Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Great Reset = le Surfeu du Régime
Great Reset = le Surfeu du Régime Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 02-08-2021 22:36

Pages vues : 165    

Favoris : 18

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Aiguille, Carotte, Chaos, Croyance, Dictature, Feu, Guerre, Messie, Montagne, Nostalgie, Peur, Pointe, Raison, Résistance, Silence, Vie, Virus

 
golem_transhumanism_enmarche.jpg
 
 
Great Reset = le Surfeu du Régime
Le N.O.M. ou Régime capitalo-républicain.
Le chaos de l’humain (cette forme de désordre
qu’il appelle « ordre ») conduit à l’actuel
NOUVEAU CONFORMISME, ce mélange de désordre et
de démence installés au Pour-Voir : conformisme
du politisme révolutionnaire (la diarrhée du
réformisme), la diarrhée de la moral, le néant
et l’absurde du philosophisme, le délire du
sanitaire, la tyrannie de la technologie et
de l’opinion ou de la « liberté d’expression »).
 
La démence révolutionnaire consiste à exiger
l’impossible, donc l’infini dans le temporel qui
est le fini par nature, le plaisir ou la liberté
dans les contradictions de la vie mortelle,
l’Esprit dans la Matière et le Divin dans l’humain,
l’égalité dans ce qui ne peut qu’être
naturellement inégal.
Exactement ce même PARADOXE que le Soi nous DONNE,
C’EST GRATUIT ET SANS CONDITION : « Le Royaume des
Cieux est en Vous ».

Or le Great Reset voudrait entrainer le monde entier
dans une soi-disant « libération », c’est-à-dire
à une spiritualité POUR TOUS.
« Les instructions spirituelles diffèrent
selon le tempérament des individus et leur
maturité spirituelle.
Il n’est pas possible d’instruire en masse ».

(Ramana Maharshi, entretien 107 du 29-11-1935).

L’URSS de Brejnev envoyait les « dissidents » ou
opposants au dogme du régime socialiste dans des
hôpitaux psychiatriques pour les « rééduquer » !
C’était l’époque de la psychiatrie punitive.
Le Great Reset à la Klaus Schwab et
des skipures covidesques doublées de la technotronique
en ingénierie politique est une forme SOURNOISE ET
ENCORE PLUS SADIQUE de psychiatrisation du monde.

Si votre CROYANCE n’est pas conforme à celle édictée
par les têtes d’œufs cancérisés du pouvoir, vous
étiez bon pour les électrochocs à répétition jusqu’à
vous faire oublier votre alphabet et donc votre
faculté à parler ou à penser la moindre chose ;
en somme une réalisation du Soi à l’envers,
comme un cuivre repoussé, selon la méthode du bourreau
behavioriste Donald Ewen Cameroun, outil de la CIA.
Ces mécanots croyaient que mental était un
« bio-disque dur » qu’ils pouvaient effacer
pour mettre dessus de nouveaux trucs, d’où le terme
de « lavage de cerveau » ou effaçage du disque dur
ou réinitialisation du disque, donc un GREAT RESET.
NOUS EN SOMME À CE POINT AU NIVEAU MONDIAL AVEC
LE COVID-19 !

Pas besoin de « dormiphone » (1), le Smartphone et sa
5G le remplacent dans ce monde de l’utilitarisme et
de sa « mise en valeur du temps » (des Juifs (2)).

IL S’AGIT POUR UN POUVOIR DE CONDITIONNER LES GENS,
COMME DANS LES SECTES, C’EST UN LAVAGE DE CERVEAUX :
« La méthode des réflexes conditionnés de Pavlov, dissout
la tessiture logique du complexe intellectuel, des
accidents-connaissance qui ont pris corps sur
l'intellect-essence, des « noumènes » comme dirait Kant.
Cela produit véritablement un « déluge » de l'âme,
un véritable déluge de la vision cosmique.
Et sur ces ruines peut alors se bâtir un nouveau corps,
une nouvelle chair d'opinions et de pensées.
Cela est véritablement luciférien, ou plus moderne :
TRANSHUMANISTE comme un Laurent Alexandre ou un
Jeff Bezos, ces zozos qui acceptent mal leur Nature,
ils veulent toujours un peu se créer eux-mêmes :
il y a un malentendu entre eux et leur Soi :
ils refusent de coïncider avec eux-mêmes !

Rares sont les humains qui coïncident avec eux-mêmes.
Les plus de 7 milliards de Terriens vivent À CÔTÉ
DE LEURS POMPES, ESCLAVE D’UN EGO, OU D’UN RÔLE
DANS LE FILM HOLLYWOODIEN DU SOCIAL : ILS SONT DES
ZOMBIS OÙ LEUR EXISTENCE ABSENCE : la preuve, ils
cherchent constamment à s’envoyer en l’R,
consommer-consumer.

« Mettre en valeur le temps » disent les paroissiens
de Jacques Attali (2), mais tout ce qui peut
s’approprier ou se consommer dans le temps et donc
tout ce qui flatte l’ego de la vie n’est pas l’Amour
mais le COMMERCE, MERCURE (le travailleur du chapeau,
l’intérêt-intéressement ou désir).

L’humain ne se réalise que par un SURFEU individuel,
et certainement pas, naguère en 1789, et de nos jours
par un surfeu en Tabula Rasa SANITAIRE EN « VACCINS »
ET DE RÉCHAUFFISME CLIMATIQUE se prenant pour un
énième Great Reset à travers les millénaires de la
voie de l’Agriculture dans ce Néolithique.
L’humain ne se réalise qu’en se dépassant lui-même ;
et, à vrai dire, IL N’A PAS DE LIMITES :
comme l’a expérimenté un C.W. Leadbeater dans
l’examen nanotruc de la Matière, l’humain peut,
suivant  qu’il ouvre ou qu’il ferme la porte au Soi, se
dilater jusqu’à l’infini ou se rétrécir jusqu’au néant.



« La spiritualité ne peut s’accorder avec le rationalisme. La spiritualité est transcendante. Le miracle eut lieu après que Draupadi se fut abandonnée. Le secret repose dans l’abandon de soi ». (Ramana Maharshi, entretien 101 du 19-11-1935)
Même entretien : « Il n’y a rien de plus simple qu’être le Soi. Cela n’exige aucun effort, aucune aide. Il suffit de laisser tomber la fausse identité [la croyance à l’ego] et de demeurer dans son état éternel, naturel, inhérent ».

La VRAIE ÉGALITÉ ne peut consister qu’en le Soi : « Le Soi est en tout et tout est dans le Soi », BhG VI,29 (Rien dans le Tout et Tout dans le Rien). Mais comme le précise le Maharshi à l’entretien 104, « Il n’existe, en fait, rien que l’Âtman [le Soi et soi]. Le monde n’est qu’une projection du mental. Le mental vient de l’Âtman. Ainsi l’Âtman est l’Être unique ».
Même entretien 101 : « Il n’y a rien à réaliser. C’est l’état de nitya shuddha buddha mukta (éternel, pur, éveillé et libéré). Il est naturel et éternel. Il n’y a rien de nouveau à gagner ; on ne doit que perdre son ignorance. C’est tout.
Pour ce faire, il faut remonter jusqu’à la source de cette ignorance. À qui appartient cette ignorance ? De quoi est-on ignorant ? Il y a le sujet et l’objet. Une telle dualité est caractéristique du mental. Le mental provient de l’Âtman ».  

Le Great Reset est en son essence LE PARADOXE de la Réalisation du Soi : « Le ‘Je’ rejette l’illusion du ‘je’ et cependant demeure en tant que ‘Je’. Tel est le paradoxe de la réalisation du Soi. Ceux qui sont déjà réalisés n’y voient aucune contradiction », dit le Maharshi à l’entretien 28 du 4-2-1935. C’est-à-dire contradiction avec l’Amour : le besoin d’une fusion ou abolition de la dualité sujet-objet, et le respect de la personnalité (le ‘je’) ou la « liberté de l’autre », c’est-à-dire la réalisation même de cette dualité !  
La loi de succion faisant la non-dualité devient tyrannie ou esclavage, et le respect de la différence devient uniformité, la pensée unique et le nouveau totalitarisme !
La fatalité de l’Amour = chercher l’Unité au niveau du limité. Or qui dit limite dit évidemment séparation. L’Unité est dans l’Infini ou dans la négation des limites, ce qui implique le renoncement à soi-même, à la croyance à son ego. Tout ce qui est appelé « amour » ici-bas qui n’a pas pour Centrum Centri le Soi n’est que tyrannie ou esclavage, commerce ou échangisme mercantile et habitude ou « isme », avec le sécuritaire du MENSONGE pour masquer le goût du néant !  

Le Great Reset ou Surfeu du Régime est un délire de plus du politisme de possession ou conquête et de domination généralisées, des caricatures du centripète divin ; le Great Reset est la même loi de succion que 1789 : le nivellement reproduisant à sa manière l’égalité du ‘Je’, le mythe de la « Jérusalem céleste » ou de la « reconstruction du Temple » et des lendemains qui chantent ou des DORG (Demain On Rase Gratis) du genre : « Vous ne posséderez rien et vous serez heureux », qu’ils avancent dans leur Great Reset. Toutes ces utopies genre des « Plus ça change et plus c’est la même chose », sont autant d’avortement dans le temps en une envie de s’envoyer en l’R : dans l’éternité.

Le Great Reset ou Surfeu du Régime ACCÉLÈRE à grande vitesse le DIVISION multi-millénaires de la Quart et de la Quinte (depuis 1789 en France de la Droite et de la Gauche), ou plus symboliquement par le + et le +. DIVISION qui a pour unique but l’UNITÉ, ou le mariage du physique et du métaphysique.
LES DEUX GRANDES DIVISIONS :
- L’actuel monde Luciférien ou des Juifs évolutionnistes : toute évolution vers les Mondes Libres sera interrompue et il sera procrée une évolution statique, artificielle, dans le Minéral, le Végétal, l’Animal et l’Humain. C’est donc un monde LIMITÉ.
- Le monde sans cause ni effet ou dans Big Bang, monde éternel, monde sans limite.
Dans un cas comme dans l’autre le concept de « bien » disparaît, et seul restera l’un ou l’autre des mondes.
C’EST LA VRAIE ET SEULE UNIQUE GUERRE EN CE MONDE : LA VRAIE GUERRE MONDIALE.

- Dans le monde transhumaniste ou Luciférien, deux machines ou deux « hommes augmentés » fabriqués en série sont parfaitement dans le dogme politiste de l’égalité, et parfaitement séparées : leur différence est purement spatio-temporel et numérique informatique. Comparez deux amants unis et deux ordinateurs de la même famille de processeur : là, la communion dans la différence ; ici la séparation dans l’identité. Rien de ce qui est complémentaire (ou fait pour l’Unité) n’est interchangeable, mais tout ce qui est interchangeable ou consommable et de consommateurs est nécessairement séparé, d’où la psychose du politiste étatique de vouloir « unifier », normaliser. Et c’est vers l'actuelle formule, transhumaniste et Luciférienne, que se dirige l’humanité présente : l’individu, le consommateur séparé et interchangeable, puisqu’il est devenu un OBJET, Un GOLEM, LE NIVELLEMENT MONDIALISÉ, TUANT TOUTE DIFFÉRENCE ENTRE LES HUMAINS, TUANT AINSI LA VRAIE COMMUNION SOCIALE, mais il fabrique du même coup, étant donné que politiquement la mort est infiniment plus docile et plus malléable que la vie, des milliards de possibilités artificielles, rapides et transformables à volonté : celle qu’impose à des êtres humains vidés de leur Soi et de leur Félicité naturelle le joug de la force brutale technologique et la programmation de leur âme par la propagande de plus en plus claire et insistante qu’elle en devient risible (comme Macron à l’été 2021 voulant pendant des vacances « conseiller les jeunes » sur la « vaccination covidesque »). Le patriarcat-matriarcat républicain est toujours en marche…. Le roi n’est pas mort !


Le Great Reset ou Surfeu du Régime ACCÉLÈRE L’ÉVOLUTIONNISME :
« Avez vous réfléchi aux conséquences fatales qui résulteront d’un progrès illimité ? […] Aux désirs satisfaits succèdent d’autres désirs inassouvis. Nous y insistons, l’homme veut aller vite, toujours plus vite, et cette agitation rend insuffisantes les possibilités dont il dispose. Emporté par ses passions, ses convoitises et ses phobies, l’horizon de ses espoirs recule indéfiniment. C’est la course éperdue vers l’abîme, l’usure constante (2), l’activité impatiente, forcenée, appliquée sans trêve ni repos ». (Fulcanelli, Les Demeures philosophales).
                                                                                      

Notes.
1. Dormiphone du même Thème que l’écran de cinéma souvent utilisé par Ramana Maharshi pour illustrer le Soi, l’Instant ou le Ici et Maintenant :
« C’est comme une séance de cinéma. La lumière est projetée sur l’écran et les ombres qui y passent donnent l’impression aux spectateurs d’une représentation de film. Et ce serait pareil si dans ce même film on montrait aussi des spectateurs. Celui qui voit et ce qui est vu ne seront alors rien d’autre que l’écran. Appliquez cela à vous-même. Vous êtes l’écran, le Soi a créé l’ego et l’ego a ses formations de pensées qui se manifestent comme le monde, les arbres, les plantes, etc., dont vous parliez. En réalité tout cela n’est pas autre chose que le Soi. Si vous voyez le Soi, vous trouverez le Soi en tout, partout et toujours. Rien d’autre que le Soi n’existe ». (Entretien 13a du 7-1-1935).
« Prenez l’exemple du cinéma. Des images bougent sur l’écran. Essayez de les attraper. Qu’attraperez-vous ? Rien que l’écran. Laissez disparaître les images. Qu’est-ce qu’il reste ? Encore l’écran. Il en va de même ici. Même lorsque le monde apparaît, voyez à qui il apparaît. Tenez le substrat du ‘je’. Une fois que vous le tenez fermement, qu’importe que le monde apparaisse ou disparaisse.
L’ajñānī considère que le monde est réel ; alors que le jñānī [le sage, le Réalisé] voit qu’il est seulement la manifestation du Soi. Cela n’a aucune importance que le Soi se manifeste ou cesse de le faire ». (Entretien 65 du 13-7-1935).
La Conscience absolue ou infinie est nostre état naturelle, dit le Maharshi à l’entretien 198 du 10-6-1936). Conscience absolue qui ne dépend de rien.

« Un film projette un incendie sur un écran de cinéma. L’écran prend-il feu ? Des tonnes d’eau sont déversées. L’écran est-il mouillé ? Du matériel est utilisé. L’écran en est-il endommagé ?
C’est pourquoi il est dit : acchedyo ’yam, adâhyo ’yam, akledhyah… [Il (le Soi) ne peut être ni blessé, ni brûlé, ni mouillé… (BhG II.24)]. Le feu, l’eau, etc., sont des phénomènes qui apparaissent sur l’écran du brahman (c’est-à-dire le Soi), et ils ne l’affectent pas ». (Entretien 316 du 3-1-1937).

« Le fait que vous confondiez le Soi avec le corps et que vous vous imaginiez être l’acteur est comparable à un spectateur participant à un film comme acteur. Imaginez-vous l’acteur qui demande s’il peut paraître dans une scène sans écran. Tel est le cas de l’homme qui pense pouvoir agir indépendamment du Soi ». (Entretien 313 du 2-1-1937).

Le dormpiphone est l’exemple typique du Dehors qui veut modifier le Dedans ! Il y a inversion ! comme ce monde est en train d’en prendre la forme.

2. « Pour la première fois, une cosmogonie ne se vit pas comme cyclique ; elle ne se donne pas pour but le retour au même. Elle fixe un sens au progrès ; elle fait de l’Alliance avec Dieu [lequel ?] la flèche du temps ; elle accorde à l’homme le choix [donc la SAISIE PAR L’EGO] de son destin : le libre arbitre [sic]. Ainsi est posé la fonction de l’économie : cadre matériel de l’exil et moyen de réinvention du paradis perdu. L’humanité a désormais [grâce à l’évolutionnisme] un objectif : dépasser sa faute. Elle dispose d’un moyen pour l’atteindre : mettre en valeur le temps (et en conséquence la valeur d’échange ou TROC) », page 18, du livre de Jacques Attali : Les Juifs, le monde et l’argent. Le salariat est une mise en valeur du temps….. de travail.

« Mettre en valeur le temps » : beaucoup de prêteurs à intérêts (usuriers) chez ce peuple élu ! Dogme de l’usure qui prendra corps en Occident entre les 12è et 14è siècles et que les Juifs sont concernés par les question de commerce d’argent, écrit Gilbert Dahan, page 209 dans : Les intellectuels chrétiens et les juifs au moyen-âge.
« Retenons qu’à partir du 12è et surtout aux 13è et 14è siècles, le commerce de l’argent devient pour nombre de communautés juives l’un des seuls (ou le seul) moyen d’échange avec le monde non juif : les activités agricoles sont réduites du fait des expulsions et de l’obligation d’habiter des localités importantes ; les activités artisanales (en dehors du microcosme communautaire) sont limitées par l’existence des corporations chrétiennes ; le commerce lui-même est rendu difficile par une insécurité à laquelle sont sensibles les Juifs plus que les autres ».
« À partir du règne du pieux Louis IX, certains seigneurs se demandent s’il est licite d’utiliser l’argent extorqué aux Juifs, lequel provient de la pratique de l’usure. Ce point est évoqué une première fois dans une lettre de Grégoire IX, au roi de France, en 1237 ; la réponse est positive, à condition que les sommes recueillies servent un saint objectif, particulièrement la croisade ». (Page 211).

«  Les pris(x) augmentent, comme ceux des ”vaccins” », évolutionnisme juif oblige…
 
 

Dernière mise à jour : 02-08-2021 23:06

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >