent : « Si tu rencontres le Buddha [Messie], tue-le »,  donc TUE TOUT « ENVOYÉ DE DIEU » CAR PROVENANT DE LA DUALITÉ, PROVENANT DE LA PRODUCTION-CONDITIONNEMENT ET SAISIE. Le « peuple élu » ou peuple-prêtres se dit envoyé de Dieu…… Donc ignorer ces « prêtres »
Ce monde n’a pas d’essence ; alors comment peut-il y avoir l’invention du concept : « Big Bang » ? À Hiroshima et Nagasaki, à Beyrouth peut-être ?…… À CAUSE DES CINQ SENS ? Ces Big bang tous drames de LA SAISIE…. Certain que toutes explosions SAISISSENT, DIVISENT, PARALYSENT !…


Le Libéré vivant a un corps inconcevable qui remplit la dimension absolue en apparaissant dans tous les univers, parce qu’Il est le BLANC DE L’INSTANT, TOUS PEUVENT LE VOIR, PAS BESOIN D’EXPLOSION DONC DE NAISSANCE POUR CELA !
Aussi nombreux que la combinaison des sept couleurs de l’Arc-en-Ciel formant le Blanc de l’Instant, les corps des Libérés vivants toujours rayonnent de la combinaison des sept couleurs comblant la dimension absolue d’Instant en Instant ou de Blanc en Blanc.
Du Blanc de l’Instant ou du PORE, ENTRÉE, PORTE, STARGATE, POINT FOCAL, du Libéré vivant jaillissent d’inconcevable rayons de lumière colorée qui illuminent tous les noms-les-formes en étreignant les sombres couleurs des émotions négatives.
TOUS LES RÉALISÉS VIVANTS ENTRENT DANS UN SEUL POINT FOCAL DU LIBÉRÉ, MAIS SANS TOMBER AUSSITÔT DANS LA DUALITÉ. JE NE PEUX PAS, MOI-MÊME, CONNAÎTRE OU SAISIR L’ENSEMBLE DE LEURS INCONCEVABLES LIBÉRATIONS. (En référence au Soûtra de l’Entrée dans la dimension absolue, chapitre II, 32 : Lumière Immaculée de Gloire Universelle - Le périple de Sudhana).

SAISIE = FIXER OU LIMITER, CONVENIR. Certain que l’explosion à la fois supprime les limites mais en créent de nombreuses….. Parler de « liberté » comme d’« éternité » c’est déjà fabriquer le temps qui coule ! Imaginer « la fin des temps » (ou du monde) est la même opinion que l’éternalisme et le libertérisme !
Le ‘je’ ou ‘moi’ est la saisie pas essence, la propriété. Détaché de toute possession, de toute propriété ou caractéristique, il n’est rien (pas de « sp(é)acialiste »). Alors supposons qu’il « faille quelque chose plutôt que rien ».

Si le ‘moi’ est saisie, possession, Nagarjuna dit à 27, 5-6 que ce ‘moi’ est inexistant. Parce que ce ‘moi’ « va et vient » (n’est pas fixé, n’est pas une constante, n’est pas une saisie). « Comment l’appropriateur pourrait-il ne faire qu’un avec ce qu’il s’approprie ? »
Bien que TOUT EST DANS TOUT, le potier et sa cruche, le feu et son combustible sont UN ?
À l’inverse, un ‘moi’ différent de ce qu’il saisit est contraire à l’empirisme ou expérience (1). Si ce ‘moi’ était autre que ce qu’il saisit, il serait dans la dualité sujet et objet. Mais ce n’est pas le cas.
Stance 27, 8 : « Ainsi, le ‘moi’ n’est pas autre que l’appropriation, il ne lui est pas non plus identique. Il n’existe pas sans appropriation. Il n’est pas certain non plus qu’il n’existe pas » (sinon on retombe dans la dualité). Le fils d’une femme stérile [avant les OGM PMA-GPA) n’est pas conceptualisable « sur le substrat des groupes d’appropriation ». En un sens, ce ‘moi’ n’existe pas. Le ‘moi’ n’est qu’un mot de passe (une identitée supposée), un concept construit d’après ce substrat. Comme de caractériser par le non-être ? (Substrat = confort, se rassurer).

Il n’y a pas plus égoïste ou propriétaire que celui ou celle qui parle de « VALEUR ».

Méprise ou mauvaise prise (de mé- ayant le sens péjoratif) = ignorance, soit ayant source dans la vie affective, soit ayant source dans l’acte d’idéation ou de parcours de la géométrie du mental adhérant à son époque. Mais dans toutes saisies ou interprétations se trouvent les fameuses « valeurs », les constantes refuge tout confort, SOIT L’IGNORANCE : NOUS NAISSONS ET GRANDISSONS INFESTÉS DE PRÉJUGÉS OU D’HOTC.

HOTC = PASSIONS qui nous tourmentent, mais qui sont de la fumée qui pollue.
« Lorsque, désobéissant, il pencha vers ses désirs venant de l’imaginaire et vers les plaisir corporels des sens, […] il fut puni par la privation de cette compréhension intellectuelle […]. C’est pourquoi il a été dit : ”Et vous serez des Elohim connaissant le bien et le mal” [Genèse III, 6] », cité dans Nagarjuna : Stances du milieu par excellence, trad. et notes de Guy Bugault. De même que la philosophie qui parle de valeur n’est qu’opinion et erreur si par accident on s’y réfugie !

Nagajurna a raison à la stance 23, 3 de dire que l’existence du ‘moi’ ou sa non-existence ne peut pas être démontrée (sans aussitôt tomber dans une opinion et rien de plus).
SAISIE : le ‘moi’ est considéré par la possession des passions et le sujet auquel elle se rapportent.
Passions = appartenance à quelqu’un, mais ce « quelqu’un » n’est pas assuré s’il s’estime NON-NÉ. Alors pas d’appartenance…

SITUATION ACTUELLE DU COVID-19 : cette fiction et friction vous fait prendre conscience QUE VOUS N’ÊTES QU’UN CORPS QUI BOUFFE ET QUI CHIE ET QUI RESPIRE, DONC UNIQUEMENT UN CORPS, PUISQUE VOUS DEVEZ LE PROTÉGER POUR ÉVITER DE SALOPER CELUI DES AUTRES (principe de cette mode du social socialisant façon URSS et 1984 de Orwell).
L’identification au corps EXPLOSE QUAND VOUS PORTEZ LE MASQUE ET QUAND VOUS ALLEZ VOIR VOTRE MÉDECIN. LE PORT DU MASQUE OBLIGATOIRE EST UNE FORME DE DICTATURE DE LA LAÏCITÉ : INTERDICTION DE LA DIMENSION ABSOLUE DU SPIRITUEL.
Bientôt la guerre entre ceux qui porte et ceux qui ne portent pas le masque, idem au bon et au mauvais ou au pur et à l’impur, LESQUELS N’ONT PAS D’EXISTENCE RÉELLE : QUEL BON, QUEL MAUVAIS ? CE NE SONT PAS DES OBJETS, MAIS DES OPINIONS, DES VALEURS. AUCUN VIRUS N’A UNE CAUSE LÀ-DEDANS ! Comme les noms-les-formes, les odeurs, les sons, les saveurs, le tangible, les concepts mentaux, ce ne sont que des bidouillages du mental (les petiotes chouses sont un mine qui n’a pas de fin, comme la polémique, le débatn les spécialistes…).
Stance 23, 10-11 : « Le mauvais [comme ceux qui ne portent pas de masque], grâce auquel nous pourrions avoir une idée du bon, n’existe pas indépendamment du bon [pas de division entre les covidiens à masque et les non-masque]. Par suite, le bon [ou le masque] n’a pas de fondement rationnel ».
« Le bon, grâce auquel nous pourrions avoir une idée du mauvais, n’existe pas indépendamment du mauvais. Par suite, le mauvais fait défaut ».
L’idée de « bon » est irrationnelle, le mauvais signifie comme un manque, un déséquilibre…
Stance 23, 12 : « En l’absence de bon, d’où viendra la concupiscence ? En l’absence de mauvais, d’où viendra l’aversion ? ».
Pour le citoyenisé covidien masqué qui vit de passions-opinions et donc de pouvoir d’achat, son vécu psychologique prouve la consistance ontologique du bon et du mauvais. Pour un Libéré vivant, l’inconsistance ontologique des passions-opinions, esquissée par un Retournement de la Lumière, annule d’intention et en pensée l’HOTC du désir et de son contraire l’aversion.
« Ce qui est bon pour nous est bon pour vous » est L’HORREUR ABSOLUE du colonialisme par l’Empire USionistan ! LA SAISIE MONDIALE… LE MASQUE MONDIALISÉ…
TERRIFIANT, IL N’Y A PAS PIRE SAISIE QUE L’OPINION (qui rapporte beaucoup de fric à certains spécialistes…).

Note.
1. Comme de faire UN avec le paysage ou la vieille tour que je couche sur le papier avec de l’EAU et un peu de pigments d’aquarelle. Si le sujet ne fais pas UN avec l’objet, c’est mauvais.
 
 

Dernière mise à jour : 05-08-2020 22:32

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >