Accueil arrow News arrow Dernières news arrow CE MONDE A PEUR PARCE QUE LE MONDE EST TOUT PRÈS
CE MONDE A PEUR PARCE QUE LE MONDE EST TOUT PRÈS Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 11-11-2020 00:01

Pages vues : 506    

Favoris : 17

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Mieux, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, Religions, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Yokaï

 
accident_train1895_pe_coul.jpg
 
 
CE MONDE A PEUR PARCE QUE LE MONDE EST TOUT PRÈS
Il faut à ce monde une dualité :
une référence à l’autre.
Ce monde est tout prés de sa néantification,
car en se dédoublant ce monde sera nécessairement
AUTRE CHOSE, mais s’il se dédouble en
son capitalisme qui le régente totalement,
il ne peut que disparaître complètement !
Le capitalisme le sait et panique, d’où la
fiction Covid-19 devenant permanente.
La même permanence que le terrorisme
enclenché le 11 septembre 2001,
comme c’est curieux !….
La duplication du « moi capitaliste » conduit
à sa néantification, au minimum à son
aliénation le débilitant constamment.
 
Ainsi, depuis des millénaires : LE CAPITALISME
NE PEUT PLUS FONCTIONNER. Voilà pourquoi ce monde
a peur parce que LE MONDE EST TOUT PRÈS.
Le capitalisme a une naissance et
a obligatoirement une mort.
Le capitalisme religion censé RELIER
les humains entre eux, les socialiser, ne peut
plus le faire, c’est le « Restez chez vous »,
« respectez les distanciations physiques », etc.
Le « Nouveau social » : on se rencontre À DISTANCE.
Le TÉLÉ-MONDE VIRTUEL : À DISTANCE…


Par la masque-a-rade covid sur la persona,
l’humain aboutit à la même néantification que
son capitalisme, les deux deviennent ZOMBIS.
Le covid-19 comme l’argent comme les gens
NE DOIVENT PLUS CIRCULER !
LA RELIGION CAPITALO-RÉPUBLICAINE EST RÉDUITE À
NÉANT pour se transformer en LA RELIGION
DE L’ATHÉISME AUTRE FORME DE DÉITÉ.

« Moi et le Père nous sommes un » (Jean 10, 30)
« Je suis CELA » Amrtabindu Upanishad deviennent
impossible.
ÉVIDEMENT QUE CE SONT LES AUTRES QUI RENDENT FOUS.
L’EXTÉRIEUR REND FOU.
À moins d’une constitution physique anormale, une
débilité sera constitutive de l’intérieur, mais
toujours par rapport à un extérieur considéré
conventionnellement comme « normal » par rapport
au sujet voyant le l’objet dit « anormal ».

Le désordre qui est autour de moi nourrit,
engendre le désordre en moi, et le désordre en
moi engendre, nourrit le désordre autour de moi.
Avec le « Restez chez vous » du covid, la médecine
dualiste tente le coup de cautère sur jambe de
bois du dilemme Moi-Individuel/Moi-Collectif.

PRODUIRE OU POSSÉDER EST LA RACINE DU MAL :
LA SAISIE : le sans forme, le désir,
les noms-les-formes.
Le remède est l’INTROUVABLE car alors il n’y
a pas de saisie : dans la non-dualité intérieure
et extérieur RIEN à trouver,
PAS D’EUCHARISTIE OU LOI DE SUCCION.
Si on ne comprend pas la LOI DE SUCCION,
l’attraction dite « universelle »,
on ne comprend rien.

LOI DE SUCCION OU SUCE-RAISON ou SUCE-LOI :
un CONTRAT passé entre au minimum deux individus
de même race en vue d’UTILISATION PRATIQUE ou
DE SURVIE, SUCE-LOI ou SOIS-SARRASIN,
et cela est véritablement terrifiant (1)

LA RACINE DU MAL ÉTANT LA DUALITÉ DEDANS-DEHORS,
OÙ EST L’AUTRE ? OÙ EST LA « FAUTE DE L’AUTRE ? »
OÙ SE TROUVE LA FAMEUSE « CHUTE » ?

Qui dit production dit naissance et aussi mort.

Avec la loi de succion ON RESTE DANS LA CROYANCE
MAIS PAS DANS LE SACHANT :
- Le capitalisme étant un crédit-crédo-créance
messianique ne peut que croire.
- Le Libéré vivant ne peut que Con-Naître.



LOI DE SUCCION OU DE L’ATTRACTION UNIVERSELLE OU RACINE DU MAL = L’AVENIR DE L’HUMANITÉ.
CET AVENIR EST CONTENU DANS LA FONTAINE DE JOUVENCE : le Remède Universel de l’Alchimie, la POMME D’OR du Jardin : celui qui en mange n’a plus faim, ni soif, ni douleurs, ni maladies ; et ces POMMES poussent tout le temps. Derrière la Pomme d’Or ou la Fontaine c’est la même chose en Variation d’un même Thème, naturellement se trouvent :
- Quand la biche pourra brouter aux côtés du lion herbivore.
- Quand le liseron ne bouffera plus le géranium.
- La Gratuité ou Amour remplacera le Aimez-vous les uns les autres devenu avec le capitalisme : « Exploitez-vous les uns les autres ».
- Quand la forêt ne connaîtra plus la hache (la tronçonneuse) de l’humain.
- Quand on ne fera plus attention au temps et au profit utilitariste  matériel.
- Quand l’Or ni aucun métal ne servira plus de monnaie, ce qui implique l’abandon du concept de valeur, mais pas de chuter dans le chaos toujours du fait humain. Depuis des millénaires l’Or métal est la valeur permettant d’acheter ou d’échanger des marchandises grâce au calcul de la valeur dans la dualité entre ceci et cela (comparer, valeur d’échange), et qui permet de faire construire. Cela est en voie de disparition ; la marchandisation de la vie ne pourra que disparaître tôt ou tard ; la Gratuité ou l’Amour au sens Christ retrouvera sa place naturelle (et non pas en fiction New Age dans la mode occidentale Hippie des années 1960…)….



Fontaine et Pomme sont symbole de LONGÉVITÉ, et aussi symbolisme de la Queste du Graal. Fontaine et en conséquence la Pomme a distinguer de la « Divine bouteille » : la TRINQ (loi de succion en Hébreu : TR-INQ), l’attraction universelle remise au goût de son temps par Newton.
SUCCION = NOSTALGIE DE L’EAU PRIMORDIALE, ou LA TÉTÉE.
L’ÊTRE CONDAMNÉ À SE TRANSFORMER EN LUI-MÊME, EN SON SOI, C’EST-À-DIRE EN DIEU OU CHRIST, en OSIRIS, en PTAH (je ne peux m’empêcher d’être proche de Lui).
Loi de succion : regarder et perce voir, ou « prise en considération » de l’« aspirant » aspirateur qui suce tout telle une « bouffée d’R » !

Le capitalisme est une fontaine à sec : AUCUNE AUTONOMIE, seules leurs marchandises sont une eau polluée qui coule dans une rigole mal ajustée qui fuit de partout. Leur eau c’est le productivisme, SOIT LA THERMODYNAMIQUE :
Il est absolument anormal que ce système divise en « spécialistes » et en « disciplines » la Connaissance. Pour les Anciens, il n’existe aucun spécialiste ou aucune barrière entre le Haut et le Bas, car DANS LA NATURE TOUT EST LIÉ ET DÉLIÉ : INNÉ ET IGNÉ, il n’existe pas de séparation en « spécialistes » ni de « distanciations physiques ou sociales ».
La thermodynamique est une techno-université aussi paranoïaque que la géométrie euclidienne de la ligne droite et son évolutionnisme. La thermodynamique est coagulée ou fixée, sur : le point, la ligne droite, le cercle et l’ellipse ; c’est l’opinion contemporaine depuis au moins la Renaissance en Occident, car il faudrait remonter jusqu’aux Grecques.


CE MONDE A PEUR PARCE QUE LE MONDE EST TOUT PRÈS.


Ce monde a peur parce que depuis les 10.000 ans de la Voie de l’Agriculture à l’aube du Néolithique il a peur parce que PANique arrive : terminé le temps où ce temps pouvait à tous moments AVISER, pouvait à tous moments SE RETOURNER POUR FAIRE FACE, qui est la routine habituelle humaine de la façon de faire face à quoi que ce soit dans sa dualité d’un sujet face à un objet, ou d’un sujet face à un « ennemi ».
Ce monde est donc tout près parce que PANique fait que va triompher, enfin, l’Ici et Maintenant : la représentation MOINS le temps : PLUS AUCUN DÉCALAGE OU RÉINITIALISATION, OU « GRAND RESET » N’EST POSSIBLE, ni demain ni après-demain ni même dans une heure ; parce qu’il manque le DÉCALAGE qui permet HABITUELLEMENT de faire face au Seul Réel par l’artifice, par la persona de la représentation.

CATASTROPHE = l’événement a prit la fiction de court pour trop être Ici et Maintenant avec elle : de sorte que ceux qui s’y trouve confronté ne peuvent plus qu’agir de manière irraisonnée, nous le subissons tous mondialement avec la fiction COVID-19 devenant une véritable psychose mondiale, une manière d’agir inconsidérée et stérile malgré la CROYANCE AU VACCIN DEVENU LE SAINT GRAAL DE L’ÉPISODE COVID, c’est-à-dire UNE ACTION EN CATASTROPHE ET GÉNÉRALEMENT CATASTROPHIQUE (comme le narrent quelques fictions de l’usine Hollywood, dont : Je suis une Légende). Il ne peut en résulter que des comportement tous plus chaotiques les uns que les autres, imprévisibles, qui peuvent aller à des réactions de démences, de violences, et d’hébétude totale.

C’est la coïncidence du Seul Réel et de sa fiction, de son monde manifesté et illusoire qui engendre la PANique et tout ce qui relève de la CATASTROPHE, APOCALYPSE, RENONCEMENT, PERTE, FLÉAU OU PUTRÉFACTION, dernier mot résumant à lui seule toute l’Alchimie.
Pour la première fois du Néolithique, le capitalisme né sur son évolutionnisme galopant rêve du RETOUR ARRIÈRE. Les contradictions nécessairement oblige le capitalisme à ne plus pouvoir devenir autonome, son moteur est cassé et irréparable, les pièces de rechange n’existent plus et personne ne peut les refaire.

Nous sommes arrivé dans le temps du faux où le trouble est maximal : ON NE DISTINGUE PLUS RIEN, C’EST LE CHAOS. C’est pourquoi une radio de propagande d’État français comme France-Info peut meugler à longueur d’émissions : « Et tout est plus clair ». La marchandise est arrivé à son auto-destruction comme les vieux euthanasiés à coups de Rivotril….
Donc l’ennemi de la « liberté » seront les peuples, la guerre sociale ; l’oligarchie pour faire un mur procédera par sa guerre sanitaire covid-19, par la guerre des sexes, par la guerre des religions abrahamistes, par la guerre ethniques. Pour retarder le révolution sociale, le capitalisme fait diversion dans le genre « Et tout est plus clair » : guerre des civilisations, guerre des sexes, des races, et le coup du covid en dictature sanitaire, et dictature islamique.

Les Charlies du journal Charlie ont produit à une époque des dizaines et dizaines de caricatures blasphémant le Christ, depuis un moment c’est le Prophète des Mahométans ; mais jamais Charlie n’a produit la moindre caricature sur les Juifs de l’époque du rabbinisme et de la Torah OU MÊME DU MOSAÏSME ! Et pourtant dans JEHOVAH il y a bien aussi le Christ sous la forme universelle du « Je suis CE JE SUIS ». Ce qui produit un mode particulier d’exacerbation sociale dans le cas de la crise idéologique et de la disparition des Traditions à nôtre époque. Donc ceux qui soutiennent en finance le journal Charlie Hebdo organisent et fabriquent la HAINE, les DIVISIONS ET CONFLITS, et un Macron-Rothschild se voit en « rassembleur » comme Charles de Gaulle….. Cherchez l’erreur ! Elle ne peut se trouver que chez les calculateurs ROTHSCHILD et ROCKEFELLER qui ne sont rien sans la marchandise et son productivisme, QUI NE SONT RIEN SANS LA CRÉATION D'UN BESOIN.
Pour l’oligarchie il ne faut absolument pas que resurgisse la Commune de Paris de 1871, donc l’oligarchie organise un chaos ethnique en forme de guerre de religions abrahamistes pour empêcher toute organisation, empêcher tout repère, déposséder de la Tradition, chose acquise depuis 1789.


Calculateurs MACRON-ROTHSCHILD et ROCKEFELLER et ET ORDINATEUR :
Avec l’invention du transistor et de l’ordinateur le monde est numérisé : tout en chiffre, surtout les humains sont numérisés : chiffrage aux élections, chiffrage au covid-19, aux attentats, les personnes chargées de collecter des informations sur les malades du covid seraient payés et donc qu’ils auraient « oubliés » des chiffres malgré le déluge de chiffres. C’est la merde informatique de 1789 que dénonçait Jean Coulonval : la « raison » des lumières élevé en idole a pondu « son œuf ultime : l’ordinateur, lequel est en train de tuer l’Homme, son créateur, en le rendant inutile dans la conduite des affaires rationnelles, en supprimant ce qu’il croyait être sa raison d’être » (J. Coulonval, lettre n°13 à Aimé Michel, en septembre 1972).
CHIFFRE = RIDEAU, MASQUE, PERSONA, LIMITE, MUR.
Nous sommes au temps où une Isha Schwaller de Lubicz écrivait dans Her-Bak disciple (pois-chiche), narrant l’initiation d’un jeune Égyptien : « Alors cherche le [le vrai] dans les nombres et la fonction géométrique ; ils te donneront des résultats qui s’imposent, et qu’aucune considération personnelle ou sentimentale ne peut dévier », comme si les chiffres ou la numérisation du monde apportait LA VÉRITÉ et libérerait de l’ego, ce qui effectivement ne pouvait qu’annoncer la digitalisation utilitaire et commerciale du monde, et son « CIRCULEZ YA PLUS RIEN À VOIR » (c’est zéro ou 1, mais rien entre les deux…… pour le reste : VOUS CONSOMMEZ !).

RAPPEL : Après le violent crachotement des Gilets Jaunes, le prolétariat, les masses n’ont pas encore bougées. Les Gilets-Jaunes le prolétariat = PANique (pour tout Pour-Voir) : LA PEUR NE SURVIENT QUE LORSQUE LE MONDE EST TOUT PRÈS. Ce n’est pas le Seul Réel qui fait peur, mais SON APPROCHE : LA PEUR DE LA RÉALITÉ NON PARCE QU’ELLE EST SEUL RÉEL, MAIS PARCE QU’ELLE MENACE DE LE DEVENIR : ON NE POURRA PLUS FICTIONNER OU AVISER. C’EST LE VOISINAGE DU SEUL RÉEL QUI FAIT PEUR, LE VOISINAGE OU L’APPROCHE DE L’INSTANT.
À l’approche de l’Instant il devient impossible de faire de l’ego, de faire de la fiction, de TEINTER : A-T-teindre : ne pas colorer de ses opinions ou de son ego terrestre… (2).
Le Seul Réel sera potentiellement terrifiant, voir existant… en tant qu’Il est proche nécessairement dans l’invention d’un espace-temps : IL FAUT UN ESPACE-TEMPS POUR ENGENDRER LA PANIQUE (il faut donc une pensée) ; IL FAUT UNE TEINTURE POUR ENGENDRER LA PANIQUE. La nuit et le noir engendrent la peur, tout comme ce que l’on ne peut pas identifier : tout ce qui est invisible est virtuellement redoutable, si familier ou inoffensif qu’il puisse être, dans la mesure où il ne peut pas être identifié sur le champ, ce qui fera le bonheur du principe du terrorisme surgissant là où on ne l’identifiera pas ; c’est pourquoi la peur est toujours celle du dernier moment ET LA FINANCE MONDIALE PAR ESSENCE DÉTESTE L’INCERTITUDE COMME LE POLITISME DÉTESTE LA NON-IDENTIFICATION.

Le capitalisme se la jouant Oiseau Phénix, la Peur aussi : ils se nourrissent d’eux-mêmes, ils n’ont pour subsister besoin d’aucun secours extérieurs, genre un monstre sécrétant un poison dont il se nourrit. LA PEUR : C’EST DANS LA TÊTE, ET PAS À L’EXTÉRIEUR, PAS DANS UN RÉGIME POLITIQUE.
André Ruellan dans son Manuel du savoir-mourir, page 37 : « La mort est un rendez-vous avec soi [le Soi] : il faut être exact au moins une fois ». C’est d’ailleurs ce qui sert de moteur pour faire fonctionner les humains : la crainte de quelque chose de mystérieux après la mort COMME PASSAGE DE LA STARGATE DE LA MORT, DIMENSION À UN SEUL SENS D’OÙ NUL VOYAGEUR NE REVIENT (un effet dominos à un seul sens).
Ramana Maharshi à 17 ans croyait mourir, il se sentait réellement mourir, et se demanda quoi faire : appeler à l’aide à l’extérieur ? Il se demanda plutôt QU’EST-CE QUI MEURT ? Et imagina un corps qui sera porté au crématoire : « Mais, avec cette mort du corps, suis-je mort moi-même ? Ce corps est-il le ‘je’ ? Il est silencieux et inerte, mais je sens la pleine force de ma personnalité et même le son ‘je’ en moi…, séparé du corps. Ainsi ‘je’ suis un esprit, quelque chose qui transcende le corps. Le corps physique meurt, mais l’esprit qui le transcende ne peut être touché par la mort. Je suis donc l’esprit immortel.”
« Tout cela n’était pas un simple processus intellectuel. Tout jaillissait devant moi comme la vérité vivante que je percevais directement, presque sans raisonnement. Le ‘Je’ était quelque chose de très réel, la seule chose réelle en cet état ; et toute l’activité consciente en relation avec le corps était centrée sur lui.
Depuis cet instant, le ‘Je’ ou mon ‘Soi’, par une fascination puissante, fut le foyer de toute mon attention. La peur de la mort s’est évanouie instantanément et pour toujours. L’absorption dans le Soi s’est poursuivie dès lors jusqu’à ce jour ». (Présentation des entretiens de Ramana Maharshi).

Nous n’avons jamais été dans un monde AUSSI RELIGIEUX : LE MATRIARCAT DE LA MARCHANDISE ! ELLE EST LE SACRÉ, L'IDOLE. Et par là-même AMBIGUÏTÉ TOTALE : Globe (mondialiser), Boule (sym-bole et bol, sac, vache, panse, emballage ou paquet ; et aussi jeter comme projet et projeter (un attentat, une réforme politique) ; rejoint le DIA de DIA-gonale et « à travers » (voir la page DIA-ble, DIA-bolique, DIA-lectique). Le capitalisme, c’est le DIA, DIA-ble, PAN le TOUT, le DANGER : issu de l’Ange ; le capitalisme c’est l’évolutionnisme : s’A-cheminer (du A privatif : ne pas cheminer ; A-méliorer (ne pas rendre meilleur), donc DANGER, AMBIGUÏTÉ : de la Manifestation par la dualité si guerrière (« Le deux c’est la guerre », Jean Coulonval, Synthèse et Temps Nouveaux). Les mots commençant par le A privatif tout en établissant une chose en démentent l’aspect social conventionnel, soit la réalité habituelle à laquelle le mental est soumis.

RAPPEL IMPORTANT : Tout étant FRACTAL, le capitalisme en est aussi devenue UNE CHIMÈRE DE CHIMÈRE ou UN ÉGRÉGORE DEVENUE AU COURS DES MILLÉNAIRES PARFAITEMENT AUTONOME. Ce qui est parfait, car amenant l’APOCALYPSE-FLÉAU-PERTE-RENONCEMENT-PUTRÉFACTION.
LA PUTRÉFACTION EST LE CAPITALISME (Tout est dans Tout).
Nous sommes entrés dans la STARGATE comme jamais l’imagination humaine ne la concevait, sauf peut-être chez les Ancêtres des Anciens Égyptiens :
CE MONDE A PEUR PARCE QUE LE MONDE EST TOUT PRÈS : LA FIN DE TOUTES LES DOMESTICATIONS ET SOUMISSIONS EST ANNONCÉE. Nous sommes dans l’Absolu de ce qu’annonçait Coulonval et Ramana Maharshi : le ‘Je’ va enfin RE-trouver sa place, bousculant toutes les dualités de la soumission guerrière et colonisatrice. Nous sommes entrés dans une phase de l’histoire humaine comme il n’y en a jamais eu dans les 10.000 ans du Néolithique, et, l’auteur de cette page comprend maintenant pourquoi il est né un certain jour de l’année 194., même s’il ne vit pas le temps du FLÉAU effectif, cela n’a aucune importance car LA POMPE DE LA FONTAINE DE JOUVENCE EST AMORCÉE ET RIEN N’ARRÊTERA JAMAIS LE DÉBIT.
Par exemple pour le covid-19, de mémoire Nous n’avons jamais vue une telle démence de mise en friche des moyens de subsistance et de production des masses ; en même temps Nous n’avons jamais vue une telle confrontation de la solitude à elle-même : flagrant depuis que le social de l’Église, du groupe, n’est plus LE LIEN du réconfort, mais est remplacé par ce grégarisme mortifère qui se dit « vivre ensemble » maintenant « en distanciation physique ».
Nous n’avons jamais vu un individualisme aussi mortifère que depuis 1789, avec l’arrivée à maturité de l’ego triomphant, qui engendrera ce culte du narcissisme si utile au consommateur dirigé-digéré par le capitaliste.

L’être humain des 10.000 ans du Néolithique n’a jamais atteint une aliénation destructrice aussi destructrice. C’est la première fois que l’humain est autant écrasé par l’inhumain : avant 1789 l’humain étant encore la mesure de toutes choses, désormais avec 1789 et l’ordinateur, l’humain est mesuré, numérisé par les choses extérieures de la marchandise…..

Par le coup du Covid-19, le capitalisme veut que PLUS RIEN NE BOUGE, COMME UNE COCOTTE-MINUTE DONT IL A BOUCHÉ LES ORIFICES ; MAIS ÇA VA EXPLOSER !!!

Tout le spectaculaire du Covid-capitaliste révèle son symptôme principal le détruisant de l’intérieur : POUR LA PREMIERE FOIS SON FEU PHILOSOPHIQUE DEVIENT VISIBLE (3) ; un feu qui la consume sans possibilité de renaître de ses cendres. Un Feu Philosophique parce que le capitalisme est devenu désormais par l’accélération de l’histoire la matière vivante de tout ce qui vit, de toute chair et chaire, donc bien le Feu Philosophique du Capital dans la dimension politique mondiale généralisée.


« La personne et la cessation de la personne forment dualité. Or la personne est cessation de la personne, puisque celui qui voit l’Apparence réelle de la personne [sans son masque de fiction covid et sa persona] ne croit pas à la personne ni à sa cessation. La personne et sa cessation ne sont point deux réalités différentes : rester dans cet état sans appréhension ni terreur, c’est accéder au Seul Réel dans la non-dualité ». (Soûtra de la Liberté inconcevable, chapitre IX, 23). De là le capitalisme devient inutile : GAIN-PERTE, JUSTE-FAUX, DEDANS-DEHORS DISPARAISSENT….          


Notes.
1. Lors des Vêpres sicilienne, les ennemis du parti solaire égorgeaient tout ceux qui ne prononçaient pas de cette façon : Sois-Sarrasin (les Angevins avaient du mal à prononcer le mot « ciciri ») (Réf. Grasset d’Orcet, Œuvres décryptées, vol.1).

2. Le cheminement sur le Sentier (l’Horizontal) conduit à la Vertical de l’intellect par per-ception : du celte cap, du latin capere : prendre, per-ce-voir, qui permet à chaque IN-S-Tant d’atteindre A-T-teindre : ne pas colorer avec du spatio-temporel la Source, le Point Focal ou la CROIX de la CROISEL (lampe à quatre lobes rappelant la forme de la Croix… correspond à la Voie Sèche en Alchimie, Voie lecture/écriture PONCTUELLE ou en OPPOSITION).

3. FEU PHILOSOPHIQUE : le Feu est l’Art de quoi s’aide Nature ; car Nous ne saurions faire autre chose.
« Faites Feu vaporant, digérant, continuel, non violent, subtil, environné, aéreux, clos, incomburant, altérant. Et, en mon vrai Dieu, je t’ai dit toute la manière du Feu, et récapitule mes mots, mot à mot. Car le Feu est tout, comme tu peux voir par tous les dits Code de toute Vérité ». (D’après Bernard Le Trévisan).
INNÉ ET IGNÉ !
 
 

Dernière mise à jour : 11-11-2020 00:59

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >