Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Source de guerre et d’impérialisme =
Source de guerre et d’impérialisme = Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 15-11-2023 12:37

Pages vues : 394    

Favoris : 23

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Carotte, Celtes, Conformité, Dragon, Banques, Consommateur, Dehorscratie, Eau, Ego, Fascisme, Gate gate, Gaulois, Homéopathie, Horticulture, Humain, Hiéroglyphe, Judéo-maçonnerie, Laïcité, Libération, Limite, Marxengelsisme, Nation, Or, Penser, Racine du mal, Raison, Réel, République, Robot, Saisie, Simplicité, Transparent, Trou, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Winner, Woke, World Economic Forum, Xalemme

 
flammes_conso_mateurs.jpg
 
 
Source de guerre et d’impérialisme =
la découverte du feu vulgaire et surtout
SA DOMESTICATION en plusieurs endroits
du globe à la fois, il y a environ
« 100.000 » ans.
 
 
À partir de cette transmutation majeure
de l’humain LA NAISSANCE DU CONCEPT DE
« BIG BANG » POUVAIT COMMENCER À L’IDENTIQUE
DE CE QUE CETTE DOMESTICATION DU FEU
ALLAIT PRODUIRE : MÉTALLURGIE (soudure,
étamage, bronze, acier, etc.) CHIMIE ET
GUERRES, IMPÉRIALISME OU WINNERISME
ENTRAÎNANT INÉVITABLEMENT L’ÉVOLUTIONNISME :
c’est toujours sous les églises modernes qu’il
faut chercher les traces des religions précédentes.
Après cette domestication du feu vulgaire :
l’AGRICULTURE pouvait se développer au
Proche Orient, en Chine, en Amérique centrale
au Pérou. La voie de l’Agriculture continue
sa diffusion encore à ce hui.

RAPPEL : la dimension des plantes comestibles
est immense, et bien plus étroite est la
dimension des plantes cultivés par les
agriculteurs, et elles sont souvent plus
riches du moins en protides.
Les végétaux verts, tiges et feuilles sont
consommés partout (crus, bouillis, rôtis
ou frits) et donnent lieu à des mises en
réserve pour l’hiver.

AVEC LA DOMESTICATION APPARAISSENT LES
CONSTANTES, dont celle du « Big bang » biblique,
ALORS QUE RIEN  N’EST FIXE D’UN
INSTANT À L’AUTRE :
étant l’Univers
lui-même, Nous sommes à la fois spectateur,
acteur et créateur DE CES EAUX PRIMORDIALES
ET CELA FAIT TELLEMENT PEUR À L’HUMAIN
QU’IL PRÉFÈRE REGARDER AU DEHORS, DANS
LA RACINE DU MAL (2), s’inventer des béquilles
rassurantes comme des constantes au lieu de
regarder DANS LE NOIR DES EAUX PRIMORDIALES,
LA VIERGE NOIRE ET SON ENFANT,
AMOUR-GRATUITÉ-MORT NE FONT QU’UN (1).


Découverte et domestication du feu allait AUGMENTER LE MENTAL ET DÉTRUIRE LES RACINES DE L’ÊTRE HUMAIN QUI N’A PLUS « LES PIEDS SUR TERRE », L’ALIÉNATION PRÉSENTE PAR LA TECHNOLOGIE ISSUE DE L’INDUSTRIE DU CAPITALISME EN EST LA PREUVE : TOUT DEVIENT VIRTUEL, y compris la monnaie. Ce qui prouve aussi QUE LE PHÉNOMÈNE ACTUEL TECHNOLOGIQUE UTILITAIRE EST LIÉ AU SOCIAL, si présent dans le républicanisme du « Vivre ensemble » de ce monothéisme unilatéral républicain ! Par exemple un simple seau d’eau servira à plusieurs humains ; encore plus parlant sera la flamme d’une bougie ou lampe à huile, et d’une ampoule électrique actuelle…. Cela signifie que la TECHNIQUE ne doit pas être confondu avec le sens du mot SCIENCE : Connaissance : QUI SUIS-JE ? Science pourra alors être synonyme du Soi, du TAO. La technique sera pour le social, LE DEHORS.

À partir de la domestication du feu vulgaire la science de l’humain SERA UNIQUEMENT MATÉRIALISTE : UTILITAIRE, UN MENTAL MÉCANISTE, parce que depuis cette transmutation par le feu vulgaire, l’humanité est privée de sa mémoire véritable, de ses EAUX PRIMORDIALES ; il faut attendre en Occident la fin du 18è siècle pour que recommence, « à sa façon », la Connaissance

À partir de la domestication du feu vulgaire, L’ARCHITECTURE, LA CITÉ, L’ADMINISTRATION ET LES LOIS par le langage écrit, LE CALCUL, tout cela pouvait naître ET CONSTITUER LES CONDITIONS DES RAPPORTS SOCIAUX OU DU COMMERCE ET DONC ENGENDRER LA NAISSANCE DE LA VALEUR MATÉRIELLE ET DE L’ARGENT (au détriment du sacré inné chez l’Homo Religiosus : vivre en tant qu’être humain ne pouvait être qu’un acte spirituel, car l’alimentation, la vie sexuelle et le travail avait une valeur SACRAMENTALE ; bref, ÊTRE = spirituel).

Avec l’apparition de la domestication du feu vulgaire ne pouvaient que naître LES RELIGIONS ABRAHAMISTES AU MOYEN-ORIENT ET LEUR CONCEPT DE « CRÉATION » OU DE « GENÈSE », DE CAUSE, PAR UN DÉMIURGE, UN FAISEUR.

Ce sera l’ERREUR DU JUDAÏSME, L’INVENTION DE LA GENÈSE.

Cette erreur est le Big Bangisme : l’opinion monstrueuse d’orgueil d’une « création », d’une « production » (L"ADAMISME, LA GLÈBE COLLANTE).
L’OPINION d’une « création » ou d’un Big Bang est l’ERREUR essentielle absolue de toute fausse métaphysique, de toute fausse doctrine religieuse, et en premier le premier principe du judaïsme énoncé dans son Ancien Testament ; il en sera de même d’un certain paganisme qui servira de copie pour le judaïsme. La non-création ou non-cause suivie d’effet ne peut se retrouver que dans les SPIRITUALITÉS À MYSTÈRES, qui ne sont pas des religions mais des sentiers de vie tel le « Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ » du Soûtra du Diamant (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi).

Contraints de reconnaître l’Unité et l’immuabilité de l’Être divin dans le Soi, dans l’Instant immuable, dans l’Ici et Maintenant - mais en ne voulant pas abandonner non plus la loi de succion en une autonomie de l’existence et des noms-les-formes qui finissent dans le temps -, les abrahamistes Hébreux ont MIS EN VALEUR LEUR TEMPS en faisant sortir ce temps qui coule DANS UN SEUL SENS PAR UN ACTE ARBITRAIRE ABSOLU ; CE QUI EN PREMIER LIEU PARASITA DANS SON ESSENCE LEUR CONCEPT DE DIVINITÉ, LEUR CONCEPT DE VRAI JEHOVAH EN LE REMPLAÇANT PAS LEUR FAUX JEHOVAH ACTUEL : LE FAISEUR MALADE POLITIQUE DE L’ANCIEN TESTAMENT, LE DIEU DE TRIBU(T)S, QUI NE PEUT QU’ÊTRE À LA SOURCE DE L’ACTUEL MONOTHÉISME UNILATÉRAL RÉPUBLICAIN ; PARASITISME QUI A ENSUITE GONFLÉ OU AUGMENTÉ LE MENTAL, POLLUÉ LE MENTAL PAR UNE IMAGINATION RÊVEUSE QUI SE MANIFESTE EN CE MOMENT DANS SES INDUSTRIES CAPITALISTES ET DU MONOTHÉISME UNILATÉRAL RÉPUBLICAIN ; CAR UNE CRÉATION AU MÊME SENS QU’UNE LIBERTÉ OU UNE VÉRITÉ NE SAURAIT ÊTRE MÊME « PENSÉE », c’est pourtant ce qui arrive à ce hui avec le transhumanisme et l’”intelligence artificielle”, proprement du judaïsme messianique en forme du DORG (Demain On Rase Gratis) annoncé par les Schwab-Harari et leur : « Vous ne posséderez rien et vous serez heureux », donc le comble de la possession !

PARLER DE LIBERTÉ OU DE VÉRITÉ EST IMPOSSIBLE, car ce serait alors IMPOSER SA LIBERTÉ, SA VÉRITÉ AUX AUTRES ; et c’est bien le drame du monde actuel : LES MALADES AUX GROS EGO ET GROS COMPTES EN BANQUES PARLENT TOUS DE ”LIBERTÉ”, DE ”VÉRITÉ”, DE ”VALEURS” ET DE ”PAIX” ! Qui ne sont que des MAUX/MOTS maintenant dénué de sens tant ils reflètent le conformisme costume-cravate de ces « Plus ça change et plus c’est la même chose ».

JAMAIS UN MENTAL PUR NE PEUT PENSER À LA ”LIBERTÉ” OU À LA ”VÉRITÉ”, OU MÊME À LA ”PAIX”. Son état naturel est Félicité.
EN PARTICULIER EN CE QUI CONCERNE UNE DOCTRINE RELIGIEUSE, OU, ET POLITIQUE TEL L’ACTUEL MONOTHÉISME UNILATÉRAL RÉPUBLICAIN !
Le fait de poser une création, un Big Bang, un 1789 français, ou autre machinerie étatique EST LE PREMIER CRITÈRE DE LA FAUSSETÉ AUTHENTIQUE ET PARFAITE (le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu, ou identifié, car alors IL SERA POSSÉDÉ).

Pour le créationnisme ex nihilo de type du monothéisme unilatéral républicain ou de type abrahamiste, donc EN DEHORS de la spiritualité à MYSTÈRES, pris dans sa version standard ou conformiste (en laissant de côté ses Variations et le problèmes des copies aux traditions mésopotamiennes), le mot CRÉER ne pouvait venir QU’APRÈS LA DÉCOUVERTE DU FEU VULGAIRE, ET TOUT LE DÉLUGE DE PROBLÈMES AVEC LA THERMODYNAMIQUE ET SA MÉTALLURGIE QUE ÇA ALLAIT ENGENDRER, en particulier le Cuivre, le Bronze et l’Or métal avec la monnaie. Car « créer » signifie USINE, MÉTALLURGIE, PRODUCTION, COMMERCE, bref : LA CAUSE, LA RACINE DU MAL (2).

Ainsi la création, la production usinage du capitalisme, désignant l’appel, le « droit » à l’existence par une puissance surnaturelle d’un monde qui ne peut être qu’une production de l’ego (3) ; c’est-à-dire que cet ”usinage” est AUTANT INCONCEVABLE QUE LA VÉRITÉ ET LA LIBERTÉ, ELLE VIENT D’UN SEUL « COUP DE CUILLÈRE À POT » FABRIQUER L’ÊTRE SORTI DU NÉANT, TEL LE CONCEPT ACTUEL DU « BIG BANG », PARFAITE OPINION D’UN MONDE WINNER ANGLO-AMÉRICAIN VÉTÉRO-TESTAMENTAIRE QUI MET LE CHAOS PARTOUT SUR LA PLANÈTE. Ça commence à bien faire en seulement près de deux siècles !

Le créationnisme ne pouvait que favoriser la naissance de l’impérialisme, le rêve d’un EMPIRE MONDIAL, car celui qui possède le FEU VULGAIRE (de nos jours le machin nucléaire) peut devenir le maître du monde… Et ce FEU VULGAIRE étant le COMPLEXE DE PROMÉTHÉE au sens de Gaston Bachelard (le complexe d’Œdipe de la vie intellectuelle, qui se pointe comme une RELANCE avec la machinerie technologique de l’industrie du capital : « l’intelligence artificielle »). FEU VULGAIRE = VOLONTÉ D’UTILITARISME : INTELLECTUALISER, NUMÉRISER OU IDENTIFIER TOUT = COM-PRENDRE ou POUR-VOIR, PRINCIPE ABSOLU D’UTILITÉ. VOLONTÉ DE SOUMETTRE LA PLANÈTE EN UN « NOUVEL ORDRE MONDIAL » OU « GOUVERNANCE MONDIALE ».

DIFFÉRENCE ENTRE OCCIDENT ET ORIENT.
Au contraire de ce créationnisme qui ne pourra que donner le productivisme du capitalisme et de sa religion du monothéisme unilatéral républicain, les mythes cosmogoniques indiens, et c’est là une constante de la pensée indienne comme, plus tard, de la pensée tibétaine, s’inscrivent À L’OPPOSÉ DE PAREIL CRÉATIONNISME D’ORGUEIL ET DE CAPITALISME, en ce sens que la création y est pointée non point comme absolue, à titre d’événement d’illusionniste in illo tempore sous la forme d’un spectacle à Las Vegas d’un « miracle copyright ”La Première Création” », mais bien plutôt comme UN PROCESSUS CONTINU ET ÉTERNEL DÉPLOIEMENT. PROCESSUS COMPARABLE À L’ALCHIMIE EN ALTERNANCES RYTHMIQUES ET CYCLIQUES DE THÈMES ET VARIATIONS : PROCESSUS SANS COMMENCEMENT NI FIN, où chaque commencement n’est qu’un commencement relatif, NON COUPÉ DU TOUT, et qui en plus, suppose TOUJOURS l’existence d’un certain ”reste” ou d’un certain ”reliquat” (notion de l’ÉNERGIE LIBRE OU DU ZÉRO INDIEN…).

La PENSÉE CHINOISE, CELLE DE LA TAOÏCITÉ, s’inscrit dans celle de l’Inde, pareillement en total opposition avec la pensée abrahamiste et l’opinion de « création » ou productivisme. Voir la fameuse ALTERNANCE du YIN et du YANG.

En découvrant et domestiquant le feu vulgaire, les humains firent erreur : ils éjectèrent le CHRIST, LE VRAI SENS DU SOLEIL (Crist-AL) : au lieu d’HONORER LE CHRIST, LE CŒUR, LE SOLEIL, LEUR Soi, ils A-dorèrent le Soleil sous cette forme de découverte du feu vulgaire : IL CHUTÈRENT DANS LE SAISISSABLE, LE POSSÉDABLE, LE MATÉRIALISME.
CHRIST, Soi : XANTHOS (fauve ou blond en grec), correspond au nom ÉLOHIM (”Puissance du jour”). Le nom Jehovah est composé en deux temps du verbe ”être” ou ”vivre” (en hébreu Éleiéh : il vivra) et ”il a vécu” (havah). Et le Point focal entre ces deux plateaux de la Balance ne peut qu’être LE FLÉAU, parce qu’Il est insaisissable, il ne peut qu’être en COMME SI, en supposé : on fait semblant… La Laïcité à la française serait ce supposé « fléau » (médiateur) qui permettrait « la liberté de croire en ceci ou en cela » ; être incroyant ou agnostique [du A privatif et gnostique : connaissance, donc sans connaissance] est un non-sens, parce que le MENTAL EST À LUI SEUL LA CROYANCE PAR ESSENCE : l’EGO, ACCEPTER, SUCER, CONSOMMER, ADMETTRE, AVALER ET CHIER !!! La CROYANCE AU MENTAL OU À L’EGO Nous fait croire que nostre activité mentale est à l’origine de nos perceptions. Cette croyance est confusion entre le temporel (l’outil de perception ou l’objet) et le spirituel (celui qui perçoit, le sujet ou conscience). Le laïcisé à la française est comme une marionnette qui oublie la présence du marionnettiste qui l’anime : tout le monde oublie qui il est en tant que SUJET qui perçoit DANS SA CROYANCE AU CORPS.
CROIRE = METTRE EN VALEUR LE TEMPS, PRODUIRE, CHUTER DANS LA THERMODYNAMIQUE !

Vrai Soleil = le Soi, le CHRIST (intérieur sans extérieur (2). Ainsi nos Ancêtres ont fait erreur en adorant le soleil au lieu de l’honorer comme le Soi, le Cœur. L’humain a capté le feu vulgaire, et au lieu de rester vers l’Équateur il se dirigea vers le Nord, vers le pôle, il devait de plus en plus se vêtir, tuer des animaux pour manger, alors qu’il n’avait qu’à tourner le dos pour retrouver l’Équateur, le Vrai Pantocrator planétaire, retrouver la chaleur, la vie facile quand le Sahara était encore vert, retrouver une frugale nourriture et la dispense de vêtement et même d’habitation. Mais probablement suite à sa découverte du feu vulgaire, plus l’humain s’engageait vers le Nord, dans des forêts où les arbres ne portaient aucun fruit comestible, plus il faisait froid et plus il mourait de faim. Bref, tout lui recommandait de rebrousser chemin.

Si à ce hui l’humain connait tant de passions guerrières et destructrices pour son profit en toujours plus, IL SEMBLE ÉVIDENT QUE NOS ANCÊTRES DU NÉOLITHIQUE ONT FAIT FAUSSE ROUTE LE JOUR OÙ ILS ONT CAPTÉ LE FEU VULGAIRE, EN RAVISSANT AU SOLEIL UNE PARTIE DE SON POUVOIR. LE PROBLÈME SE REPRODUIRA AVEC LE PASSAGE DU CHRIST-Soi À UN CHRIST-OBJET OU « VALEUR », qui serait à obtenir comme on fait l’acquisition de quelque chose, tel le XANTHOS-OR jusqu’à Wall Street et la City de Londres.
C’est ainsi de ce FAUX SOLEIL que naîtra la thermodynamique et la métallurgie, donc l’industrie dans le sens de ce mot avec tous les problèmes sans nombre qui s’y engouffrent (y compris la chimie de Big Pharma à partir de la mauvéine qui donne naissance à la chimie industrielle et capitaliste, qui donnera la DYNAMITE et les BOMBES ACTUELLES JUSQU’À LA BOMBE NUCLÉAIRE).
LA CIVILISATION DES ACTUELLES 10.000 ANS EST DANS L’ERREUR.
PAR CE FEU VULGAIRE, ET DONC PAR CET OR MÉTAL, COMBIEN DE GUERRES, DE MISÈRES ET DE PEINES SANS NOMBRE.


Depuis la VIOLATION DU SOLEIL, les humains durent lutter sans cesse contre le climat qui leur était hostile, trimer comme des esclaves pour cultiver une terre dont le rendement n’était pas en proportion du labeur fourni, calculer sans cesse recette et dépense, amender, engraisser leurs animaux, obtenir un résultat malgré les calamités, ce qui les obligea à ne compter que sur eux-mêmes et à renforcer leur ego… ET LEUR ARGENT… Et cet argent, VRAIE INVENTION DU DIABLE ET DE SES AMIS LES TERRIENS : L’ARGENT WINNER ET DIEU QUI A CORROMPU TOUS LES HUMAINS SANS EXCEPTION.
Depuis cette découverte du faux soleil, le feu vulgaire, les masses humaines se tuent au travail, tandis qu’un très petit nombre sans rien faire se bourre leurs comptes en banques. Cela montre la GROSSIÈRE DE CETTE CIVILISATION DES 10.000 ANS DU NÉOLITHIQUE ET DE LA THERMODYNAMIQUE.

L’homme du début du Néolithique s’est laissé entraîné par le matérialisme, la possession, les calculs et bénéfices et tel le voleur contemplant son or qu’il vient de ravir, est allé jusqu’à adorer le feu (nucléaire, ADN, etc…..) DEVENANT SOURCE DE TOUS LES MAUX (à venir).
Xanthos Soleil Soi et Christ appelait l’humain à une plus harmonieuse conception de la famille humaine.

Tout démontre que l’humain a fait fausse route lorsqu’il a capté le feu vulgaire, le pantocrator christique matérialiste. Des forges et fonderies sortirent fonte et acier en fusion. De ces fontes de métaux sortirent : flèches, épées, casques, boucliers, boulets de canons, bombes, tanks, avions, navire militaire, etc. Il est alors facile de comprendre LA RÉVOLTE DES FORCES TELLURIQUES ET LES DÉRÈGLEMENTS CLIMATIQUES SUIVANT LES ÉPOQUES, chacun voulant retrouver son Soi ou sa « place au Soleil », AU CHRIST).

Cette erreur de captation du feu vulgaire est impardonnable, car l’humain est réputé « intelligent » (il a accès à la Réalisation du Soi, ce que n’a pas un chat ou une coccinelle ! quoique......).
Pourtant, le XANTHOS DU SOLEIL-CHRIST lui montrait dans l’Instant le Sentier à parcourir chaque jour du levant au couchant, qu’il ne pouvait s’éloigner trop au Nord, ni trop au Sud et qu’il devait rester sous ses RAYONS DIRECTES dans le zone de l’ÉQUATEUR. Mais non, par la faute des humains le Sahara est devenu un désert…

FEU VULGAIRE = MENTAL MATÉRIALISTE.

- VRAI SOLEIL = LE SILENCE : le Gate gate qui enveloppe et harmonise. GRANDEUR ET MAJESTÉ. VRAI PROGRÈS ET ZÉRO INDIEN.
- FAUX SOLEIL = LE MUTISME DE L’OPINION QUI COUPE, GUILLOTINE, DIVISE et qui cache (par mensonge, calcul). DÉPRÉCIATION ET DÉGRADATION, RÉGRESSION (interruption vers les Mondes Libres). Faux soleil du monde actuel Luciférien qui CROIT être dans une évolution…
.

Notes.
1. Au temps des Chasseurs-Cueilleurs l’incessante poursuite et la mise à mort du gibier ne pouvait que créer un système de rapport entre chasseurs et animaux massacrés : IL NE POUVAIT QU’Y AVOIR UNE SOLIDARITÉ MYSTIQUE ENTRE LE CHASSEUR ET LES VICTIMES À L’IDENTIQUE DE L’HERBORISTE QUI DÉRACINE UNE FLEUR EN LA TUANT, en échange il déposera en terre une OFFRANDE faite de graines enrobées de miel : ABATTRE L’ANIMAL OU ARRACHER UN FLEUR MÉDICINALE, équivaut à un sacrifice, dans lequel LES VICTIMES SONT INTERCHANGEABLES, ce qui donnera dans les rituels sacrés de sacrifices où les victimes humaines étaient substituées et remplacées par des animaux. (De là pouvait ainsi naître le mythe du sacrifice Abraham-Isaac, et avec : la croyance du judaïsme que le SANG SERAIT UN ”SUPPORT MATÉRIEL DE L’ÂME”, comme pensée matérialiste on ne fait pas mieux !)

2. - Quelle est donc la racine du mal ?
- La « saisie » [loi de succion ou
Eucharistie (dans son sens en la
croyance au corps ou attraction
”universelle”, la ”valeur d’échange”,
la ”baisse du taux de profit”].
- La saisie de quoi ?
- La saisie du triple monde [de la Forme,
du Désir, du Sans-Forme, jusqu’à la
gloutonnerie spirituelle].
- Comment arrêter cette saisie ?
- En recourant à l’introuvable, car dans
l’introuvable il n’y a pas de saisie.
- Qu’est-ce que l’introuvable ?
- La fin du dualisme.
- Qu’est-ce que le dualisme ?
- La vision d’un dedans et d’un dehors,
lesquels sont introuvables.
(Soûtra de la Liberté inconcevable,
chapitre V, 14)
Ils sont introuvables pour la raison naturelle
que Nous sommes l’Univers et que la racine du
mal fait SORTIR de l’Univers comme pour l’examiner
et POUR-VOIR comment il fonctionne : ON SORT DU TROU
POUR EXAMINER LE TROU, et comme dans un Trou il
n’y a rien d’autre que le Trou : pas de Trou à voir.

3. « Existe-t-il vraiment un monde ? Je veux dire un monde distinct du Soi ? Est-ce que le monde vient vous dire qu’il existe ? C’est vous qui dites qu’il y a un monde. Découvrez le Soi qui dit cela ». (Ramana Maharshi, entretien 81 du 15-10-1935).
 
 

Dernière mise à jour : 15-11-2023 13:27

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >