Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Consommateur, vous ne savez pas
Consommateur, vous ne savez pas Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 26-11-2023 13:16

Pages vues : 642    

Favoris : 123

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Carotte, Celtes, Conformité, Dragon, Banques, Consommateur, Dehorscratie, Eau, Ego, Fascisme, Gate gate, Gaulois, Homéopathie, Horticulture, Humain, Hiéroglyphe, Intelligence artificielle, Judéo-maçonnerie, Laïcité, Libération, Limite, Marxengelsisme, Nation, Or, Penser, Racine du mal, Raison, Réel, République, Robot, Saisie, Simplicité, Transparent, Trou, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Winner, Woke, World Economic Forum, Xalemme

 
puce_informatique_quisuisje.jpg
 
Consommateur, vous ne savez pas
QUI VOUS ÊTES, VOUS QUI OPINIONEZ OU
QUI « PENSEZ » (pour reprendre la remarque
écrite de Gassendi à Descartes concernant son
”moderne” et déjà citoyenisme du ”roi” à la
place du roi : ”Je pense donc je suis”,
où tout est déjà dit de cette incivilisation
de la marchandise en monothéisme unilatéral
républicain.
 
 
La Science (3) n’est bonne que si elle ne nous cache pas nostre « Je suis ce JE SUIS », et  à ce hui ce n’est pas de la Science mais de la technologie aliénante QUI TUE : dépendante des industries du capitalisme, la technologie ne peut qu’être MORTEL pour l’humain car utilisée principalement pas le POUR-VOIR (pouvoir et possession, croyance), la SAISIE EN FORME DE PRIS-AU-NIER : éjecter  l’Essence de l’Humain, la nier donc, éjecter sa nature originelle d’Homo Religiosus que tous les Anciens reconnaissaient sous un aspect telle LA GRÂCE, que les Orientaux appellent « Éveil », et qui ne relève pas du mental ou « raison » à l’Occidental et si à la mode française du siècle des loupiotes (nouvel obscurantisme) et du calcul comptable et productiviste sous loi de succion (désir, attraction ou pesanteur, le Plomb, Saturne) !
Cette Grâce, ou Éveil authentique et total qui Nous conduit au-delà de Nous-Même, et que les personnes qui ont vécu une EMI, Expérience de Mort Imminente, suite à un accident grave de santé entrevoient clairement.
Albert Einstein écrivait en 1950 : « Il nous faut un mode de pensée essentiellement nouveau si l’humanité doit survivre ». C’est-à-dire que cette SURVIE ne peut passer que par le : « Connaître toi-même par toi-même » (et surement pas par cet actuel monothéisme unilatéral républicain et son mot fétiche et magique : « transition », autre forme de POSSESSIVITÉ ajouté au comble de la possessivité énoncé par les Schwab-Harari : « Vous ne posséderez rien et vous serez heureux ! »)

À partir de l’Église de Rome le monde chrétien occidental chute dans un demi-laïcisme, la fusion entre Haut-Bas ou la NON-DUALITÉ sujet-objet ayant principalement été cassée particulièrement avec Galilée, la Réforme, l’imprimerie, cet utilitarisme galopant conduira à l’aliénante technologie actuelle, conduira surtout à cet actuel monothéisme unilatéral républicain, le social, le spatio-temporel, la croyance unique au corps, au consommateur, et ainsi à un vulgaire moraliste ou politique comportementale sans aucune référence au ”Je suis ce JE SUIS” (naître à la Grâce). Ce demi-laïcisme peut expliquer la naissance de l’URSS avec des « chrétiens marxistes-communistes ».
À partir de la Renaissance va se développer une palanquée de « ismes », qui sont DES POSSESSIONS, DES SENTIMENTS, qui décident, des constructions logiques soumises à la « raison », CONSTRUCTIONS POSSESSIVES, parce qu’elles ne viennent qu’après pour légitimer d’une façon totalement illusoire, en ”Comme si” ; les philosophismes étant des opinions sont toujours remis en question au vent des variations de sentiments de l’histoire et de sa dialectique matérialiste ou utilitaire.

Sans le « Connaître toi-même par toi-même », la « démocratie » n’existe pas, parce que le mental de l’humain ne conduit qu’à la POSSESSION sous forme d’OPINIONS, et qu’alors la PAIX N’EXISTE PAS À CAUSE DE CETTE OPINION, DE CETTE POSSESSION. Car il ne peut y avoir deux humains qui puissent vivre, à l’état de veille, la même série d’événements, ou vivre le même événement de façon identique. Chaque humain a sa façon de penser, de sentir, suivant ses samskâra (tendances innées, impressions par les cinq sens), dans ce qui est sa vie. Il est ainsi conditionné, moulé dans un cadre sensible, social et spatio-temporel. Il n’est pas libre. Ce qu’il appelle « liberté », sous la poussée de son clergé du monothéisme unilatéral républicain et de leurs ”droits de l’Homme”, ce n’est que le droit de rechercher les conditionnements qui l’arrangent le mieux, dont il jouit le plus, ce qui n’est pas possible sans contredire ce qui convient à l’autre (d’où ce ”droit de l’hommisme” consommateur à la française).
RÉSULTATS : de perpétuels conflits et guerres entre dividus ou citoyens, classes et nations.

LA DÉMOCRATIE N’EXISTE PAS À CAUSE DE L’OPINION LA CHOSE-OBJET POSSÉDÉ : L’opinion n’est jamais en sécurité, elle est LE CHAOS HUMAIN, elle porte en elle la PANique de pouvoir être toujours remise en question. Aussi est-elle toujours en position de défense, ou d’attaque. L’opinion sera nécessairement SECTAIRE, INTOLÉRANTE CAR POSSESSIVE. Tout ce qui n’adhère ou n’achète pas à l’opinion et ses ”valeurs’, absolutisée collectivement sous le nom de « république », est ennemi, ou terroriste, anti-droit de l’homme.

L’étatisme sous sa forme actuel de monothéisme unilatéral républicain tente « d’unifier », de standardiser les conditionnements qu’impose la vie temporelle, soit le contact et le dialogue dans le temps historique des additions d’instants à d’autres instants (1).
Dans ce monothéisme républicain l’humain est condamné à S’Y PLONGER, jusqu’à y perdre sa Vraie Nature en perdant jusqu’à la conscience de son conditionnement, et la technologie issue des industries du capitalisme devra l’y aider. Il ne sera alors plus capable de raisonner, de penser par lui-même, et donc de se poser comme sujet face aux conditionnement du social, du DEHORS, imposés par sa vie sensible et il doit consentir AU TRADITIONNEL RENONCEMENT OU PUTRÉFACTION : IL DOIT SE DÉCOUVRIR L’OBJET DU SUJET QUI LUI IMPOSE SA VOLONTÉ : LA FLÈCHE DU TEMPS INHÉRENTE À LA MATIÈRE, cela seulement possible à l’état de veille.
Mais depuis que l’État existe, et que ses chefs existent, des gouvernements en cheville avec les multinationales industrielles du capitalisme, décident du conditionnement des masses humaines, donc des chefs eux-mêmes conditionnés par le concept ou opinion de la dialectique matérialiste historique ; dans la république il doit rester idéalement un seul homme qui décidera des modalités du DRESSAGE MENTAL DES MASSES HUMAINES, CONÇUES COMME UNE QUANTITÉ, UN TOTAL À LA FAÇON DE L’INCONSCIENT COLLECTIF À LA C.G. Jung, ce TOTAL que les Google transhumanistes anglo-américains rêvent de mettre dans une puce informatique, ce total de la masse humaine des citoyenisés, des consommateurs rendus INDIFFÉRENCIÉS, GROUPÉS COMME DES BILLES OU DES PATATES DANS UN SAC, OU DES « INFOS » GROUPÉES SUR UNE PUCE OU SERVEUR INFORMATIQUE.

L’ÉTAT RÉPUBLICAIN IDÉAL sera la dictature d’un petit groupe ou dans l’idéal d’un seul qui « dit » la vérité du jour et ce que sera celle du lendemain, qui décide du dogme à tout instant remis en question, tellement évidement actuellement. C’est Sisyphe qui pousse son rocher. C’est un monothéisme unilatéral républicain avec son pape, donc une ÉGLISE À L’ENVERS, UN MONOTHÉISME INVERSÉ.

Demander à chacun de JETER son smartphone ce serait demander aux gens de se jeter dans un fort brasier ! LE CONDITIONNEMENT, LA MAGIE SEMBLE IRRÉVERSIBLE. (Quand une magie parle toutes les magies parlent, et quand une se tait toutes se taisent). Cette magie actuelle est sur le point de s’effondrer, et alors CE SERA LE TOUT, PANique…… Parce que l’humain est tellement conditionné AU CORPS, donc à la matière et au temps-espace qui lui sont objets, et que le sujet ou individu dont elle se sent l’objet est LUI AUSSI AU-DELÀ DE TOUT EXISTANT (comme l’entrevoient les victimes d’EMI, voir ci-dessus), un sujet qui EST, l’AINSITÉ : l’ÊTRE, mais qui n’est pas l’existant, le consommateur, parce qu’au-delà du spatio-temporel.
Instant = Essence = Ainsité.
Ce qui ne change pas :
Je suis ce JE SUIS = exister pour
ne pas changer, soit :
exister pour SEMBLER ÊTRE
(selon le principe du Yoga Vasistha :
« L’apparence de ce monde est une
confusion ; de même que le bleu
du ciel est une illusion d’optique.
Mieux vaut ne pas s’y intéresser
et l’ignorer »
(YV I, 3). Yoga Vasistha.

La manifestation désigne la fonction de cet immuable Instant.
Telle est la manifestation du Réalisé (Ainsi-Venu, Éveillé, Réalisé).
L’Instant ou Seul Réel est appelé :
Ainsi(té) et Essence, de même que la manifestation de sa fonction est parfois nommée « Venue » : Ainsi-Venu correspond au Jaillissement de l’Essence. (Note : L’Ainsi-Venu NE DOIT PAS ÊTRE CONFONDU AVEC LE MESSIE JUIF OU MASHIA’H, LE MESSIE OU LE BOUDDHA N’EST PAS UNE PERSONNE EN CHAIR ET EN OS ET NUL N’EST LE MESSIE, LE MASHIA’H, LE CHRIST OU LE BOUDDHA !!! S’IL « ARRIVE », C’EST UN FAUX, C’EST UN POUR-VOIR DANS LE PRINCIPE DES « PLUS ÇA CHANGE ET PLUS C’EST LA MÊME CHOSE », CONFORMÉMENT À L’IGNORANCE DE L’AVERTISSEMENT TRADITIONNELLE (1)).

Contraire de l’Instant : le Spectre-Spectacle étant de la F(R)ICTION, de l’HISTOIRE qui déroule son DÉLUGE DE NORMALISATION OU DE LOIS ARCHÉTYPIQUES À LA NOÉ. De là pouvait d’ailleurs facilement commencer L’UNIFORMISATION MENTAL DES HUMAINS et la standardisation de la vie : Noé ayant conservé chaque PRINCIPE-ANIMAL OU PRINCIPES-ORIGINES DANS SA CAVERNE-ARCHE NOYÉ DANS UNE FAUSSE MOUTURE DES EAUX PRIMORDIALES : L’HISTOIRE DE LA DIALECTIQUE POUVAIT COMMENCER et le comportement social pouvait ENFIN SE PASSER EN UNE SORTE DE TRANSPOSITION SUR LE PLAN ÉDUCATIF ET SOCIAL EN DES MÉTHODES DE FABRICATION INDUSTRIELLE EN SÉRIE (zombifier les humains).
Consommateur fait penser à QUANTITÉ, MASSE, INDIFFÉRENCIATION, INDISTINCTION, ÉGALITARISME OU « ISME » TOUT COURT.
CONSOMMATEUR = TROUPEAU DE MOUTONS OU TAS DE FERRAILLE, donc tout ce qui est seulement bassement psychique ou de « raison ». Le monothéisme unilatéral républicain par ses « valeurs » se présente depuis le 1789 français comme une MUTATION de la QUANTITÉ en QUALITÉ : sa république est dite ”universelle’ et ”indivisible”, comme une religion, comme Dieu, indivisible parce que, comme Dieu, s’il y en avait deux, s’il y avait DEUX RÉPUBLIQUES, chacune serait limitée par ce qui la différencie de l’autre et ne serait pas ”indivisible”, ”universelle” ou infinie, LE TOUT donc l’État.
À CE HUI, SURTOUT DEPUIS L'URSS, IL Y A HORRIBLE CONFUSION ENTRE LE GÉNÉRAL ET L’UNIVERSEL.

Confusion que se retrouve dans l’Église de Rome et dans les deux autres religions abrahamistes qui réduisent tout au SOCIAL, avec nécessairement LE MENEUR, LE RABBIN, LE PRÊTRE, L’IMAM, LE PRÉSIDENT, L’ÉLU, se trouvant dans la nécessité d’ADAPTER ses manipulations aux tendances des industries du capitalisme qui elles-mêmes « éduquent » les masses à consommer telles ou telles choses.

La ”raison” à la mode du siècle français des loupiotes et des républicains français de 1789 qui célébrèrent le CULTE DE LA RAISON, AUJOURD’HUI CÉLÈBRE LE CULTE DE L’INFORMATIQUE (surtout les industriels américains), LE CULTE DU SMARTPHONE, INFORMATIQUE EN TRAIN DE TUER L’HUMAIN (par l’”intelligence artificielle”…] LE TUANT EN LE RENDANT INUTILE DANS LA CONDUITE DES AFFAIRES MÉCANISTES, RATIONNELLES, EN SUPPRIMANT CE QU’IL CROYAIT ÊTRE SA RAISON D’ÊTRE (son Soi, son Ainsité).

Le LOGOS engendre à ce hui SA PROPRE NÉGATION ET MOURRA EN ACCOUCHANT DE L’ORDINATEUR-INTELLIGENCE-ARTIFICIELLE ET DU TRANSHUMANISME. Car tout ce qui peut être mis en équation et en algorithme, science physique ou socialo-économique, n’a plus besoin de la raison humaine pour trouver SA Solution. LE ROBOT HUMAIN EST DÉJÀ LÀ… PROBABLEMENT DURABLEMENT….


Notes.
1. L’AVERTISSEMENT TRADITIONNEL (constitue un « travaux d’Hercule ») SUR L’ÉTAT D’AVOIR : « NE POINT ATTACHER UN INSTANT QUI PASSE À UN AUTRE INSTANT » (LA PARADE, LA POMPE). Seul le NON-LOCAL peut fonctionner en une sorte « d’interaction virtuelle » mais qui n’a rien à voir avec l’actuelle connexion modèle informatique avec ses « réseaux sociaux », lesquels ne fonctionnent que par le ‘je’ de l’ego, à l’état de veille… et ainsi fonctionnent en « thermodynamique ». Alors il faudra pour « échanger » résoudre D’ABORD l’antique dilemme du Moi-Individuel/Moi-Collectif, donc CHANGER NOTRE ESPACE-TEMPS. SIMPLEMENT PARCE QUE LE VRAI CESSE D’ÊTRE VRAI DÈS QU’IL EST VU OU POSSÉDÉ, SAISI (cela sera copié dans le quantisme : ”l’observation perturbe le phénomène”, plutôt impossibilité de SAISIR ou d’OPINIONER l’observation).
La vérité tout entière ne peut consister en un puzzle de vérités partielles cueillies un peu partout. Le Tout est autre chose et plus que le total des parties.
Tout ce qui se produit et qui est connu à l’état de veille par les cinq sens est la production de l’ego, le ‘je’. Mais si cet état de l’individu en conclu une quelconque « paix » ou une quelconque « libération », alors cette soi-disant « paix » ne mènera qu’à un remplacement par un oubli total, comme dans le sommeil profond, selon l’avertissement traditionnel ci-dessus. L’état d’UNITÉ ne se produira que par la GRÂCE dans laquelle l’illusion (des facultés) et l’oubli (les limitations) ne voit le jour. Donc toute tentative de la part de la conscience, la raison, de maîtriser l’ego et d’en faire son Vaisseau est vouée à l’échec, car le Vaisseau est toujours happé par l’attachement d’un Instant à un autre Instant ou happé plus avant dans la mise en valeur du temps par le mental et ses cinq sens. Mais, si cette conscience ou raison, la logique, s’abandonne (Putréfaction) à la Grâce Divine et le prend pour Vaisseau, l’ego en prendra un grand coup et l’On vivra la Félicité du Soi.

Conséquence de LA RACINE DU MAL, cité plus bas, en formulant que la dualité DEDANS-DEHORS N’EXISTE PAS (2), cette absence pourrait s’appeler L’ENTIER, résume du « Je suis ce JE SUIS », ou du ”Le Royaume des Cieux est en Vous”, sans condition et pour tous.
SANS RACINE DU MAL = ORDRE IMPLIÉ, plié vers l’intérieur conformément à cette Upanishad : Svetashvatara Upanishad 6, 20 :

« Seulement lorsque les hommes seront capables
d’enrouler le Ciel comme un parchemin,
verra-t-on alors la fin de leurs misères sans
qu’ils aient besoin de réaliser la Divinité ».


Et c’est la DÉFINITION DU MOT FRACTAL : TOUT EST DANS TOUT ET FLUIDE, RIEN N’EST PAREIL D’UN INSTANT À L’AUTRE, ET ON NE FAIT PAS COMME MAINTENANT DANS CE MONDE MÉCANISTE : ATTACHER UN INSTANT QUI PASSE À UN AUTRE INSTANT, comme si les Serveurs des Google et ChatGPT voulant stocker partout des petites vérités ou ”infos” pour en former une grosse.

2. Comme le signalait en son temps Mazu Daoyi (709-788), un des grands maîtres chan (Zen) où il décrit l’essentiel de la vie ici-bas : l’Instant : « Ce qui m’interroge à l’Instant présent constitue ton trésor. Toutes choses sont parfaites en soi, rien ne manque. Utilise-les spontanément, à quoi bon rechercher vers l’extérieur [s’il n’y a pas de loi à l’extérieur, il n’y en a pas non plus qui puisse être saisie au-dedans de vous-même] ».

- Quelle est donc la racine du mal ?
- La « saisie » [loi de succion ou Eucharistie. Mais ATTENTION, il y a deux racines du mal, tout symbole est double].
- La saisie de quoi ?
- La saisie du triple monde [de la Forme, du Désir, du Sans-Forme].
- Comment arrêter cette saisie ?
- En recourant à l’introuvable, car dans l’introuvable il n’y a pas de saisie.
- Qu’est-ce que l’introuvable ?
- La fin du dualisme.
- Qu’est-ce que le dualisme ?
- La vision d’un dedans et d’un dehors, lesquels sont introuvables.
(Soûtra de la Liberté inconcevable, chapitre V, 14)


3. Science au sens de réaliser sa Vraie Nature donc ESSENTIEL OU ESSENCE : S en Ce, le Ce qui coupe du TOUT déployé dans ses possibilités terrestres. La ScienCE est donc ESSENCE, LA VOIE, LE TAO, LA SIGNATURE, LE SANS POURQUOI.
« C’est pourquoi il existe ce qui engendre, ce qui forme, ce qui sonne, ce qui colore, ce qui épice. Chacun de ces cinq existants est soumis à un principe [une Essence] qui le fait agir. Ce qui naît, c’est la mort, mais le principe [l’essence] de vie est inerte. Ce qui est formé, c’est le fruit, mais le principe de forme est impalpable. Ce qui est sonné, c’est le son, mais le principe de son est inaudible. Ce qui est coloré, c’est l’ornement, mais le principe de la couleur est incolore. Ce qui est épicé, c’est la saveur, mais le principe de goût est insipide. Chacun ces principes [ou Essences] est régi par une inaction qui peut produire Yin, souple, court, circulaire, vie, chaud, profond, aigu, apparition, azur, salé, parfum et leur contraire. Ignorante et impotente, cette inaction est omnisciente et omnipotente [puisqu’elle est ESSENCE).
(Définition de l’Essence par Lie Tseu : Traité du Vide parfait, chapitre : Présages célestes, dernière partie du Verset 4).

SCIENCE : dans le sens alchimique ou de la Vraie Nature de chacun :
" Prends ceci et fais un monde ". Ou bien : " Prends n'importe quoi et fais-en une pilule ou un clystère " (Thomas Vaughan : Traité du Ciel terrestre).
SCIENCE : dans le sens officiel et étatique ou conventionnel :
" Expérience reproductible et contrôlable par d'autres, en tous lieux et en toutes saisons ou circonstances ". Ainsi, il s'agit ici d'une technique et non d'une science !
Il ne faut pas confondre, comme actuellement on confond le général et l’universel…….
 
 

Dernière mise à jour : 26-11-2023 14:05

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >