Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Le fric et la CIA à la tête de la France
Le fric et la CIA à la tête de la France Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 01-08-2009 17:04

Pages vues : 8409    

Favoris : 533

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Argent, Banques, Business, CIA, Juifs, Nicolas Sarkozy, People, Pouvoir


sarkozy_furher.jpg
 
Le fric et la CIA à la tête de la France
 
La trinité Sarkozy :
- Fric (pouvoir)
- Juif (fidèles professant la foi de Moïse)
- USA / CIA (pouvoir)
 
Notre Tsar Kozy :
Né d’un père noble catholique hongrois et d’une mère juive originaire de Thessalonique.
Tel père tel fils :
Le père : Pal Sarkosy de Nagy-Bocsa se remarie avec une aristocrate. Entré en lice d’Achille Peretti dans l’ombre du SAC, et futur poste de maire de Neuilly-sur-Seine. Révélation de la « French Connexion » dont Hollywood s’est emparé dans une suite de films.
 
Liaison du père de Nicolas avec sa second épouse : Christine de Ganay (qui était en liaison avec le numéro deux de l’administration centrale du département d’État des États-Unis).
Adhésion de Nicolas Sarkozy au parti gaulliste où il rencontre le « fameux » ou fumeux Charles Pasqua.
Pour son nouveau mariage avec Cécilia, Sazkozy aura pour témoins : Martin Bouygues et Bernard Arnaud (l’homme le plus riche de France).
Bien avant la crise irakienne, Frank Wisner Jr. et ses collègues de la CIA planifient la destruction du courant gaulliste et la montée en puissance de Nicolas Sarkozy. Ils agissent en trois temps : d’abord l’élimination de la direction du parti gaulliste et la prise de contrôle de cet appareil, puis l’élimination du principal rival de droite et l’investiture du parti gaulliste à l’élection présidentielle, enfin l’élimination de tout challenger sérieux à gauche de manière à être certain d’emporter l’élection présidentielle.

Affaire du préfet Claude Érignac assassiné et « défie contre la République » : Nicolas Sarkozy se permet d’accuser Yvan Colonna. Selon l’article de Thierry Meyssan, dont sont extrait ici quelques traits principaux, ce serait un tueur à gage nommé Igor Pecatte (travaillant à la sécurité au groupe Elf) qui a tué le préfet ; et le meurtre est lié au fonctions antérieures d’Érignac, responsable des réseaux africains de Charles Pasqua (encore lui) au ministère de la coopération. Yvan Colonna est ami personnel de Nicolas Sarkozy.
Il y a eut aussi « l’affaire Clearstream... » et la CIA bien-sûr..

« L’américain » Dominique Strauss-Kahn (lequel donne des cours à l’université de Stanford aux USA, où il a été embauché par Condoleezza Rice, prévot de l’université) entre dans la course à l’élection présidentielle de 2007, avec pour mission d’éliminer Fabius au dernier moment. Il ne reste que la peu dangereuse Ségolène Royale à s’opposer à Sarkozy pour l’élection présidentielle.
Dès sa prise de fonction, Nicolas Sarkozy et Condoleezza Rice remercieront Strauss-Kahn en le faisant élire à la direction du Fonds monétaire international.

Parcours de l’arriviste Sarkozy dès qu’il a le pouvoir :
- Fouquet’s - Casinos et fric.
- Rothschild et Vincent Bolloré et le séjour de Sarkozy sur le Yacht de 65 mètres.
- Première action de Sarkozy : autorisation du fric, soit les machines à sous et les casinos.
- Liaisons avec les « bandits corses », les finances, et le trouble Charles Pasqua et ses casseroles (ancien truand corse et ancien résistant ayant fait fortune au temps de la prohibition) :
- Claude Guéant (ancien bras droit de C. Pasqua),
- François Pérot (ancien de chez Rothschild),
- Jean-David Lévitte (fils d’un ancien directeur de l’Agence juive et proche de G. Bush),
- Alain Bauer (ancien Grand-Maître de la loge maçonnique le Grand Orient de France, et ancien n°2 de la National Security Agency des États-Unis en Europe),
- Les « choses troubles » : Frank Wisner et Bernard Kouchner et la « banque de la drogue ».
- Christine Lagarde (ministre de l’économie et des finances, qui a fait sa carrière aux USA et a participé aux privatisations en Pologne),
- Robert F. Agostinelli (banquier sioniste et pur néo-conservateur qui a offert les vacances US à Sarkozy),
- Sarkozy en cheville avec le funeste groupe Carlyle (1)
- Sarkozy en cheville avec les « histoires peoples » ou histoires de culs : remariage avec l’ex-mannequin Carla Bruni (c’est son troisième mariage), avec pour témoins Mathilde Agostinelli (épouse du banquier sioniste cité plus haut) et Nicolas Bazire (ancien directeur de cabinet chez Balladur et devenu gérant bien-sûr chez Rothschild).



Note.
1. Sorte d’état dans l’État, l’Empire Carlyle travaille dans le secteur de la défense de l’armement et de la sécurité, et a bien sûr tiré des gros bénéfices de l’envahissement de l’Irak et de son pillage par les États-Unis. Carlyle s’est approprié la division des télécommunications de Daewoo en Corée et devient un des actionnaires d’une grande banque coréenne. (Voir le livre de Naomi Klein : La Stratégie du Choc la montée d’un capitalisme du désastre, pour plus de détails sur le groupe Carlyle).
 

Dernière mise à jour : 03-08-2009 12:32

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >