Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Dieux souverains : l’OLIGARCHIE actuelle
Dieux souverains : l’OLIGARCHIE actuelle Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 22-07-2023 01:24

Pages vues : 859    

Favoris : 105

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Conformité, Consommateur, Ego, Gate gate, Humain, Libération, Limite, Marxengelsisme, Racine du mal, Réel, République, Robot, Saisie, Simplicité, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Winner

 
kwo6brsv_dieux_souverains.jpg
 
 
Dieux souverains : l’OLIGARCHIE actuelle.
Les amis du mal et leurs armées de Mâra (le principe du Satam (1) ou Grand Architecte-Administrateur (2))
 
 
Les Terriens électeurs et contribuables TROQUENT UNE ILLUSION CONTRE D’AUTRES ILLUSIONS. Dans la logique du ”COMME SI” où rien n’existe et existe réellement, si bien que ce monde des Terriens n’est pas un monde mais le MOT monde. Si bien que la Réalité absolue n’est pas différente de la réalité relative ou ”raison”.
L’immuable ou le TOUT au sein du Réel, le Centrum Centri, a le même sens que la non-persistance au sein des apparences : la vérité relative de la conscience relative ou raison n’est pas différente de la Vérité absolue.
De même la SAVEUR UNIQUE ne se dédouble pas. Quand permanence et mort ne font plus deux dans la manifestation des apparences, les vérités absolue et relative sont à la fois NATURELLEMENT les mêmes tout en étant NATURELLEMENT NI LES MÊMES NI DIFFÉRENTES, CONFORMÉMENT AU « N’EST PAS X »(3). Si on dit que la Vérité absolue est la Seule Vérité possible, ON TOMBE NÉCESSAIREMENT DANS LE MONDIALISME ACTUEL DES TERRIENS POSSÉDÉS DE LA LOI DE SUCCION…. VULGAIRE…… ET DE LEUR ”RÉPUBLIQUE-DÉMOCRATIE”. ON TOMBE DANS L’EMPIRE MONDIAL DES « DIEUX SOUVERAINS » !



Mâra : qui fait mourir et donc ”assassin”, grand Dieu qui règne sur la vulgaire loi de succion en son palais du ciel de la Certitude des Dieux souverains, ceux qui jouissent des magies des autres, pouvant maintenant s’appliquer aux adeptes du transhumanisme et de tout ce qui est TRANS-ition…
IMPORTANT : ainsi ceux qui jouissent des Magies des autres sont appelés « Dieux souverains » ; en langage actuel ça s’appelle L’OLIGARCHIE (les capitalistes, leurs bourses, leur marché et leurs banques qui jouissent des Magies des consommateurs et des électeurs).

Pour ces ”Dieux souverains” qui nécessairement ne peuvent qu’utiliser puisqu’ils sont souverains les MAGIES DES AUTRES : LES PEUPLES, LES CONSOMMATEURS, et qui en jouissent, NOUS NE SOMMES QUE DES MAGIES ÉCONOMIQUES, DES OBJETS QUI RAPPORTENT, DES CHOSES À EXPLOITER. LE CITOYEN RÉPUBLICAIN, C’EST CETTE MAGIE SI UTILE À CES DIEUX SOUVERAINS : L’OLIGARCHIE.
”Dieux souverains” signifie la COMPLÈTE INDIFFÉRENCE AUX AUTRES ; ces ”Dieux” se croient sans la racine du mal : aucun dedans ni dehors ne les atteint : ils règnent en leur palais de la City de Londres (les banques).
ÇA S’APPELLE LE POUR-VOIR ou POUVOIR.


Pour-Voir ou Pouvoir qui amène la Paradoxe du Crédule-Incrédule ou LAÏCITÉ.
Comme pouvoir de l’argent n’est pas l’acquisition de biens matériels, mais le GOÛT, LE VIRTUEL DE LA SIMPLE POSSESSION D’ARGENT (voir ci-dessous), le FANATIQUE (à ce hui on dirait plutôt ”le radicalisé”), à une cause ou un dogme quelconque se reconnaît principalement à ce qu’il se fout complètement de cette cause ou de ce dogme, il est seulement fasciné par le fait que cette cause ou ce dogme lui paraît, à un moment donné, pourra être tenue pour CERTAINE, comme l’attente de la venue du messie. L’adoration d’une vérité se double toujours d’une INDIFFÉRENCE À l’égard du contenu de cette vérité même.
L’indifférence du fanatique (du ”radicalisé”) à l’égard de son propre fanatisme ou radicalisme explique le fait paradoxal, que l’obsession de soutenir une cause ou dogme se double toujours d’une TOTALE VERSATILITÉ : dans la nature humaine du corps-mental ou de l’ego se trouve le capricieux ou l’opinion forcément changeant. Car c’est forcément la même chose que d’être crédule et incrédule, fanatique et versatile : l’acte de foi n’est le plus souvent qu’une compensation provisoire de l’incapacité à croire et il est impossible de distinguer réellement le crédule de l’incrédule ou le fanatique du versatile.
BREF : TOUT FANATIQUE EST UN SEPTIQUE HONTEUX DE L’ÊTRE.
LE CRÉDULE EST INCAPABLE DE CROIRE COMME CELUI QUI VEUT LIBERER EST INCAPABLE DE SE LIBÉRER ; LE CRÉDULE EST LE PROPRE DU CONSOMMATEUR ET LE PREMIER CLIENT DES FANATIQUES DU CAPITAL : consommateur toujours insatisfait, agité et anxieux ; le consommateur-crédule passe perpétuellement d’un objet et objet de croyance à un autre objet, sans jamais s’en rassasier : C’EST POURQUOI LA LAÏCITÉ À LA FRANÇAISE À TANT D’IMPORTANCE POUR LA JUDÉO-MAÇONNERIE SPÉCULATIVE COMME LE GRAND ORIENT DE FRANCE QUI NE FONCTIONNE QUE PAR RÉSEAUX D’INFLUENCE (surtout dans les institutions républicaines ; police-justice…).

Ne pas oublier que la loi de succion qui fait ”sucer” de la certitude est presque toujours associée à la loi de succion vers la servitude : par exemple en France celle des impôts et des élections. Ce goût des humains pour la sert(v)itude envers leur république ou leur ”démocratie” est universellement observable avec leur ”raison” utilitariste qui calcul : LE MESSIANISME DU GAIN SUIVANT L’ATTRACTION ”UNIVERSELLE” OU LOI DE SUCCION : obtenir en échange social-commercial un GAIN d’un peu de certitude-confort pour soi-même en échange commercial d’un aveu de soumission ou de ”fidélité” (comme une ”carte de fidélité” chez un spécialiste [un commerçant], fidélité-soumission à l’égard de celui qui déclare se porter garant de la vérité, tels les spécialistes universels : les représentants de la république [sans pour autant, il va de soi, en rien révéler]).
Ainsi en ”république universelle”, incapables de tenir quoi que ce soit pour certitude, puisque tyrannie de l’opinion oblige, mais aussi incapables de s’accommoder de cette incertitude, les citoyenisés républicains le plus souvent s’en remettent à leurs ”dirigeants” qui affirment être les dépositaires de la vérité à laquelle ils n’ont pas accès eux-mêmes.

PLUTÔT QUE D’AFFRONTER LEUR DEDANS AVEC LEUR IGNORANCE, LES CITOYENS HABITANTS DE L’URBAIN PRÉFÈRENT LE DEHORS POUR TROQUER CE QU’ILS PRENNENT POUR LEUR ”LIBERTÉ” CONTRE L’ILLUSION QUE QUELQU’UN EST LÀ QUI PENSE POUR EUX ET QUI SAIT CE QU’ILS NE RÉUSSISSENT PAS À CON-NAÎTRE ; PRINCIPE DU RÉGIME DANS UN GOUVERNEMENT REPRÉSENTATIF (la population délègue ses pouvoirs à des ”spécialistes”).
BREF, ILS TROQUENT UNE ILLUSION CONTRE UNE AUTRE ILLUSION !

L’adhésion à une cause-dogme, le fanatisme ou le radicalisme sous toutes leurs formes, est ainsi moins l’œuvre qui s’y rallie que la personne intermédiaire (comme le prêtre), le spécialiste, et fantasmatique au nom de laquelle s’opère le RALLIEMENT.
Le radicalisé ou fanatique ne croit lui-même à rien ; en revanche il croit en celui ou celle dont il pense illusoirement qu’ils croient quelque chose. Ce n’est pas moi qui crois, c’est lui, le Dehors, ET C’EST POURQUOI JE CROIS EN LUI : TEL EST L’EXEMPLE DU VIRTUEL INFORMATIQUE NOUVELLE CROYANCE ET TOUT DEVIENT COMME ÇA MAINTENANT EN FAUX.
”Quoique je ne sache rien de Lui, ces « Dieux souverains » en leur palais, je crois en Lui ni ne sait ce qu’Il sait”.
CROYANCE PAR PROCURATION, CROYANCE PAR GOUVERNEMENT REPRÉSENTATIF TELLE LA MACRONIE DES 2017-20XX, QUI RÉVÈLE DANS TOUTE LA LUMIÈRE LA CRÉDULITÉ HUMAINE.
RAPPEL : la crédulité humaine si utile au gouvernement représentatif et aux commerçants du capitalisme, ne résulte pas d’une tendance naturelle à croire telle l’Homo Religiosus, mais bien au contraire d’une totale incroyance et incapacité personnelle de croire en quoi que ce soit : LA PREUVE, LA VRAIE NATURE DE LA PLUPART DES TERRIENS N’EST PAS RÉALISÉE. Et cette incapacité de croire en quoi que ce soit s’appelle :
- Ou bien « Laïcité ».
- Ou bien « commerce ».

FAUT-IL LE CROIRE POUR LE VOIR ?
OU LE VOIR POUR LE CROIRE ?


LE POUR-VOIR : seul le MOT compte, tel le mot MONDE, et peu importe le pouvoir de quoi : ON FAIT ”COMME SI”, ON FAIT SEMBLANT. De même que le vrai goût de l’argent n’est pas le goût des biens (immeubles, placements, yacht, médias, etc.) que la possession de comptes en banques rend accessibles, mais le simple GOÛT DE LA POSSESSION D’ARGENT, LA SAISIE, considérée INDÉPENDAMMENT de tout autre avantage, donc LE RAVAGE DE L’EGO ; CONTRAIREMENT de tout avantage dont rêvent les malheureux salariés qui se ruine aux jeux d’argent de la Française des Jeux en espérant s’offrir la maison de leur rêve, contrairement aux milliardaires qui ont simplement le GOÛT DE LA SAISIE, et peu importe de quoi.
Car pour cette oligarchie à la tête du régime capitaliste et républicain, transformer son ”bien” (ses titres boursiers) en argent liquide ou virtuel et aboutir à une jouissance réelle comme le rêve le salarié qui achète chaque semaine son ticket à la Française des Jeux, ce serait un grand désavantage pour cette oligarchie pour laquelle l’AVOIR, LE VIRTUEL de l’argent comptera toujours plus que LE POUVOIR EFFECTIF QU’IL AUTORISE (principalement pour le losers salarié s’il gagne à la Française des Jeux).

Le goût du pouvoir de l’argent comptera toujours plus que le pour-voir effectif qu’il permet.
Le goût du pouvoir et celui de l’argent sont LA MAGIE, LE VIRTUEL : LES BÉNÉFICES RÉELS NE COMPTENT PAS. VIRTUEL parce que ce goût du Pour-Voir opère un repli naturel des valeurs réelles sur les valeurs fictives, imaginaires : C’EST L’ABSTRACTION DES RÉALITÉS SI PRÉSENTES DANS CE MONDE DEVENANT TOUT NUMÉRIQUE, TOUT ARTIFICE, TOUT INFORMATIQUE, TOUT FLOTTANT DANS SA ”TRANSITION” DE CECI OU DE CELA, CE QUI AMPLIFIE D’AUTANT LE POUVOIR DE L’OLIGARCHIE : L’AVARICE SUPRÊME, que l’on peut observer dessous les propos de certains politistes (par exemple Édouard Philippe feignant la compassion dans un journal télé à France 2, ou encore dans son "J'ai pleuré de rage et de tristesse”. Bref, il est un modèle de fausseté : il était dans son rôle de poliste de l’outrance, du virtuel et de la sensation si à la mode d’une amabilité-sensibilité commerciale).

Tout cela fait la partie de l’oligarchie de son DÉSIR DE PAIX complètement indiscernable de son DÉSIR DE MORT (l’épisode du Covid-19 en fut une grande représentation).
Ce qui reflète que la CATASTROPHE N’EST NULLEMENT UN OBJET DE PEUR, MAIS DE DÉSIR (loi de succion vulgaire confondue avec la Vraie Loi de Succion ou Eucharistie chez les Chrétiens. Et ne jamais oublier le cas des injections mondiales d’un ”eugéniste” négatif aux ARN messager ”contre le Covid”….). Ensuite, la catastrophe est de l’ordre du MESSIANISME, de la PROJECTION, d’où pour l’oligarchie du Pour-Voir la nécessité de SAISIR LES DEVANTS : puisque le cataclysme tarde à venir, comme le messie tarde à venir, rassemblons tous les moyens artisanaux dont on peut disposer afin de précipiter l’événement ou l’arrivée du messie (cas des injections aux ARMm…).

 
Ceux qui jouissent des Magies des autres, les « Dieux souverains » ou L’OLIGARCHIE et de leurs ”grandes écoles” (réseaux) du régime : les capitalistes, leurs bourses, leur pétrole (pour certains dans des pays chauds), leur marché et leurs banques, tout ceux qui jouissent des Magies des consommateurs et des électeurs, ONT PEUR DE NE POUVOIR UTILISER CES MAGIES SI LEURS CUISINIERS MAGICIENS TOMBENT MALADES, CE QUI METTRA CETTE OLIGARCHIE EN DANGER DE NE PLUS POUVOIR TRAIRE LES MAGIES DES MASSES, OU DE NE PLUS POUVOIR PARTICIPER À LEUR FESTIN DE « DIEUX SOUVERAINS ». Par exemple dans l’épisode Covid-19 : le confinement des magiciens n’était pas pour protéger leur cheptel de magiciens, MAIS POUR PROTÉGER LES « DIEUX SOUVERAINS », L’OLIGARCHIE et ses institutions hospitalières, afin que les magiciens ne se retournent pas contre les « Dieux souverains » parce que les magiciens ne pourraient pas se faire soigner si les hôpitaux étaient bloqués ou inutilisables.

Les « Dieux souverains » ne se rendent pas compte qu’en fait, CE SONT LEURS MAGICIENS QUI LES FABRIQUENT : les clients et consommateurs des « ismes » du palais de la Certitude des « Dieux souverains », la City de Londres et ses banques : tous les Magiciens Français sont taxés, y compris les pauvres, et les plus riches ou la classe moyenne paye des impôts. Tous les magiciens entretiennent les « Dieux souverains » en leur palais la City de Londres et ses succursales les quartiers protégés des grandes mégalopoles (à Paris les 6,7 et 8ème arrondissement, dont le palais de l’Élysée de la Certitude (Hôtel d’Évreux et ”république irréprochable”) construit par la première fortune de France à la fin du règne de Louis 14 : le banquier Antoine Crozat et sa fortune construite sur l’esclavage….).

Les « Dieux souverains » ou l’Oligarchie se croit « libre » par rapport à leurs Magiciens qui les entretient. Or, dans le côté des winners comme dans le côté des losers il n’y a pas de Total, donc pas de Liberté. Seul un Total peut connaître un total, un Tout. Le citoyenisé ou le ‘moi' n’est pas un total puisqu’il se définit par rapport à un ‘toi’, un autre citoyensé, il est donc limité par ce qui le différencie de ce ‘toi’. Chaque citoyenisé est dans sa façon de vivre et donc de penser, un résultat de la vie, de sa vie à lui : IL EST FABRIQUÉ, MOULÉ DANS UN CADRE SENSIBLE (L’EGO), SOCIAL ET TEMPOREL. IL EST CONDITIONNÉ, IL N’EST PAS LIBRE. Ce que le citoyenisé et sa démocratie appelle ”liberté” n’est que le droit de rechercher les conditionnements qui l’arrangent le mieux, dont il jouit le plus, ce qui n’est pas possible sans contredire ce qui convient au voisin. RÉSULTAT : de perpétuels conflits entre individus, classes et nations.
Nous entrons dans la dictature d’un seul chef d’État qui dit la « vérité » du jour et ce que sera celle du lendemain, un chef d’État qui décide du dogme à tout instant remis en question.


Notes.
1. En sumérien : santan (herboriste, horticulteur, chef d’une plantation de dattiers [sandan, sandana]. À rapprocher de sar : mesure de surface ; sar : légumes, conduit, poursuivi, insérer, entrer, commencer, écrire, payer, conduire, presser, courir.
Dar : jardin. (Réf. Petit lexique du sumérien à l’usage des débutants, par Lucien-Jean Bord).
La PREMIÈRE ADMINISTRATION SUR LA PLANÈTE : LE JARDIN D’EDEN ; du E sumérien dans le THÈME-VARIATION tournant autour de : fossé d’irrigation, levée de terre, digue, système hydraulique, cuirasse, pleurs, prière, maison, royaume des morts, dedans, palais, prison, magasin, forme, mur de briques, laiterie, bergerie, lune et ses quartiers, germer, apparaître, etc. EDIN : steppe, plaine herbue, dos, ÉPINE DORSALE, contre.

2. Extrait de la conférence de Jiddu Krishnamurti à Omen en 1929, où il expliquait que « La Vérité est un pays sans chemin ».
« Peut-être avez-vous souvenir de cette histoire du diable et de son ami : ils marchaient dans la rue quand ils virent devant eux un homme se baisser pour ramasser quelque chose et le mettre dans sa poche. L’ami dit au diable : « Qu’est ce que cet homme vient de ramasser ? » « Un petit bout de Vérité », répondit le diable. « Mauvaise affaire pour vous, alors ! », remarqua l’ami. « Oh, pas du tout, répliqua le diable, je vais l’aider à l’organiser ! »
Je maintiens que la vérité est un pays sans chemin que vous ne pouvez l’approcher par aucune route, quelle quelle soit : aucune religion, aucune secte. Tel est mon point de vue, et j’y adhère d’une façon absolue et inconditionnelle. La vérité étant illimitée, inconditionnée, ne peut être approchée par quelque sentier que ce soit, elle ne peut pas être organisée on ne devrait pas non plus créer des organisations qui conduisent ou forcent les hommes à suivre un chemin particulier. Si vous comprenez bien cela dès le début, vous verrez à quel point il est impossible d’organiser une croyance ».

3. Principe du ”N’EST PAS X” : revient à dire que les choses ne sont que des désignations, des pointages sur les choses, de simples imputations nominales (en tibétain : tha-snyad), elles sont dépourvues d’être en et par soi, ELLES NE SONT PAS POSSÉDABLES PAR LE MENTAL, ON NE DOIT PAS EN FAIRE UNE VALEUR POSSÉDÉE (genre ”valeurs de la république” ou ”ordre républicain”) :
L’explication est très simple et évidente : afin d’enseigner quelque chose, un concept ou une coagulation, un ”fixe” est nécessaire, mais, si le concept ou le fixe en vient à être saisi ou devient une COAGULATION, quelque chose de CONCRET, alors l’enseignement lui-même en est invalidé. Par conséquent, le concept ou coagulation qui vient d’être créé doit être immédiatement détruit.
(GRAND PRINCIPE ALCHIMIQUE DU FIXE ET DU VOLATIL).
Les termes : ”Vide”, Conscience ou Vérité absolue, ont les mêmes inconvénients faisant tomber dans le mondialisme ou dans le WINNERISME À L’ANGLO-SAXON. D’où la préférence universelle du « N’EST PAS X », sur lequel l’imagination de l’ego créatrice d’IMAGES a peu de prise ou de loi de succion, comme une sorte de PONT entre les concepts spatio-temporels et une XIÈMME DIMENSION….
Comparable au sens du mot FLÉAU, de la balance ; comparable au TROU : la vision de la VÉRITÉ ne peut se faire que dans le TROU, et comme dans un Trou il n’y a rien d’autre que le Trou, donc pas de Trou à voir. Le Trou symbolise le « Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ » du Soûtra du Diamant (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi).
Le FLÉAU TUEUR DE L’OPINION…..
 
 

Dernière mise à jour : 22-07-2023 02:08

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >