Accueil arrow News arrow Dernières news arrow GADLU : République Universelle ou le Satam
GADLU : République Universelle ou le Satam Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 24-11-2012 22:16

Pages vues : 4018    

Favoris : 323

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yoka

 
Hebergeur d'image
 
 
GADLU : République Universelle ou le Satam
ou Le Satam ou Grand Administrateur de l’Univers franc-maçonnique spéculatif
et des plantations de l’Eden
C’est là que nous sommes passé dans la voie de l’agriculture au lieu de choisir la voie de l’Horticulture (1).

Page dédiée à sa Sinistre Grandeur : Satan Prince des Lumières

Le règne du POUVOIR (pour-voir) et du PROGRÈS ou PROGRESSION (croissance) qui éloigne de l’Instant.
 
 
 
« Dieu créa l’homme ; et l’homme créa Dieu. Ils sont tous deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés ». (Ramana Maharshi, entretien 264 du 20 octobre 1936)

- AN ZÉRO ère chrétienne = ÈRE DE L’ESPRIT ou ‘tabula rasa’ des Anciens et démarrage du mondialisme occidental sous forme de croyance monothéisme.
- AN 1789 ère républicaine franc-maçonnique = ÈRE DU BUSINESS ou ‘tabula rasa’ des Anciens plus récent. Ère où le peuple serait roi.
 
Le repère à partir de la naissance de la chrétienté fut celui de l’Esprit.
Le repère à partir de la révolution française de 1789 fut, et demeure à ces jours le Saint Fric. Ajoutons avec le « libéralisme » de 1789 la recherche effrénée des plaisirs artificiels (y compris la culture et la distraction ou la vacance) sous packaging « amélioration du standard de vie ». Bravo la Grande Loge Unie d’Angleterre de 1717 et ses suivantes en forme de Degrés de Clermont et Rites de Heredom jusqu’au Grand Orient de France et la Grande Loge de France !


Grâce au GADLU (Grand Architecte De L'Univers) et aux Francs-Maçons sortis en 1717 à Londres nous sommes dans l’ère du mensonge et de tout ce qui conduit à la décadence et à l’époque de faire les meilleures affaires ; et les terroristes ou les dictateurs sont ceux qui prononcent la vérité, qui exhortent les Puissances de la Nature, qui sont idéalistes.

La République Universelle et sa religion de la Laïcité : « Pourquoi nous encombrer de Dieu ? Nous n’en avons plus besoin. Nous lui avons dérobé tous ses secrets, et même, nous faisons mieux que lui. Son trône chancelle et il ferait mieux d’abdiquer avant que l’homme souverain ne le renverse et ne proclame la république sur Terre et dans le Cosmos ». (La Danse avec le Diable, de Günther Schwab)

La République Universelle franc-maçonnique et sa religion de la Laïcité permettent un magnifique ordre des choses en forme trinitaire qu’elle nomme : liberté-égalité-fraternité, c’est-à-dire qu’elle rend indispensable que les humains jouissent vraiment de liberté, c’est-à-dire qu’ils peuvent se taper dessus à volonté en toutes saisons, puisque nous serions « libérés ». Nous voyons bien qu’ils se tapent dessus à l’accéléré depuis la crise économique de 2008 jusque dans leur parti politique tel l’UMP. Cela fait un moment que la Paix ou la « démocratie humaine » c’est la guerre transformée en universalité.

L’Instant c’est Dieu, le Diable c’est l’éloignement de l’Instant, donc ce qui est paradoxalement proche ou immédiat : le CONFORT. Paradoxal par que nous nous sommes coupés de la Nature : Dieu ou l’Instant ou le Soi est loin désormais !

Le Grand Administrateur ou GADLU : « J’ai imprégné tous les domaines de la vie humaine de mes principes. Dans tous les services, les administrations, les ministère, les sociétés, les associations, quelle que soit la fonction qu’ils remplissent, j’ai placé mes agents, mes délégués, mes collaborateurs et mes hommes de confiance [mes frères].
J’empoisonne méthodiquement tout ce dont l’homme a besoin pour son existence : l’air respirable et l’eau, l’alimentation humaine et les sols qui la produit. J’empoisonne les animaux, les plantes, les campagnes [je fais bétonner les sols], toute la Nature sans laquelle l’être humain peut vivre. Voilà ce que j’ai fait et ce que je continue de faire. Je fais passer cette misère criante pour de la prospérité, et les hommes ne remarquent pas qu’ils sont bernés.
J’empoisonne les âmes. Je répands la haine. J’enrichis les gredins [Couilles en Or] et j’appauvris les âmes nobles. Je plante l’orgueil et la prétention dans le cœur humain, si bien qu’il méconnaît le monde et lui même [le Soi]. Je les frappe de sottise et d’aveuglement [par mes médias et mes paroisses] de telle sorte qu’ils ne puissent plus trouver la Vérité. Je leur ai inculqué l’envie [société de consommation] et je les corromps par le confort ou par la perspective du confort [le progrès, la croissance].
Je suis parvenu, grâce à tous les moyens de propagande [et de manipulation] dont je dispose, à créer un état d’esprit visant à la destruction de toutes les valeurs qui concourent au maintient de la vie », écrit Günther Schwab.

Depuis Galilée et l’invention de l’imprimerie à la Renaissance le technicien, pardon, le scientifique du monde moderne a soumis la Nature à son pouvoir (il s’en est coupé en fait). Le moderne humain dirigé, ou plutôt digéré par le Satam, se déclare avoir vaincu le temps et l’espace avec ce brave Albert Einstein. C’est le progrès ! Adam et Eve ont bouffé la Pomme : soit, ils se sont laissé avoir par la LIBRE PENSÉE et furent chassé du Jardin ; ils ne choisirent pas la voie de l’Horticulture et choisirent la voie de l’Agriculture et leur libre pensée fut au service de la mort : le progrès ou progression ou Sainte Croissance, donc l’éloignement de l’Instant, du Soi.

La libre pensée c’est l’arrivée du cancer qu’est le mental (la raison) jouxté avec le pouvoir, qui donneront une accélération ahurissante du temps avec le besoin hystérique maladif de la nouveauté, qui donnera naissance par la même à l’obsolescence programmée et donc à la MODE, principe de rentabilité et d’assurance de l’emploi des esclaves. Les humains par leur intelligence s’adaptent. INTELLIGENCE = FACULTÉ D’ADAPTATION.
Le GADLU ou le Satam ou le Grand Administrateur font précisément que l’être humain ne jure que par la Sainte Croissance, le « Pouvoir d’achat ».

« Nous avons donc vu le rôle central du mental chez l’homme, et dans notre monde moderne nous allons voir que tout est fait pour disperser ce mental, le faire éclater dans la multiplicité extériorisante afin d’obtenir une conscience « kaleidoscopisée », sans repère, sans principe transcendant. Cette coupure est essentielle car c’est elle qui permet la manipulation la plus extrême et qui constitue la forme la plus aboutie de la contre-tradition, que seuls ceux qui ne veulent pas voir ne voient pas tant elle est à l’œuvre aujourd’hui dans tous les domaines, et elle ne se cache plus, elle n’en a plus besoin, elle est dispersée, ce qui est encore plus perfide. Diviser, voilà le maître mot, et nous pouvons dire qu’il est, et le moyen, et la fin ». Et toute maison divisée contre elle-même, périra ». (Extrait de la page d'un article de Thierry de Crozals sur Mecanopolis).



LE PROGRÈS ou la PROSPÉRITÉ ou CROISSANCE.
PROGRÈS - CONFORT = FRIC


De nos jours on se met à genoux devant et ou loue le progrès, on l’achète surtout avec sa « propriété intellectuelle », liberté oblige.

Avant 1789 la FRUGALITÉ des PAGANS ou Paysans leur permettait de vivre de leurs productions naturelles. Après 1789 et l’arrivée de l’ère du bétonnage des sols et de la soi-disant amélioration du « standard de vie », les Pagans se transforment en habitants des cités et en misère ouvrière et deviennent des CITOYENS. Résultat : la violence est encore plus terrible !

Autre Page Progrès

Le Progrès se répand tel le virus de la Grippe : les Conquistadors l’apportèrent aux Peuples du Soleil : Mayas, Incas, etc., et grâce à leur progrès-progression à la même vitesse de l’avancée que leurs maladies et leur folie de l’Or métal, ils détruisirent les Peuples du Soleil. Partout où la « civilisation » et son progrès passe, partout la mort s’installent. Il en est de même de la « démocratie », partout où elle passe rien de repousse : tout est bombardé, et reconstruit et bétonné pour le bénéfice des Couilles en Or.

Il n’y a pas plus ridicule que ce que les humains appellent « énergie », ces techniques fonctionnant sur le Feu ou ce qu’ils appellent « thermodynamique », avec le pétrole, le charbon, le nucléaire, la propulsion ridicule de leurs « fusées » qui servent à installer dans l’espace ce qu’ils appellent satellite. Savinien de Cyrano de Bergerac en son temps écrivait déjà que l’être humain était la plus ridicule et chétive créature de la Nature.
Le progrès c’est ce qui va à l’encontre des Lois naturelles. Ainsi, un inventeur et sa diarrhée de brevets comme en avait Nikola Tesla ne pense qu’à son travail, à sa réussite. La passion de la découverte comme l’avait un Nikola Tesla est une pulsion de l’ego, la preuve en est l’invention des brevets et de la « propriété intellectuelle », la jouissance ou liberté du triomphe modèle winner avec les comptes en banques qui vont suivre. On parle d’ailleurs des « Trompettes de la renommées » (évidemment encore un truc grec) chantées naguère par Georges Brassens le libertaire.

À l’inverse des vrais Alchimistes, les inventeurs genre Tesla veulent ignorer si leur découvertes sera utiles ou fatales. Même le courant électrique actuel n’est pas un argument valable de « progrès » : il exige la thermodynamique et à la moindre panne électrique un peu longue, toute la civilisation s’écroule !
Pour Nikola Tesla, le plus terrible est que le progrès semblait un but en lui ! Et c’est ce que fait le GADLU envers les humains : voyez la singerie du « mariage gay » considéré comme un progrès !
Mais le pire est arrivé avec la naissance de l’industrie au 19è siècle où tout fut construit CONTRE LA VIE, à commencé par la CHIMIE ou ce qui est ARTIFICIEL, FACTICE, EYES CANDY, et pour le corps et pour l’Esprit. Ainsi commença la maturité de la folie de vouloir dominer la Nature, alors que l’être humain en fait la partie et n’est même pas capable de se dominer lui-même ! Il y en a encore genre écologistes qui parlent de « protection de la vie » à propos de défense de la Nature, de médecine, ou de « progrès », ou de « modernité » ! Les Alchimistes authentiques dénonçaient déjà en leur temps la chimie des humains ne servant qu’à tuer ce qui est naturel. Cette chimie humaine qui ne peut conduire qu’à la mort de la Terre.

La Sainte Croissance est devenu aussi un cancer, comme le progrès elle RONGE, elle est devenu AUTONOME, donc hors contrôle du moindre médecin humain. Elle Danse avec le Diable comme l’indique le tire de l’œuvre de Günther Schwab.
Enfin, reste à inventer, par exemple, la civilisation des VOALEURS. Une civilisation où le bonheur serait de mourir, avec quasiment l’extase vers la vieillesse, c’est pour ça qu’un jeune ne pourrait pas avoir un grand bonheur à mourir ; et la vacance permanente serait le plaisir de voler tout ce que l’on désir mais sans se faire voir. Alors, au travail les « scientifiques » pour perfectionner l’habit d’invisibilité ! Que l’on pourra voler pour se le procurer, car il ne sera ni donné ni vendu à n’importe quel prix... Les ouvriers ne seraient plus chargé que de fabriquer tout ce qui peut se voler sur cette planète : tous les objets possibles et imaginables, la nourriture, les personnes clonées, les animaux, etc. Bien-sûr avec ce système le commerce n’existera plus !
Inutile d’écrire qu’avec l’exemple d’une civilisation de Voaleurs, nous serions encore dans le thème de la thermodynamique !




25 degrés maçonniques en 1758
(© Copyright Éditions Adyar)
 
 
[En haut de page : symbole de la cité, là où naissait la franc-maçonnerie spéculative qui se réclame d’Adam. Il aurait été étonnant que la maçonnerie naisse dans une crèche !!! La géométrie y est trop naïve et dans une crèche on travail de ses mains et non du chapeau, alors que dans une loge on travail du chapeau mais pas de ses mains]



Note.
1. En sumérien, Sa-tam (avec un accent sur le S) indique : fiable, crédible, commissionnaire.
Sa (avec un accent sur le S) indique : cœur, intérieur, entrailles, dans.
Santana : herboriste, horticulteur.
Sandan : horticulteur.
C’est avec ces deux précédents termes que l’on peut entrevoir l’ambivalence du choix entre Horticulture et Agriculture. Si l’Horticulture se produit à grande échelle, elle tombe dans l’Agriculture !
Sa Tan, ça tend, si ça tend cela va casser ! ou alors on va tomber sur la corde tendue au travers du chemin. Administrer comme le Sa-tam peut vouloir aussi dire : liquider, donc enfermer dans une non-fluidité (aspect négatif). D’un autre côté dans administrateur il y ad : à, vers ; et ministre : le tuteur, celui gère, organise (aspect positif, en grande partie).
L’Alchimiste est le Ministre du « Rien du Tout ».
 
AGRICULTURE : de AGRIPPER (les sols) ; de AGROIER : équiper, armer ; de AGRUPHINER : saisir (les sols, les outils). on entre dans l’ère de LA PRODUCTION, de LA CROISSANCE. QUANTITÉ.
HORTICULTURE : de Ortie (la plante), de Jardin : Or, Ort, Hort, Gart (Garden). Le jardin est un lieu en partie clos où l’on apprivoise les plantes. QUALITÉ.
HORTOLAN : jardinier. HORTAILLES : outils de jardinier (Glossaire de Du Cange).
 
 

Dernière mise à jour : 25-11-2012 00:40

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >