Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Religions = Opinion ou fausse foi
Religions = Opinion ou fausse foi Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 26-04-2012 00:39

Pages vues : 993    

Favoris : 118

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Goulag, Gouvernement, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Volonté, Yokaï

 
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
 
 
Religions = Opinion ou fausse foi
Oui, parce que comme l’indique le sens du mot Religion, celle-ci ne relie rien du tout ! Voir le nombre de religions et de divisions et de guerres qu’elles provoquent, et comme dans le temporel, toujours au nom de la LIBERTÉ.
 
 
 
Les religions sont toutes des opinions qui prétendent avoir compris tous les mystères de la Nature, que ce soit à travers des « livres » comme la Bible, le Coran, la Torah, etc. Ce sont toutes des fabrications humaines, c’est-à-dire des OPINIONS.
 
 
LA CIVILISATION

Les religions, toutes les religions, y compris la religion franc-maçonnique, si elles détenaient LA VÉRITÉ, auraient depuis longtemps apportées à l’humanité cette Vraie Paix que l’être humain recherche depuis des millénaires, cette Vraie Paix et liberté de l’âme ; alors que notre civilisation ne fonctionne depuis des millénaires que sur la force et la guerre, la richesse, les honneurs, la manipulation, la compétition et depuis l’après 1789 sur la rentabilité et la croissance, avec les conséquences apportant leur lot de misère, de violence, de souffrance, de corruption, de mensonge et d’hypocrisie. Cette infâme civilisation qui ne fonctionne qu’au binaire : Winner et Loser, Droite et Gauche, bonnes actions ou mauvaises, monothéisme et paganisme, etc. Cette infâme civilisation qui ignore la compassion pour son prochain puisque ce n’est même pas enseigné dans les écoles républicaines francs-maçonniques.
Les croyances se résument à la guerre qu’engendrent systématiquement cette civilisation du duel : celui qui ne croit pas en une chose fondée est bâtit sur la croyance aveugle de celui qui croit ! Ça s’appelle : OPINION.

L’Église de Rome est la grande responsable de cette civilisation fonctionnant sur le binaire, tout comme le damier noir et blanc du pavage d’une salle ritualiste franc-maçonnique. L’Église à coups de tortures inquisitoriales lavait les cerveaux pour imposer son opinion, soit ce qu’elle considère comme le « bien » ; ce que font aussi les francs-maçons, mais de façon plus ou moins cachée, ce qui est pire.
De nos jours il y a une trinité en Oligarchie : l’Église, les banquiers, la franc-maçonnerie.

La Foi tel qu’on en entend le sens actuellement est un conditionnement éducatif pour se faire une idée de Dieu À PARTIR DU TEMPOREL. Cette fausse foi correspond aux systèmes en ISME, comme par exemple le spiritualisme, car tous les ismes impliquent des systèmes, des institutions, des dogmes religieux, sectaires ou mercantiles, détournés dans un but idéologique qui ne prônent que des opinions toujours changeantes au grès des évènements ; donc des créations totalement humaines. Or la Vraie Foi ou Foi directe, qui est synonyme de l’Instant, de Conscience, de Connaissance, etc., voit bien-sûr le temporel à partir de l’Instant, du ‘Je’.

La fausse foi est celle de l’Église de Rome ou du Vatican, qui demande à ses fidèles « d’avoir la foi », et donc de croire, et surtout pas de réfléchir ou de chercher à co-naître.
L’être humain de tout temps a peur du Vide, comme la Nature, il veut combler ce Vide pour lui apporter un CONFORT, et pour cela il a besoin de CROIRE, besoin de se fabriquer une fausse foi, que ce soit en des systèmes politiques, idéologiques ou philosophiques, au surnaturel et à la Magie, puis ensuite en des Dieux. Cela marche exactement pareil pour le matérialisme : il faut CROIRE, « avoir la foi », avoir CONFIANCE pour trafiquer dans la FINANCE, sinon ça ne fonctionne pas. Les politiques professionnels comme par exemple Napoléon Bonaparte demande, voir impose par manipulation la confiance. La confiance, la croyance, est nécessaire pour que la FINANCE et les BANQUES puissent exister. Si la dette s’est imposée, c’est la faute de ceux qui se sont laissé embarqués là-dedans.

L’ÉLECTION fait partie d’une messe du grégaire : CROIRE. C’est une MESSE LAÏQUE par suffrage « universel », une fausse foi à l’envers de ce qui est dit par Saint Paul qui parle de la Vraie Foi. Voter fait encore la partie du grégaire : participer à une action de CONFORT, on comble la peur du Vivre et du vide, la peur du SILENCE, la PEUR DU NOIR OU LUMIÈRE ABSOLUE mettant face à l’Instant : LA RAISON DE VIVRE et de QUI LE VIT. On se soulage dans le groupe en choisissant parmi la palette des éligibles. Un confort, un soulagement entrant dans une MAGIE, une COMMUNION à la messe avec un sentiment de joie pour quelqu’un de posé, et un sentiment de puissance pour une personne à problèmes. On le voit lors du résulta des élections, ou à la fin d’un match de football ! qui est aussi un messe moderne.
On appelle ça les RITES DE MASSE, et c’était la spécialité de l’empire romain et de toutes dictatures (voir les défilés nazis, ou plus près de nous ceux des communistes sur la Place Rouge du temps de l’URSS, ou les défilés syndicaux ou de revendications).

RAPPEL : la Vraie spiritualité s’apparente au TAO : une quête intime, personnelle, la réalisation du Soi pour pouvoir vivre le « Je suis CE JE SUIS », soit dans un premier temps s’accepter tel que l’on est, s’assumer en tant que personne ayant des qualités et des défauts, donc commencer par être honnête avec soi-même, le petit soi avec son s minuscule. Ensuite, être honnête avec les autres : « faire ce que l’on dit et dire ce que l’on fait ». Ainsi on respect les autres pour ce qu’ils sont, là où ils en sont sur le sentier, donc accepter les différences car il ne peut pas y avoir d’égalité à ce niveau. « Meurs et deviens » disait Goethe, donc à chacun de savoir l’être qu’il DOIT devenir : « Je suis CE JE SUIS ». A CHACUN de le savoir, ce qui ne supporte pas une uniformisation, et n’a rien a voir avec une religion ou une pensée dogmatique ou un système, encore moins à voir avec une prétendue prochaine « religion mondiale » qui existe déjà : LE SAINT FRIC. Son chemin on le fait seul, tout comme on naît et on meurt seul, personne ne peut le faire à notre place. Comme de nos jours tout est récupéré, il existe une fausse spiritualité car organisée, et évidemment comme tout ce qui est organisée, dans un but matériel afin d’accroitre un POUVOIR et avec ce qui vient avec : LE FRIC. Avec cette fausse spiritualité on retombe naturellement dans le séculier.



À propos de balancer une future « religion mondiale » (une de plus).


Religion mondiale = Même soupe pour tous : « C’est pas d’la soupe, c’est du rata. C’est pas d’la merde, mais ça viendra », comme dit la chanson, et nous savons que la merde viens très vite ! Notamment en matière de lois... L’illusion ne dure jamais longtemps. La normalisation style équerre et compas maçonnique recherchant l’uniformité des choses qu’on donne à sentir, à vivre, ne peut tendre qu’à façonner la pensée unique, soit une impossibilité naturelle.
« La qualité, qui est de l’ordre de l’infini, ne peut être engendrée par la quantité qui est par nature indéfinie, jamais achevée. Une telle méthode conduit à la société-fourmilière, où n’est tolérée aucune liberté individuelle vers la recherche de l’infini spirituel. Elle multiplie, cumule les individus pour en faire un TROUPEAU [les consommateurs et leur pouvoir d’achat], mais refuse les personnes, c’est-à-dire les hommes dans le sens qualitatif. La liberté n’existe alors que pour celui qui décide de ce qui devra être vécu et senti uniformément par tout le monde, mais c’est la liberté de Satan qui ne cherche pas à libérer les âmes mais à les posséder. C’est l’erreur, le péché du communisme russe que dénonce Soljenitsyne, et qui n’est que la maturité d’un mal qui a sa source, son germe, dans un Occident prétendu de civilisation chrétienne », Jean Coulonval, dans son livre : Synthèse et Temps Nouveaux. Le mal commence au 13è siècle en Europe pour arriver au sommet en 1789 en France, et en 1917 à la révolution russe.

On retrouve le côté religieux dans les partis politiques, car y adhérer, c’est se fondre dans le confort d’un corps psychologique et intellectuel, différent d’autres corps politiques dont on se fait naturellement l’ennemi ; comme écrit plus haut, la base de celui qui ne croit pas c’est celui qui croit (loi des croisements).
Être dans un parti c’est participer à la nature profonde des antagonismes sociaux, à quelque niveau qu’ils se situent, et donc les entretenir. C’est aussi consentir à se laisser masturber le cerveau par les maîtres à penser du parti.
Les martyrs de l’action politique, de Droite ou de Gauche ou du centre ou des deux extrêmes sont des caricatures sataniques du vrai martyr pour le Christ comme écrit Jean Coulonval. Qui précise l’énorme différence : l’expérience mystique et le martyr authentique se réalisent par-dessus, au-delà de la forme de pensée qu’on appelle OPINION.

Pour terminer cette page, et comme le disait déjà au cours de ses entretiens Ramana Maharshi, le Je, le Soi, l’Instant, le Vide, le Centrum Centri, Dieu, etc., peut importe le nom, est en chacun de nous, quoi que nous fassions ou pensions, aussi il n’y a pas à avoir la PANIQUE, de PAN, le TOUT, face à l’Instant, face au VIDE ou peur du noir ou peur du Silence, parce que la panique est le résultat de LA CROYANCE AU DOGME. Ramana Maharshi, comme tous les mystiques ayant réalisés l'Instant, n’est pas mort de peur, parce qu’il ne croyait pas en un dogme, IL SAIT et n’est pas dogmatique. Le « Je suis CE JE SUIS » ou réalisation de l’Instant, du Soi, ne peut pas provoquer de panique !!!
L’énergie de l’Instant, du Soi, du Vide, est effectivement libérateur.


DOGME = CONFORT - on se repose ou s’abrite sous un dogme.


DOGME :
plein pot dans l’époque de la Renaissance et des ethnocides des Peuples du Soleil : 1570, du latin dogma, du grec dogma : opinion, croyance. Point de doctrine établi ou regardé comme une vérité fondamentale incontestable (dans une science, une religion, une philosophie, une politique).
DOCTRINE : 1160, de docteur, du latin doctrine, de docere : enseigner, soit des notions ou conventions que l’on affirme être comme vraies, et par lesquelles on prétend fournir une interprétation des faits, orienter ou diriger l’action humaine (d’après le dictionnaire Le Robert). On parle beaucoup de doctrines religieuses. On parle aussi dans ce domaine du mot doctrine, de travaux juridiques destinés à exposer ou interpréter le droit.
Celui qui fuit une doctrine, un système, est déclaré par le pouvoir : DISSIDENT, ou REBELLE ; ou en 1793 : BRIGAND, ou encore de nos jours : TERRORISTE, DÉLINQUANT, DÉVERGONDÉ, etc.

On pourra comprendre que la république, qui à sa maturité donnera le communisme russe, puis maintenant une de ses variations nommée : mondialisme, puisque avec le mot grec « démocratie » l’opinion a atteint son ultime maturité en se parant des prédicats de l’absolu en forme de religion en une vision globale : par exemple l’emploi du mot « démocratie », l’emploi du mot « république » que veulent rendre « universelle » certains francs-maçons, soit une fausse synthèse (issue du monde gréco-latin) de tout l’existant, mais organiquement une fabrication humaine en creux, à l’envers, une catholicité morte et illusoire. Comme l’écrit Jean Coulonval, la véritable religion catholique (n’ayant rien à voir avec le catholicisme) reste à faire : de nature à la fois divine et humaine, cela pour le social, la spiritualité par nature restant individuelle.
 
 

Dernière mise à jour : 26-04-2012 01:30

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2014 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >