Accueil arrow News arrow Dernières news arrow L’Instant ou Ici et Maintenant invention récente
L’Instant ou Ici et Maintenant invention récente Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 27-01-2023 17:29

Pages vues : 2688    

Favoris : 103

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Démocrapitaliste, Diable, Dragon, Echo, Egopinion, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, Hararielisme, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Messianisme, Métal, Mieux, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Spontacratie, Tore, Transhumanisme, Utotalitarisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Yi King, Yokai

 
transcendance_immanence400.jpg
 
 
L’Instant ou Ici et Maintenant invention récente
comme la question même de savoir si la Réalité Absolue, support de la conscience individuelle ou ”raison”, peut se connaître elle-même est franchement ridicule.
« Dire ”je ne me connais pas” ou ”je me suis connu” est franchement ridicule. Pourquoi cela ? Peut-il exister deux Soi, l’un faisant de l’autre son objet, quand chacun sait par expérience qu’ils sont UN ? ».
(Ramana Maharshi dans Ulladu Narpadu, strophe 33)(1).
Par essence le mental ou la conscience ne peut pas se connaître elle-même. La Conscience EST,
ou SANS POURQUOI.
 
 
RAPPEL : Dans Homère, Apollon-Phœbus est un dieu double, comme Jéhovah-Élohim dans l’Ancien Testament. Pris ensemble, ils sont le démiurge ; évidement ils sont obligés de se dédoubler fréquemment quand ils chutent dans le faire/fer de la manifestation du spatio-temporel : l’un dans le Futur et l’autre dieu dans le Passé. Ainsi le politisme spatio-temporel s’exerçant dans l’invention d’Israël-Winner quand c’est ÉLOHIM et non Jéhovah qui EMET au mental de Moïse dans l’« antenne du buisson ardent », vibration sous nom-la-forme de flamme, il se définit Lui-même : ”Éheiéh ashèr Eheiéh”, ce qui va engendrer LA MISE EN VALEUR DU TEMPS : « Je serais celui qui sera », donc la flèche du temps et ses conséquences COMME énoncé plus haut par le Maharshi (et conséquence évidemment du commerce ou échange).

Or la version actuelle de l’Ancien Testament a déformé le « Je serais celui qui sera » par « Je suis ce JE SUIS » (ou ”Je suis celui qui suis” : Eimi ho ôn ; I Am that I Am). Actuellement Nous subissons cette conséquence PAR UNE EXTRÊME AMPLIFICATION DU TEMPS QUI COULE, MAIS AU SENS DE FIXATION, DE COAGULATION, DE POSSESSION, DE WINNERISME ÉGOÏSTE OÙ L’ON SE CROIT SUPÉRIEUR À LA NATURE, SUPÉRIEUR À UN DIEU.
Le Présent ou Ici et Maintenant ou Instant NE PEUT EXISTER DANS AUCUN LANGAGE DE L’HUMAIN MÊME PRIMITIF CAR IL CORRESPOND AU VRAI CESSANT D’ÊTRE VRAI DÈS QU’IL EST IDENTIFIÉ OU POSSÉDÉ (2). PAR CONSÉQUENCE LE PRÉSENT, L’INSTANT, SERA UNE FICTION, DU FAUX, DÈS QU’IL SE PRÉSENT-ERA DANS LA SYNTAXE MODERNE PARTICULIÈREMENT INVASIVE CORPORELLEMENT (par rapport à l’ancienne syntaxe nettement plus spirituelle, nettement moins ”numérique” au sens de posséder).
En réalité, on a été, on sera, on n’est POINT (focal ou Surfeu). Point ou Surfeu diacritique qui SÉPARE ou DIFFÉRENCIE un avant d’un après est aussi INSAISISSABLE QUE LE POINT GÉOGRAPHIQUE D’UNE ZONE EXPLIQUÉ CI-DESSOUS PAR JEAN COULONVAL (Synthèse et Temps Nouveaux, lettre 49 à Louis Pauwels, le 12-4-1978) :

« Je ne suis pas maçon [au sens de Franc-maçon], mais ouvrier d'usine. Je vais donc employer un symbolisme de mes outils.
1. Le tour, ou toute autre machine pour usiner le métal avec des outils de coupe. Il possède une essence : la conjonction de deux mouvements, l'un circulaire de la pièce à usiner, et l'autre de translation de l'outil sur la pièce (ou l'inverse). Cette conjonction, ou sa possibilité, existe de toute éternité dans les essences de la Création, avant même qu'aucun homme ait eu l'idée, dans le temps et l'espace, de construire un tour. Les tours, fraiseuses, perceuses, imaginés à partir de ces essences géométriques pour une multitude de besoins particuliers, je les appellerai des « accidents ». Il se trouvera toujours un imbécile pour essayer de faire fonctionner la machine à l'envers, c'est-à-dire renverser l'ordre essences-accidents. Résultat : il bousille quelque chose.
La révolte de Lucifer, le péché originel, ce n'est rien de plus. C'est simple comme le fil à couper le beurre.
2. L'équerre à centrer. C'est un outil qui sert à trouver le centre approximatif d'une surface qui ressemble plus ou moins à une circonférence. A la façon dont on a décidé que Bourges est le centre géométrique de la France.


La circonférence fort irrégulière représente la section d'une barre d'acier plus ou moins cylindrique. En portant l'appui des tétons en plusieurs points on trace autant de lignes AB. On obtient un petit polygone irrégulier qui est le centre approximatif. Ce sont les accidents externes du contour de la pièce qui en ont décidé. En quelque sorte, ils l'ont imaginé, fabriqué. C'est ce que fait le mode de pensée qu'on appelle « opinion », scientifique, métaphysique, ou même religieuse, quand l'homme se fait de l'Absolu une conception qui convient à ses appétits, dans le monde des accidents, du spatio-temporel.
Le discours logique qui cherche les essences au travers des accidents opère à la façon de l'équerre à centrer qui ne peut tenir compte de toutes les lignes AB possibles pour la simple raison qu'elles sont en nombre inépuisable, in-défini (ce qu'on appelle à tort l'infini). Pas plus que l'équerre à centrer, il ne peut tenir compte de tous les accidents existants ou possibles dans le spatio-temporel, et en conséquence aucun discours logique (tous les philosophismes sont des discours logiques) ne peut atteindre à la vision de l'Absolu. Il est toujours couillonné. L'Homme ne peut atteindre l'Absolu que si l'Esprit vient lui-même le chercher pour le placer au centre, c'est-à-dire en LUI ».

Élohim signifie ”puissance du jour” et correspond à Phœbus (le fauve ou le blond), en grec : xanthos (jaune). Le nom de Jéhovah se compose en deux temps du verbe ÊTRE ou VIVRE ; en hébreu Éheiéh (il vivra) ; et havah (il a vécu). Quand au Point Focal entre les deux temps IL EST SOUS ENTENDU : FORME DU « COMME SI » (on fait comme si…). Le ”Comme si” de l’Instant sera alors comme le SOLEIL, mais triple : en haut, au milieu (sur le sol), et dessous (l’inférieur).
Le Soleil aussi au sens de l’éternel Retour : le mois de DÉCEMBRE, Apollon signifie aussi ”clôture du jour”, le mois de décembre est bien celui qui clôture l’année. (Comme le confirme l’Empereur Julien dans son Discours quatre : ”Il est établit qu’Apollon jouit d’une triple puissance, ”Soleil” dans le monde supérieur, ”Liber pater” sur Terre, ”Apollon” dans le monde inférieur”).
On fait ”comme si” pour la raison si souvent exprimée sur ces pages que le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu ou possédé : comme le Trou n’étant qu’un Trou, il n’y a donc pas de Trou à Pour-Voir (2).


Notes.
1. Connaître une chose, c'est créer une dualité : le connaissant et le connu. Mais en connaissance de soi, il ne peut y avoir de dualité, le connu étant le connaissant lui-même, l'objet et le sujet étant une seule et même identité.
Il est de notoriété publique que le ‘je’ est non-identité (2) et unique : il n'est ni divisible en parties ni entaché de qualités. Qu'ils soient gros ou maigres, vieux ou jeunes, savant ou ignorant, riche ou pauvre, entier ou divisé ou en diversité qu'on soit, on est conscient de soi uniquement en tant que ‘Je’ dépourvu de tout attribut. Le simple TRIANGLE

     Je
Moi     Toi

est la condition première de chacun, de son corps, de ses pensées. Cela montre que le ‘Je’ ou Soi est non-duel, seul indivisible (et non ce qui actuellement est appelée par le Pour-Voir : « république une et indivisible ») ; car le ‘Je’ n’est pas Lui-même une pensée ou une opinion ; Il n’est ni le Moi-Individuel ni le Moi-Collectif comme veulent le faire croire les socialistes républicains. Le ‘Je’ est le PIVOT comme symbolisé par la CHAISE posée sur la tête d’Isis. Pivot ou AXE de la Terre, et la chaise d’Isis peut symboliser la chaise à un pied unique planté en terre comme l’utilisait encore au 19è siècle les Auvergnats montagnards pour traire leurs vaches ; pied-chaise en forme de T, et pied en sanskrit, PADAM, signifie le Soi (être dans ses pompes, comme Cendrillon ayant re-trouvé chaussure à son pied…)

2. On fait ”Comme si” = l’autorité de tout messie consiste en son absence, comme la carotte attachée à distance de la tête de l’âne, donc absente pour lui, afin de l’inciter à avancer malgré qu’il doive supporter son maître ou des lourds bagages.
DIEU EST CACHÉ, L’INSTANT EST CACHÉ OU N’EXISTE PAS, LE CENTRE EST NULLE PART : ON « ATTEND GODOT » SANS MOUFTER !
CAR SI GODOT OU LE MESSIE ARRIVAIT, CE SERAIT LA FIN DE L’HISTOIRE-OPINIONS-TEMPS-QUI COULE (HOTC), CE SERAIT LA CATASTROPHE.
AVEC LE « COMME SI » ON INVENTE COMME UN DOUBLE, UNE COPIE, UN FAUX.
LE PARADOXE MODERNE ABSOLU EST DONC CELUI DE L’IDENTITÉ, LA CONTRADICTION, L’AMBIGUÏTÉ MÊME face à laquelle le mental de l’humain est confronté à une « hésitation » du Réel Lui-même.
L’identité sera LE CONCEPT DE L’AMBIGUÏTÉ fabriquant un ”COMME SI” de deux façons contradictoires d’être « identique » ou non différencié.
L’identique apparemment dans toutes les langues de l’humain en vient faire ”Comme si” il y avait la complicité de deux sens, l’équivalence d’un terme à un autre, le reconnaissance d’icelui en tant qu’icelui (idem en latin), soit ”le même qu’icelui” : sens exactement contraire à celui qu’il prend le relais, puisque substituant l’idée d’égalité à celle d’une spécificité inégalable, ou l’idée de reproduction confond avec celle de SINGULARITÉ ou UN.

IDENTITÉ = ceci ou cela À UN MOMENT DONNÉ, À L’INSTANT DONNÉ, LEQUEL N’EXISTE PAS puisqu’on fait ”Comme si”, on fait donc dans l’IMPERMANENCE PAR EXCELLENCE ET PAR LÀ-MÊME DANS LA MISE EN VALEUR DU TEMPS.
Ce qui fait que l’identité d’un « ceci » demeure aussi étranger à la somme de ses qualités ou vérités possibles, étranger même à une possible égalité avec son propre soi ou ‘je’ ici considéré comme un Instant circulant derrière un autre Instant, l’écart de ces deux Instant formant la fameuse DIFFÉRENCE comme celle de l’ombre du stylet sur le cadran solaire, qui suffit à fabriquer un concept d’égalité mais non d’identité ! Ce qui fait l’identité d’un ”ceci” est d’être ”ceci”, et non d’être identique ou incorporable à quelque ”cela” que ce soit !
Or c’est le sort de toute identité que d’illusionner comme réelle dans la mesure où il est impossible de la reconnaître en tant que semblable à une autre : d’être icelle, si et seulement si, elle n’est la même de rien.
Bref, le Dieu Janus au double visage ou les deux Lions égyptiens : les Routy, embrassent de leurs regards deux directions diamétralement opposées, le concept d’identité ressemble et confond les deux opinions contraires du MÊME et de l’AUTRE : désignation à la fois et en contradiction ce qui est sans égal, et ce qui est égal à quelque autre chose (encore le ”Comme si”).

Bref, impossible de penser le même sans penser du même coup à son contraire, à l’exemple du Maharshi racontant l’histoire du médicament à prendre sans penser à un singe :
L’activité semble donc inévitable (le ”Comme si” semble inévitable).
- Maharshi : Exact. Thâyumanâvar a fait allusion à cela : Un docteur recommande à un malade de prendre un remède, mais à la condition de ne jamais penser à un singe pendant qu’il l’avale. Le malade pourra-t-il prendre son médicament ? Ne pensera-t-il pas au singe chaque fois qu’il essayera de ne pas y penser ?
De la même manière, quand les gens essayent d’abandonner les pensées, leur objectif est voué à l’échec de par leur tentative même.
- Question : Alors, comment peut-on atteindre cet état ?
- Maharshi : Qu’y a-t-il à atteindre ? On ne peut atteindre que quelque chose qui n’est pas encore atteint.
Mais ici, l’être propre à chacun est Cela.
- Question : Pourquoi ne le connaissons-nous pas ?
- Annâmalai Swâmi : Je devrais toujours essayer de penser « Je suis Cela ».
- Maharshi : Pourquoi devriez-vous penser « Je suis Cela » ? Vous n’êtes que Cela. Un homme passe-t-il son temps à penser qu’il est un homme ?
(Entretien 601 du 7-12-1938).

Donc impossible d’imaginer une identification qui ne passerait pas par le ”Comme si” d’un ”Ne pas être identique” en quoi se résume paradoxalement la banale carte d’identité censée assurer de la personne qui la présente à une banque, ou une administration ou à la police, une « garantie » de son « identité » personnelle, particulière, par l’exhibition d’un bout de plastique garantissant sa NON-IDENTITÉ.
Ce concept de l’autre dans le même, ou du citoyen aux côtés d’autres citoyens ou habitants des villes, ne doit pas avoir le sens d’une stricte équivalence ou Moi-Collectif. Car ”le même” et ”l’autre” relèvent de deux dimensions hétérogènes : le premier appartient au Réel, le second à l’illusion ou au DEHORS ; on peut écrire alors, que ”le même” est en lui-même ”autre”, un identique différent de la différence.
Ainsi, l’ambiguïté du concept d’identité ne se confond pas vraiment avec l’ambiguïté du Réel [lecture DIA-gonale, et non plus à l’horizontal ou dans la flèche du temps qui coule].
Si l’ambiguïté entre le Moi-Individuel et le Moi-Collectif, OU LA RACINE DU MAL LE DEDANS-DEHORS, consiste à osciller entre les deux pôles opposés du ”même” et de ”l’autre”, soit du Dedans et du Dehors, l’ambiguïté ou de la Singularité ou du Soi ne consiste aucunement dans une dualité ou ambivalence, mais dans l’impossibilité où se trouve la Singularité d’apparaître en tant que telle (puisque le Vrai devient faux s’il est vu), sauf à chuter dans une duplication et donc dans une HOTC laquelle va engendrer un ”COMME SI” : l’identité du ”réel” sera alors comme SE DONNANT À PENSER, SE DONNANT À OPINIONER, SE DONNANT À FAIRE DE L’HOTC et de la mise en valeur du temps et de sa flèche dans une unique direction (et chute dans l’évolutionnisme).

POUR-VOIR = VOIR LA DIFFÉRENCE, MAIS NON L’IDENTITÉ, ce qui va engendrer la COUVERTURE SOCIALE : la ”couverture sociale”, alors que LA PROFONDEUR N’EST JAMAIS SOCIALE : ELLE EST LE ‘JE’ DE LA RÉALISATION. Le critère sociale (emplois, médailles ou diplômes et winnerisme, réseautage en tous genres) en fonction duquel Nous opinionons le plus couramment les autres est aussi celui qui Nous renseigne le moins sur leur vraie valeur humaine. Social = persona, masque de théâtre, la ”Voie de Dieu” se fait entendre à travers le ”COMME SI” OU PERSONNALISME MODERNE DEPUIS LE 1789 RÉPUBLICAINE FRANÇAIS. Un ”COMME SI”, une APPARENCE si épaisse et si pleine de son ego qu’on n’entend seulement parler de « laïcité » à respecter, alors qu’elle n’est qu’une CROYANCE (qui se fait passer en ”comme si” elle était une non-croyance au sens de ”liberté de penser” ceci ou cela comme on a la liberté de choisir la couleur et la forme de ses slips, ou la ”liberté” de choisir ceci ou cela dans la logique aliénante du : ”votre ceci, votre cela” ; telle est la laïcité commerciale à la française).
 
 

Dernière mise à jour : 27-01-2023 18:01

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >