Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Jaguar ceremonialism
Jaguar ceremonialism Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 11-09-2022 05:15

Pages vues : 523    

Favoris : 40

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Echo, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, HOTC, Images, Jaguar, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Métal, Mieux, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Tore, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Yi King, Yokai

 
jaguar_warrior_ceremonial.jpg
 
 
Jaguar ceremonialism
SURFEU
 
 
Revêtir la peau d’un animal chassé équivalait à devenir cet animal, à se sentir transformé en cet animal. Les chamans actuels ont encore conscience de pouvoir se transformer en animaux. Cette transformation en animal aboutissait au SURFEU : sortir de la prison de l’ego, qui se traduisait le plus souvent en vécu extatique. En imitant la marche de l’animal ou en revêtant sa peau, on devenait SURHUMAIN (de nos jours un « homme augmenté » par les prothèses transhumanistes). Il ne s’agissait pas d’une régression au sens évolutionniste dans une vie « animalesque » : l’animal auquel on s’identifiait était déjà porteur d’une mythologie, il était déjà un Animal mythique, le Démiurge, le Principe.

En devenant cet Animal mythique, l’humain devenait quelque chose de plus grandiose et de beaucoup plus puissant que son corps-ego : il devenait enfin HARMONIE avec le rythme cosmique.

Chez les Mayas Anciens la coutume voulait que quatre jaguars mythiques seraient dès l’origine les gardiens des champs de maïs.
Au troisième âge Maya-Quiché, correspond la VOIE DE L’HORTICULTURE et donc au principe des cultes lunaires, le jaguar représente la Déesse lune-terre.
Chez les Maya, les sorcières se présentent sous la forme du jaguar et elles sont l’expression des phases de la lune.

GUEULE DU JAGUAR = LE CIEL. Mais le jaguar est surtout une Divinité chthonienne, expression des énergies terrestres. Il est le Dieu du chiffre 9, expression des pays de « l’en-dessous » (en Chine le chiffre 9 indique le ciel).
Donc un jaguar psychopompe (le ”pontife” qui conduit les âmes des morts). La terre est représentée dévorant le soleil, au crépuscule, sous la forme d’une gueule de jaguar ouverte sur l’astre. Puis le jaguar va devenir une divinité solaire identique à la course nocturne de l’astre : le soleil représenté sous la forme du jaguar est LE SOLEIL NOIR.

Dans le Pop Wuh, le Livre des événements, Livre du Temps, Grand Livre des Mayas kit-tché, il y a le jaguar, Jaguar Nocturne Mah U Kutâh et Jaguar de la Lune, et Sourire du Jaguar.

9 chiffre du ciel en Chine et 9 chiffre de la terre chez les Amérindiens et Peuples du Soleil, innombrables sont les associations AIGLE-JAGUAR (forces céleste-terrestre). Même bipolarité que Shiva : Involution-Évolution, fonction de dissolution et de destruction, Shiva est le transformateur des Êtres. Son rôle est central dans l’existence de Ramana Maharshi.

Ici, quelques lignes de Percy Bysshe Shelley, que certains de ses contemporains prenaient pour « le Diable », et qui, selon une visiteuse, et même Ramana Maharshi à l’entretien 341 du 23-1-1937 pensait que Shelley était une « âme réalisée », soit l’opposé d’un Diable :
« À l’intérieur d’une caverne en l’esprit flottant de l’homme
trône une image, si intensément belle
que les pensées aventureuses errant en sa proximité
l’adorent. En s’agenouillant, elles tremblent et s’effraient
de la splendeur de sa présence, et la lumière
pénètre leurs formes chimériques
jusqu’à ce qu’elles deviennent emplies de la force de son éclat ».

Shelley qui eut pour épouse Mary Wollstonecraft Godwin, l’auteur de Frankenstein ou le Prométhée moderne.

Le jaguar, en réf. au dictionnaire des symboles de J. Chevalier et A. Gheerbrant.
Certains animaux tenaient un rôle exemplaire dans les technique mystiques taoïstes, ceci pour Nous rendre compte de la richesse spirituelle de l’expérience (chamanique) qui hantait encore la mémoire des Anciens Chinois.
En se délivrant du vaste réseaux de prothèses de la civilisation mécanique tueuse, en se délivrant de ses lieux communs grégaires, on retrouvait LA SPONTANÉITÉ, la Liberté, la « sympathie » (A-Mour) avec tous les rythmes cosmiques et, partant, la FÉLICITÉ.

Les Anciens Chinois avaient donc leur « Jaguar ceremonialism » (en Chine ce sera plutôt la « Bear ceremonialism ») qui laisse entrevoir leurs valeurs mystiques et Nous permettent de comprendre comment on pouvait re-trouver la Félicité (Extase : action d’être HORS de l’ego, ou HORS de la dualité Dedans-Dehors) aussi bien grâce à l’imitation chorégraphique d’un animal (associée à la découverte de la métallurgie et des forgerons-magiciens), que grâce à une danse qui mimait une ascension ; dans un cas comme dans l’autre, le mental se libérait comme si l’âme « sortait d’elle-même » et s’envolait « ailleurs ».

C’est à travers le SURFEU (l’extase) que l’être humain réalise pleinement sa situation réelle dans le monde et sa destinée finale.

Les animaux ne jugent pas. Seul l’humain OPINIONE. ET C’EST LÀ QUE LE CHAOS EST ORGANISÉ (vacciné…), PAR LE SATAM, PAR LE MENTAL ET SA DIALECTRIQUE HISTORIQUE, TEMPORELLE, À COUPS DE MATRAQUAGE PAR LE DEHORS INJECTABLE.

Qu’est-ce que c’est « organiser », et juger, opinioner ?
C’est faire de l’ARTIFICE COMME LE FEU DU MÊME NOM tel que le pratique tous les paroissiens des frères Abraham et Simon Oppenheim qui déclaraient ceci en 1840 : « Vendre une perle que vous avez à quelqu’un qui en a envie, ce n’est pas faire des affaires ; mais vendre une perle que vous n’avez pas à quelqu’un qui n’en veut pas, voilà ce qui s’appelle faire des affaires ». (Réf. page 451 du livre de Jacques Attali, Les Juifs, le monde et l’argent).
C’EST A-MÉLIORER, TELS CES MÊMES PAROISSIENS : antienne talmudique sous forme « d’altruisme talmudique » : « RIEN N’EST BON POUR LES JUIFS SI CE N’EST BON AUSSI POUR CEUX QUI LES ENTOURENT » (pages 166, 340, 359, 365 du livre de Jacques Attali, Les Juifs, le monde et l’argent). Donc vendre des services : acheter, vendre, acheter, vendre et évidemment ORGANISER pour cela.
DEPUIS DES SIÈCLES, C’EST LA GUERRE DU MENORAH CONTRE L’OUROBOROS, SOIT LE EYES CANDY D’UN AVENIR SANS ÉTERNITÉ, CONTRE LE SEUL RÉEL D’UNE ÉTERNITÉ SANS AVENIR (sans but à atteindre, sans évolutionnisme). Covidisme et « guerre en Ukraine » sont un des rouages actuels de cette guerre du Menorah contre l’Ouroboros.


(En référence à : Le chamanisme et les techniques archaïques de l’extase, de Mircea Eliade]
 
 

Dernière mise à jour : 11-09-2022 05:40

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >